masquer le menu

Mikalai Pobal signe le deuxième doublé EPT de l'histoire !

- 17 décembre 2019 - Par Flegmatic

Sept ans après sa victoire à Barcelone, le Biélorusse l'emporte pour un nouveau million d'euros
Norbert Szecsi (589 880 €) termine runner-up au terme d'un heads-up à sens unique

Mikalai Pobal Win Groupe

Cinq ans et huit mois. Pendant cinq ans et huit mois, le monde du poker a attendu en vain qu'un deuxième joueur rejoigne Victoria Coren Mitchell dans le rang des double vainqueurs de Main Event EPT. Jusqu'à ce mardi 17 décembre 2019 où Mikalai Pobal est sorti de sa boîte. Qui ça ? Oui, avouons-le d'entrée de jeu, le Biélorusse n'est pas le joueur le plus médiatique ni même le plus connu du circuit, mais il y a une bonne raison à cela. Après sa victoire à Barcelone en 2012, celui qui n'était alors qu'un jeune homme de 28 ans à la coupe de cheveux façon Beatles décide de ne pas utiliser le million d'euros remporté en terre catalane pour parcourir les plus gros festivals de la planète. Au contraire, il se fait même très discret, revenant tout de même les deux années suivantes vers la ville de son exploit, avec une place payée à la clé. Entre les deux, rien ou presque, à part quelques tournois low stakes du côté de Minsk et une excursion à Monaco en 2016.

Qualifié online sur la room au pique rouge pour ce Main Event, Pobal fait donc son retour à Prague. Et quel retour ! Pour quelqu'un qui disait ne plus rechercher que le plaisir pur en jouant en poker, le voici désormais avec un deuxième trophée EPT à poser à côté du premier et un million d'euros supplémentaire en poche. Deux titres EPT en seulement seize lignes live sur le circuit... Cela a de quoi laisser rêveur. Vicky Coren était la première joueuse à remporter deux Main Events, Mikalai Pobal devient le premier joueur. Autre point commun : tous deux ont espacé leurs victoires de plus de sept ans. Quitte à poursuivre le parallèle, on peut tout de même noter que la Britannique a devancé à l'époque un total de 952 joueurs pour décrocher ces deux titres (397 à Londres et 555 à San Remo), là où Pobal en a surclassé 2 234.

"Il n'y a pas eu de finale plus difficile que l'autre, avouait Pobal après avoir posé pour les photographes. Bien sûr, celle de Barcelone fut très compliquée physiquement. Nous avions commencé avec huit joueurs au lieu de cinq ici et parce qu'elle s'est poursuivie jusqu'au petit matin avant que je ne décroche la victoire. Cette fois, cela s'est terminé à une heure beaucoup plus raisonnable, mais quant au niveau de jeu de mes adversaires, j'ai dû batailler dans les deux cas."

Le circuit European Poker Tour a cela de précieux qu'il ne sacre qu'une poignée de champions chaque année, sur des Main Events qui n'ont que peu évolué, gardant, à quelques exceptions et destinations plus ou moins "exotiques" près, des prix d'entrée élevés et des fields de plusieurs centaines de joueurs. Là où il est désormais possible de remporter un bracelet WSOP pour 500 $ ou moins, ou de dépenser une fortune pour se retrouver face à une poignée de high stakeurs, le Main Event EPT ne s'offre pas si facilement, et ne livre son verdict qu'au bout de cinq ou six journées pleines de poker. Il n'a pas sacré que des cadors mais il ne s'est jamais bradé et a permis à de futurs pointures de se révéler. Les nombreux joueurs à avoir échoué à plusieurs reprises en finale, ou ceux qui ont trébuché à une marche d'un second titre (n'est-ce pas Mike McDonald, Mark Teltscher ou Kevin MacPhee ?) pourront vous le dire : soulever le trophée une fois relève de l'exploit. Que dire alors d'un joueur qui parvient à remettre le couvert, et après autant de temps ?

Norbert Szecsi

D'autant que cette seconde victoire, Mikalai Pobal est allé la chercher avec le coeur et, forcément un peu de réussite. Tout aurait aussi bien pu se terminer sur un lancer de pièce, joué et remporté à quatre joueurs restants contre Gaby Livshitz (4e, 316 780 €), qui ne savait pas encore qu'il allait se faire emporter quelques minutes plus tard par une véritable tempête biélorusse. Alors que l'on pensait Norbert Szecsi intouchable (photo), d'abord à cause de son incroyable numéro réalisé lors du Day 5, puis aujourd'hui quand il a repris les rênes du tournoi, enfin un joueur se positionnait en sérieux concurrent... moins d'une heure après être tombé à dix blindes. Même lorsque le Hongrois est repassé en tête en sortant le Brésilien Ricardo Da Rocha (3e, 421 450 €), tout le monde s'accordait à dire qu'il n'aurait pas la partie facile.

Et de fait, s'est même produit tout l'inverse. Lancé rapidement après une tentative de deal avortée (autant pour nos prédictions de début de Day 2), le heads-up final se transforma en véritable promenade de santé pour Mikalai Pobal. C'est bien simple, le Biélorusse a remporté la quasi totalité des quelques mains disputées, dont une capitale dès les premiers instants du duel, avec les deux paires max pour éventer un trois barrel bluff du Hongrois et prendre une avance déterminante. À l'image de sa seconde partie de finale, la dernière main jouée par Pobal ne fut qu'une formalité, prenant la forme d'un 3-bet puis d'un call avec deux beaux Rois, qui n'ont pas tremblé à un seul moment face à la paire de 9 de Szecsi.

Vainqueur il y a quelques semaines pour 400 000 $ d'un High Roller à 10 300 $ aux Bahamas, comptant parmi les potes et stakeurs qui ont financé la victoire online à 2,2 millions du Français Benjamin Chalot, le Magyar aurait également eu tout du beau vainqueur, représentant le joueur en pleine confiance et en pleine forme financière qui profite à fond de son momentum. Mais aujourd'hui, rien ne pouvait empêcher la belle histoire biélorusse de s'écrire sous nos yeux, sortie de nulle part et en même temps forme d'évidence. Peut-être ne reverrons-nous pas Mikalai Pobal avant un long moment sur un Main Event EPT. Mais entre temps, son nom ne sera plus oublié.

EPT Prague Main Event 5 300 € - Résultats
1 154 entrées (re-entries inclus) - 5 596 900 €

Mikalai Pobal Win

Vainqueur : Mikalai Pobal (Belarus) 1 005 600 €
Runner-up : Norbert Szecsi (Hongrie) 589 880 €
3e : Ricardo Da Rocha (Brésil) 421 450 €
4e : Gaby Livshitz (Israël) 316 780 €
5e : Tomas Paiva (Portugal) 241 230 €
6e : Luke Marsh (UK) 177 420 €
7e : loorent (France) 134 610 €
8e : Dietrich Fast (Allemagne)
9e : Gab Yong Kim (Corée du Sud) 74 770 €

Les Français primé sur l'EPT Prague 2019

Il remporte 134 610 €
7e : loorent

Il remporte 38 900 €

Pierre - Gaëlle

20e : Pierre Calamusa (Team Winamax) 38 900 €

Ils remportent 20 540 €
35e : Gaëlle Baumann (Team Winamax)
36e : Giuseppe Zarbo
39e : Roland Chassing
40e : Sylvain Loosli

Ils remportent 14 550 €
61e : Antonin Teisseire
62e : Mohamed Mokrani
69e : Erwan Louer

Ils remportent 12 150 €
84e : Ouri Cohen
87e : Erwann Pécheux

Il remporte 10 970 €
110e : Johann Zeitoun

Ils remportent 9 850 €
129e : Kalidou Sow
141e : Ibrahim Senoussi

Ils remportent 8 960 €

Kool Shen

144e : Kool Shen (Team Winamax)
152e : Clément Génon-Catalot
154e : Ivan Deyra (Team Winamax)
159e : Jonathan Therme

L'heure est venue de mettre un point final à ce dernier reportage de l'année. On se retrouve en 2020 avec de nouveaux festivals passionnants en perspective, à commencer par la Gran Final du Winamax Poker Tour Espagne fin mars et le très excitant retour des WSOP-Circuit à Paris au Club Pierre Charron. D'ici là bonne fin de semaine et joyeuses fêtes de fin d'année avec ceux que vous aimez. À bientôt !