masquer le menu

Day 1 B by numbers

- 14 décembre 2018 - Par Rootsah

Day 1 B : 785 entrées / 288 survivants (dont 32 FR) / Chipleader : Arman Mette (Autriche) : 280 000
Les chiffres du Day 1 A


Aku Joentausta
Top 10 :

Armin Mette 280 000
Aku Joentausta 276 600 (photo)
Arthur Conan (France) 275 000
Simon Pedersen 264 400
Maciej Rogacki 259 400
Laurynas Levinskas 236 300
Robert Skopalik 224 000
Mateusz Wozniak 224 000
Arnaud Enselme (France) 213 000
Victor Choupeaux (France) 208 100

32 Français

Arthur Conan 275 000
Arnaud Enselme 213 000
Victor Choupeaux 208 100
Sylvain Loosli (Team Pro Winamax) 162 100
Pierre Chiarelli 160 100
Marius Conan 135 000
Damien Le Goff 130 200
Antoine Labat 113 800
Wuai Cheng Tsang 103 500
Eric Geraume 87 200

Corentin Ropert 78 100
Laurent 71 400
Frédéric Delval 67 000
George Sultanem 60 000
Adrien Delmas (Team Pro Winamax) 58 100
Sonny Franco 56 100
Jimmy Kebe 54 100
Olivier Ferrero 53 100
Pierre Morin 48 100
Julien Buchaille 41 900

Bernard Boutboul 40 000
Mesbah Guerfi 39 800
Nicolas Dumont 37 800
Johan Guilbert 34 800
Maxime Chilaud 30 900
Kalidou Sow 30 000
Cyril Bremond 26 900
Joseph Sabe 25 600
Michel Pomaret 24 900
Antonin Teisseire 24 100
Phu Trong 21 400

Trong

Reste du field (sélection)

Leonid Bilokur 171 800
Serdar Demircan 170 000
Jan-Eric Schwippert 150 000
Gianluca Speranza 138 100
Jan Bendik 123 500
Jonathan Roy 118 700
Alexandru Papazian 113 100
Tobias Peters 112 900
Marc-André Ladouceur 86 900

Dietrich Fast
Dietrich Fast 85 500
Jack Sinclair 83 000
Anton Wigg 79 000
Luc Greenwood 55 100

Le classement complet pour le Day 2

Double up pour le Team W !

- 14 décembre 2018 - Par Rootsah

Sylvain Loosli et Adrien Delmas rejoignent Joao Vieira et Guillaume Diaz au Day 2
Main Event 5 300 € (Fin du Day 1 B)

Adrien Delmas -Sylvain Loosli
L'histoire se répète : comme lors du Day 1 A, deux membres du Team Winamax se hissent au Day 2. Et tout comme hier, le duo aurait pu être trio si l'un d'entre eux n'avait pas sauté sur la dernière main de la journée... Cette fois, c'est Leo Margets qui a joué dix heures pour rien aujourd'hui. Elle laisse donc Adrien Delmas (qui avait lui-même été victime de cette ultime main hier) et Sylvain Loosli rejoindre Joao Vieira et Guillaume Diaz au Day 2 de ce Main Event.

Pour Sylvain, la journée avait pourtant mal commencé: en lice sur le 25 000 € Highroller, le résident londonien terminait à une cruelle 9ème place pour 6 joueurs ITM. Qu'à cela ne tienne, il en faut davantage pour abattre un champion de sa trempe : le Toulonnais s'est empressé d'aller late reg le Main Event, où il a construit un tapis de 162 100 jetons en moins de trois heures ! "J'ai doublé assez vite, et je me suis fait hero call par une paire quand j'avais quinte, rembobinait-il. Ensuite j'ai fait flush dans un pot 3-bet contre un Chinois fou qui m'a tout mis avec 0% d'équité. J'ai pas mal touché, c'est ce qu'il faut pour monter des pions aussi vite !"

Un run plutôt fluide qu'aurait bien voulu connaître "Ragnarok235": Adrien est bien parvenu à atteindre les 100 000, mais n'a pu conserver un stack à six chiffres. "La journée a été bien swingy, mais je n'ai jamais eu à partir all-in préflop pour tous mes jetons", se satisfaisait le Top Shark 2018, qui reviendra tout de même avec 58 100, pas si loin de la moyenne avec 36 big blinds. En revanche, le tournoi est terminé pour leurs coéquipiers Gaëlle Baumann, Pierre Calamusa, Ivan Deyra et Davidi Kitai, tous éliminés ce jeudi.

Arthur Conan 3
Arthur Conan, au top du classement français.


Au sommet des 300 rescapés de ce Day 1 B, on retrouve le chipleader Arman Mette avec 280 000, suivi par le Finlandais Aku Joentausta (276 600) mais surtout par Arthur Conan (275 000), qui s'est littéralement envolé dans les deux derniers niveaux de la journée. Dans le Top 20, on retrouve également Arnaud Enselme (213 500) et Victor Choupeaux (208 200), et dans le clan des shortstacks le tenant du titre Kalidou Sow avec 30 000 jetons. Au total, plus d'une vingtaine de Français se sont qualifiés aujourd'hui pour le Day 2, qui débutera ce vendredi à 12 heures à l'Hôtel Hilton.

Un Day 2 qui réunira donc 440 joueurs (!), en ajoutant les 140 qualifiés du Day 1 A (EDIT : finalement 418 joueurs, dont 288 rescapés du Day 1 B). Mais il faut surtout retenir que ce Day 1 B a enregistré 785 entrées, dont 109 re-entries, alors que le Day 1 A s'était terminé avec 371 inscriptions. Faites les comptes : ce ne sont pas moins de 1156 entrées à 5 300 € qui ont été entérinées pour ce Main Event, sachant qu'il est encore possible de buy-in jusqu'au début du Day 2 ! On n'est pas loin de battre le record d'affluence de 2016, quand le tournoi avait réuni 1192 joueurs...

Du coup, la journée de vendredi s'annonce bien remplie, et l'arrivée de mon collègue Veunstyle72 ne sera pas de trop pour vous faire vivre ce Day 2. Nous jouerons cinq niveaux de 90 minutes, en commençant aux blindes 800/1600 BB Ante 1600. En attendant le bilan chiffré que nous publierons avant le coup d'envoi, on se donne rendez-vous dès midi sur le coverage pour voir si nos quatre W rouges poursuivront leur route vers le titre !

Lapin pas crétin

- 13 décembre 2018 - Par Rootsah

Main Event 5 300 € (Day 1 B)

Pierre Morin
Continuons notre tour d'horizon des Français dans ce Main Event, avec le volubile Pierre Morin. "Lapin", tombé à 15 000 en milieu de journée, s'est bien refait la cerise, notamment grâce à ce coup gagné peu après le dinner-break : « J'ouvre AK au bouton, et la big blind, que j'avais un peu trash-talk, défend. Je mise 2000 sur le flop A105, 5300 sur le turn K, et 9800 sur la river 2. Je suis payé trois fois... Sinon, je suis remonté avec du grind et des petits coups gagnés. Je n'ai pas souvent percuté les flops, du coup j'ai fait pas mal de bluffs. » Joueur de cash game devant l'éternel, Pierre, qui officie en 5/10 € ou 10/20 € PLO, nous confie qu'il a également testé avec succès les parties d'argent de cet EPT Prague...

Maxime Chilaud
Nous tombons ensuite sur Maxime Chilaud, grinder bien connu sur Winamax, et qui fait son bout de chemin avec 55 000. « Je suis arrivé au level 5, car je n'ai pas mis de réveil, sourit "Daghemunegu". Je navigue entre 25 000 et 55 000 depuis le début. Ma table n'est pas terrible, le seul mauvais joueur a sauté...»

Puis c'est Victor Choupeaux qui nous interpelle : « Tu arrives une minute trop tard ! Je viens de gagner un monster pot contre le Grec (souvenez-vous, il s'agit de Georgios Karakousis, chipleader au dinner-break). Il open, et je 3-bet à 7500 avec A5, car je l'ai vu relancer plusieurs fois avec des mains marginales. Il me min 4-bet et comme j'ai la cote, je paye. Sur le flop Q43, il mise petit, je fais tapis pour 60 000 et il snap avec AA ! Heureusement, je fais flush river... J'ai eu chaud, j'ai bien vibré ! » Résultat des courses, Victor possède maintenant 160 000, se positionnant parmi les gros tapis de ce Day 1 B.

Souhayl Fjer
Un peu plus haut, sur l'estrade de la salle de tournoi, nous voyons Souhayl Fjer assis deux crans à droite d'un Benjamin Pollak très shortstack (16 000). Le joueur parisien, qui ne peut plus grinder ses parties de cash game favorites depuis la fermeture du Cercle Clichy-Montmartre fin septembre, a donc décidé de se déplacer sur le circuit live : « Je suis allé partout ! C'est ma première fois à Prague. Bon je suis un peu déçu, les grosses tables ont du mal à se monter... » Du coup, Souhayl s'est concentré sur les tournois : mourant au dinner-break avec 5000, il est bien revenu dans le game avec 55 000, grâce à deux double ups et plusieurs resteals, malgré la présence d'Ole Schemion à sa gauche pendant quelques niveaux.

Yoh ViraL
En repartant vers la salle de presse, nous croisons également Johan Guilbert, qui vient juste de buy-in (nous sommes quand même au début du level 10, le dernier de la journée). « J'ai pris l'avion tout à l'heure, je n'ai même pas déposé ma valise dans ma chambre ! s'exclame le résident maltais. Je suis venu sur un coup de tête : ça se passe bien pour moi online depuis quelques mois, je n'avais pas envie de bouger, mais on m'a chauffé ! Et comme j'avais envie de retoucher de vrais jetons... Je n'ai pris qu'une nuit d'hôtel, je pourrais bien repartir dès demain si je bust ! » On espère pour YoH ViraL qu'il trouvera des raisons de prolonger son séjour...

Au rayon des mauvaises nouvelles, ça va mal pour le Team Winamax qui a perdu successivement Gaëlle Baumann, Pierre Calamusa et Davidi Kitai, dont le re-entry n'a pas été fructueux (et qui s'est terminé avec Q-Q). Heureusement que Sylvain Loosli est là pour compenser :

Sarah Herzali, Erwann Pécheux, Jonathan Therme, Vojtech Ruzicka et le pro Unibet Quentin Lecomte, qui a perdu le classique coinflip QQ contre AK, ont également rendu les armes.


Rauno Tahvonen
Rauno Tahvonen ne semble pas comprendre pourquoi on le prend en photo... La plume d'indien peut-être ?

Deux W en remplacent un autre

- 13 décembre 2018 - Par Rootsah

Main Event 5 300 € (Day 1 B)

Deux nouveaux niveaux se sont écoulés depuis le retour du dinner-break, et comme souvent, la période de digestion n'est pas riche en action. Sylvain Loosli ainsi que Davidi Kitai, respectivement 9ème et 17ème du Highroller à 25 000 € (ce qui signifie qu'ils n'ont pas atteint l'argent), en ont profité pour buy-in ce Main Event. Pour l'instant, leur tapis n'a pas trop bougé. En revanche, Ivan Deyra a tiré ses deux cartouches aujourd'hui sans toucher sa cible, puisqu'il a été éliminé : « Rien d'intéressant, je n'ai jamais dépassé le starting stack, et j'ai perdu plein de petits pots. A la fin, j'ai tenté un 3-barrels bluff qui n'est pas passé. »

Jonathan Therme
Du côté du Team PMU, c'est Sarah Herzali qui s'en sort le mieux avec 56 000, juste devant Erwann Pécheux avec 51 000. Quant à Jonathan Therme (photo), il a re-entry il y a quelques minutes après avoir « raté un bluff contre les nuts » selon ses dires.

Chez Antonin Teisseire, qui arbore sur son sweat un logo Partouche, comme à la belle époque, on plafonne à 55 000. « Malheureusement, je n'ai pas de gros coups à te raconter ! », déplore le Sudiste..

Sinon, Kalidou Sow continue de faire les montagnes russes avec 45 000 (après avoir sorti Jeffrey Hakim), tout comme Matthieu Lamagnère (36 000), qui est tombé à 10 000 dans l'après-midi avant de remonter à 60 000. « J'ai voulu bluffer un Russe qui ne l'a pas accepté », explique SixCoups, qui va maintenant réfléchir à une stratégie pour contrer ce joueur qui apparement relance plus souvent qu'à son tour.. « Réagir ou courber l'échine », analyse Matthieu. En face de Kalidou, Corentin Ropert préserve son tapis de 80 000.

Maria Konnikova
Parmi les récents bustos, on peut mentionner Maria Konnikova, au contraire de Benjamin Pollak qui a pris son ticket.

Nous passons au level 9 (blindes 500/1000 BB Ante 1000).

Dinner-break : manger le cœur léger

- 13 décembre 2018 - Par Rootsah

Six niveaux de 60 minutes ont été bouclés ce mercredi, et le compteur indique déjà 716 entrées !
Main Event 5 300 € (Day 1 B)

C'est l'heure de reprendre des forces dans ce Day 1 B, et certains vont pouvoir aller manger sans penser à une prochaine élimination...

Nous sommes par exemple allé faire un petit coucou à Victor Choupeaux, que nous avions entraperçu hier au cours d'un Day 1 A dans lequel il n'a pas fait long feu. Aujourd'hui, ça va beaucoup mieux pour le grinder, puisque Choop possédait près de 90 000 jetons au moment d'aller manger ! Pourtant, le résident londonien pointait à 37 000 quelques minutes auparavant, après avoir perdu le coup suivant : « J'open 5-5 au cut-off, et la BB défend. Sur le flop 1085, je me fais check-raise de 2000 à 4500, et je paye. Le turn est un J, et je suis une mise de 7000. Il fait 17 000 sur la river 3, et je paye encore. Mais il a A9 pour flush max. J'aurai peut-être pu folder, mais c'est tellement dur de faire brelan à ce jeu... Et il run tellement good ! » Choop a en tout cas fait un heureux : son adversaire Georgios Karakousis, qui possède maintenant 175 000 ! Pas impossible que nous tenions notre chipleader...

Victor Choupeaux - Georgios Karakousis
Choop a eu fort à faire face à un Grec en plein rush (au premier plan)

Arthur Conan
Chez Arthur Conan, qui a re-entry, on n'est pas mal non plus. « J'ai 80 000, détaille Artconix. J'ai doublé en début de journée, sur les blindes 100/300, avant de reprendre 20 000 : un mec open, je call avec J8 au bouton, les blindes suivent aussi. Sur le flop J58, la BB donk-bet un quart du pot, l'open raiser call, et je relance à 5000. Et là, la small blind part à tapis pour 16 000 ! La BB et l'OR passent, et je paye. Il a 55 pour brelan, mais je fais le J sur la river ! » De quoi aller manger avec l'estomac dénoué...

Autre info, le dernier niveau avant la pause-dîner a vu l'arrivée d'Ole Schemion, éliminé du Highroller à 25 000 €.

Au moment d'aller se restaurer pour 75 minutes, ils étaient encore 532 joueurs en lice sur 716 entrées dans ce Day 1 B (dont 65 re-entries), sachant qu'il est possible de register jusqu'à la fin de la journée. Alors qu'il reste quatre niveaux à jouer dans cette belle mais froide soirée, nous avons donc déjà plus d'entrées comptabilisées que lors du Day 1 B de l'édition 2017 (655 inscriptions) ! La partie reprend vers 20h10.

Pour reprendre des forces, on vous conseille d'ailleurs un sympathique restaurant tchèque traditionnel, à seulement quelques minutes à pied de l'hôtel Hilton...

Un petit chipcount spécial Team Winamax :

Pierre Calamusa 97 000 (« Je touche les As toutes les trois mains »)
Gaelle Baumann 60 000
Leo Margets 45 000
Adrien Delmas 43 000
Ivan Deyra 7000

Nous sommes aussi aller vous chercher la réaction à froid de Sonny Franco suite à sa seconde place sur l'EPT National Highroller hier. A lire ICI.