masquer le menu

Les Bleus manquent le coche

- 27 août 2019 - Par Rootsah

Trois Français terminent dans le Top 20
EPT National HighRoller 2 200 €


Alexandre Reard
Alors qu'on pouvait espérer une belle perf' tricolore sur ce tournoi, les Bleus n'ont pas réussi à transformer l'essai, puisque le meilleur Français, Cyril Monbrun-Massot, termine 16e pour un gain 20 500 €, un poil mieux que Nicolas Cardyn et Alexandre Reard, (photo), 19e et 20e pour 17 550 €.

Alexander Ivarsson
Le titre revient finalement au régulier du circuit EPT Alexander Ivarsson, qui repart avec près d'un demi-million d'euros pour sa victoire, après avoir notamment dominé des joueurs du calibre d'Ari Engel (6e) et Anthony Zinno (7e).

Les trois Teams Pros Winamax en lice au Day 2 n'ont pas prolongé leur deeprun très longtemps :

90e : Mustapha Kanit 6 180 €
109e : Gaëlle Baumann 5 470 €
139e : Sylvain Loosli 4 790 €

Résultats finale EPT National Highroller
Buy-in : 2 200 €
1 491 entrées - Prizepool de 2 892 540 € - 224 places payées


Vainqueur : Alexander Ivarsson (Suède) 498 520 €
Runner-up : Raed Alawadhi (Koweit) 287 550 €
3e : Joonas Helin (Finlande) 201 210 €
4e : Max Deveson (Royaume-Uni) 149 030 €
5e : Sorin Flurur (Roumanie) 117 350 €
6e : Ari Engel (Canada) 88 470 €
7e : Anthony Zinno (Etats-Unis) 64 720 €
8e : Alin Mitrache (Roumanie) 44 210 €
9e : Tomasz Pajak (Pologne) 36 150 €

Crédit photo : Danny Maxwell @ Rational Intellectual Holdings Limited

Le Team W a fait les trois huit

- 26 août 2019 - Par Rootsah

Mustapha Kanit, Gaëlle Baumann et Sylvain Loosli sont déjà ITM
EPT National Higroller 2 200 € (Day 2)


Alors que les deux Days 1 de l'EPT National Highroller se sont achevés dans la nuit de dimanche à lundi, les 224 survivants (152 issus du Day 1 A, et 72 en provenance du Day 1 B), avaient rendez-vous dès midi dans la salle de tournoi du Casino Barcelona pour le coup d'envoi du Day 2. Parmi eux, trois membres du Team Winamax sur les huit pros W ayant tenté leur chance dans ce tournoi : Mustapha Kanit, Gaëlle Baumann et Sylvain Loosli, tandis qu'Adrian Mateos Diaz, Ivan Deyra, Adrien Delmas, Davidi Kitai et Leo Margets n'ont pas réussi à passer le cut. A l'entame de ce Day 2, un joueur se détache...

Mustaph Kanit 4
Et ce joueur, c'est Mustapha Kanit, alias "Mustachionne". L'Italien a terminé chipleader du Day 1 B, transformant son stack initial de 30 000 jetons en un beau tapis de 660 000, ce qui le plaçait en 5ème position du chipcount global ce midi. "J'ai gagné avec 3-3 contre K-Q, puis j'ai bien profité de mon gros tapis à la bulle, en faisant tout le temps all-in. Ça a marché..." A la fin du premier niveau du Day 2, Muss était compté à 630 000. "Je fais de petits up and down, rien de significatif pour l'instant, explique "lasagnaaammm". Le problème, c'est le siège 4, Amichai Barer, qui relance toutes les mains. J'attends les bons spots..." A la table de Mustapha sévit également Bastien Joly (140 000 aux blindes 4 000/ 8 000 BB Ante 8 000).

Gaelle Baumann 2
Quelques mètres plus loin, on retrouve Gaëlle Baumann, qui jouait à la table d'Alex Reard et Carole Segoura avant d'être déplacée à une table encore plus difficile avec Chris Moorman (de dos), Tobias Peters (à droite de Gaëlle) et Mehdi Violleau, ORL Y a débuté la journée avec 274 000. "J'ai bénéficié d'une belle livraison, pas loin de la bulle. Dans un 3-way pot, on a checké le flop J-8-2, et un joueur a overvet à tapis pour 100 000 sur le turn As. J'avais As-Roi, j'ai snap, il avait A-6 et ma main a tenu. Aujourd'hui, ça va, je suis en forme !"

Sylvain Loosli 2
On ne peut pas en dire autant de Sylvain Loosli, qui a fini le Day 1 B avec 136 000 : l'ex-finaliste du Main Event WSOP confie être un peu malade : "Nous avons fini tard hier, à trois heures du matin. La nuit a été courte, mais ça va, je n'ai pas trop mal dormi." Sylvain s'est en tout cas refait une petite santé cartes en mains en ce début de journée : "J'ai presque doublé : j'ai joué deux coups à tapis préflop, j'avais la meilleure main, et je suis resté devant." Nous avons laissé Sylvain avec un stack de 250 000 jetons.

Le reste du casting comporte évidemment de nombreux autres Français, avec Antoine Saout (300 000), Paul-François Tedeschi, Nicolas Cardyn, Alberto Ah-Line, Benjamin Chalot, Olivier Ferrero (300 000), Romain Dours, Mickael Guenni, Jimmy Kebe, Julien Martini, Jean-Noel Thorel ou Fouad Toujani, tandis qu'Arthur Conan et Erwann Pécheux n'ont pas tenu bien longtemps. "C'est du push or fold, c'est une loterie de toute façon," déplorait Erwann, qui termine aux alentours de la 180e place pour un gain de 4 190 €.

Erwann Pécheux

Martin Jacobson
Chez les têtes d'affiches étrangères, on retouve Martin Jacobson (photo ci-dessus), Faraz Jaka, Ari Engel, Anthony Zinno, Bart Lybaert, Oleksii Khoroshenin, Ali Imsirovic, Andrey Pateychuki, Tony Dunst, Frederik Jensen, Ramon Colillas...

A noter que la répartition du prizepool de ce tournoi, qui s'élève à 2 892 540 €, a été dévoilée : 224 joueurs ont donc été payés un minimum de 3 320 €. Le vainqueur empochera un très beau chèque de 498 520 €, tandis que chacun des neuf finalistes est assuré d'un gain de 36 150 €.

A l'amorce du second niveau de la journée (blindes 5 000/10 000 BB Ante 10 000, average 200 000), il restait 178 joueurs en course, tous déjà certains de repartir avec 4 190 €. Il faut ajouter que nous jouons maintenant en 8-Handed. Comme cet EPT National Highroller est un "2 Days Event", le but sera de terminer le tournoi ce soir, selon l'un des Floors Managers de l'épreuve.

Il n'y a pas d'heure pour deep run

- 26 août 2019 - Par Rootsah

Six joueurs du Team Winamax espèrent atteindre le Day 2
EPT National Highroller 2 200 € (Day 1 A et B)


Même si ce dimanche a accouché de la conclusion du Super Highroller, le tournoi massif du jour reste l'EPT National Highroller, qui monopolise encore la salle de tournois principale. Jugez plutôt : alors que les inscriptions sont closes, 1012 entrées sont recensées dans le Day 1 A, et 192 joueurs sont encore en course. Dans le Day 1 B, 479 entrées ont été comptabilisées, et ils sont encore 98 joueurs en lice. Le tournoi totalise donc 1 491 entrées ! Alors, le record d'affluence est-il battu ? La réponse est non, mais ce n'est pas passé loin : l'an dernier, cet EPT National Highroller avait comptabilisé 1 527 entrées.

Diaz-Reard
Parmi les joueurs toujours in dans le Day 1 A, trois pros Winamax : Guillaume Diaz, Joao Vieira et Gaëlle Baumann. Le mieux loti est pour l'instant "Volatile38" : "Je n'ai pas un stack de fou, mais ça va. Le pire, c'est le mec à ma droite, qui parle tout seul, et tout le temps ! Le but est de ne pas tilter..." L'ex-Top Shark possédait environ 35 blindes au moment où nous écrivons ces lignes. A sa gauche, Alexandre Reard composait avec un stack de 100 000 jetons, soit 25 blindes, son maximum dans ce tournoi.

Joao Vieira 5
Les autres membres du Team Winamax n'étaient pas spécialement mieux lotis, avec un "Naza114" très shortstack, et "O RLY" qui pointait à une quarantaine de blindes

Cardyn-Jaka
Nicolas Cardyn en grande discussion avec Faraz Jaka

Dans le Day 1 A, nous avons aussi aperçu Ramon Collilas et chez les gros tapis, on pouvait mentionner Paul-François Tedeschi et Tony Dunst.



Kanit
Du côté du Day 1 B, un joueur du Team Winamax se détache, en la personne de Mustapha Kanit, que nous voyons en action pour la première fois dans cet EPT Barcelone. L'Italien, en plein massage, faisait partie des chipleaders, en compagnie du Belge Bart Lybaert (ci-dessous).

Bart Lybaert

Adrian Mateos 5
Adrian Mateos Diaz, qui a dépensé 200 000 € dans le Super Highroller, n'a pas tergiversé pour buy-in ce tournoi à 2 200 €, qui il est vrai offrira un chèque de quelques centaines de milliers d'euros à son vainqueur. Pour l'instant, l'Espagnol n'avait pas plus de réussite que lors des deux derniers jours...

Tony Miles -Shannon Shorr
Cette photo est dorénavant de l'histoire ancienne : en effet, Tony Miles, qui jouait avec le Japonais Gakuto Oshiro, alias "GACKT", et Shannon Shorr, vient de sauter du tournoi. "C'est la deuxième fois que je viens à Barcelone, nous explique le runner-up du Main Event WSOP 2018 et grand pote de Pierre Calamusa. Je passe du bon temps ici, les tournois sont bons. Il y a tout : la culture, le poker... Je vais encore jouer le Main Event et le Highroller à 10 000 €. Et Pierre, qui est parti, revient demain pour jouer le Main."

Loosli 4
Sylvain Loosli, qui a sauté du Day 1 A, retente sa chance sur le jour 1 B. Après avoir perdu un coinflip à 100 000 jetons quand il possédait 30 BB, il se retrouvait assez shortstack. On aurait pu s'attendre à le retrouver sur le Super Highroller à 100 000 €, mais Sylvain explique qu'il a préféré faire l'impasse. "Le buy-in est doublé comparé aux années précédentes, et il faut vendre beaucoup d'action pour le jouer. Si le tournoi était resté à 50 000 €, je l'aurai fait... Le plan maintenant, c'est surtout de ship le Main Event ! Ce tournoi est tellement beau, et il y a un gros prizepool à la clé. Et comme il n'y a plus beaucoup d'étapes EPT, les occasions d'en gagner un se font plus rares. Bon après, si j'atteins table finale, je serai déjà content."

Yoh Viral
YoH ViraL tente aussi sa chance dans ce Day 1 B, et possédait 60 000, le double du tapis de départ. Pendant qu'il se faisait masser par Dana "probablement la meilleure masseuse des EPT" selon lui, le coach nous expliquait la stratégie à adopter dans ce Day 1 B, où les niveaux ne durent que 20 minutes. "En réalité, ça ne change pas beaucoup, si ce n'est que l'on est plus souvent shortstack, et que l'on se retrouve dans pas mal de situations de push or fold, avec des all-in ou des resteals. Il faut aussi davantage de chance..."

Team Marrakech
La team Marrakech, avec Tristan Forge et Arthur Conan, qui résident tous deux dans la ville marocaine

Le Day 1 B peut aussi compter sur la présence de Jack Salter, Martin Jacobson, Erwann Pécheux, Jean-Noel Thorel, Anton Wigg et Maria Konnikova.

En revanche, notre Team Pro Winamax Adrien Delmas, qui avait déjà tenté sa chance sans succès sur le Day 1 A, a de nouveau été éliminé et va pouvoir se concentrer sur le Main Event, qu'il débutera demain. Davidi Kitai n'a lui non plus pas franchi le cut, tout comme Aladin Reskallah et Ivan Deyra, qui ont utilisé leur deux bullets sans succès aujourd'hui.

Le Day 1 A s'arrêtera quand il ne restera plus que 152 joueurs en course, tandis que le Day 1 B sera stoppé à 72 joueurs restants. Sachant que tous les survivants seront dans l'argent, 224 joueurs seront donc ITM dans cet EPT National Highroller, et ils se partageront un prizepool de 2 892 540 €. Les heureux élus pourront aller dormir sereinement avant de débuter le Day 2 ce lundi à 12h.

Les Highrollers, tout le monde y a droit !

- 25 août 2019 - Par Rootsah

Huit pros Winamax tentent leur chance
EPT National Highroller 2 200 € (Day 1)


Salle 4
Pendant qu'Adrian Mateos Diaz se bat comme un beau diable au milieu de ses congénères Highrollers, une grosse partie du Team Winamax a décidé de plonger dans le grand bain du « 2k », comme on dit entre joueurs : Guillaume Diaz, Aladin Reskallah, Gaëlle Baumann, Adrien Delmas, Ivan Deyra, Sylvain Loosli, Joao Vieira et Leo Margets.
 


Plus précisément, il s'agit de l'EPT National Highroller à 2 200 €, un Highroller accessible donc : pas besoin de débourser une somme à cinq ou six chiffres pour inscrire à son palmarès la mention "High-Roller". D'ailleurs, de nombreux joueurs semblent vouloir afficher cette ligne dans leur fiche Hendon Mob, puisque ce tournoi remplit presque toute la salle de tournoi principale, qui compte tout de même 107 tables. Pas de quoi impressionner nos pros, notamment Guillaume Diaz, qui est celui qui a pris le meilleur départ, comme il l'a raconté sur Twitter :
 


"Le problème, c'est que ça se passe comme ça depuis le début", déplore Guillaume, présent à Barcelone depuis le début de l'EPT. Je monte des jetons en début de tournoi, et après, je bust à chaque fois ! J'ai mis deux bullets dans l'EPT National, 3 dans la Cup, une dans l'Hyper Turbo... Peut-être que cette fois ça va passer !" C'est tout ce qu'on te souhaite, Guillaume.

Gaelle Baumann
Gaelle Baumann a réussi quatre places payées lors du dernier EPT, à Monte-Carlo, prenant notamment la 28ème place de l'EPT National Highroller. Fera t-elle mieux à Barcelone ?

Aladin Reskallah
Aladin Reskallah
, Top Shark 2018, reste lui aussi sur un dernier EPT très convaincant à Monaco (13e du Main Event).

Adrien Delmas
Adrien Delmas
nous confiait qu'il n'avait rien de spécial à signaler depuis le début du tournoi, n'ayant joué que des petits pots, et qu'il trouvait la structure de cet event #19 très correcte (30 000 jetons de départ, niveaux de 40 minutes)

Sylvain Loosli, qui n'a pas tenté sa chance sur le Superhighroller qu'il avait gagné en 2015, se concentre sur un tournoi à 2 200 € aujourd'hui. Et il n'a pas tardé à entrer en action :
 


Evidemment, les Français se sont inscrits en masse dans ce tournoi :

François Robert - Ryan Riess
François Robert (siège 2) joue avec le champion du monde 2013 Ryan Riess (siège 9) et Gregory Janin, de dos. "Pour l'instant, il joue assez tight", explique « Starbob »

Julien Martini
Julien Martini
, qui reste sur des WSOP ratées, reste soft depuis le début du festival : "Je n'ai joué que le 1 000 €. Très pro, Julien a pris la pose pour la photo, car il confie qu'il a du mal à garder les yeux ouverts quand on le photographie. Pourtant, à force d'être la cible des objectifs, Julien semble avoir pris l'habitude...

Ribouchon-Sfez
Florian Ribouchon
et Eric Sfez, qui s'étonnait qu'on ne puisse re-entry qu'une seule fois dans ce tournoi. Pour info Eric, les éliminés du Day 1 A ont la possibilité de re-entry une fois au Day 1 B. En revanche, le Day 1 B (qui se joue à 19h en mode Turbo, avec des niveaux réduits à 20 minutes), est freezeout.

Antoine Saout
Antoine Saout
, après un Vegas décevant cet été, va tenter de se refaire la cerise à Barcelone.

Le contingent bleu est complété par Sonny Franco, Paul-François Tedeschi, Antonin Teisseire, l'ami du Team Winamax Alexandre Amiel, Erwann Pécheux, Maxime Chilaud, Guillaume Dupuy aka « Fowan », Alexandre Fradin, Cyril Brémond, Alexandre Reard, Isabel Baltazar, Said El Yousfi, Rabah Ait Abdelmalek, Sammy Berrehail, Nicolas Cardyn, Romain Pirault, Frédéric Delval, Fabien Lecardonnel, Jimmy Kebe, Johann Zeitoun, Anas Belatik, Sonny Franco, Imad Derwiche, Fouad Toujani, Jean-Noel Thorel Jimmy Guerrero, tandis que Frédéric Delval, Fabien Lecardonnel ou Jimmy Kebe ont déjà été éliminés. Ils pourront retenter leur chance lors du Day 1 B.

Du côté des têtes d'affiche étrangères, on retrouve Frederik Jensen, Votjech Ruzicka, Martin Jacobson, David Peters, Ivo Donev, Paul Newey, Vladimir Troyanovskiy, Fernando Pons, Ludovic Geilich, Louis Salter, Firoz Mangroe, Kitty Kuo, Ami Barer, Orpen Kisacikoglu et David Peters (qui ont bust du Superhighroller), Gianluca Speranza, Chin Wei Lim, Maria Konnikova, Timur Margolin, Kimmo Kurko, Michael Tureniec, Tony Miles, Jack Salter, Jon Turner, Tobias Peters, Walter Treccarichi, alors que Nicolas Chouity a déjà pris la porte, tout comme Chino Rheem et Russell Thomas.

Peu après la seconde pause de la journée, au bout de six niveaux de jeu, on recensait déjà 964 entrées et plus de 200 éliminés. L'épreuve est censée se terminer demain, mais on se doute qu'un Day 3 sera nécessaire...