masquer le menu

Un podium pour conclure une folle année

- 18 décembre 2018 - Par Veunstyle72

Alexandre Reard s'incline en 3e place
Il remporte 244 950€ et réalise au passage la meilleure année de sa carrière
Highroller 10 000€ (Day3 - Finale)

Les mots commencent à manquer lorsqu'on veut qualifier le parcours d'Alexandre Reard à travers tous les tournois de poker qu'il dispute. Qu'il semble loin le temps de l'ACF et de ces tournois réguliers à 500€. Désormais, le Parisien joue dans la cour des grands et démontre tournoi après tournoi qu'il va être compliqué de suivre sa cadence. 

"Aujourd'hui, ce qui me fait plaisir, c'est que certains joueurs de qualité ont eu des mots très touchants, très sympa envers moi. C'était le cas de Michael Addamo cette fois par exemple. J'avais cette image à l'époque du joueur de tournoi à 500 ou 1000€, mais c'est parce que ma bankroll ne me permettait pas plus, tout simplement." 

Depuis, Alex a bossé son jeu et ne cesse de le faire encore et encore : "Fin aout, je me suis refusé le Party Poker Millions de Barcelone, pour me focus de nouveau, pour affiner mon jeu et bien finir l'année." Avec cette troisième place sur le Highroller de cet EPT Prague, Alex n'a pas fait les choses à moitié, décrochant le gain le plus important de sa carrière en euros, et le second plus important derrière son deeprun sur le Main Event WSOP l'an passé. "Je joue régulièrement les tournois à 10 000€ depuis deux ans, mais j'aimerais bien m'installer définitivement parmi les réguliers à l'avenir." 

Pour arriver jusqu'au pied du podium, Alexandre Reard a bien vibré et a même connu "les 10 minutes plus folles de ma vie". Tombé à 7 blindes et 4 joueurs restants, Alex a d'abord eu le plaisir de voir deux gros tapis s'envoyer en l'air avant lui, histoire de gratter un petit palier à 40 000€ sans rien faire, puis le rail français s'est mis à pousser derrière son chouchou du soir, pour le faire doubler une fois, puis deux, puis trois ! Et a chaque fois, une bonne hauteur As suffisait. "Et c'est là que c'est fou, quand t'y penses Je survis à ça et je bust ensuite avec brelan alors que j'étais remonté à 40 blindes."

Alex a en effet défendu sa grosse blinde avec 66 derrière un min raise d'Henrik Hecklen à 160 000, pour découvrir un magnifique flop 4K6, lui offrant brelan. Alex check/call pour 100 000 au flop avant qu'un 8 ne fasse son entrée sur scène. Le Français check encore et le Danois en profite pour envoyer une grosse sacoche au milieu de la table, 875 000. Une mise qui ne va pourtant pas effrayer Alex, curieux de découvrir la river, un 9. Alex check une dernière fois... avant de snap call une mise à tapis de son adversaire, au bout de quelques longues secondes de réflexion. Brelan en main, Alex se sent serein... avant de découvrir 75 chez Henrik Hecklen, pour une belle petite quinte improbable.  

reard

2018 fut tout simplement incroyable pour Alex Reard, accrochez vous bien : vainqueur d'un side event du Winamax Poker Tour, 6 ITM sur les WSOP à Vegas dont une 92e place sur le Main Event, un deeprun sur l'EPT Barcelone (39e) la victoire d'un Highroller sur le WPT Bruxelles le mois dernier, 4 cash sur cet EPT Prague, dont deux tables finales qui l'ont conduit à une place de runner up en début de festival et à une 3e place sur ce Highroller, et plus globalement, 28 ITM pour plus de 700 000$ de gains en tournoi live ! 

"J'ai encore tellement de choses à accomplir en 2019, je suis loin d'avoir tout fait, tout gagné", lâchait-il avec un grand sourire, et derrière ce sourire, des dents, encore très longues, très bien taillées et prêtes à tout dévorer l'année prochaine.

Maintenant, il reste un petit souci à régler pour Alex : il va falloir qu'il explique à sa femme, Aurélie, qui arrive dans les prochaines minutes sur Prague et qui était venue juste pour rail cette finale, que l'aventure s'est terminée avant qu'Alex ne puisse soulever le trophée. "T'inquiètes, elle va vite s'en remettre, on va aller fêter ça dignement dans Prague", préférait penser Romain Lewis, qui ne sera surement pas le dernier de la bande française pour aller arroser cette victoire ce soir.

hu schemion
True story. Une fois l'élimination d'Alex en 3e place, deux monstres de ce jeu, Ole Schemion et Henrik Hecklen se sont retrouvés tout seul pour disputer le tête à tête final. Qu'on se rassure, un second couvreur Pokernews est venu s'ajouter à son collègue pour doubler les effectifs dans le rail

Réard, le coup de pétard

- 18 décembre 2018 - Par Veunstyle72

Alex Reard termine l'année en beauté
Highroller 10 000€ (Table finale)

alex reard

Et si Alexandre Reard venait à décrocher le résultat financier le plus important de sa carrière ? L'exploit est encore tout à fait réalisable, puisqu'en ce mardi 18 décembre 2018, et alors que la table finale du Main Event se poursuit discrètement, le Français dispute actuellement la table finale du dernier highroller Prague à 10 000€ l'entrée. 

259 inscriptions au total, pour un prizepool de 2,5 millions d'euros et plus de 500 000€ à la gagne, voici le challenge qui attend Alexandre Reard, alors qu'il reste encore 8 joueurs au moment d'écrire ces lignes. Alex est pour le moment 3e au chipcount.

Parti avec 2,1 millions de jetons au moment de la finale, Alex a perdu la moitié de son tapis dans les premières minutes, avant de remporter un joli coup préflop, avec QQ face à JJ chez le Russe Anton Yacuba (finalement éliminé 9e la main suivante. Pour la petite anecdote, alors qu'il était crippled, c'est lui qui a découvert... la paire de Dames ! Sauf qu'il a réussi perdre contre K3 chez le Canadien Daniel Dvoress). 

TF 10k

Et que dire des adversaires d'Alex aujourdhui ? Qu'il est difficile de trouver qui est le fish de la table ! Observez bien la photo ci-dessus, vous êtes dans la tête d'un Alexandre Reard, avec notamment face à lui avec un beau bonnet, Ole Schemion, à la droite de la croupière, suivi de Henrik Hecklen, Tomas Paiva, Danny Tang et Michael Addamo ! On s'est amusé à additionner les hendon mob de tous ces joueurs, et nous sommes arrivé à plus de 32 millions de dollars de gains en tournoi live (dont 14 millions pour le seul Ole Schemion).

Alex est plus concentré que jamais et supporté par les derniers Français encore présents sur Prague. J'aperçois notamment au loin Erwann Pecheux, Jonathan Therme, Guillaume Diaz et même Davidi Kitai est venu voir un peu ce qui se trame. Il faut dire que certains de ces jetons en circulation lui appartenaient encore hier ! 

Si Alexandre Reard se bat toujours pour le titre, un seul Français pourra dire, comme lui, qu'il est reparti de ce tournoi dans les places payées, il s'agit de Corentin Ropert, premier joueur ITM (39e pour 17 330€). "Coco" réalise au passage un deuxième cash intéressant sur cet EPT Prague, lui qui ne dispute normalement pas de tournois aussi cher. 

Côté Winamax, Davidi Kitai s'est incliné en 20e position pour 27 130€ de gains, tandis que Joao Vieira n'a pu aller plus loin que la 29e place (pour 19 600€). 


Chipleader - Daniel Dvoress 3 815 000 
2e - Henrik Hecklen : 2 685 000 
3e - Alexandre Reard : 1 885 000 
4e - Ole Schemion : 1 345 000  
5e - Jasper Meijer van Putten : 1 195 000 
6e - Danny Tang : 935 000 
7e - Tomas Paiva : 710 000 
8e - Michael Addamo : 380 000
 

Gains à distribuer 
Vainqueur : 503 700€
Runner up : 334 900€
3e : 244 950€
4e : 197 720€
5e : 155 010€
6e : 117 340€
7e : 86 170€
8e : 63 310€ 

Il reste 8 joueurs (sur 259 inscriptions)
Level 25 - Blindes : 25 000/50 000, ante 50 000
Moyenne : 1,6 million

Pour finir en beauté

- 17 décembre 2018 - Par Veunstyle72

Six Français ont passé le jour 1, Loosli a re-entry à midi
Highroller 10 000€ (Day 2)

C'est comme un Main Event Bis : le dernier tournoi phare à 10 000€ de ce festival EPT Prague a plutôt bien attiré les foules, comme on pouvait l'espérer, réunissant un total de 259 inscriptions. 64 joueurs ont utilisé leur droit de re-entry une fois, et pour 28 d'entre eux, le choix fut judicieux, ne serait-ce que pour accéder au jour 2, qui a démarré à 12h30 tout à l'heure.

joao

En tête des charts à la fin de la première journée, on retrouvait un visage Italien que l'on commence à bien reconnaitre, en la personne de Gianluca Speranza (365 500, à droite sur la photo). Le Portugais du Team Winamax, Joao Vieira, qualifié avec 117 000 (sur 50 000 de départ) est rapidement venu s'installer à sa table, mais hors de position. Attention...

Davidi Kitai a pour sa part réussi un Day1 plutôt solide, terminant avec plus de 4 fois le tapis initial (214 000) mais comme il l'a bien dit sur twitter hier, le plus important, ce sera aujourd'hui, le jour 2. A sa gauche, Davidi devra néanmoins se méfier d'un copain avec la même tignasse que lui, mais blonde, et la même maladie que lui, celle de souvent mettre pas mal de jetons au milieu, il s'agit du Danois Henrik Hecklen (50 000), récent 23e du Main Event. Allez la Belgique !

riess loosli

Côté Winamax, on pourra également compter sur Sylvain Loosli, bien évidemment, pour qui rien ne s'est vraiment bien passé lors du jour 1. Tant pis, il restait la possibilité de tirer une dernière balle, le Toulonnais l'a fait sans hésiter, à midi. Résultat, il se retrouve à la même table qu'un joueur qui a une particularité bien spécifique, comme Sylvain d'ailleurs, celle d'avoir déjà disputé la table finale du Main Event des WSOP. Et mieux... il l'a gagné ! Tout ça pour dire que Loosli jouera cet après midi face à Ryan Riess (41 500).

romain lewis

Enfin, on a une grosse pensée aussi pour Romain Lewis (47 500) qui dispute finalement son Main Event à lui. Absent du big one cette semaine, Romain va tenter de rattraper le temps (et l'argent) perdu. Il a démarré sur une table loin d'être évidente, avec pas mal de grands noms de ce jeu, mais a finalement rapidement été changé, pour se retrouver à une table plutôt random. Romain s'est assis à la place d'un joueur éliminé très vite aujourd'hui, un certain... Jean Noël Thorel. 

thorel

Evidemment, si vous n'apprenez rien sur les autres membres du Team, Guillaume Diaz, Kool Shen etc, c'est parce qu'ils ont tous été éliminés lors du jour 1. Shit happen. 

arnaud enselme
Allez Arnaud Enselme (46 000) on souffle un bon coup, on prend son courage à deux mains, et on va s'occuper de Max Silver (241 500) et Marc Andre Ladouceur (196 500, au premier plan)

sitbon steven
Julien Sitbon (99 500) va découvrir la barbe folle hollandaise de Steven Van Zadelhoff (50 000)

Il reste 103 joueurs (sur 259 inscriptions, dont 64 re-entries)
Level 11 - Blindes : 1 000/2 000, ante 2 000
Moyenne : 125 000

Le Highroller de la dernière chance

- 16 décembre 2018 - Par Veunstyle72

158 joueurs dont une grande majorité du Team Winamax
Pour Romain Lewis, le festival débute
Highroller Single Re-entry 10 000€

dealer

Et alors que le Main Event se poursuit gentiment, la salle de poker s'est gentiment réchauffé cet après midi, grâce notamment au démarrage d'un Highroller à 10 000€ l'entrée. Le fameux dernier tournoi cher du festival EPT, qui a généré jusque là 158 inscriptions (starting stack = 50 000). 

Le Team Winamax ayant échoué sur le Main Event, il est directement reparti à l'abordage de ce tournoi, histoire de kiffer une dernière fois en 2018 sur un tournoi aussi cher. Sylvain Loosli, Davidi Kitai, Guillaume Diaz, Ivan Deyra, Adrien Delmas, Joao Vieira et même Kool Shen et Romain Lewis, fraichement débarqué en ville, participent à ce tournoi. Ou ont participé... 

Pour Guillaume Diaz par exemple, il faudra repasser par la case re-entry s'il veut tenter de finir l'année en beauté, car sa première bullet appartient déjà au passé. Après avoir perdu plus de la moitié de son tapis, le Grenoblois a disputé sa survie sur un flip, à tapis préflop, avec une paire de Sept. "Let's gamble" lui a répondu un quart de seconde plus tard son adversaire, en claquant As-Dame sur la table. Et c'est sur la rivière qu'une Dame a fait son apparition, entrainent le renvoi immédiat de l'Oiseau du 38, aux vestiaires. Pour le moment.

Ailleurs, rien de spécial à noter, si ce n'est que le plaisir est enfin là, celui de voir les têtes Kool Shen et Romain Lewis sur ce festival : "C'est le début, je suis super frais !", confiait Romain, débarqué cet après midi à Prague. "Moi ça fait déjà 10 jours que je travaille", lui a répondu Cécilia, actuellement dealer à sa table. Chacun son rythme.

guillaume diaz
Une belle table avec deux W, Guillaume Diaz et Adrien Delmas... le passé mes amis, le passé ! Guillaume a perdu un flip alors que le top Shark 2018 a pris QQ vs AA ! Dur ce jeu...

romain lewis
Enfin, on aperçoit le visage de Romain Lewis sur ce festival EPT ! Il n'y aura pas 36 chances, il va falloir être bon dès ce tournoi

corentin ropert thorel
L'un des Français les plus frais de ce séjour, Corentin Ropert, a trouvé Jean Noel Thorel sur sa route : "T'as gagné un sat ?" lui a demandé Jean Noel, "Non, non, j'ai direct buy in" a répondu Corentin, ce qui lui a valu un regard avec des grands yeux et un large sourire de la part du pharmacien. Et oui, Coco s'incrustre dans le game désormais

joao vieira
Joao Vieira a trouvé un Français sur sa gauche, Damien Le Goff

kool shen
Kool Shen dispute son premier tournoi sur ce festival, il a trouvé Juha Helppi sur sa droite

ivan deyra
Ivan Deyra est plutôt bien entouré, avec Alexander Ivarsson et son magnifique t-shirt de poissons, Ognyon Dimov, Gary Hasson et Charlie Carrel. Amuse toi bien la Merguez !

boivin conan
Et ce virage là alors, on en parle ? On ne pourra plus dire qu'Arthur Conan ne joue pas dans la cour des grands après ça

kalidou sow
Kalidou Sow n'a plus rien gagné depuis bien longtemps. Pourvu que la routourne se mette a tourner très vite

reard
Alex Reard a rapidement doublé son tapis, en plus d'avoir trouvé un sympathique collègue Allemand à sa droite, en la personne de Jan Eric Schwippert