Winamax
Main Event :12345Finale
Side Events :100KAutres
Affichage : Plus ancienPlus récent

Leo et Gaëlle nous emmènent au Day 3

- 18 août 2022 - Par Benjo DiMeo

210 joueurs restants sur le plus gros EPT de l'histoire
Main Event EPT 5 300 € (Fin du Day 2)


Gaelle et Leo
Elles ne sont plus que deux. À l'image de la population globale du tournoi, qui a chuté à toute vitesse en ce Day 2, le Team Winamax s'est fortement clairsemé aujourd'hui. Ainsi vont les tournois, géantes casseroles où les joueurs sont jetés et portés à ébullition lente : ils réduisent inexorablement jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un. Mais n'allons pas trop vite en besogne : il reste encore pas mal de sauce dans la marmite. 210 survivants d'un field record de 2 294 inscrits... dont Gaëlle Baumann et Leo Margets, fières représentantes du Team Winamax.

Gaëlle Baumann
Si ce Day 2 avait pu s'arrêter cinq minutes plus tôt que prévu, j'aurais pu vous raconter que Gaëlle Baumann l'avait terminé dans les cimes du classement, avec plus de 100 blindes en sa possession et deux fois la moyenne. Sauf qu'O RLY a été contrainte de se délester d'une grosse partie de son énorme stack durant la dernière orbite. Munie d'un As-Roi dûment relancé à 11 000 en début de parole, Gaëlle voit un joueur payer et un autre squeeze pour 60 000. "Je l'ai presque jeté mon As-Roi, ce joueur ne jouait aucun coup". Mais ce fut payé, bien sûr, et une fois la top paire trouvée sur A410, Gaëlle était plus ou moins destinée à jouer un gros pot. Ce qu'elle fera en payant trois mises successives (70K puis 90K sur le turn 3 et enfin 137K sur la rivière 9), la dernière correspondant à tout le stack de son adversaire, qui a promptement montré un brelan de 10 trouvé dès le flop. Une fin de journée sans happy ending, donc : il va falloir que Gaëlle fasse un peu de travail mental avant de dormir, afin d'oublier qu'elle avait 700 000 il y a peu, et dans le même temps se rappeler que les 408 000 emballés la placent tout de même confortablement au-dessus de la moyenne. "J'ai joué plein de petits coups, je n'ai jamais eu de main à tapis. Mes tables ont été plus belles qu'hier, et plein de bluffs sont passés. " Faisons ainsi comme si cette dernière main n'avait pas eu lieu, et attendons de voir ce que Gaëlle nous réserve au Day 3 avec ses 67 BB.

Leo Margets
Avec ses 260 000, Leo Margets s'étonnait de voir Gaëlle affichée une mine tristounette en toute fin de journée. La Catalane sera moins bien lotie que sa coéquipière demain, mais 43 BB reste un capital manœuvrable. "Une journée plutôt sympa, les choses se sont bien passées. J'ai grimpé rapidement sans jouer de gros pots. Quand je me suis rendu compte que j'allais jouer face à Adri, ça n'a pas été fun... On n'a jamais vraiment envie de faire face à l'un des meilleures du monde, mais en fin de compte, on n'a pas spécialement joué l'un contre l'autre." Leo se sent comme à la maison à l'EPT Barcelone. Littéralement (elle se couche tous les soirs dans son lit, un privilège dont nous sommes tous jaloux), et figurativement aussi... puisqu'elle fête aujourd'hui un record enviable sur ce tournoi : sept places payées au total depuis le début de sa carrière. Personne n'a fait mieux au sein de la communauté espagnole !

Loïc Debregeas
La deuxième tentative fut la bonne pour Loïc Debregeas. En mai, le rookie du Team Winamax était revenu de Monte Carlo : c'est ici à Barcelone qu'il a ouvert son compteur de résultats sur l'EPT, avec une 222e place bonne pour 11 730 €. Le coup qui a précipité son élimination est des plus classiques : un bon vieux As-Roi contre deux Dames à tapis préflop.

Nicolas Vayssieres
Même pas un an après notre première rencontre in real life à Vegas, Nicolas "Chevre.Miel" Vayssieres semble déjà faire partie des meubles du circuit EPT. Après Prague et Monte Carlo, il a décroché aujourd'hui son troisième ITM consécutif sur un Main Event (244e pour 10 060 €).

Table TV
Éliminé dans l'argent (251e pour 10 600 €), Adrian Mateos a joué son dernier coup en table TV, aux côtés de Kalidou Sow et Leo.

Guillaume Diaz
Min-cash aussi pour Guillaume Diaz : 8 860 € pour sa 316e place. Même pas la moitié de ce qu'il a gagné hier soir sur Winamax !

Hugues Mazerolle
Ils étaient plus de 700 sur la ligne de départ du Day 2 : avec une structure prévoyant 327 places payées, les déçus furent nombreux. Citons François Pirault, Davidi Kitai, Mustapha Kanit, Alex Romero et Hugues Mazerolle (photo), que l'on avait découvert en mai au WPO Madrid, il en était sorti avec un podium.

Kalidou Sow
Parmi les Français qualifiés pour le Day 3 (classement complet à venir), il y en a qui a déjà un trophée EPT sur son étagère : Kalidou Sow.

José Barebero
A l'international, on pourra encore compter sur l'Argentin José Barbero, encore auréolé de son premier bracelet obtenu à la toute fin des WSOP.

Stephen Chidwick
Un "Usual Suspect" qu'il est inutile de présenter : Stephen Chidwick. Malgré l'un des palmarès les plus ahurissants de l'histoire du poker live (43 millions de dollars cumulés !), le Britannique n'a jamais véritablement fait parler son talent sur l'EPT : son meilleur résultat y est une 3e place à Prague, un podium qui remonte à... 2013. Bien avant qu'il ne s'impose en patron du circuit Highroller, donc.

Xuan Liu
Xuan Liu cherche aussi son premier titre EPT, après deux finales disputées il y a plus de dix ans à San Remo (3e) puis aux Bahamas (4e).

Et le chip-count, ça donne quoi ?

Top 10
 

Nom Pays Jetons
Kayhan Mokri Norvège 1303000
Marcelo Mesqueu Brésil 1068000
Scott Margereson UK 993000
Radoslav Stoyanov Bulgarie 926000
Joris Ruijs Pays-Bas 879000
Sebastian Toro Henao Colombie 824000
Artur Martirosian Russie 814000
Usman Ulhaq UK 800000
Alexandre Landron France 775000


23 Français
 

Nom Jetons
Alexandre Landron 775000
Jimmy Guerrero 740000
Kalidou Sow 502000
Gaelle Baumann 408000
Lois Dufouleur 402000
Memeche Slimane 360000
Youness Ait Hssain 317000
Alexandre Vuilleumier 302000
Hamed Sedini 300000
Virgile Turchi 282000
Vincent Mozgawa 260000
Benjamin Pollak 238000
Julien Martini 217000
Mikael Ecanvil 186000
Yannick Cardot 185000
Igor D'Ursel 175000
Sonny Franco 150000
Thibault Letort 143000
Johan Guilbert 127000
Cyril Mazet 125000
Cyril Bremond 68000
Mathieu Goncalves 49000
Anthony Cierco 45000


Le reste du field (sélection)
 

Nom Pays Jetons
Maria Lampropulos Argentine 517000
Timothy Adams Canada 387000
Chino Rheem USA 365000
Casey Kastle Slovénie 354000
Xuan Liu Canada 302000
Leo Margets Espagne 264000
Lander Lijo Espagne 243000
Bart Lybaert Belgique 231000
Jack Salter UK 224000
Jack Sinclair Autriche 208000
Jamila von Perger Allemagne 156000
Stephen Chidwick UK 148000
Benjamin Spragg UK 144000
Byron Kaverman USA 132000
Nacho Barbero Argentine 93000
Giuseppe Zarbo Italie 84000
Noah Boeken Pays-Bas 62000
David Peters USA 36000

Trois bulles pour le prix d'une

- 17 août 2022 - Par Benjo DiMeo

Main Event EPT 5 300 € (Day 2)

Bulle Main Event EPT Barcelone
Arrivé à la phase "main par main" d'un tournoi de poker, une seule élimination suffit pour entre dans les places payées. Ce soir, les joueurs du Main Event de l'EPT Barcelone étaient d'humeur généreuse : ils nous en ont offert trois en simultané. Celle du Français Emmanuel Rouvet (photo), d'abord, dont le As-Valet joué à fond pour 22 blindes n'est pas de taille contre le As-Roi de Felipe Ketzer.

Bulle Main Event EPT Barcelone
Au même moment, un setup encore pire : les Rois de Daan Mulders se heurtent aux As de Ramiro Petrone (à droite du coupier sur la photo) : le board n'apporte aucun miracle.

Bulle Main Event EPT Barcelone
Enfin, Oliver Bosch (à gauche sur la photo), qui check/call ses derniers jetons sur la rivière d'un board Q-4-2-7-3. À un tel moment, faire cela avec une pocket paire de Valets peut-être considéré comme un hero call de haute volée. Mais aussi un hero call raté : Kayhan Mokri (à droite) a montré Roi-Dame.

La bonne nouvelle, pour ces trois bullards, c'est qu'aucun ne repart les mains vides : puisqu'il faut bien distribuer à quelqu'un les deux premiers spots de l'échelle des places payées (8 860 euros), les sommes vont être partagées à parts égales. Soit 5 907 euros chacun.

Ils ont ITM : Christoph Vogelsang, Nicolas Vayssieres, Jimmy Guerrero, Sonny Franco, Igor D’Ursel, Loïc Debregeas, Benjamin Pollak, Virgile Turchi, Alexandre Amiel, Harry Ulysse, Xuan Liu, Leo Margets, Yannick Cardot, Julien Martini, Noah Boeken, Bart Lybaert, José Barbero, Imad Derwiche, Gaëlle Baumann, Guillaume Diaz, Stephen Chidwick, Slimane Mameche, Philippe Narboni, Kalidou Sow, Antoine Labat, Adrian Mateos, Chino Rheem… Notre confrère Florence du blog PMU a compté un total de 36 joueurs français dans l'argent. C'est beaucoup... mais ce n'est pas surprenant puisque la France est le pays numéro 1 en termes de participation au Main Event de l'EPT Barcelone. Comme chaque année, soit dit en passant.

Encore une révolution signée Winamax

Bulle Main Event EPT Barcelone
Jamais à court d'idées pour repousser toujours plus loin les limites du journalisme, la rédaction Winamax a fait ce que jamais aucun autre reporter n'avait fait avant pour obtenir les meilleures photos possibles de la bulle et coller au plus près du sujet : refiler son appareil photo à un joueur assis à la table. Vous noterez que cela nous a aussi permis de ne pas en foutre une rame pendant la bulle en faisant travailler quelqu'un d'autre à notre place. C'est ça, la puissance intellectuelle.

Bulle Main Event EPT Barcelone
Ainsi, aucun autre photographe n'a réussi à prendre un aussi beau cliché de Felipe Ketzer, l'un des responsables de la bulle.

Bulle Main Event EPT Barcelone
Et pour cela on peut remercier l'Espagnol Valeriano Toledano, photographe freelance pour Winamax le temps d'une main. OMG une photo d'un mec qui prend une photo, cet article prend une tournure beaucoup trop meta.

Ceux qui jouent à domicile

- 17 août 2022 - Par Benjo DiMeo

Adrian Mateos et Leo Margets ne sont plus très loin des places payées
Main Event EPT 5 300 € (Day 2)


Adrian Mateos
A l'image de Guillaume Diaz, Adrian Mateos a profité de sa journée de pause post-Day 1A pour... gagner plein de thunes au poker. Standard ! Pour ce faire, le Madrilène n'a pas allumé son ordi depuis sa chambre d'hôtel mais est resté au casino, atteignant la cinquième place d'un des Highrollers à 25 000 euros l'entrée parsèment le programme de l'EPT Barcelone. Une performance à 255 650 € qui ne rentera pas dans son best-of personnel, celui-ci est déjà bien trop encombré, mais qui lui permet de rembourser ses re-entries sur le Super High Roller de la veille, c'est déjà ça.

On s'en souvient, le Day 1A d'Adrian fut plutôt réussi, avec un tapis suffisamment gros pour le classer dans le Top 10. Mais c'est avec un capital très amoindri (moins de 20 BB) qu'on l'a retrouvé peu avant la bulle. C'est Leo Margets, assise face à son compatriote, qui nous rencarde sur ce qu'il s'est passé entre deux coups. "Il a squeeze avec Roi-Dame face à une relance en début de parole et un call du hijack, seul le hijack paie. Adri mise 1/5e du pot sur 10-10-4, puis 2/3 du pot sur le turn qui apporte un flush draw, puis tapis sur le Valet rivière qui fait rentrer la couleur... L'autre a check/call tout du long avec 88." On appréciera le hero call ! Les tracas d'Adri ne s'arrêtent pas là : peu après, la maquina a check/call trois streets avec As-Valet sur un board As-Roi-x-x-x, il y avait un tirage couleur au flop qui n'est pas rentré. On lui a montré deux Rois.

Leo Margets
Et du côté de Leo, alors ? Les nouvelles sont meilleures. "J'ai doublé ! J'en avais bien besoin d'ailleurs. Avec 27 blindes et paire de 8, j'ouvre au bouton. J'ai entendu tapis dans les blindes, je gagne face à As-2." La Catalane pointe au-dessus de la moyenne alors qu'une quarantaine d'éliminations nous séparent de la bulle.
 

1,7 million d'euros pour le vainqueur

- 17 août 2022 - Par Benjo DiMeo

Gros EPT, gros gain, gros respect
Main Event EPT 5 300 € (Day 2)


EPT Day 2 Barcelone
On vous l'annonçait dès la fin du Day 1B : le plus gros Main Event de l'histoire de l'European Poker Tour est en cours. On savait déjà que l'affluence avait dépassé les 2 200 inscrits, soit 12 % d'augmentation par rapport à l'édition 2019, qui avait déjà battu un record. Il ne nous manquait plus que le chiffre définitif et officiel, collecté après l'enregistrement des derniers inscrits à midi.

Ce chiffre est de... 2 294 participants, re-entries inclus. De quoi constituer une dotation de plus de 11 millions d'euros, et offrir une première place à la hauteur du succès de l'évènement. Plus de 1,7 million d'euros pour le vainqueur, c'est une manne colossale. Seules les éditions de l'EPT Monaco jouées avec un buy-in de 10 000 € ont réussi à offrir plus, mais leur temps est révolu depuis un moment.

328 joueurs seront payés. Découvrez ci-dessous un extrait de l'échelle des prix :

Rang Prix
1e 1 714 000 €
2e 1 027 470 €
3e 734 470 €
4e 565 280 €
5e 434 850 €
6e 334 480 €
7e 257 330 €
8e 198 000 €
9e 152 310 €
10e 117 140 €
25e 41 290 €
50e 27 100 €
100e 17 820 €
150e 13 500 €
200e 11 730 €
250e 10 060 €
300e 8 860 €
327e 8 860 €
328e que dalle

Après quatre heures de jeu, le compteur est tombé en dessous de 500 joueurs - il étaient un peu plus de 720 à reprendre le combat ce matin. Les places payées ne sont plus si loin, mais parmi ceux qui ne verront pas la couleur de l'argent sur ce Main Event record, on compte Mustapha Kanit, Davidi Kitai (un bon vieux As-Roi contre les As), François Pirault et le Top Shark espagnol Alex Romero (deux Valets contre As-Valet : bim, l'As au flop). Nos pros floqués du W rouge ne sont pas les seuls à s'être levés de table depuis midi. Citons aussi Pierre Merlin, Erwann Pecheux, Alex Réard, Kenny Hallaert, Ana Marquez, Anton Wigg, Jonathan Therme, Stephen O'Dwyer, Antonin Tesseire, Benny Glaser...

Heureusement pour tout ce beau monde, le reste du programme de l'EPT Barcelone est tout aussi réjouissant que son tournoi principal. Tenez par exemple : l'EPT s'est lui aussi mis à la mode du Mystery Bounty. Une épreuve à 3 000 € vient de débuter dans ce format. Plus de 500 joueurs ont déjà répondu présent, tous en quête de la prime maximale : son montant a été fixé à 100 000 €.