Winamax

Pas un jour comme les autres

- 21 février 2023 - Par Flegmatic

Estelle Cohuet et Maxime Manzone font leurs grands débuts sur un festival EPT
Main Event - 5 300 € (Day 1B)

Estelle Cohuet

Aujourd'hui n'est pas une journée comme les autres. En tout cas pas pour Estelle Cohuet et Maxime Manzone. Certes, Dourbie a etrenné son W rouge chez elle, à Majorque, à l'occasion du Winamax Poker Tour et dans le cadre de sa vidéo de présentation. Mais ce mardi 21 février est sa grande première sous ses nouvelles couleurs sur un tournoi payant, qui est plus un Main Event European Poker Tour à 5 300 €. "Je suis très nerveuse. C'est même pire que ce que je pensais !", nous a-t-elle confié, elle qui a déjà prononcé deux fois les mots "all-in". La deuxième fois depuis la small blind, pour mettre à tapis un joueur qui avait ouvert en début de parole avec un tapis de 30 blindes. Il ne donnera pas suite.

Preuve que cette journée est unique, elle a démarré comme aucune autre dans l'histoire du Team W : par un petit-déjeuner avec le reste de l'équipe dans les locaux de Winamax, dans le centre de Paris. "J'ai pu découvrir les bureaux plus en détail. J'étais déjà venu une fois [pour enregistrer un Culture Pok en compagnie de PonceP, NDLR], mais sans avoir l'occasion de jeter un œil aux installations. C'est impressionnant de voir tout ce qu'il faut pour créer du contenu vidéo de cette qualité."

Estelle Cohuet - Polly

Pour ne rien gâcher à l'expérience, Estelle profite de son premier EPT dans une destination inédite pour le circuit, sa capitale. Cela signifie-t-il quelque chose de spécial pour cette native de Millau ? Au risque de décevoir : pas vraiment. En tout cas, "pas plus que si cela avait été ailleurs." Pour quelqu'un qui a autant bougé et vit depuis une trentaine d'années en Espagne, il n'y a rien d'étonnant à cela. Nul doute que jouer un tournoi bien au-dessus de ses habitudes suffit à rendre la chose exceptionnelle.

Mais pour l'heure, cette entrée en matière se passe bien. Après la deuxième pause de la journée, Estelle avait réussi à gonfler légèrement son tapis de départ, à une table où nous avons tout de même reconnu les deux récents finalistes du Main Event FPS Thibault Reverdito et Elias Fisz (ainsi que le 12e du tournoi, Eric Géraume), le high roller brésilien Bruno Volkmann ou encore le quadruple vainqueur EPT Benny Glaser.

Maxime Manzone

Si Estelle est tendue pour son premier Main Event, ce ne semble pas être le cas de son pendant français : "Je suis assez détendu, je ne suis pas plus stressé que ça," nous a ainsi confié Maxime Manzone. "J'ai fait attention à bien dormir depuis deux-trois jours. Les journées vont être longues ! Je suis arrivé hier de Cannes. Mon avion a eu une heure de retard..." Un mini-contretemps dans une préparation qu'il a peaufiné notamment avec son nouveau coach Stéphane Matheu : "Il m'a dit de rester calme, et surtout de profiter du moment", explique Jokeezy06, qui est venu seul du Sud et loge dans un hôtel à cinq minutes à pied du casino.

Pour son baptême du feu, Maxime affronte notamment l'un des meilleurs joueurs de MTT français, Alexandre Reard, ainsi qu'Elie Nakache, en forme ces derniers temps sur Winamax et runner-up d'un tournoi au PCA pour 63 000 $ il y a à peine trois semaines. "Il y a aussi deux-trois regs étrangers, détaille Maxime. Ils ont en tout cas la tête de l'emploi ! C'est une table assez difficile." Une heure avant le dinner-break, le joueur de 29 ans naviguait aux alentours du stack de départ. Prêt à décoller ! - Rootsah

Propos d'Estelle recueillis par Álex Hernando, traduction Flegmatic