masquer le menu

Loosli active encore le mode survivor

- 14 décembre 2018 - Par Veunstyle72

Loosli sera l'unique représentant du Team W au jour 3
137 joueurs franchissent la journée
Main Event 5 300 € (Day 2)

loosli

A midi, quatre joueurs sont entrés dans cette salle de poker, avec un logo W sur la poitrine et le patch Team Pro sur l'épaule. Cinq niveaux de 90 minutes plus tard, il n'en reste plus qu'un, Sylvain Loosli, avec ses 134 500 jetons. 

"J'étais déjà le dernier survivant à Rozvadov, sur le Main Event des WSOP Europe, je vais essayer de faire un peu mieux cette fois. Il faut se donner les chances d'être encore là, et c'est ce que j'ai fait aujourd'hui."

Dans un tournoi de poker, jour après jour, l'important, c'est d'être encore là : "Peu importe le nombre de jetons, il faut en mettre dans le sac, comme tous les tournois. Bon, c'est vrai que ça aurait été mieux d'en avoir plus..."

Après avoir pris un départ qu'on qualifiera de plutôt mauvais, "avec des petits bluffs pas terrible", Sylvain a su se ressaisir, et peut notamment remercier Arnaud Enselme de l'avoir remis en selle. Ou peut-être faudrait-il juste remercier le croupier : "C'était un peu un setup, compliqué pour lui. Mais c'est sur que c'est un coup qui m'a fait beaucoup de bien et qui m'a permis de remonter à 180 000. Après, je n'ai pas eu enormément de jeu, j'avais des gros tapis et j'ai préféré jouer la carte de la patience. J'ai joué énormément de petits coups, et au final, rien d'excitant, c'était vraiment de la survie." C'était vraiment un tournoi de poker en soi. 

Pour demain, Sylvain abordera le jour 3 avec 27 big blindes. Même pas peur : "On est là pour jouer ! De toute façon, on est ITM et l'objectif reste le même, soulever le trophée à la fin. Alors évidemment, quand tu arrives à la bulle, et que t'es pas énorme, le premier objectif c'est de faire l'argent, ça fait une grosse différence. Mais je suis là pour gagner, c'est sur."

Les journées EPT terminent tôt, et Sylvain va pouvoir aller profiter de sa soirée, "il y a beaucoup de bons petits restau dans cette ville", avant d'aller se reposer et d'être en forme pour demain. A moins que... "Ah, il y a Pierre Calamusa qui dit "come to the bar", sur le chat What'sApp. Hum." 

Un piège de plus qui lui tend les bras, saura-t-il être pro et l'esquiver ? Je crois qu'avec Sylvain on n'a à peu près aucune crainte à avoir.

Arthur Conan, comme un grand

conan

Plus qu'un Team Pro Winamax debout, après l'élimination de Joao Vieira en 150e position, mais encore quelques Français en course pour ce day 3 : ils seront 10 tricolores dont Arthur Conan, parmi les chipleaders de ce tournoi, avec 705 000 jetons ! L'ainé des Conan a fini cette journée en boulet de canon, éliminant notamment Damien Le Goff avec 9 et 6 contre... une paire de Valets : "Il y a eu un open, j'ai 3-bet et Le Goff a fait tapis pour 17bb. J'ai call... et j'ai fait flush ahah !"

Mais Arthur Conan n'est pas le seul tricolore à s'être illustré aujourd'hui. Son petit frère Marius, par exemple, mène sa barque comme un vieux briscard malgré son jeune âge, et passe au Day 3 avec 272 000. On peut également parler de la solidité légendaire de Rabah Ait Abdelmalek (190 000), de la machine Ugo Faggioli (460 000), des swings de Souhayl Fjer (102 000), l'altruisme de Maxime Chilaud (66 000) mais aussi de ceux que nous avons mis un peu de temps à découvrir : Eric Géraume (345 000) et Frédéric Delval

En revanche, le tournoi est fini pour Arnaud Enselme, Cyril Brémond, Damien Le Goff, Wuai Cheng Tsang et Laurent qui terminent cependant dans l'argent, remportant tous 8 710€.

D'autres n'ont même pas eu cette chance : outre Adrien Delmas et Guillaume Diaz, Olivier Ferrero, Sonny Franco, Nathan Gozlan, Antonin Teisseire, Victor Choupeaux, Antoine Labat, Corentin Ropert, Jimmy Kébé, Pierre Morin, Nicolas Dumont, Johan Guilbert ou encore Kalidou Sow ont quitté le Day 2 les mains vides.

antonius

Chez les têtes de séries, le field est toujours honoré de la présence de Patrick Antonius (photo) (349 000), Timothy Adams (272 500), Luc Greenwood (194 100) et Juha Helppi (439 000). Cependant, c'est une joueuse qui mène la danse en la personne de Natalie Teh (786 000), devant Parker Talbot (773 500), Evangelos Bechrakis (730 000) et Anton Wigg (708 500). Au total, 137 joueurs atteignent le Day 3, et tous sont assurés d'un gain de 9 790 €.

Un Day 3 qui débutera ce samedi 15 décembre à 12 heures pétantes, aux blindes 2 500/5 000 BB Ante 5 000 pour un average à 257 080, et nous jouerons là encore cinq niveaux de 90 minutes. 

Christophe dans le droit chemin

- 14 décembre 2018 - Par Rootsah

Main Event 5 300 € (Day 2)

On ne vous apprend rien : la période post-bulle est toujours synonyme de nombreuses éliminations, et cet EPT Prague ne fait pas exception à la règle. Pas moins de 20 joueurs ont en effet rejoint le rail dans les 40 minutes suivant l'éclatement de la bulle, mais pas forcément des petits tapis.

On notera par exemple la sortie d'Arnaud Enselme en 170ème place, un peu moins bien que sa 85ème place de l'an passé sur ce tournoi. Juha Helppi relance au cut-off, et le grinder défend Q4 en BB. Il va check-raise le flop Q43, de 9000 à 26 000, et se fait payer. Arnaud va ensuite shove directement le turn 9, le Finlandais suit avec AA... et fait le carreau river pour éliminer le Français, qui encaisse 8 710 €. Déjà ITM à Barcelone en août, Arnaud confirme que les EPT lui réussissent bien... Son compatriote Cyril Brémont a également pris la porte.

Christophe Larquemin 2
En revanche, tout roule pour Christophe Larquemin, qui pointe à 310 000. "Je n'ai fait que monter des jetons pendant les quatre premiers niveaux, puis j'ai run deux fois dans des flush max. Et un gros tapis est arrivé à ma gauche avant la bulle, je n'ai pas pu en profiter. Maintenant, j'attend le carré !" rigole ce joueur occasionnel, qui profite des beaux tournois du circuit pour voyager avec sa famille. "Je vais aussi à Vegas pour les WSOP, c'est ce que je préfère, mais en revanche je ne joue pas du tout online. Bref, comme tout le monde j'attend mon one time." Christophe s'assure donc une troisième place payée sur un Main Event EPT (sa première ligne Hendon Mob date de 2010) qui lui permet de passer la barre des 100 000 $ de gains en live !

Peut-être n'aime-t-il pas l'argent ?

- 14 décembre 2018 - Par Veunstyle72

La bulle a éclaté : 15 français sont dans l'argent, dont Sylvain Loosli
Joao Vieira entre également dans ces places payées
Main Event 5 300 € (Day 2)

pavel veksler

C'est lui, l'homme que toute la salle est heureuse d'avoir vu bust à la pire place, la 176e. Lui, le monsieur debout évidemment, est Russe et répond au nom de Pavel Veksler. Il est notre bubble boy officiel de ce Main Event. Mais que s'est-il passé dans sa tête ?

Après avoir open à 9 000, il a trouvé un payeur, son voisin de table, le Polonais Mateusz Wozniak. Les deux joueurs ont découvert un flop 5J4 et le joueur Russe a c-bet à 15 000, simplement payé par son adversaire. La turn 4 n'a apporté absolument aucune action, au contraire du 9 sur la river, qui a engendré un move assez inattendu : check de Veksler... et tapis (pour 3 ou 4 fois la hauteur du pot?) chez Wozniak. Même si le croupier s'est un peu endormi et a légèrement oublié d'envoyer le petit bouton all in sous les yeux de Wozniak, Veksler savait ce qu'il lui restait à faire : fold et probablement s'assurer un mincash (au minimum) ou call et faire le héros (vous allez découvrir sa main, une seconde), mais avec un gros tapis ensuite. Après une bonne réfléxion de 3 ou 4 minutes, il finit par call et découvre AJ chez Wozniak, qui a tout simplement entré flush max. Veksler muck... mais la règle c'est la règle, il faut montrer son jeu. Ce sera... KJ. Surprenant vous avez dit ? Oh, si peu...

board bulle

Il n'aura donc pas fallu plus de 4 mains de hand for hand, pour trouver un malheureux... et 175 joueurs heureux très heureux, dont 15 Français, que vous découvrez en photos ci dessous. Tous sont assurés de remporter un minimum de 8 710€.

itm fr

Fréderic Delval, Sylvain Loosli, Cyril Bremond 
Damien Le Goff, Laurent Michaud, Rabah Ait Abdelmalek, Ugo Faggioli

itm fr

Arnaud Enselme, Maxime Chilaud, Marius Conan, Arthur Conan
Christophe Larquemin, Souhayl Fjer, Wuai Cheng Tsang, Eric Geraume

Il ne reste désormais plus qu'à terminer ce niveau de jeu, et la journée sera terminée.

Ils sont dans l'argent : Patrick Antonius, Timothy Adams, Anton Wigg, Jonathan Roy, Juha Helppi, Andrey Pateychuk, Ognyan Dimov, Andrey Zaichenko, Salvatore Bonavena, Joao Vieira (Team Winamax), Tobias Peters, Gary Hasson, Aku Joentausta, Jason Wheeler, Alexandru Papazian, Serdar Demircan...

bulle

Le bouchon va bientôt sauter

- 14 décembre 2018 - Par Veunstyle72

Main Event 5 300 € (Day 2)

olivier ferrero

Ambiance studieuse et légèrement crispée dans cette salle du Hilton de Prague. Il reste une demie heure à disputer sur ce 4e niveau de la journée (l'avant dernier), et il manque encore 8 joueurs avant que la bulle n'éclate. 

Olivier Ferrero, ci dessus en photo, ne verra pas malheureusement pas pour lui, la moindre couleur d'un de ces billets. Son tournoi s'est subitemment arrêté à quelques places de l'ITM. Shortstack avec 11bb, il a tenté le resteal derrière un open et un call, avec As-Dame en main. Sauf que... les deux joueurs ont payé, oups. Puis sur un board hauteur 10, l'un des deux joueurs a misé, faisant finalement fuire l'autre joueur. Muni d'une hauteur As, Olivier a compris que ce coup sentait le pâté oublié dans le fond du frigo, et a fini par s'incliner face à une paire de 8. Il abandonne un autre Français qui était installé juste à côté de lui, Arthur Conan (pour qui tout va bien, toujours en possession de 420 000 jetons). 

Nathalie Teh

A noter que le chipleader de ce tournoi est une femme, Nathalie Teh. Alors certes, elle peut remercier les dieux de la river, qui lui ont permis de rentrer l'un de ses deux outs qu'elle attendait, avec une paire de Dames en main, face à une paire d'As, mais ce serait peut-être un peu réducteur de s'arrêter à ce coup. Son demi million de jetons n'est surement pas tombé du ciel, et il serait intéressant de voir si la Malaysienne peut réussir un tournoi aussi magnifique que son Main Event WSOP de l'été dernier, où elle s'était inclinée en 120e position, parmi les toutes dernières féminines du tournoi.
 

Il reste 183 joueurs (sur 1174 inscriptions)
Level 14 - Blindes 1500/3000 BB Ante 3000
Moyenne : 192 000
175 ITM

EDIT 19:04 / Chipcount des Bleus à 179 joueurs restant


Les survivants partent en pause pour 20 minutes et reprennent aux blindes 2000/4000 BB Ante 4000.

Arthur Conan 460 000
Ugo Faggioli 400 000
Marius Conan 310 000
Sylvain Loosli (Team Winamax) 150 000
Arnaud Enselme 120 000
Souhayl Fjer 120 000
Frédéric Delval 110 000
Maxime Chilaud 90 000
Damien Le Goff 89 000
Rabah Ait Abdelmalek 85 000
Laurent 75 000
Cyril Bremond 53 000

Joao Vieira (Team Winamax) 48 000

Pas trop sonné, Sonny

- 14 décembre 2018 - Par Rootsah

Mais Event 5 300 € (Day 2)

Toujours un peu malade, Sonny Franco faisait tranquillement son bonhomme de chemin dans ce Main Event, jusqu'à ce qu'il tombe sur Sardar Demiran...

Un joueur raise à 7000 au cut-off, Sonny call au bouton, tout comme Sardar en small blind. La big blind s'invite aussi, et tout le monde check le flop 539 jusqu'au Français, qui mise une dizaine de milliers de jetons. Sardar relance à 35 000, la BB et le cut-off s'écartent, et Sonny complète. Sardar demande ensuite le tapis du Français sur un turn K, et Sonny snap ! Sardar claque alors 99 pour brelan, et Franco est drawing dead avec KQ...

Sonny Franco 4
Le runner-up de l'EPT National Highroller quitte donc le tournoi une quinzaine de places avant l'argent. "Il faisait n'importe quoi jusqu'ici... Mais ce n'est pas bien grave", relativise Sonny, qui quitte la salle le sourire aux lèvres. Il faut dire que quand on vient de gagner 294 000 €, il en faut plus qu'une élimination juste avant la bulle d'un Main EPT pour vous affecter...

Quant à Sardar, il monte à 300 000, et nous balance un petit "Started from the bottom, now we're here", reprenant le célèbre titre de Drake...

Mais il n'y a pas que des mauvaises nouvelles dans le clan français : ma collègue Florence m'apprend que Maxime Chilaud vient ainsi de tripler son tapis ! Après un open UTG, Maxime décide de 3-bet shove pour 43 000 en position UTG+1. La big blind, qui n'a pas vu le Français faire tapis, annonce "call" en pensant s'aligner sur la relance initiale... Le floor est appelé, et la BB est contrainte de payer le tapis de Max. Le relanceur initial, qui couvre légèrement la BB, en profite pour reshove. La BB n'a alors plus grand chose à rajouter et décide de jouer son tournoi... Les mains sont révélées :

BB : K-Q
Joueur UTG : J-J
Maxime Chilaud : A-A

Le board vient Q-3-3-6-K et "Daghemuneguu" remonte donc à 130 000 au meilleur moment ! D'autant plus qu'il vient d'être déplacé à une table plutôt difficile..

antonius chilaud adams
Patrick Antonius et Timothy Adams se font un petit sandwich au Chilaud...


En revanche, Marc-André Ladouceur (Q-Q < A-J), Jan-Eric Schwippert, Ben Dobson, Andy Black ainsi que Nathan Gozlan ne verront pas la couleur de l'argent dans ce Main Event.

ladouceur