Winamax

Onze à la dizaine

- 24 février 2023 - Par Flegmatic

Onze Français se qualifient pour le Day 4 avec Fabrice Bigot en chef de file
Gaëlle Baumann est la seule rescapée du Team Winamax
Il reste encore de sérieux clients entre nos Frenchies et le gros million à la gagne
Main Event - 5 300 € (Fin du Day 3)

Gaëlle Baumann

Ne boudons pas notre plaisir : il est particulièrement réjouissant d'entendre autant parler français à la fin d'un Day 3 de Main Event EPT. Forcément, avec un field réduit de trois quarts, passé de 174 à 47 joueurs, le contingent tricolore n'a pas été épargné. Mais dans l'ensemble, nos Bleus ont résisté avec brio. Ils seront onze vendredi à attaquer la dernière ligne droite qui mènera, on espère, l'un d'entre eux, vers le chèque de 1 170 000 € promis au vainqueur. Onze prétendants à l'expérience et aux profils divers, représentant à merveille le bouillonnement qui règne depuis quelques années au sein du poker hexagonal.

Gaëlle Baumann : le 4 à la suite

Gaëlle Baumann TV

60e à Monte-Carlo, 26e à Barcelone, 73e à Prague et désormais au Day 4 à Paris : c'est bien simple, Gaëlle Baumann a atteint les places payées des quatre derniers Main Events EPT qu'elle a disputés - elle n'était pas à Londres et aux Bahamas - portant son total en carrière à 14 ITM. "Ah oui, ça fait quatre vraiment ? Je ne me souvenais même plus que j'avais cash à Monaco !" Autrement dit, ne comptez pas sur elle pour paniquer face à ces chiffres faisant d'elle une valeur sûre du circuit européen.

C'est tout de même "dans la souffrance" qu'O RLY s'est offerte ce nouveau Day 4. "Je n'ai fait que fold sur la fin, résume-t-elle. J'ai juste passé un petit bluff à Teun Meulder en fin de journée pour me maintenir. D'ailleurs, je n'ai eu que des tables difficiles aujourd'hui." Dans l'adversité donc, l'Alsacienne termine ainsi avec le stack qu'elle a eu grosso modo lors des quatre dernières heures, 665 000, ce qui représentera une grosse trentaine de blindes vendredi.

La jeune génération en force

Fabrice Bigot

Difficile de trouver un joueur français plus en confiance en ce moment que Fabrice Bigot. Moins d'un mois après avoir décroché la plus belle victoire de sa carrière en live sur le Main Event du WPT Prime (177 000 € dans la poche), et alors que son petit protégé Alan Goasdoue vient de remporter le Main Event du FPS, yepaki - son pseudo sur Winamax - boucle son premier Day 3 EPT en deuxième position, avec un tapis de 2,235 millions correspondant à plus de deux fois la moyenne. Fabrice a notamment profité d'une table sans grosses têtes d'affiche pour dérouler son poker et faire grossir son tapis lentement, mais sûrement. Il a terminé la journée à la gauche de celui qui le suit immédiatement dans le classement tricolore du soir, Miroslav Alilovic, compté à 1,61 million.

Malo Latinois

Pour Malo Latinois aussi, cette journée s'est déroulée comme dans un rêve... même si elle aurait pu très vite virer au cauchemar. "J'ai démarré le Day 3 avec une soixante blindes, et je perds la moitié de mon stack dès la première main. J'ai utilisé tous mes time banks avant de fold river avec une paire de Dames sur un baby board. Mon adversaire m'a dit qu'il avait deux As." Un double up As-Roi contre deux Dames peu après contre le même adversaire et la machine était relancée. Un squeeze avec As-Dame qui finit par prendre les 25 blindes d'un malheureux qui avait tenté le coup avec Roi-Dame, un overbet deux fois le pot avec brelan qui prend le maximum contre une deuxième paire et une bonne dose de grind le font terminer autour de la moyenne. "J'ai eu de bonnes tables, j'ai joué mon jeu, je suis assez content." Avec en plus la cerise sur le gâteau : la table télévisée. "C'était très cool, j'ai adoré. J'aurais bien aimé y rester plus longtemps, en plus je n'ai pas eu beaucoup de jeu." En bref : un nouveau venu qui continue de surfer sur sa victoire de la Million Week pour prendre un maximum de plaisir.

Aurélien Russo

Aurélien Russo lui en est à son... deuxième Main Event EPT, deux mois après Prague, festival dont il était sorti positif. "J'ai aussi fait septième de l'APO 2500 au Circus et cinquième du Super High Roller des WSOP-Circuit Marrakech," égrène ce semi-professionnel en passe de franchir le pas. "Cela fait un an et demi que je joue sérieusement, et je vais bientôt quitter mon job actuel parce que je n'arrive pas à concilier les deux," explique ce diplômé d'école de commerce, futur ex-employé d'une entreprise de conseil en stratégie. Coaché par le top reg online allemand "Bencb" - "On échange sur des mains deux à trois fois par semaine." - il termine lui aussi avec un tapis dans la moyenne de 1,13 million, ainsi qu'avec quelque chose qui ne s'achète pas : des étoiles dans les yeux. "J'ai joué à la table d'Adrián Mateos et Teun Meulder, j'étais émerveillé !"

Conan - Ropert

Dans ce contingent tricolore de milieu de classement, on retrouve également les deux potes Corentin Ropert (1,065 m.) et Arthur Conan (1,055 m.), qui ont passé une bonne partie de la journée l'un en face de l'autre. Tout ce beau monde est encadré par le vainqueur du Mystery Bounty à 3 000 € de l'EPT Prague Mathieu Di Meglio (1,17 m.) et le cash gameur habitué des festival EPT Florent Estegassy (865 000).

Bernard Vu

Il faut scroller un peu plus pour trouver trace de nos deux derniers représentants, Karim Abdelmoumene (505 000) et Bernard Vu (355 000, photo).

Les 11 Français

Miroslav Alilovic

Joueur Stack
Fabrice Bigot 2 235 000
Miroslav Alilovic (photo) 1 610 000
Mathieu Di Meglio 1 170 000
Aurélien Russo 1 130 000
Corentin Ropert 1 065 000
Arthur Conan 1 055 000
Malo Latinois 1 055 000
Florent Estegassy 865 000
Gaëlle Baumann (Team Winamax) 665 000
Karim Abdelmoumene 505 000
Bernard Vu 355 000

Sami Bechahed

L'aventure s'est en revanche achevée aux portes du Day 4 pour Sami Bechahed (48e, 21 450 €), éliminé en table TV sur l'une des dernières mains de la journée : un lancer de pièce avec As-Valet contre la paire de 10 de Frederik Brink.

Frederik Brink

Nous avions d'ailleurs honteusement oublié de mentionner le Danois dans notre article consacré aux précédents vainqueurs EPT, alors qu'il s'apprête à souffler la onzième bougie de son sacre à Madrid. Après avoir survécu à deux coups à tapis couvert dominé (As-4 contre As-7 et paire de 2 contre paire de Dames), il emmène avec lui 735 000 pions, et sera en compétition pour le doublé avec Manig Loeser (1,67 m.) et Piotr Nurzynski (670 000).

Niklas Astedt

Il fait partie pour certains des actuels meilleurs joueurs de la planète, ayant accumulé plus de 35 millions de dollars aux tables online sous le pseudo "Lena900" : comptez sur nous pour garder un œil attentif sur Niklas Astedt (photo), surtout avec un tapis de 1,795 million le plaçant en cinquième position au chipcount. Il devance un autre régulier du circuit européen, le toujours très dangereux Anglais Harry Lodge (1,775 m.), une autre terreur online Alex "FutureOfMe" Kulev (1,475 m.), le November Nine 2016 Kenny Hallaert (1,195 m.) le finaliste du FPS Elias Fisz (925 000), le discret Allemand Stefan Schillhabel (700 000), le high roller Ben Heath (515 000) ou encore l'insubmersible Teun Meulder (393 000).

Le Top 10

Konstantin Held

Joueur Stack
Konstantin Held (Allemagne) 2 935 000
Fabrice Bigot (France) 2 235 000
Brian Delaney (UK) 2 180 000
Denzel Spekman (Pays-Bas) 2 075 000
Niklas Astedt (Suède) 1 795 000
Harry Lodge (UK) 1 775 000
Manig Loeser (Allemagne) 1 670 000
Miroslav Alilovic (France) 1 610 000
Daniel Wilson (Irlande) 1 550 000
Mehdi Chaoui (Maroc) 1 500 000

Avec tout ça, on oublierait presque de vous glisser un mot sur le chipleader, comme souvent sur un Main Event EPT, de nationalité allemande. Nous ne savons pas grand-chose pour l'instant sur Konstantin Held (photo), si ce n'est qu'il a bag 2,935 millions de jetons et qu'il a disputé une partie de ce Day 3 juste à côté de son frère Justus, éliminé en 109e place. On espère pour ce dernier qu'ils ont négocié un petit swap des familles (vous l'avez ?).

Maxime Manzone

Habile transition pour vous parler des (nombreux) sortants du jour. Commençons avec nos Frenchies, notamment Benjamin Chalot, Christophe Pommier, le qualifié Red Cactus Matthieu Teffaud, Idir Haiche, les rookies du Team Winamax Maxime Manzone (photo) et Alexane Najchaus, Antonin Teisseire, Virgile Turchi, Maxime Parys, Jonathan Pastore, Paul Pirès-Trigo, Mohamed Mokrani, Vincent Cavailles, Johan Guilbert, Yannick Cardot ou encore Alexis Lucarini.

Mike Watson

À l'international, la fête parisienne est désormais terminée (en tout cas sur ce Main Event), pour Sam Greenwood, Nick Petrangelo, Alexander Ivarsson, Conor Beresford, Orpen Kisacikoglu, le vainqueur du WPO Madrid Omar Del Piño, Paulina Loeliger, Andrew Lichtenberger, Simon Brandström, Adrián Mateos, Benny Glaser, Marton Czuczor, Andreas Klatt, et les vainqueurs EPT Roberto Romanello et Mike Watson (photo).

David Tous

Pouce en l'air pour David Tous (680 000), dernier joueur ibérique à pouvoir faire vibrer nos collègues espagnols David et Álex.

Comme depuis le début de la semaine, on se retrouve demain vendredi à partir de midi, pour le coup d'envoi d'une journée qui promet énormément pour nos petits Français. Bonne nuit !

Tableau de bord
47 joueurs restants (sur 1 606 entrées)
Blindes au départ du Day 4 : 10 000 / 20 000 / 20 000
Tapis moyen : 1 025 106
Prochain sortant : 21 450 €