masquer le menu

Sergi Major

- 27 août 2019 - Par Rootsah

Sergi Reixach remporte le plus grand titre du poker espagnol en Europe
Super Highroller 100 000 € (Final Day)


Sergi Reixach 3
Au poker, il y a les bad beats, la pression, le tilt... Mais parfois, tout se déroule comme dans un rêve. C'est ce qui s'est produit pour Sergi Reixach dans le troisième et dernier jour du Super Highroller à 100 000 € de l'EPT Barcelone 2019. Après avoir débuté la table finale en milieu de peloton, l'Espagnol s'est échappé en tête du tournoi, avant d'être dépassé par Sam Grafton durant le heads up. Mais Sergi a de nouveau placé une attaque, décisive celle-là, pour ne plus jamais être rattrapé.

En franchissant le premier la ligne d'arrivée, le Catalan, déjà 7e du Highroller à 100 000 € des WSOP cette année, reçoit un énorme chèque de 1 816 210 €, ce qui constitue le meilleur résultat de sa carrière. De plus, il s'agit du plus gros gain jamais remporté par un Espagnol sur le circuit live européen, et Sergi Reixach devient le neuvième ibérique détenant un ITM à sept chiffres, imitant ainsi la légende Carlos Mortensen ou le Team Pro Winamax Adrian Mateos Diaz. "C’est l'aboutissement de beaucoup d’efforts pour jouer online, étudier, joueur en live... Je n'avais encore jamais réalisé un tel résultat, mais je peux enfin dire que j’en ai réussi un grand", a réagi le champion après son sacre.

Sam Grafton 3
L'Anglais Sam Grafton encaisse lui 1 303 950 € pour sa seconde place, le premier gain à sept chiffres de sa carrière, tandis que le podium est complété par Danny Tang, vainqueur du 50 000 $ Highroller des WSOP 2019, qui repart avec 847 570 €. Steve O'Dwyer (7e) et Luc Greenwood (6e) n'ont pu se mêler à la lutte pour le titre, alors que Tsugunari Toma, chipleader en début de finale, n'a pu faire mieux que 5e.

Place Joueur Pays Prix
1 Sergi Reixach Espagne 1.816.210 €
2 Sam Grafton Royaume-Uni 1.303.950 €
3 Danny Tang Malaisie 847.570 €
4 Kahle Burns Australie 639.560 €
5 Tsugunari Toma Japon 496.740 €
6 Luc Greenwood Canada 383.980 €
7 Steve O'Dwyer Irlande 304.250 €
8 Rui Ferreira Portugal 235.950 €
9 Mikalai Vaskaboinikau Biélorussie 180.070 €

Sergi chef

- 26 août 2019 - Par Rootsah

L'Espagnol Sergi Reixach démarre très fort
Super Highroller 100 000 € (Day 3 et finale)


Sergi Reixach 10
Alors que je suis installé dans l'une des deux salles de presse, mon collègue espagnol Alex Hernando est en ébulition dans la salle de tournoi annexe, où se joue la finale du Super Highroller à 100 000 €, qui a débuté à 12h30 : et pour cause, c'est l'un de ses compatriotes qui mène les débats à six joueurs restants ! Ce joueur, c'est Sergi Reixach, qui avait pourtant débuté la partie en quatrième position au chipcount ; mais l'Espagnol a rapidement pris le commandement des troupes en éliminant lui-même les deux premiers sortants de cette finale.

En premier, lieu, Sergi s'est occupé du sort de Mikalai Vaskaboinikau, avec deux Dix contre deux Neufs dans un coup joué à tapis préflop. L'Espagnol a même trouvé un Dix au turn pour sceller l'élimination du Lituanien, qui encaisse 180 070 €. Une demi-heure plus tard, Sergi se retrouve encore à payer le tapis d'un joueur avant le déroulement du board, et une fois encore, il est devant avec As-Roi contre As-8 chez Rui Ferreira. Un tableau Q-5-4-9-2 lui permet de passer à 3 500 000 jetons, soit 65 blindes à ce moment de la partie, tandis que le Portugais repart avec 235 950 €. L'Espagnol a ensuite gagné deux mains importantes, ce qui lui permet de mener les débats au moment du premier break de cette finale.

Steve O'Dwyer 5
Entretemps, Steve O'Dwyer a été éliminé à la 7e place par Tsuganari Toma, et ajoute 304 250 € à sa bankroll déjà bien fournie. Prochain palier ? 384 980 € pour le futur 6e.

Siège Joueur Stack Initial Stack Δ Blindes
1 Danny Tang 1.700.000 1.815.000 115.000 30
2 Luc Greenwood 1.790.000 725.000 -1.065.000 12
3 Rui Ferreira 445.000 - -445.000 -
4 Mikalai Vaskaboinikau 620.000 - -620.000 -
5 Tsugunari Toma 3.755.000 3.960.000 205.000 66
6 Steve O'Dwyer 2.680.000 - -2.680.000 -
7 Kahle Burns 2.340.000 3.290.000 950.000 55
8 Sergi Reixach 1.805.000 5.145.000 3.340.000 86
9 Sam Grafton 985.000 1.065.000 80.000 18

TF High Roller


Sur la table annexe, une autre finale se joue, celle du tournoi de NLH 6+ à 25 000 €. Un poker bien particulier... Si vous n'en avez jamais entendu parler, sachez que le format 6+, appelé plus communément Short Deck, est une variante du Texas Hold'em très à la mode depuis deux ou trois ans chez les Highrollers asiatiques, et qu'elle possède quelques règles particulières :

- On enlève du paquet toutes les cartes inférieures au Six, ce qui réduit le deck à 36 cartes.
- Les As peuvent aussi être utilisés comme des Cinq, pour compléter des quintes A-6-7-8-9
- Il n'y a pas de blindes, mais tous les joueurs de la table postent un Ante à chaque donne, sauf le bouton, qui pose l'équivalent de deux Antes. On appelle cela le "Button blind"
- La couleur bat le full house
- On joue en 7-Handed au maximum

Un format qui semble donc plaire aux gros joueurs présents à Barcelone, puisque l'épreuve, qui a débuté hier, a enregistré 24 entrées (dont 9 re-entries). Le prizepool s'élève à 576 240 €, et un chèque de 213 210 € est prévu pour le futur vainqueur. Il y avait 5 places payées, et Mike Watson fut le premier éliminé dans l'argent, pour un gain de 54 740 €

TF 25K Short Deck
Il reste actuellement 4 joueurs en lice : Isaac Haxton, Chin Wei Lim, Mikhail Rudoy et Yake Wu.



Enfin, la salle qui accueille donc les gros tournois Highrollers de cet EPT Barcelone est également occupée par le NLH à 25 000 € prévu sur deux jours, qui a pris ses quartiers dès 12h30. Un tournoi au format Turbo joué avec des niveaux de 30 minutes, alors que les Re-Entries sont illimités durant les huit premiers niveaux.

Joao Vieira
Si l'on vous parle de ce 25k, c'est qu'un Team Pro Winamax revanchard a décidé d'y faire parler la poudre : Joao Vieira, qui après avoir été éliminé du Super Highroller et de l'EPT National Highroller, s'est installé en table pour essayer de gagner un beau billet, alors que le prizepool se monte déjà à 816 340 € (34 entrées, dont 4 re-entries). Et "Naza 114" est très bien parti, puisqu'il a rapidement doublé son stack de départ (100 000 jetons), pointant à 220 000 au premier break. Bonne chance à Joao, qui joue avec Ryan Riess et Cary Katz.

Le reste du field est évidemment de qualité, avec également Ben Heath, David Peters, Luc Greenwood, Timothy Adams, Andras Nemeth, Mike Watson, et l'artiste Japonais Gakuto Oschiro, qui a apparement décidé de tout jouer dans cet EPT. Sans oublier deux footballeurs du FC Barcelone, venus taper le carton au casino :

Gerard Piqué 2
Gerard Piqué, un habitué de l'EPT Barça, a déjà un petit palmarès ici, comme vous pouvez le constater sur sa fiche Hendon Mob, même s'il n'est pas aussi étoffé que son pedigree de footballeur. Il a atteint la finale d'un 25k l'an passé...

Arthuro Vidal 2
En revanche, on ne savait pas qu'Arturo Vidal jouait au poker...

¡Feliz cumpleaños Tsuga !

- 25 août 2019 - Par Rootsah

Daniel Dvoress termine bubble-boy en perdant un gros coinflip
Tsuganari Toma sera chipleader pour jouer le titre
Super Highroller 100 000 € (Fin du Day 2)


Après le coup d'envoi des demi-finales, il aura fallu pas loin de trois heures de jeu avant d'arrriver à la bulle de ce Super Highroller EPT Barcelona. Mais cette dernière a éclaté assez rapidement, peu importe que le palier soit à 180 070 €. Pour aboutir à ce scénario, une grosse confrontation a été nécessaire : le gros coinflip des familles, As-Roi contre deux Dames.

Daniel Dvoress 2
Après l'élimination de Sam Greenwood en 11e place, le coup décisif a commencé par une relance de Daniel Dvoress (photo ci-dessus) au cut-off, pour 60 000 (blindes 15 000/30 000 BB Ante 30 000). En Small blind, Tsuguhari Toma envoie un un gros 3-bet à 310 000. La Big blind passe, et le Canadien 4-bet shove pour un total de 810 000. Le Japonais snap-call, et pour cause, il détient QQ, très légèrement favori contre le AK de Dvoress. Ce dernier ne parvient pas à améliorer à l'issue d'un tableau 5367. Daniel Dvoress termine donc bubble-boy de ce tournoi et repart les mains vides, une nouvelle désillusion pour un joueur qui avait déjà bullé le Super Highroller de l'EPT Monte-Carlo il y a quelques mois...

En revanche, tout va bien pour le bourreau du Canadien, Tsuganari Toma. La dernière main de ce Day 2 lui permet en effet de s'emparer du fauteuil de chipleader pour le Day 3, avec un confortable tapis de 94 blindes, alors que le jeu reprendra au level 17 (blindes 20 000/40 000 BB Ante 40 000). Et ce n'est pas le plus mauvais timing, puisque le Japonais fête son anniveraire aujourd'hui ! Une situation qu'il a tenu à immortaliser :

Tsuganari Toma 2
Il faut dire que si l'on se réfère à sa fiche Hendon Mob, le Japonais est un amateur complet, puisqu'il ne compte qu'un ITM en live pour un gain de 4 200 dollars australiens. Et cette ligne date... des Aussie Millions 2013 ! Tout ce que nous pouvons dire sur lui, c'est qu'il a disputé le Main Event du PSC Barcelona en 2017, ou encore l'APPT Macao l'an passé, sans résultat visiblement. Bon, pour s'inscrire à un tournoi à 100 000 €, on se doute bien que ce n'est pas le poker qui le fait vivre...

En seconde position au chipcount, on retrouvera un joueur qui écume les Highrollers depuis de nombreuses années, encore plus que ses adversaires en finale : l'Irlandais Steve O'Dwyer, 12e de la All-Time Money Liste avec 27 496 163 $ accumulés en tournois live, et qui jouait déjà des SuperHighrollers à 50 000 € il y a sept ans de cela (on se souvient de sa place de finaliste sur le Highroller des WSOP-Europe à Cannes en 2012, un tournoi remporté par... Mike Watson, lui aussi en lice dans ce Day 2).

On a presque envie d'en faire le favori de cette finale, mais Steve devra se méfier d'un joueur très en forme ces derniers temps, l'Australien Kahle Burns. Ce dernier a engrangé plus de 1,1 millions de dollars durant le mois de juillet sur trois tournois Highrollers; et débutera le Final Day dans la roue de l'Irlandais. Le casting sera complété par l'Espagnol Sergi Reixach, qui a passé une grosse partie de la journée dans les hauteurs du chipcount, mais aussi par l'un des inévitables frères Greenwood, Luc en l'occurence. On retrouve également et Sam Grafton et Danny Tang, autres réguliers des plus gros tournois du circuit, alors que le Portugais Rui Ferreira (6e de ce tournoi l'an passé) et le Biélorusse Mikalai Vaskaboinikau (5e d'un 50k lors de l'EPT Barcelone 2018) seront shortstacks à la reprise.

Sergi Reixach 10
Sergi Reixach, dernier joueur espagnol en lice

Les neuf finalistes de ce tournoi, qui a finalement enregistré 64 entrées, ont rendez-vous à 12h30 ce lundi pour le dernier acte. Tous sont assurés d'un gain de 180 070 €, alors que le vainqueur empochera 1 816 210 € !

La composition de la finale du SHR 100 000 €

Siège 1 : Danny Tang (Hong Kong) 1 700 000 (43 BB)
Siège 2 : Luc Greenwood (Canada) 1 790 000 (45 BB)
Siège 3 : Rui Ferreira (Portugal) 445 000 (11 BB)
Siège 4 : Mikalai Vaskaboinikau (Biélorussie) 620 000 (16 BB)
Siège 5 : Tsugunari Toma (Japon) 3 755 000 (94 BB) (chipleader)
Siège 6 : Steve O'Dwyer (Irlande) 2 680 000 (67 BB)
Siège 7 : Kahle Burns (Australie) 2 340 000 (59 BB)
Siège 8 : Sergi Reixach (Espagne) 1 805 000 (45 BB)
Siège 9 : Sam Grafton (Royaume-Uni) 985 000 (25 BB)

Les prix

Place Prix
1 1.816.210 €
2 1.303.950 €
3 847.570 €
4 639.560 €
5 496.740 €
6 384.980 €
7 304.250 €
8 235.950 €
9 180.070 €

Mateos maté

- 25 août 2019 - Par Rootsah

Le Team Pro Winamax est définitivement éliminé
Super Highroller 100 000 €


Mateos 5
Bon, ce n'était pas son tournoi. Malgré deux bullets à 100 000 € envoyées dans ce Super Highroller EPT Barcelona 2019, Adrian Mateos Diaz n'a pas réussi le deeprun espéré. Pourtant, l'Espagnol avait bien commencé sa journée, démarrée avec 250 000 jetons, pour monter à 620 000 jetons suite à un pot gagné contre Tsugunari Toma, le joueur le plus faible de sa table. Mais "Amadi_17" perdait ensuite un gros conflip contre Timothy Adams avec As-Dame contre deux Neufs, pour tomber à 85 000 soit moins de dix blindes à ce moment de la partie.

Heureusement, la Maquina doublait rapidement avec A10 contre les QQ de Sam Grafton, en trouvant un A en door card. Juste après, Adrian découvrait As-Roi et trouvait un client prêt à payer son tapis en la personne de Ben Heath, qui détenait As-Valet. De quoi remonter à 460 000.

Mais l'embellie n'a pas duré. Le tournoi d'Adrian s'est finalement terminé sur un coinflip, quand après avoir 3-bet shove avec 77 une relance de Sam Grafton au bouton, il se retrouve payé par KQ. Une Dame fatale arrive dès le flop, scellant la sortie de l'Espagnol dans ce Super Highroller. 5e du Highroller à 50 000 $ des WSOP cet été après une année mitigée en tournois live, Adrian n'est donc pas parvenu à enchainer, lui qui n'a collecté "que" 464 249 $ sur le circuit cette année. Une misère alors qu'il a récolté près de 5 millions de dollars en 2018...

Il ne reste maintenant plus que 16 joueurs en course (sur 64 entrées), et un redraw a été effectué pour les demi-finales. Rappelons que 9 joueurs entreront dans l'argent. Il reste deux niveaux de 60 minutes à jouer dans ce Day 2.

Salle 6
La composition des deux dernières tables

Table 1

Siège 1 : Steve O'Dwyer 1 105 000
Siège 2 : Luc Greenwood 905 000
Siège 3 : Danny Tang 920 000
Siège 4 : Rui Ferreira 830 000
Siège 5 : Seth Davies 890 000
Siège 6 : Patrik Antonius 1 670 000
Siège 7 : Sam Grafton 950 000
Siège 8 : Sergi Reixach 2 080 000

Table 2

Siège 1 : Ben Heath 765 000
Siège 2 : Daniel Dvoress 755 000
Siège 3 : Michael Soyza 705 000
Siège 4 : Kahle Burns 735 000
Siège 5 : Sam Greenwood 1 660 000
Siège 6 : Mikalai Vaskaboinikau 620 000
Siège 7 : Tsugunari Toma 370 000
Siège 8 : Linus Loeliger 880 000

Adrian Mateos n'abandonne pas si facilement

- 25 août 2019 - Par Rootsah

Le pro Winamax a envoyé une seconde bullet dans ce tournoi
Jean-Noël Thorel grapille des jetons
Super Highroller 100 000 € (Day 2)


Salle 3
Le tournoi le plus cher du festival a repris à 12h30 au Casino Barcelona (level 9, blindes 3 000/6 000 BB Ante 6 000), et comme on pouvait s'y attendre, de nouveaux visages on fait leur apparition dans le field. Des arrivées tardives qui portent l'affluence totale de ce SHR à 64 inscriptions (dont 15 re-entries), soit dix de plus que lors de l'édition 2018.

Au total, quatre joueurs ont choisi de faire leur entrée dans l'épreuve ce dimanche : Alex Foxen, Filipe Oliveira, Kristen Bicknell et Charlie Carrel. Quatre autres, éliminés hier, ont choisi de re-entry : le Team Pro Winamax Adrian Mateos Diaz, Ben Heath, Oleksii Khoroshenin et Cary Katz. On ne verra donc pas de second joueur français dans le field de ce Super Highroller. Au bout d'une heure de jeu durant ce Day 2, il restait 36 joueurs répartis sur cinq tables. La partie s'arrêtera aujourd'hui après dix niveaux de 60 minutes, ou alors s'il ne reste plus que six joueurs en lice.

Adrian Mateos 4
Du côté du Team Winamax, dont les deux représentants avaient été éliminés hier, seul Adrian Mateos Diaz a donc décidé de faire son retour ce dimanche. Son Day 2 avait pourtant mal débuté, mais la "Máquina" a doublé deux fois d'affilée (la dernière avec J-J contre A-8 chez Andras Nemeth, à tapis preflop), et pointait à 330 000 à la fin du premier niveau du jour. Joao Vieira a lui préféré faire l'impasse, et a finalement pris place sur l'EPT National Highroller.

Jean Noel Thorel 4
Jean-Noël Thorel
, qui ne possédait pas plus de 15 blindes (90 000 jetons) à la reprise (31e sur 32 au chipcount), a repris quelques couleurs. Le Français est en effet assis derrière un tapis de 145 000, soit 24 blindes, à la fin du premier niveau du jour. Il va s'agir maintenant de prendre la mesure de ses compagnons de table Sam Greenwood, Seth Davies, Orpen Kisacikoglu, ou encore Sergio Aido.

EDIT 14h24 : Jean-Noël a sauté... "J'ai fait ce que j'ai pu avec mon stack", conclut-il. Le Tricolore rejoint directement le field de l'EPT National Highroller.

Kristen Bicknell
Celle qui est actuellement considérée comme la meilleure joueuse de tournois du monde, Kristen Bicknell, a choisi de buy-in au début du Day 2, tout comme son boyfriend Alex Foxen


Charli Carrel
Charlie Carrel, entouré d'Isaac Haxton et Sam Greenwood, à la table du chipleader Ahadpur Khangah


A noter que la répartition du prizepool de 6 209 280 € a été dévoilée, proposant deux gains à six chiffres : le vainqueur repartira avec plus de 18 buy-ins (1 816 210 €), le runner-up avec 1 303 950 €,  tandis que 9 joueurs seront payés un minimum de 180 070 €

Place Prix
1 1.816.210 €
2 1.303.950 €
3 847.570 €
4 639.560 €
5 496.740 €
6 384.980 €
7 304.250 €
8 235.950 €
9 180.070 €