masquer le menu

191 joueurs avancent au Day 3

- 29 août 2019 - Par Gregos

Day 1A : 726 entrées / 247 restants (dont 18 FR) / Chip-leader : Benjamin Chalot (France) 300 000
Day 1B : 1 234 entrées / 508 restants (dont 55 FR) / Chip-leader : Fiodor Martino (Italie) 367 000
Day 2 : 785 joueurs / 191 restants (dont 15 FR) / Chip-leader : Simon Mattsson (Suède) 1 191 000

Seatdraw du Jour 3

Top 10

Alexis Ibarrola mène les troupes
Simon Mattsson (Suède) 1 191 000
Alexis Ibarrola (France, photo) 1 069 000
Andres Korn (Argentine) 974 000
Jean Ferreira (Canada) 910 000
Stefan Fabian (Roumanie) 810 000
Marian Mik (Ukraine) 792 000
Ben Farrell (UK) 760 000
Shannon Shorr (USA) 734 000
Adam Jonsson (Suède) 733 000
Ramiro Petrone (Argentine) 722 000

15 Français

Paul Pires-Trigo
Alexis Ibarrola 1 069 000
Ut Tam Vo 633 000
Fabien Motte 553 000
Bruno Lopes (Team Winamax) 508 000
Paul Pires Trigo (photo) 390 000 

Jonathan Ben Soussan
Gaelle Baumann (Team Winamax) 386 000
Steve Berdah 378 000
Jonathan Ben Soussan (photo) 307 000
Cyril Monbrun-Massot 268 000
Emmanuel Rapinier 237 000

Benjamin Saada
Florian Jouvenet 180 000
Benjamin Saada (photo) 151 000
Guillaume Diaz (Team Winamax) 111 000
Jeremy Palvini 98 000

Reste du field (sélection)

Fatima M. De Melo
Shannon Shorr (USA) 734 000
Kully Sidhu (Royaume-Uni) 650 000
Harry Logde (Royaume-Uni) 455 000
Timothy Adamas (Royaume-Uni) 360 000
Fatima Moreira de Melo (Pays-Bas, photo) 236 000
Alex Foxen (USA) 228 000

Haxton
Bart Lybaert (Belgique) 212 000
Isaac Haxton (USA, photo) 190 000
Jack O'Neill (Royaume-Uni) 110 000
Florian Duta (Roumanie) 81 000
Luc Greenwood (Canada) 65 000
Robert Mizrachi (USA) 62 000

Reprise sur 3000 - 6000, BB Ante 6000
Moyenne : 312 000

12 Français ont sauté dans l'argent

Ils remportent 10 030 €
198e : Johan Guilbert
199e : Philippe Narboni
204e : Jimmy Kebe

Ils remportent 9 160 €
228e : Eric Chevalot
233e : Isabel Baltazar
250e : Benjamin Chalot
259e : Fabrice Maltez

Ils remportents 8 390 €
269e : David Pluskwa
279e : Joffrey Lhote
283e : Julien Martini
285e : Theodore McQuilkin
294e : Christophe Pommier
 

Un, dos, tres !

- 29 août 2019 - Par Gregos

Bruno Lopes, Gaëlle Baumann et Guillaume Diaz seuls survivants d’un Team Pro touché, mais pas coulé
191 rescapés reviendront taper le carton au Jour 3, dont 15 Français
Main Event 5 300 € (Fin du Day 2)

Gaëlle, Bruno et Guillaume
Un écrémage massif. Le Day 2 du Main Event EPT Barcelone 2019 a livré son verdict aux alentours de minuit, douze heures après son coup d’envoi. Douze heures d’action au cours desquelles 75 % des 785 prétendants au titre (28 re-entries ajoutés à la dernière minute) ont rendu les armes : au bout du compte, seuls 191 rescapés ont eu la chance de bagger des jetons à l’issue des six niveaux de 90 minutes disputés. 

Mais avant d’évoquer les tribulations des qualifiés Winamax et tricolores, récapitulons en quelques lignes le déroulé de cette journée. En commençant par ce plafond de verre de nouveau brisé : les 1931 inscriptions de l’édition 2018 ont été battues par une affluence toujours plus grandissante à Barcelone, 1988 buy-in. Un record, et une première place promettant un délicieux chèque de 1 659 000 € (296 ITM). 

Ce Day 2 a également été l’occasion de s’entretenir avec l’intenable Romain Lewis, auteur d’une nouvelle performance de choix à l’occasion d’un European Poker Tour. Pendant ce temps-là, l’heure tournait. Et surtout, les éliminations s'enchaînaient. La première partie du tournoi a ainsi été fatale à plus de la moitié du Team Pro Winamax : sur les douze représentants, seuls cinq demeuraient encore debout. 

Romain Lewis 2
Short stack, le boss Patrick Bruel a rapidement rendu les armes sur un banal 60/40 concédé, suivi de l’homme à la plus belle moustache, j’ai nommé Mustapha Kanit, rejoint par Sylvain Loosli, Adrien Delmas, Pierre Calamusa et Davidi Kitai. Les jetons de ce dernier ont même atterri chez Joao Vieira lors d’une bataille de blindes fratricide, mais inévitable. Au même titre qu’Aladin Reskallah, mangé tout cru par une Leo Margets en pleine forme lors d’un set-up salvateur.

Une bulle express : le main par main n’a duré… qu’une seule et unique main, aux dépens du Portugais Carlos Branco (photo ci-dessous). Rapide et efficace. Une dizaine de Français pouvait alors se félicilier d’ajouter 8 390 € à leur portefeuille. Puis ce fut au tour de Joao Vieira et de Leo Margets de dire adieu à leur chance de victoire. Traquenardée dans un spot dont l’issue semblait inévitable, où la joueuse ibérique et son adversaire détenaient respectivement 53 et paire de trois sur une turn A735, la locale a été contrainte de rejoindre le rail. 

Carlos Branco bubble-boy
Vous l’aurez compris : Gaëlle Baumann, Guillaume Diaz et Bruno Lopes ont décroché leur ticket de qualification pour le Jour 3. La journée de la Strasbourgeoise se termine sur une bonne note : 380 000 au compteur, après un dernier niveau marqué par "plusieurs petits pots remportés". "Mais globalement, je n’ai pas eu de gros coups", précise "O RLY". Une soixante de blindes à son actif, c’est largement suffisant pour tirer son épingle du jeu. 

Journée plus délicate du côté de notre oiseau préféré : le Top Shark Guillaume Diaz a empaqueté un total de 111 000 jetons, soit moins de 20 blindes. "C’était calme. Je suis descendu à 30 000 jetons (20 BB), avant de revenir à 60 000 après la bulle. Puis j’ai remporté un 60/40 avec Dame-Dix contre As-Valet". Le meilleur élève du Team n’est autre que Bruno Lopes, qui a parfaitement mené sa barque à la force du poignet tout au long des six niveaux. Pour tutoyer ainsi les 508 000 jetons. 

Reprise jeudi 29 février à midi sur le Level 17, Blindes 3 000 - 6 000, Blinde Ante 6000. Nous évoquerons les 15 Français qualifiés lors du bilan chiffré publié dans la matinée. Teasing : Alexis Ibarrola, mentionné plus tôt dans nos colonnes, a très probablement intégré le top 3 grâce à son capital de 1 069 000 jetons. 

Martin Jacobson
Ils remportent 10 030 € (sélection)
194e : Parker "tonkaaaap" Talbot (USA)
198e : Johan Guilbert (France)
199e : Philippe Narboni (France)
203e : Anton Wigg (Norvégien)
204e : Jimmy Kebe (France)
207e : Martin Jacobson (Suède, photo)
210e : Steve O'Dwyer (USA)
213e : Leo Margets (Espagne, Team Pro Winamax)
220e : Morten Mortensen (Finlande)
221e : Patrick Antonius (Finlande)

Benjamin Chalot
Ils remportent 9 160 € (sélection)
228e : Eric Chevalot (France)
233e : Isabel Baltazar (France)
235e : Dario Sammartino (Italie)
248e : Sergio Aido (Espagne)
250e : Benjamin Chalot (France, photo)
259e : Fabrice Malter (France)

Joffrey Lhote
Ils remportent 8 390 € (sélection)
265e : Joao Vieira (Portugal, Team Pro Winamax)
266e : Alexander Lakhov (Russie)
268e : David Pluskwa (France)
269e : Pedro Marques (Portugal)
279e : Joffrey Lhote (France, photo)
283e : Julien Martini (France)
285e : Theodore Mc Quilkin (France)
294e : Christophe Pommier (France)

Illico presto

- 28 août 2019 - Par Gregos

Le Portugais Carlos Branco bulle le Main Event
Quatre Team Pro Winamax et une dizaine de Français atteignent l’argent
Main Event 5 300 € (Day 2)

"J’en ai vécu des bulles EPT : ça peut parfois durer 1h30". Cette phrase tout droit sortie de la bouche d’un confrère français se situe aux antipodes de ce qu’ont vécu les combattants du Main Event EPT Barcelone 2019. Car il n’aura fallu qu’une poignée de minutes seulement pour connaître le nom du malheureux, mais nécessaire bubble-boy. Et quoi de mieux qu’une description chronologique pour vous conter les tenants et les aboutissants de ce moment unique. 

21h15 : le tableau d’affichage indique le nombre de 298 joueurs restants. Le directeur du tournoi Tony Stone s’empare du micro et  ̶s̶e̶ ̶l̶a̶n̶c̶e̶ ̶d̶a̶n̶s̶ ̶u̶n̶ ̶r̶a̶p̶  donne le coup d’envoi du main par main. Rapidement, les caméras de PokerStars Live se ruent sur une table. Et pour cause, un all in and call a été annoncé. 

Sur une turn 58TQ, le Français Fabien Motte a check-raise tapis la mise de 35 000 de Kent Roed (photo ci-dessous, vêtu d'un pull rose), 22e du PSC Barcelona 2017. Après avoir payé, ce dernier retourne QJ, loin, très loin derrière le J 9 du tricolore. La river 4 ne change rien à l’affaire, alors que pouvait commencer la bulle officielle.

Kent Road
21h20 : à peine le temps de nous remettre de nos émotions, qu’un second tapis payé se profile à l’autre bout de la poker room. L’armada télévisuelle de PS accourt, suivie d’une kyrielle de journalistes, nous les premiers. Les hostilités se déroulent entre Carlos Brancos (cut-off, photo ci-dessous) et Alexis Urli (grosse blinde). Je retrouve les deux hommes à tapis préflop, pour des stacks respectifs de 190 000 et un poil plus de 350 000. 

Carlos Branco : AK
Alexis Urli : JJ

Le flop 644 n’apporte aucune aide au Portugais. Le turn J crucifie même ses espoirs, avant que la river 8 n’entraîne une salve d’applaudissements et de cris à travers la salle. C’est officiel : la bulle n’a été qu’une formalité, récompensant au passage 396 participants pour leurs efforts au cours des deux derniers jours.

Carlos BrancoMon rapide tour de table me permet de vous confirmer quelques noms français assurés de remporter 8 390 €. Pêle-même, citons Isabel Baltazar, Jérémy Palvini, Paul Pires-Trigo, le Team Pro PMU Poker Joffrey Lhote (busto depuis), Benjamin Saada ou encore Johan "Yoh Viral" Guilbert. Et les membres du Team Winamax, dans tout ça ? Rassurez-vous, cinq d'entres eux ont évité les balles pour repartir avec un petit quelque chose en poche. 

Guillaume Diaz a fait le dos rond pour conserver son stack de 60 000 jetons et s'assurer un ITM, lorsque Bruno "Kool Shen" Lopes, Joao Vieira et Leo Margets surfent légèrement au-dessus de la moyenne : 215 000, 220 000 et 260 000, respectivement. Après avoir chatouillé la barre des 300 000 jetons avant la pause dîner, grâce à un 20/80 remporté avec réussite, Gaëlle Baumann a perdu quelques plumes dans la foulée.

La Strasbourgeaoise raconte : "Dans les blindes, je défends avec Roi-Valet dépareillé après une relance préflop. Je check call 6000 sur le flop K56, puis 28 000 sur le turn sept, et enfin 45 000 sur la river neuf. Il me montre 89, pour quinte". Pas de quoi s'inquiéter non plus : "O RLY" détient encore 200 000 pions devant elle. 

Tableau de bord
296 joueurs restants (sur 1 988 entrées)
Tapis moyen : 191 000
Blindes : 2 000 / 4 000, BB ante 4 000
Prix assuré : 8 390 €

Se sustenter, pour mieux revenir

- 28 août 2019 - Par Gregos

Le diner break a sonné à quatorze places de l'argent
Main Event 5 300 € (Day 2)

Alexis Ibarrola
La pause dîner de 75 minutes a envoyé les 310 joueurs restants du Main Event se rassassier de spécialités culinaires espagnoles aux alentours du complexe casinotier. Un repas que certains vivront le coeur léger - comprenez, les gros tapis -, quand d'autres - les short stack - avaleront leurs croquetas ou patatas bravas avec le ventre noué. Car la bulle approche en effet à grands pas : 296, soit quatorze gladiateurs à sortir avant de goûter aux joies de l'argent. 

Parmi les hommes sereins, citons le Français Alexis Ibarrola (photo), dont la fiche Hendon Mob n'existe plus. Le fait est que l'intéressé pointe à près de 800 000 jetons au moment du gong. Je l'ai notamment vu éliminer son voisin de droite lors d'une bataille de blindes au cours de la dernière main : As-8 contre As-3, de quoi ajouter 70 000 nouveaux jetons à son capital. L'autre bonne nouvelle du jour : la remontada d'une certaine Gaëlle Baumann, que je me presserai d'aller voir à la reprise. La Strasbourgeoise tutoie les 307 000 !

Retours aux affaires à 20h25 ! 

Tableau de bord
310 joueurs restants (sur 1 988 entrées)
Tapis moyen : 191 000
Reprise sur les Blindes : 2000 / 4000, BB ante 4000

De la grosse pépète

- 28 août 2019 - Par Gregos

Main Event 5 300 € (Day 2)

Qu'il est beau, qu'il sent bon, ce succulent chèque d'1,659 million d'euros réservé au vainqueur. Les organisateurs de l'événement nous ont communiqué le payout complet du Main Event (5 300 €), dont l'affluence globale a atteint, pour rappel, 1988 inscriptions. Un record. De quoi assouvir la soif financière des nos protagonistes encore en course, qui se battront pour un min-cash de 8 390 €, pour 396 ITM. Notons tout de même un gap pour le moins gargantuesque entre la première et seconde place : 774 600 € de différence. Cher le heads-up ! 

Changement de programme : Thomas Gimie, l'un des directeurs du tournoi, nous a confirmé la nouvelle qui se murmurait en salle de presse. Nous jouerons bel et bien un niveau de 90 minutes suppémentaire, après une pause dîner de 75 minutes. Le Day 2, en toute logique, devrait s'étirer jusqu'à 23h45, de ses dires. 

Place Gain
1 1 659 000 €
2 884 400 €
3 607 400 €
4 436 760 €
5 364 660 €
6 295 520 €
7 226 490 €
8 159 580 €
9 121 760 €
10 101 820 €
11 101 820 €
12-13 90 860 €
14-15 81 130 €
16-17 71 400 €
18-20 61 710 €
21-23 52 070 €
24-27 42 910 €
28-31 36 550 €
32--39 31 040 €
40-55 25 650 €
56-71 20 340 €
72-95 17 160 €
96-119 14 750 €
120-143 12 440 €
144-183 11 090 €
184-223 10 030 €
223-263 9 160 €
264-296 8 390 €