masquer le menu

Qui sont les six finalistes de l'EPT Barcelone 2019 ?

- 1 septembre 2019 - Par Gregos

Biographies par Jan Kores (PokerStars)
Traductions par Veunstyle pour Club Poker et Gregos

Rui Sousa
Siège 1 : Rui Sousa (Maia, Portugal), 28 ans - 9,6 millions de tapis (48 BB)

Il y a 10 ans, Antonio Matias devenait le second (et dernier en date) vainqueur Portugais d’un Main Event d’EPT (c’était à Vilamoura). Et pourtant, certains n’ont pas chômé pour tenter de le rejoindre : en 2018 ici même, Pedro Marques et Rodrigo Carmo n’avaient pu faire mieux que 4e et 5e. Carlos Branco et Luis Medina ont également atteint la finale de Prague et Monaco mais sans le succès tant espéré non plus. Rui Sousa et Giovani Torre sont désormais à l’honneur cette année. Sousa est originaire de Maia, une petite ville près de Porto. C’est un joueur expérimenté qui a plusieurs résultats notables online, dont un titre WCOOP ainsi que la victoire sur le Super Tuesday. Sousa a déjà remporté près de 300 000 $ de gains en carrière et tous ses plus gros résultats ont été réalisés sur des évènements Pokerstars. Après sa 33e place sur le PSPC des Bahamas pour 86 400 $, Sousa s’apprête à réaliser le plus gros gain de sa carrière, quoi qu’il arrive. C’est la troisième fois qu’il rentre ITM sur cet EPT Barcelone, après sa 18e place en 2015 et sa 48e place en 2016.

Le run de Rui sur le Main Event

Day 1A : 210 900 
Day 2 : 561 100 (24e sur 191)
Day 3 : 1 340 000 (18e sur 48) 
Day 4 : 6 980 000 (1er sur 16)
Day 5 : 9 100 000 (3e sur 6)

Giovanni Torre
Siège 2 : Giovanni Torre (Funchal, Portugal), 36 ans - 4,450 millions de tapis (22 BB)

Originaire de Madeire, Giovani Torre joue au poker depuis 10 ans. Il partage son temps entre le jeu online et live même s’il privilégie plutôt le live, notamment à cause de la législation dans son pays. A 36 ans, Giovani Torre est arrivé plus préparé que jamais à Barcelone, et il a le sentiment que son travail finit par payer. Qualifié sur un sat’ en live à 1 200 €, il est en train de transformer ce maigre investissement en ce qui sera sa plus grosse perf’ jamais réalisée. Il est déjà garanti de tripler ses gains en tournois live. Son meilleur résultat jusque-là était une 370e place sur le Main Event des WSOP 2019, bonne pour 34 845 $.

Le run de Giovanni sur le Main Event

Day 1A : 161 000
Day 2 : 436 000 (47e sur 191)
Day 3 : 650 000 (37e sur 48)
Day 4 : 4 290 000 (6e sur 16)
Day 5 : 4 450 000 (6e sur 6)

Simon BrandstromSiège 3 : Simon Brandstrom (Stockholm, Suède), 37 ans - 18,5 millions de tapis (92,5 BB)

Son nom de famille ne vous est pas familier ? Probable, car Simon Bransdtrom utilisait autrefois le patronyme Persson avant son mariage. Le Suédois de 37 ans, qui partage son logement barcelonais avec Alexander Ivarsson, éliminé à une place de la pré-table finale, comptabilise 820 000 dollars de gains sur le circuit live : ses principaux faits d'armes se composent de deux places de runner-up, lors du WPT Barcelone d'il y a six mois (187 880 €) et du Main Event Master Classics de 2013 (182 913 €). Sa performance la plus notable à l'occasion d'un événement estampillé PokerStars remonte à l'EPT Prague 2016, troisième de l'Eureka pour un chèque de 120 090 €. En atteignant la table finale de l'EPT Barcelone, Brandstrom s'assure d'un gain record.

Le run de Simon sur le Main Event

Day 1B : 49 900
Day 2 : 509 000 (36e sur 191)
Day 3 : 2 300 000 (4e sur 48)
Day 4 : 2 165 000 (12e sur 16)
Day 5 : 18 500 000 (1er sur 6)

Yunye Lu
Siège 4 : Yunye Lu (Shanghai, réside à Hong Kong, Chine), 41 ans - 4,5 millions de tapis (22,5 BB)

Après trente ans de vie passées à Shanghai, Yunye Lu a décidé de changer d'air pour s'installer à Hong Kong. Du haut de ses 41 ans, le Chinois a vécu plusieurs années en tant que joueur professionnel, mais considère le jeu comme un hobby depuis 2016. L'analyste en investissement s'est lancé dans le poker il y a maintenant 10 ans, à l'époque où il étudiait à l'UCLA (Université de Californie à Los Angeles), aux Etats-Unis. Lu a déjà effectué plusieurs déplacements en Europe à l'occasion de parties de cash game haute en couleurs. Mais pour lui, L'EPT Barcelone constitue sa première expérience en tournoi sur le sol européen. Ses différents résultats en live lui ont rapporté 440 000 dollars, dont la moitié glanée lors de l'APPT Red Dragon 2015 grâce à une seconde place. L'EPT n'a jamais couronné de Chinois : Lu est le troisième joueur de l'Empire du Milieu à pouvoir changer la donne au cours de ses douze derniers mois. Il y a un an, Haoxiang Wang s'inclinait en seconde place ici-même, au même titre que Wei Huang lors de l'EPT Monaco, en avril dernier. Outre le poker, Yunye s'adonne à plusieurs activités sportives, telles que le snowboard, le ski et le tennis.

Le run de Yunye sur le Main Event

Day 1B : 60 500
Day 2 : 294 000 (84e sur 191)
Day 3 : 1 300 000 (19e sur 48)
Day 4 : 5 490 000 (3e sur 16)
Day 5 : 4 5000 000 (5e sur 6)

Marton
Siège 5 : Marton Czuczor (Budapest, Hongrie), 29 ans - 14,450 millions de tapis (72 BB)

Cela fait déjà une décennie que le Hongrois fréquente le circuit live, et bien qu’aujourd’hui les parties sont bien moins faciles qu’avant, Marton Czcuzor est l’un des rares joueurs à avoir réussi à franchir de nouvelles étapes dans son jeu. Ses plus gros résultats sont apparus cette année, et le voir en table finale de cet EPT record de Barcelone témoigne de l’évolution toujours constante de ce joueur de 29 ans. A l’occasion de ce tournoi, il réalise un 10e cash EPT Main Event. Il a raté sa chance à Prague en 2016 après avoir terminé runner up pour 630 000€, grâce à un deal en HU contre Jasper Meijer van Putten. Ce qui reste à aujourd’hui sa plus grosse performance. Il a récemment prouvé ses qualités sur les fields de High Roller. Il y a trois mois, à l’occasion de l’EPT Monaco, il avait réussi à se glisser en 3e place du 25 000 € remporté par Ben Pollak, et avait empoché 364 460 €. Assuré d’un nouveau chèque à six chiffres, le Hongrois s’assure la 4e place de la all time money list de son pays avec 2,5 millions de gains. Une victoire sur cet EPT Barcelone le propulserait à la première place.

Le run de Marton sur le Main Event

Day 1A : 63 600
Day 2 : 391 000 (52e sur 191)
Day 3 : 1 195 000 (25e sur 48)
Day 4 : 6 065 000 (2e sur 16)
Day 5 : 14 450 000 (2e sur 6)

Diego Falcone
Siège 6 : Diego Falcone (Brésil, réside à Malaga, Espagne), 21 ans - 8,6 millions de tapis (43 BB)

Natif du Brésil, Diego Falcone, dont le grand-père est Espagnol, a décidé de s'inscrire à l'EPT Barcelone sous sa nationalité d'origine. Mais le jeunot de 21 ans n'a pas eu besoin de traverser l'océan pour participer à cette étape record : son lieu de résidence si situe à Malaga. Diego a appris les bases du poker à l'âge de 15 ans et est ensuite devenu joueur professionnel une fois la majorité atteinte. Il partage son temps de jeu online et en live entre deux continents : le Brésil, pour jouer sur les tables virtuelles, et l'Europe, pour taper le carton en vrai. Qualifié grâce à un satellite à 1 200 €, Falco réalise ici la plus belle performance de sa carrière. Le Brésilien n'a cependant pas l'intention de se focaliser sur l'échelle des gains : son objectif reste le titre et le prestige qui l'accompagne. "Je suis là pour la gloire", a-t-il affirmé.

Le run de Diego sur le Main Event

Day 1A : 152 500
Day 2 : 698 000 (12e sur 191)
Day 3 : 2 310 000 (3e sur 48)
Day 4 : 1 800 000 (16e sur 16)
Day 5 : 8 600 000 (4e sur 6)

Blindes au départ du Day 6 : 100 000 / 200 000, BB ante de 200 000
Tapis moyen : 9 940 000

Les récompenses des finalistes

Vainqueur : 1 659 000 €
Runner-up : 884 400 €
3e : 607 400 €
4e : 436 760 €
5e : 364 660 €
6e : 295 520 €

Six finalistes, un seul et unique vainqueur

- 31 août 2019 - Par Gregos

Day 1A : 726 entrées / 247 restants (dont 18 FR) / Chip-leader : Benjamin Chalot (France) 300 000
Day 1B : 1 234 entrées / 508 restants (dont 55 FR) / Chip-leader : Fiodor Martino (Italie) 367 000
Day 2 : 785 joueurs / 191 restants (dont 15 FR) / Chip-leader : Simon Mattsson (Suède) 1 191 000
Day 3 : 191 joueurs / 48 restants (dont 4 FR) / Chip-leader : Pasquale Braco (Italie) 2 800 000
Day 4 : 48 joueurs / 16 restants (dont 1 FR) / Chipleader : Rui Sousa (Portugal) 6 980 000
Day 5 : 16 joueurs / 6 restants (dont 0 FR) / Chipleader : Simon Brandstrom (Suède) 18 500 000

Seatdraw du Day 6

Chipcount complet

Diego Falcone
Simon Brandstrom (Suède) 18 500 000
Marton Czuczor (Hongrie) 14 450 000
Rui Sousa (Portugal) 9 100 000
Diego Falcone (Brésil, photo) 8 600 000
Yunye Lu (Chine) 4 500 000
Giovani Torre (Portugal) 4 450 000

Tableau de bord
Il reste 6 joueurs (sur 1 988 entrées)
Tapis moyen : 9 940 000
Blindes : 100 000 / 200 000, BB Ante de 200 000
Prix assuré : 295 520 €

Les ITM du Day 5

Il remporte 226 490 €
7e : Johan Storakers

Il remporte 159 580 €
8e : Pasquale Braco

Il remporte 121 760 €
9e : Kully Sidhu

Ivarsson
Ils remportent 101 820 €
10e : Alexander Ivarsson (photo)
11e : Balakrishna Patur

Ils remportent 90 860 €
12e : Leandro Bustillo
13e : Cyril Monbrun-Massot

Shannon Shorr
Ils remportent 81 130 €
14e : Jiayuan Liu
15e : Shannon Shorr (photo)

Il remporte 71 400 €
16e : Felipe Salgado

Echelle des gains

Place Gain
1 1 659 000 €
2 884 400 €
3 607 400 €
4 436 760 €
5 364 660 €
6 295 520 €

Une fulgurante ascension

- 31 août 2019 - Par Gregos

Cinq nationalités composent la table finale
Aucun Français n'y participe
Simon Brandstrom large chipleader
Main Event 5 300 € (Fin du Day 5)

Seize joueurs pour six places en finale : voilà à quelle sauce ont été mangés les demi-finalistes d'un Day 5 marqué par un départ très timide (première élimination après 3h15 de jeu), et dont la machine s'est progressivement mise en route tout au long de l'après-midi. Aux dépens notamment du dernier Français encore en jeu, en la personne de Cyril Monbrun-Massot. Le sympathique toulousain a vécu une journée sans, principalement caractérisée par un désert de cartes. Sa 13e place l'a rendu plus riche de 90 860 €, sa plus belle performance jusqu'ici.  

Simon Branstrom
Pendant ce temps-là, Simon Brandstrom (photo) prenait la tête du classement et les commandes du tournoi. Parti avec 2 165 000 au coup d'envoi du Day 5, le Suédois a dans un premier temps fait le yoyo : embellie à trois millions, chute libre à 1,1 million, puis double up à deux millions (AA > QQ de Shannon Shorr). Le joueur nordique s'est ensuite adjugé un crucial 80/20 disputé contre Balakrishna Patur pour tutoyer la barre des sept millions de jetons. 

Impossible alors de l'arrêter : face à un bluff raté de Balakrishna Patur, Simon, muni des Flèches, a englouti son capital pour s'envoler à 12 millions de jetons. Et d'enchaîner dans la foulée avec un travail de grind intensif pour le placer derrière un tapis de 17 millions. Clou du spectacle : l'élimination de Johan Storakers en toute fin de journée, pour se constituer un mastodonte tapis de 18,5 millions. 

Composée de cinq nationalités (deux Portugais, un Suédois, un Chinois, un Hongrois et un Brésilien), la table finale à six joueurs débutera le dimanche 1er août à midi. Biographies à venir. 

Tableau de bord
Il reste 6 joueurs (sur 1 988 entrées)
Tapis moyen : 9 940 000
Blindes : 100 000 / 200 000, BB Ante de 200 000
Prix assuré : 295 520 €

Si près mais si loin

- 31 août 2019 - Par Gregos

Le Suédois Johan Storakers rate la table finale
Main Event 5 300 € (Day 5)

Johan Storakers
Imaginez un peu : la Suède aurait pu placer deux de ses citoyens en table finale du plus gros EPT de l'histoire. Mais non. Le destin en a décidé autrement. Et surtout, Yunye Lu semblait doucement mais sûrement se diriger vers le chemin de la sortie au regard de sa dégringolade au classement général. De huit à quatre millions, au profit de Giovanni Torre (AK > JJ, As au flop), puis de quatre à 1,4 million suite à une succession de pots concédés. La bonne étoile du Chinois s'est alors réveillée, pour lui faire vivre un ascenseur émotionnel intense. 

Son premier double up contre Marton Czuczor (86 > AJ, sur un board AJ2K9) en appelait en fait un autre. Contre Johan Storakers (photo ci-dessus) cette fois-ci. L'A2 du joueur asiatique n'était pas favori face à la paire de trois adverse. Dans le rail, les supporters de Lu appellent un As, qui ne pointera pas le bout de son nez sur le flop Q2Q. Ni sur le turn J. Mais bel et bien sur la river, un A. Cries de joies du clan Yunye ! 

Yunye Lu
Célébration d'un côté, déception de l'autre. Yunye Lu remonte à 4,5 millions, Storakers chute à 1,3 million 

La main suivante, le joueur nordique retourne au charbon en envoyant la couscoussière en réponse à une relance (450 000) de Simon Brandstrom, du cut off, qui call. Son compatriote n'est pas favori avec A10, contre une paire de Dames touchée avec le sens du timing. Le croupier retourne un As dès le flop pour enfoncer Johan, qui ne trouve pas l'un de ses deux outers sur la suite du tableau. Il est 21h53 : le Main Event de l'EPT Barcelone 2019 tient sa table finale officielle.

Johan Storakers out
Fair-play, Johan Storakers sert la main de tous ses adversaires

Martin Czuczor
Marton Czuczor félicité par son pote Benjamin Chalot

Tableau de bord
Il reste 6 joueurs (sur 1 988 entrées)
Tapis moyen : 9 940 000
Blindes : 100 000 / 200 000, BB Ante de 200 000
Prix assuré : 295 520 €

Il remporte 226 490 €
7e : Johan Storakers

D'une pierre deux coups

- 31 août 2019 - Par Gregos

Kully Sidhu et Pasquale Braco éliminés sur la même main
Rui Sousa jubile
Main Event 5 300 € (Day 5)

Kully Sidhu
Coup spectaculaire au retour de la pause de 30 minutes. Rui Sousa s'est chargé d'éliminer deux de ses camarades de table d'une pierre deux coups. Non sans bénéficier d'un sacré coup de pouce du destin. Tout part d'une mise all in (1,4 million) de Kully Sidhu (photo), situé au bouton. De petite blinde, Pasquale Braco tente de l'isoler en faisant à son tour tapis pour 2 275 000. Derrière, le Portugais découvre deux Valets, paye, et fait face à A5 et AQ, respectivement. Le flop A910 donne l'avantage aux deux short stack. Le turn 7 ne change pas la donne, alors que la river J bouleverse tout. Grâce à ce coup, Rui dépasse la barre des 11 millions. La bulle de la table finale officielle débute. 

Tableau de bord
Il reste 7 joueurs (sur 1 988 entrées)
Tapis moyen : 8 520 000
Blindes : 80 000 / 160 000, BB Ante de 160 000
Prix assuré : 226 490 €

Pasquale Braco
Il remporte 159 580 €
8e : Pasquale Braco

Il remporte 121 760 €
9e : Kully Sidhu