masquer le menu

Day 1B : le bilan chiffré

- 28 août 2019 - Par Rootsah

Day 1A : 726 entrées / 247 restants (dont 18 FR) / Chip-leader : Benjamin Chalot (France) 300 000
Day 1B : 1 234 entrées / 508 restants (dont 55 FR) / Chip-leader : Fiodor Martino (Italie) 367 000

Classement complet du Day 1B

Top 10

Margolin 2
Fiodor Martino (Italie) 367 000
Timur Margolin (Roumanie) 261 800
Alen Alencar (Brésil) 248 800
Kacper Pyzara (Pologne) 228 600
Kully Sidhu (Royaume-Uni) 221 500
Gianfranco Iaculli (Italie) 219 600
Pim Gieles (Pays-Bas) 218 500
Arsenii Karmatckii (Russie) 213 500
Samuel Gagnon (Canada) 205 000
Weiyi Zhang (Chine) 198 000

57 Français

Isabel Baltazar
Dimitri Joubert 196 000
David Jaoui 173 800
Jimmy Kebe 154 600
Bruno "Kool Shen Lopes (Team Winamax) 150 000
Thomas Eychenne 147 100
Alexis Ibarrola 143 000
Fabien Motte 133 700
Jean Thomas 132 400
Wuai Cheng Tsang 130 000
Isabel Baltazar 129 800

Joffrey Lhotte
Ut Tam Vo 129 000
Yann Bourgeois 116 400
Jonathan Ben Soussan 111 900
Joffrey Lhote 111 700
Sylvain Loosli (Team Winamax) 105 100
Romain Locquet 104 300
Eric Chevalot 103 000
Adrien Delmas (Team Winamax) 101 800
Meddi Ferrah 99 000
Nabil Chadli 90 200

Guerfi
Christophe Pommier 74 300
Franck Makaci 72 500
Mesbah Guerfi 70 700
Rabah Ait Abdelmalek 70 000
Romain Quirosa 64 900
Philippe Narboni 61 000
Mohamed Touahri 59 600
Steve Berdah 57 800
Jérôme Zerbib 57 100
Emmanuel Rapinier 55 900

Ouri Cohen 53 200
Alexis Donay 52 100
Florian Bordet 50 200
Julien Mariani 47 600
Julien Martino 47 400
Benjamin Saada 44 400
David Pluskwa 44 200
Erwann Pécheux 42 600
Jean Fabre 42 100
Olivier Ferrero 42 100
Rémi Castaignon 41 000

Jonathan Therme
Pierre Calamusa (Team Winamax) 38 000
Cyril Monbrun-Massot 37 600
Jonathan Therme 37 500
Clément Genon-Catalot 37 400
Mikael Guenni 33 600
Vincent Cavailles 32 000
Paul Pirès-Trigo 31 400
Patrick Bruel (Team Winamax) 28 700
Olivier Jarny 21 600
Sébastien Lebaron 19 800

Gilles Huet
Gilles Huet 18 200
Carole Segoura 13 000
Nicolas Cardyn 10 500
Bruno Soutavong 10 200
Sarah Herzali 10 000

Reste du field (sélection)

Rheem Chino
Martin Jacobson (Suède) 185 100
Mustapha Kanit (Italie, Team Winamax) 182 100
Chino Rheem (Etats-Unis) 179 000
Shannon Shorr (Etats-Unis) 142 900
Fernando Pons (Espagne) 141 700
Sergio Aido (Espagne) 138 900
Ben Farrell (Royaume-Uni) 138 500
Ricardo Graells (Suisse) 138 400
Patrick Antonius (Finlande) 136 700
Leo Margets (Espagne, Team Winamax) 134 700

Steven van Zadelhoff (Pays-Bas) 133 300
Ari Engel (Canada) 132 000
Jorden Verbraeken (Belgique) 129 700
Jerry Odeen (Suède) 129 200
Markku Koplimaa (Estonie) 124 100
Aymon Hata (Royaume-Uni) 117 000
Nicolas Grieco (Italie) 107 300
Matas Cimbolas (Lituanie) 107 000
Goran Mandic (Croatie) 103 200
Alex Foxen (Etats-Unis) 102 000

Gabriel Lepore (Italie) 101 800
Jorryt van Hoof (Pays-Bas) 101 800
Kimmo Kurko (Finlande) 101 800
Mike Watson (Canada) 95 800
Ema Zajmovic (Canada) 92 000
Ramin Hajiyev (Azerbaïdjan) 88 100
Alexander Ivarsson (Suède) 85 000
Martins Adeniya (Royaume-Uni) 85 000
Max Silver (Royaume-Uni) 84 800
Sergi Reixach (Espagne) 84 700

Frederik Jensen (Danemark) 83 600
Igor Yaroshevskyy (Ukraine) 79 100
Casey Kastle (Slovénie) 74 100

---- Jean-Michel Moyenne : 72 874 -------

Chris Moorman
Chris Moorman (Irlande) 71 200
Giuliano Bendinelli (Italie) 71 200
Felipe Ramos (Brésil) 69 200
Florian Duta (Roumanie) 68 600
Ihar Soika (Biélorussie) 67 700
Said El Yousfi (Suisse) 65 000
Anthony Zinno (Etats-Unis) 59 200

Akkari Andre
Bart Lybaert (Belgique) 56 900
Norbert Szecsi (Hongrie) 55 700
Farid Jattin (Etats-Unis) 54 200
Dominik Panka (Pologneà 53 500
Pedro Marques (Portugal) 52 500
Ami Barer (Canada) 50 200
Cary Katz (Etats-Unis) 50 100
Simeon Naydenov (Bulgarie) 50 000
James Romero (Etats-Unis) 48 500
Andre Akkari (Brésil) 47 900

Jan-Eric Schwippert (Allemagne) 45 000
Lukasz Fraczek (Pologne) 44 100
Freddy Deed (Etats-Unis) 43 100
Craig McCorkell (Royaume-Uni) 40 000
Rens Feenstra (Pays-Bas) 39 100
Nacho Barbero (Argentine) 36 400
Nicolau Villa-Lobos (Brésil) 36 100
Ryan Tosoc (Etats-Unis) 35 700
Mihai Manole (Roumanie) 34 700
Jeff Sarwer (Finlande) 31 700

Kassouf
Michael Addamo (Australie) 28 900
Nicolas Chouity (Liban) 26 200
Dario Sammartino (Italie) 26 200
Jonathan Abdellatif (Belgique) 25 500
William Kassouf (Royaume-Uni) 25 400
Mortent Mortensen (Danemark) 24 100
Vojtech Ruzicka (République tchèque) 22 700
Jeffrey Hakim (Liban) 22 300
Saar Wilf (Israel) 20 500
Tsugunari Toma (Japon) 19 900

Angel Guillen (Mexique) 15 200
Boris Kolev (Bulgarie) 15 000
Ognyan Dimov (Bulgarie) 14 400
Roman Korenev (Russie) 13 800
Marcin Wydrowski (Pologne) 10 900

Blindes au départ du Day 2 : 800 / 1 600, BB ante 1 600

Fin du Day 1B : les sept vies du Team Winamax

- 28 août 2019 - Par Rootsah

Sept joueurs du Team Winamax ont survécu à la journée
Ils rejoignent leurs quatre coéquipiers qualifiés hier pour le Day 2
Main Event 5 300 € (Fin du Day 1B)


Il est près d'une heure du matin au casino Barcelona, et une question se pose : par où commencer pour résumer cette journée ? En effet, le Day 1B de ce Main Event EPT Barcelona 2019 restera forcément dans les mémoires, pour plusieurs raisons.

Salle 11
Allez, on débute avec l'affluence globale de ce Main Event à 5 300 €. 726 inscriptions au Day 1A, 1 234 entrées (dont 144 re-entries) au Day 1B (comprenant une vingtaine de buy-ins qui ne seront utilisés par leurs acheteurs qu'au départ du Day 2) : faites les comptes, cela nous donne une affluence globale de 1 960 entrées dans ce tournoi, avec près de 1 700 joueurs uniques ! C'est mieux que les 1 931 inscriptions enregistrées lors du Main Event 2018, et il s'agit donc d'un nouveau record de fréquentation pour le tournoi, ainsi que pour un Main Event du circuit European Poker Tour ! Et encore, il reste une petite dizaine d'heures pour s'inscrire, sachant que le Day 2 reprendra à midi ce mercredi 28 août.

Alors que le record était en train de tomber, un autre événement d'envergure s'est déroulé au milieu de la pokerroom principale du casino Barcelona : PokerStars a ainsi annoncé le retour du PokerStars Players Championship, après une première édition au Bahamas en janvier. Et ce deuxième opus se déroulera ici-même à Barcelone en août prochain, durant l'EPT 2020 !

Team Winamax2
Enfin, on retiendra de cette journée le beau tir groupé réussi par le Team Winamax : sur neuf joueurs engagés dans ce Day 1B, sept sont parvenus à se qualifier pour la suite du tournoi ! Un ratio de très haut niveau... Et encore, le sans-faute n'est vraiment pas passé loin, car Ivan Deyra et Joao Vieira ont sauté durant le dernier quart d'heure de jeu !

Ivan insta 3
Pour Ivan, le scénario est vraiment cruel : hier, il avait déjà sauté du Day 1A sur l'avant-dernière main ! Cela fait beaucoup d'heures de poker pour rien... "ValueMerguez", qui a donc utilisé ses deux buys-ins, est définitivement éliminé de ce Main Event.

Concernant Joao, tout s'est joué sur la dernière main du jour. Mais le Portugais, qui n'a utilisé qu'un seul buy-in, va envoyer sa deuxième bullet pour re-entry directement au Day 2 comme le règlement l'y autorise. On le retrouvera donc demain avec un stack tout neuf de 30 000 jetons, ce qui représentera moins de 20 blindes. D'ailleurs, on ne sera pas surpris qu'Adrian Mateos Diaz, qui n'a pas joué le Main aujourd'hui après sa sortie prématurée du Highroller à 50 000 €, ne se joigne à la fête...

En revanche, Romain Lewis n'a même pas eu le temps de rêver ce mardi : il a buy-in une fois, sauté, buy-in une seconde fois, puis busté à nouveau. Pour lui aussi, le tournoi est terminé.

En revanche, les choses se sont mieux passées pour le reste du Team W. On vous fait une petite revue de détail, dans l'ordre des stacks :

Kanit 3
Mustapha Kanit (182 000)

L'Italien, arrivé assez tardivement dans ce Day 1 B, a run comme il le fallait, montant un tapis conséquent assez rapidement, ce qui lui a permis d'agresser sa table comme il se devait. "Mustacchione" termine chipleader des troupes au W rouge, avec un stack représentant plus de six fois le tapis de départ.

Bruno Lopes (150 000)

Sans faire de vagues, Kool Shen a monté cinq fois le tapis de départ, prenant son envol en fin de journée : "J'ai notamment gagné deux As contre As-Roi, rembobine le rappeur. Je me suis contenté de flat son 4-bet, et j'ai réussi à tout lui prendre au flop, je ne voulais pas tergiverser. A la fin, j'ai aussi gagné un gros coup avec un brelan : mon adversaire voulait bluffer, je l'ai laissé faire... Il a vraiment inventé un coup !" Kool Shen, lui, ne révolutionne pas le poker, se contentant de dérouler son jeu bien huilé après de nombreuses années passées sur le circuit. Quand on voit le résultat, on se dit que c'est bien suffisant...

Leo Margets 4
Leo Margets (134 000)

Discrète mais diablement efficace, la joueuse espagnole a notamment terminé la journée à la gauche du Brésilien André Akkari. Quand on connait sa solidité, elle peut faire de grandes choses demain avec un tel stack. D'autant que sa motivation est au maximum, vu qu'elle joue à domicile...

Sylvain Loosli (105 000)

L'ancien vainqueur du Super Highroller de cet EPT Barcelone a connu une journée assez fluide, montant de belles piles de jetons avant le dinner-break, et s'attachant à les conserver lors de la fin de journée. "J'ai eu une bonne table, je n'ai jamais eu de spots compliqués, pas de décisions. J'ai eu pas mal de mains, je me suis fait payer quasiment tout le temps quand j'avais du jeu... Le run était bon, c'est cool quand ça se passe comme ça." Sylvain apprécie également le format de cet EPT : "Elles sont bien, ces journées courtes. On est au Day 1, on n'a pas besoin de jouer longtemps, les pots ne valent pas beaucoup d'argent. Dans quelques jours ils vaudront un peu plus !" En tout cas, le Toulonnais, malade depuis quelques jours, semble de nouveau fringant.

Adrien Delmas (101 800)

"On m'a donné beaucoup de respect postflop, analysait le Top Shark 2018. Je n'ai joué quasiment que des petits pots, vraiment pas de coups fous, à part le coup avec les deux Dames. Après ce coup-là, j'ai oscillé entre 100 000 et 125 000, et je finis à 101 800, voilà..." Adrien a donc pratiqué un grind efficace, et effectué un bon call quand il le fallait : la recette idéale pour monter des jetons sans se mettre en danger !

Pierre Calamusa (38 000)

Pierre, qui rentre tout juste de vacances à Ibiza, a pu se reposer durant cette journée : "J'ai oscillé entre 25 000 et 40 000 tout du long, je n'ai vraiment aucune main à raconter," affirmait "LeVietFou". Un Day 1B presque ennuyeux donc, mais Pierre ne sera pas le dernier à mettre de l'animation à table ce mercredi pour tenter de monter un bon stack.

Bruel 2
Patrick Bruel (28 700)

Le boss, arrivé à Barcelone cet après-midi, n'a lui non plus jamais réussi à décoller. "En fin de journée, il ne s'est pas passé grand-chose. J'ai joué trois pots : j'en ai gagné un, j'en ai perdu un, et j'en ai partagé un. Ce n'est pas une journée qui restera dans les annales de mes deeps runs habituels. L'important, c'est demain ! Il faudra toucher un peu de jeu pour double-up très vite, ou retourner à l'aéroport. Mais comme je n'ai rien vu aujourd'hui, peut-être que les bonnes mains arriveront demain !" Finalement, terminer avec le stack de départ est déjà un moindre mal, puisque Patrick était descendu à 10 000 jetons, et qu'il n'était pas dans sa forme optimale : "Là, j'avais quand même les 11 heures d'avion pour venir de Los Angeles dans les jambes, puis les deux heures pour venir à Barcelone, avec le décalage horaire. Pour te dire la vérité, je ne pensais pas passer le jour 1, donc je suis content." Bref, Patrick a survécu, et c'est bien là l'essentiel.

Nos sept qualifiés rejoignent au Day 2 leurs quatre coéquipiers qualifiés lundi, Gaelle Baumann, Aladin Reskallah, Guillaume Diaz et Davidi Kitai. En comptant le re-entry déjà acté de Joao Vieira, pas moins de 12 joueurs du Team Winamax sur les 15 membres de l'équipe seront donc au départ du Day 2 ! Sans oublier Adrian Mateos Diaz, qui pourrait décider de retrouver ses coéquipiers... Une chose est sûre, le W rouge sera partout demain, dans des proportions peut-être jamais vues dans l'histoire du Team sur des Main Events de festivals poker majeurs.

Nos douze joueurs (au minimum) seront accompagnés par les 501 autres survivants du Day 1 B. Celui qui s'en est le mieux tiré est Timur Margolin (ci-dessous), qui termine avec un joli stack de 261 800 jetons.

Timur Margolin
Parmi les autres têtes d'affiche, on retrouvera Chino Rheem, Martin Jacobson, Shannon Shorr, Sergio Aido, Patrik Antonius, Leo Margets, Steven van Zadelhoff ou encore Alex Foxen. En revanche, Ramon Colillas, éliminé aujourd'hui, devra re-entry s'il veut rester dans le tournoi

En comptant les 247 survivants du Day 1 A, ce sont donc 767 joueurs qui se sont qualifiés pour le Day 2, sans compter les éventuels entrées enregistrées avant le coup d'envoi de la journée, qui sera donné à midi. La partie reprendra au level 11 (blindes 800/ 1 600 BB ante 1 600), alors que les niveaux passent de 60 à 90 minutes. Le chipleader sera Benjamin Chalot, qui a terminé le Day 1A avec 300 000 jetons.

On espère que le Team Winamax va continuer sur sa lancée. Parce que franchement, voir autant de joueurs de notre équipe deeprun est un vrai plaisir. Tous sont au taquet pour cette rentrée poker, et même si rien n'est encore joué dans ce tournoi, on ne serait pas surpris que l'un d'entre eux, au moins, ne réussisse une performance d'envergure en fin de semaine. On prend les paris ?

Nicolas Cardyn gère ses actifs

- 28 août 2019 - Par Rootsah

Main Event 5 300 € (Day 1B)

Nicolas Cardyn
Lorsque nous nous sommes intéressés au Day 2 de l'EPT National Highroller lundi, Nicolas Cardyn faisait partie des gros tapis. Finalement, le Français a fait du chemin, puisqu'il s'est classé 19e de l'épreuve pour un gain de 17 550 €. "Je suis content, c'est quand même une somme", se satisfait le résident londonien. Forcément, c'est frustrant, mais je n'ai pas de regrets, j'ai eu de la chance pour en arriver là."

D'autant plus frustrant que Nicolas ne fait pas plus de trois festivals poker dans l'année, même s'il a tout de même fait le déplacement à Vegas cet été pour les WSOP, réussissant quelques places payées sans importance. Car "Dom Pérignon" est plutôt un grinder online : "Aujourd'hui, je joue moins, tempère t-il. Je fais les sessions du dimanche, et les Series. C'est du 50/50 entre mon activité de joueur et celle d'investisseur."

Alors Nico, un tips pour jouer en bourse ? "Non, en ce moment, je déconseille d'investir, prévient-il. Moi je vends, le marché est risqué et volatile. J'essaie de m'éduquer sur le sujet en discutant avec mon père, qui est patron de banque." On peut être sûr que celui qui a terminé 74e du Main Event des WSOP 2017 saura quoi faire de son argent en cas de victoire dans ce Main Event...

Benjamin Saada voit clair

- 27 août 2019 - Par Rootsah

Main Event 5 300 € (Day 1B)

Benjamin Saada
Alors que le Day 1B touche à sa fin, c'est l'occasion de discuter avec Benjamin Saada, l'un des meilleurs grinders de MTT sur Winamax.fr. Après avoir débuté son tournoi à 14 heures, celui qui sévit sous le pseudo "EN_VACANCES" est compté à 48 000, après être monté à 60 000 au 1er niveau. "J'ai ensuite perdu 30 000 avec deux Rois contre deux As sur un flop J-9-3", regrette Benjamin, assis à la gauche d'Emrah Cakmak, autre joueur de la room au W.

Pour l'instant, l'EPT d ne se passe pas comme prévu. "On va dire que je me suis beaucoup baladé dans Barcelone, rigole Benjamin, qui était là dès le premier jour du festival et a joué tous les tournois entre 500 et 2 000 € depuis son arrivée, compilant tout de même trois places payées. Pour ce Main Event, j'ai réuni mes économies. Je viens ici tous les ans depuis 2012." Peut-être en raison de l'ambiance : à sa table, un joueur fait des Highs-Five à tout le monde car personne n'a payé quand il a envoyé son maigre tapis au milieu...

Benjamin a en revanche fait l'impasse sur les WSOP, et n'a pas joué online durant l'été à cause d'une opération de la myopie. "Au moins maintenant, je vois les boards !", plaisante celui que l'on retrouvera au Winamax Poker Open de Dublin fin septembre, et sans doute au prochain EPT Prague en novembre. En attendant, le grinder compte bien reprendre le poker online à l'occasion des prochaines Winamax Series, qui se dérouleront du 1er au 12 septembre. Vous êtes prévenus !

Le plus grand Main Event EPT de l'histoire

- 27 août 2019 - Par Rootsah

Le tournoi bat encore une fois son record d'affluence
Main Event 5 300 € (Day 1B)


Salle pleine
Le tableau des inscriptions du Day1B affiche 1 221 entrées, alors qu'il reste 75 minutes à jouer. Lundi, ce sont 726 entrées qui avaient été comptabilisées lors du Day 1A. Faites le calcul : au total, le Main Event de l'EPT Barcelone 2019 a déjà enregistré 1 947 entrées ! Il s'agit donc du nouveau record d'affluence pour le tournoi principal de l'EPT Barcelone, mais aussi pour un Main Event European Poker Tour, éclipsant les 1 931 entrées de ce tournoi validées en 2018.

Et encore, ce nombre va continuer d'augmenter, puisque les joueurs peuvent encore s'inscrire jusqu'au coup d'envoi du Day 2 mercredi à 12 heures. Le directeur du tournoi, Thomas Gimie, nous explique que chaque buy-in supplémentaire acheté pour demain apparaît en temps réel sur le tableau, alors qu'il n'est plus possible de register le Day 1B depuis la fin du 8e niveau. "Et j'attends encore une vingtaine d'inscriptions demain", détaille Thomas. Si le record de l'an passé est donc déjà de l'histoire ancienne, la barre fatidique des 2000 inscriptions va être très difficile à franchir.