masquer le menu

Sonny delight

- 13 décembre 2018 - Par Rootsah

Sonny Franco termine runner-up du tournoi pour son plus gros gain en carrière après deal !
EPT National Highroller 2 200 € (Day 2 et finale)

 

On savait notre belge préféré plûtot doué pour deviner les cartes de ses adversaires. Mais en revanche, on ignorait ses talents pour prédire leur futur classement dans un tournoi... Car même si ce tweet était un peu chambreur au départ, Sonny Franco a bien terminé runner-up de cet EPT National Highroller pour un gain officiel de 206 540 € !

Bien en jambes dès le début du tournoi, le résident marrakchi a navigué avec un tapis confortable dès le coup d'envoi du Day 2 (débuté avec 143 survivants, tous ITM, sur un total de 765 entrées, dont 189 re-entries), manoeuvrant au sein d'un field à sa mesure : quand nous vous annoncions hier que le Français était à l'aise dans ce type d'épreuve, nous n'avions pas tout à fait tort... Arrivé en finale avec le second tapis, Sonny laissait Yaniv Perez éliminer trois premiers joueurs, avant de prendre les choses en main en sortant Marc Klausen (4ème) puis Evengelos Beckrakis (3ème), pour se retrouver en heads up contre Perez avec 70% des jetons en jeu ! Les deux joueurs concluaient alors un deal officieux garantissant 293 000 € à Sonny et laissant 14 000 € au vainqueur. On s'attendait donc à un duel expéditif...

Sonny Franco Heads up


Sonny Franco Heads up 2
Sonny, encouragé par un rail fourni où l'on peut reconnaître Alexandre Reard, Erwann Pécheux ou les frères Conan

Rail Sonny Franco
Un rail sous pression dès que son poulain se retrouvait à tapis payé...


Sauf que le Letton parvenait à renverser la vapeur, et après un affrontement à rebondissement dans lequel Sonny avait plusieurs occasions d'achever son adversaire, c'est finalement ce dernier qui s'adjugeait le titre. Pas de quoi décevoir le vainqueur des WSOP Circuit Cannes 2018, qui savait que l'essentiel était ailleurs comme il l'a expliqué sur Facebook : "Très fatigué mais très content. On n'a pas réussi à ramener le trophée mais on ramène quand même le plus important !" En effet, Sonny encaisse le plus gros gain de sa carrière ! Le Sudiste va maintenant pouvoir se concentrer sur le Main Event, pour lequel il a ship pas moins de... 3 tickets sur un satellite live il y a quelques jours !

EDIT : la réaction à froid du vice-champion

"C'est la plus belle"

En piste dans le Day 1 B du Main Event au moment du dinner-break, Sonny Franco a accepté de revenir sur sa performance : "C'est la plus belle, et de loin. C'est vraiment cool, je suis très content. Bon, je n'ai pas trop fêté ça, je suis aller dormir directement, car je suis malade depuis une semaine. Mes adversaires n'en peuvent plus, je leur tousse dessus toute la journée... C'était vraiment long, deux jours pendant lesquels j'ai joué de midi à trois heures du matin. Mais je le referai sans problème si ça se passe comme ça !"

Concernant le déroulé de son tournoi, le Sudiste confie qu'il n'a pas dépassé les 20BB pendant presque tout le Day 1. "J'étais card dead. A la bulle, j'avais 50 blindes, avant de retomber à 20-30 BB au Day 2. Mais une fois le field tombé à 20 joueurs restant, j'ai déroulé. J'ai eu trois ou quatre premiums, et j'ai doublé à chaque fois. Et en table finale, ils étaient nuls, j'ai eu de la chance là-dessus. En heads up, après le deal, j'aurais pu finir sur la première main avec A-A contre 5-5, mais il a fait quinte. Au final, je suis parti à tapis trois fois avec la meilleure main et j'ai perdu, mais lui aussi... Je suis un peu dégoûté pour le trophée, il était beau, c'était le gros pique !"

En tout cas, Sonny, fort de sa nouvelle bankroll, ne compte pas faire de folies sur les Highroller : "Je n'aime pas jouer contre des joueurs meilleurs que moi, et sur ces tournois ils sont trop forts ! Mon prochain live sera à Dakar en janvier, avant les WSOP Circuit à Marrakech." Encore bravo Sonny !


Au final, 143 joueurs ont gagné de l'argent sur ce tournoi, notamment le Team Pro Winamax Davidi Kitai (58ème pour 5 980 €, son deuxième ITM du festival), qui n'a jamais réussi à se refaire après son gros coup perdu avec les As (voir post précédent). Mais le Belge affirme qu'il joue son A-Game depuis son arrivée à Prague... De bon augure avant le Main Event où il fait son entrée en lice ce jeudi.

On retiendra aussi que Jonathan Therme, 28ème, aurait pu faire beaucoup mieux : "Sortie brutale JJ vs QQ vs KK pour 15% des jetons en circulation. Pas de regret, ce n'était juste pas le bon... Très bon début de festival tout de même", a analysé le pro PMU sur Facebook. 15 Français sont entrés dans l'argent dans cet EPT National Highroller Prague, qui a connu un énorme succès puisque l'édition 2017 n'avait enregistrée que 627 entrées.

Résultats officiels de la finale :

Vainqueur : Yaniv Perez (Lettonie) 340 700 €
Runner-up : Sonny Franco (France) 206 540 €
3ème : Evangelos Bechrakis (Grèce) 144 900 €
4ème : Marc Klausen (Danemark) 108 820 €
5ème : Emmanouil Chrysovergis (Grèce) 84 210 €
6ème : Ad Schaap (Pays-Bas) 62 000 €
7ème : Masatoshi Tanaka (Japon) 45 060 €
8ème : Dong Guo (Chine) 32 180 €

Les autres joueurs ITM (sélection) :

10e : Bryan Paris 20 950 €
23e : Jakub Michalak 11 350 €
28e : Jonathan Therme (France) 8 140 €
33e : François Evrard 7 050 €
34e : Konstantin Maslak 7 050 €
40e : Isabelle Pellegriono (France) 5 980 €
41e : Alexandru Papazian 5 980 €
44e : Julien Sitbon (France) 5 980 €
45e : Ryan Riess (France) 5 980 €
47e : Perry Hermony 5 980 €

54e : Davidi Kitai (Tean Winamax) 5 980 €
63e : Erwann Pécheux (France) 5 130 €
70e : Karim Rebei (France) 5 130 €
80e : Karim Souaid 4 330 €
87e : Fatima Moreira de Melo 4 330 €
95e : Kenny Hallaert 4 330 €
99e : Arnaud Enselme (France) 4 330 €
102e : Fouad Zouiten (France) 3 870 €
110e : Sergi Reixach 3 870 €
113e : José Astima (France) 3 870 €

114e : Cyril Brémond (France) 3 870 €
118e : Benjamin Saada (France) 3 870 €
123e : Anton Wigg 3 440 €
126e : Maxime Canevet (France) 3 440 €
128e : Damien Le Goff (France) 3 440 €
133e : Arthur Conan (France) 3 440 €
136e : Ludovic Geilich 3 440 €
139e : Paul Michaelis 3 440 €

Les American Airlines se crashent

- 12 décembre 2018 - Par Rootsah

EPT National Highroller 2 200 € (Day 2)

Un peu plus de deux heures de jeu se sont écoulées dans ce Day 2 de l'EPT National Highroller, et nous avons déjà perdu plus de la moitié des 143 joueurs au départ. Parmi eux, quelques Français dont certains ont échappé à nos radars hier. Par ordre d'élimination : Arthur Conan (133e pour 3440 €), Damien le Goff (128e), Maxime Canevet (126e), Benjamin Saada (118e), Cyril Brémond (114e), Arnaud Enselme (99e), Erwann Pécheux (64e), sans oublier le Belge Kenny Hallaert (95e).

Davidi Kitai 3
Concernant Davidi Kitai, qui avait débuté à une table difficile avec Ryan Riess et Jeffrey Hakim, le bilan est constrasté : si "Kitbul" est toujours là, il a perdu la moitié de son tapis pour tomber à moins de 20 blindes, quand ses American Airlines (comprenez une paire d'As) n'ont pas tenu contre le As-Dame d'un adversaire qui a terminé en quinte. Ce coup à tapis préflop précipite le Belge dans la zone rouge. "J'ai dû resserrer mon jeu, ça m'a un peu cassé dans mon élan," déplore le Génie.

En revanche, quelques Français suivent une trajectoire inverse, comme Jonathan Therme, qui a triplé son tapis (220 000), Julien Sitbon, qui s'est contenté de le doubler (500 000) ou encore Sonny Franco, qui a engrangé plus de 200 000 jetons pour pointer à 550 000.

A 14h50, il restait 57 joueurs aux blindes 8000/16 000 BB Ante 16 000 (moyenne à 502 600), tous assurés d'un gain de 5130 €. Il faudra trouver un vainqueur ce soir selon le souhait des organisateurs. A noter que la fin du payout a donc enfin été publiée.

La répartion des prix pour les joueurs restant (prizepool de 1 850 760 €) :

Vainqueur : 340 070 €
Runner up : 206 540 €
3ème : 144 900 €
4ème : 108 820 €
5ème : 84 210 €
6ème : 62 000 €
7ème : 45 060 €
8ème : 32 180 €
9ème : 25 280 €

10-11ème : 20 990 €
12-13ème : 18 750 €
14-15ème : 16 900 €
16-17ème : 15 050 €
18-20ème : 13 200 €
21-23ème : 11 350 €
24-27ème : 9 510 €
28-31ème : 8 140 €
32-39ème : 7500 €
40-55ème : 5980 €

Perry Hermony
Le sympathique Perry Hermony ne passe pas inaperçu avec son chapeau complétement dingo et ses cards guards...

Chez Louis Room
Ils étaient 765 joueurs au départ du tournoi (pour un field de 954 entrées, en incluant les re-entries), et ils ne sont plus que 57. On a déjà perdu près de 95% du field en 22 niveaux de 40 minutes.

Le poids du Génie

- 12 décembre 2018 - Par Rootsah

Davidi Kitai parmi les chipleaders
EPT National Highroller 2 200 € (Fin du Day 1)


En marge de l'EPT National se jouait ce mardi un autre tournoi d'envergure : l'EPT National Highroller à 2 200 €. Une épreuve toujours très prisée des réguliers français sur les étapes European Poker Tour, puisqu'il étaient nombreux parmi les 954 entrées enregistrées au bout des huit niveaux d'inscription.

Davidi Kitai
La journée aura surtout été marquée par une bulle interminable (près de deux heures de main-par-main, de quoi faire tilter tous les shortstacks), le Day 1 se terminant sous les coups de trois heures du matin avec 143 joueurs ITM. Il y a cependant quelques performances à retenir, notamment celle du "Génie "du Team Winamax Davidi Kitai, qui termine avec 443 000, plus de deux fois la moyenne : "C'est un tournoi magnifique, je ne connais personne, se réjouissait le Belge, qui a cependant re-entry. Une fois que tu as monté des jetons, c'est plus facile, c'est le genre de tournois que j'affectionne, où il faut jouer très exploitant. C'était un peu long, mais j'ai marché sur la bulle." Pour demain, la stratégie est déjà établie : "Il y a beaucoup de shortstacks, il ne faudra pas s'envoyer en l'air d'entrée."

Parmi les autres qualifiés pour le Day 2 qui reprend ce mercredi à midi, on retrouve le chipleader Ben Jones (qui a fait sauter la bulle en éliminant Daniel Ulvrell), Fatima Moreira de Melo (photo), Bryan Paris, Ryan Riess, Anton Wigg, Bart Lybaert ou Lucien Cohen.

Fatima de Melo
En revanche, cela s'est beaucoup moins bien passé pour les autres membres du Team Winamax engagés dans ce tournoi : Guillaume Diaz, Sylvain Loosli, Leo Margets, Ivan Deyra, Joao Vieira et Gaëlle Baumann, qui a bust peu avant les places payées, ne sont ainsi pas parvenus à atteindre l'argent. Ils auront l'occasion de se rattraper sur le Day 1 A du Main Event demain : "O_RLY" sera notamment présente pour le début des hostilités, tout comme sa compère espagnole, ainsi que Michel Abécassis, Guillaume Diaz, Adrien Delmas et Sylvain Loosli.

Parmi les joueurs éliminés, on recence aussi Roger Hairabedian, Victor Choupeaux, Alexandre Reard, Benjamin Pollak, Ismael Bojang, Matthias de Meulder, Guiliano Bendinelli, Sam Grafton, Steve O'Dwyer, Jean-Noël Thorel, Sylvain Loosli, Sam Greenwood, Jack Sinclair, Juha Helppi, Kalidou Sow, Thomas Boivin, Ana Marquez, Matas Cimbolas ou Max Silver.


Erwann Pécheux
Fatigué de son propre aveu, Erwann Pécheux a pourtant réussi à se glisser dans les places payées avec 11 blindes pour le Day 2.

Therme Hallaert Conan
Longtemps shortstack, son coéquipier au sein du Team PMU Jonathan Therme (siège 1) a doublé à la bulle pour finir avec 65 000 à la table de Kenny Hallaert (siège 6, 355 000) et Arthur Conan (siège 8, 100 000)

Julien Sitbon
Julien Sitbon naviguera tranquillement avec une trentaine de blindes pour le Day 2 :
« J'ai monté une tonne sur deux très bonnes tables au début de la journée, mais ensuite j'ai dégrind, débriefe Julien. Mais demain, je compte bien aller au bout ! »

Sonny Franco
Sonny Franco, toujours à son aise sur ce type de tournoi, sera également un sérieux client avec 346 000.