masquer le menu

Le titre et la gloire pour Simon Brandstrom

- 1 septembre 2019 - Par Gregos

Simon Brandstrom grand vainqueur du Main Event EPT Barcelone 2019 (1 290 166 €)
Marton Czuczor double runner-up d'un EPT, mais Marton Czuczor millionnaire ! 
Main Event 5 300 € (Finale)

Simon Brandstrom
La table finale de l'EPT Barcelone 2019 se situe aux antipodes de l'édition monégasque tenue en mai dernier : si du côté du Rocher la dernière ligne droite a été marquée par une période creuse de sept heures sans aucune élimination, en Catalogne, ce scénario - tragique pour les couvreurs - a laissé place à une série d'éliminations expéditive dès le coup d'envoi de la TF. En ce dimanche 1er septembre 2019, messieurs les finalistes n'avaient clairement pas le temps : dès la première main, Yunye Lu a subi le courroux d'un Marton Czuczor en jambes. 

Deux mains plus tard, au tour de Giovanni Torre de se frotter à l'intouchable Hongrois susmentionné, avant que le benjamin de la table finale, en la personne de Diego Falcone (21 ans), ne le rejoigne dans la foulée. Son bourreau ? Marton Czuczor, de toute évidence. Clou du spectacle, le Portugais Rui Sousa ratait le heads-up quarante minutes plus tard, éliminé cette fois-ci par Simon Brandstrom. Et voilà comment débuter un face à face final 1h30 après le coup d'envoi de la TF.

Marton.C
La palme d'or de la table finale la plus rapide de l'histoire n'a cependant pas été arrachée à l'EPT San Remo 2008, bouclé en 2h30 de temps, au profit de Jason Mercier, mais aux dépens d'Antony Lellouche (ancien Team Pro Winamax). Car le duel entre les deux champions de Barcelone s'est étiré jusqu'en fin d'après midi (17h30), après quatre heures d'affrontement au départ dominé par le Hongrois. Mais un set-up salvateur renversera complètement la tendance, clouant sur place Marton Czuczor

Ce dernier ne s'est jamais relevé de cette confrontation fatale : en passe de doubler grâce à une quinte floppée finalement splittée sur la river, le trentenaire a joué sa survie sur un dernier lancer de pièce tombé du mauvais côté. Après sa seconde place à l'EPT Prague 2016, Marton échoue une nouvelle fois à une place du titre et de la gloire, pour une somme d'1 253 234 €. Selon un addage pokeristique bien connu, "on ne se souvient que du vainqueur, et pas du runner-up". Pour sûr, le nom de Marton Czuczor restera gravé dans nos mémoires. Simon Brandstrom raffle 1 290 166 €, le trophée et une renommée internationale. 

G. Baumann
Prenons de la hauteur : que retenir de cette escapade en terres catalanes une semaine et un jour durant ? Que le Team Winamax a de nouveau fait parler la poudre grâce à la victoire de Romain Lewis sur un side event de l'EPT (retrouvez son interview ici). Que Gaëlle Baumann a su nous faire vibrer jusqu'à l'issue du Day 4 (20e, 61 710 €). Que les trottinettes électriques s'avèrent 100 % nuts pour se déplacer dans les rues de Barcelone. Mais surtout, que cet European Poker Tour Barcelone 2019 est devenu la plus grosse étape de l'histoire du circuit avec 1 988 entrées. 

Ci-dessous, veuillez retrouver une série de clichés photographiques destinée à vous plonger dans l'ambiance de la victoire de Simon Brandstrom, suivie des résultats tricolores sur le Main Event. Rendez-vous dans environ trois semaines à l'occasion de l'incontournable WPO Dublin 2019, dont l'ambiance survoltée et la bonne humeur collective éclabousseront le City West du 23 au 29 septembre. 

EPT Barcelone 2019 Main Event 5 300 € - Résultats
1 988 entrées (re-entries inclus) - 9 641 800 €

Simon Brandstrom
Vainqueur : Simon Brandstrom (Suède) 1 290 166 €*
Second : Marton Czuczor (Hongrie) 1 253 234*
3e : Rui Sousa (Portugal) 607 400 €
4e : Diego Falcone (Brésil) 436 760 €
5e : Giovani Torre (Portugal) 364 660 €
6e : Yunye Lu (Chine) 295 520 €

*après deal

Simon Brandstrom
Simon Brandstrom
Simon Brandstrom
Simon Brandstrom
Simon Brandstrom
Simon Brandstrom
Simon Brandstrom
Simon Brandstrom

Les Français primés sur l'EPT Barcelone 2019

Il remporte 90 860 €
13e : Cyril Monbrun-Massot

Elle remporte 61 710 €
20e : Gaëlle Baumann (Team Pro Winamax)

Il remporte 42 910 €
27e : Ut Tam Vo

S. Berdah
Il remporte 36 550 €
29e : Steve Berdah (photo)

Il remporte 25 650 €
54e : Bruno "Kool Shen" Lopes (Team Pro Winamax)

A. Ibarrola
Ils remportent 20 340 €
65e : Alexis Ibarrola (photo)
66e : Paul Pires-Trigo
67e : Jonathan Ben Soussan

Il remporte 17 160 €
76e : Fabien Motte

Il remporte 14 750 €
114e : Emmanuel Rapinier

Florian Jouvenet
Ils remportent 12 440 €
120e : Florian Jouvenet (photo)
125e : Jonathan Bensadou
142e : Benjamin Saada

Ils remportent 11 090 €
150e : Guillaume Diaz (Team Pro Winamax, photo)
154e : Jérémy Palvini

Guillaume Diaz
Ils remportent 10 030 €
198e : Johan Guilbert
199e : Philippe Narboni
204e : Jimmy Kebe

Ils remportant 9 160 €
228e : Eric Chavelot
233e : Isabel Baltazar
250e : Benjamin Chalot
259e : Fabrice Maltez

Joffrey Lhote
Ils remportent 8 390 €
268e : David Pluskwa
279e : Joffrey Lhote (photo ci-dessus)
283e : Julien Martini
285e : Theodore McQuilkin
294e : Christophe Pommier

Event #22 : Main Event 5 300 €

- 1 septembre 2019 - Par Gregos

Résultats de la finale
1 988 entrées (re-entries inclus) - 9 641 800 €

Simon Brandstrom

Vainqueur : Simon Brandstrom (Suède) 1 290 166 €*

Second : Marton Czuczor (Hongrie) 1 253 234*
3e : Rui Sousa (Portugal) 607 400 €
4e : Diego Falcone (Brésil) 436 760 €
5e : Giovani Torre (Portugal) 364 660 €
6e : Yunye Lu (Chine) 295 520 €

*après deal

Tous nos articles sur le Main Event

L'histoire se repète

- 1 septembre 2019 - Par Gregos

Marton Czuczor ne se remet pas d'un set up inévitable
Le Hongrois termine runner-up d'un EPT pour la seconde fois de sa carrière
Main Event 5 300 € (Finale)

Martin Czuczor
A la question, Marton Czuczor allait-t-il vivre la même malheureuse déconvenue qu'en 2016, à l'occasion de l'EPT Prague, évenement à l'issue duquel le Hongrois s'était incliné en seconde place, la réponse est oui. Légèrement favori en jetons au coup d'envoi du face à face final, le joueur de 29 ans a réussi à creuser l'écart au cours des premiers instants du duel, avant de reperdre quelques plumes et se stabiliser à hauteur de 38 millions de jetons, contre 22 millions chez Simon Brandstrom

Après 3h30 de jeu, cette avance s'est littéralement volatilisée, la faute à un set up salvateur tout bonnement impossible à esquiver On résume l'action : Marton ouvre du bouton à 900 000, suivi par Simon. Sur le flop K33, Marton place une mise de continuation à 700 000. Le Suédois paye. Action similaire sur le turn 6, pour 1,7 million cette fois-ci. La river 10 entraîne alors un check raise tapis (17,9 millions) du Stockholmois après le troisième barrel (6 millions) de son opposant. Ce dernier vérifie ses cartes, paye et retourne 63 pour full. Désillusion totale : le joueur nordique retourne K3, pour un full supérieur ! 

Marton Czuczor
Grâce à cette main spectaculaire, Simon Brandstrom reprend l'avantage (42,8 millions), contre 16,7 millions chez Marton Czuczor

Rail
Soutenu par son rail composé de ses deux colocataires de Barcelone, dont Alexander Ivarsson (casquette jaune), dixième de ce même Main Event, Simon peut savourer son double up

Vingt minutes plus tard, Marton a bien failli doubler son capital... avant que la variance ne le rattrape. L'intéressé a relancé (900 000) avec 54, pour découvrir un flop magique : 768. Brandstrom check call le continuation bet de 1,4 million, puis check raise à tapis le turn K avec un maigre tirage quinte, 105. Le Hongrois paye à la vitesse de la lumière. La turn 4 le fait déchanter, la faute à un split trouvé in extremis.

Marton Czuczor
Il aura fallu patienter vingt minutes supplémentaires pour que Simon Brandstrom ne clôture définitivement ce Main Event. Après avoir de nouveau grapiller de précieux jetons à son ultime adversaire, qui chute à 8,7 millions, le grinder du nord le pousse à tapis avec une paire de six. En possession de KQ, Marton Czuczor tente sa chance et accepte l'invitation. Le croupier déroule un board 972A5. Czuczor termine officiellement en seconde place. Il est 17h30 : le Main Event prend fin. 

Second : Marton Czuczor - 1 253 234 €

Une journée sans

- 1 septembre 2019 - Par Gregos

Davidi Kitai chute à la 16e place pour 47 760 €
High Roller 10 300 € (Day 3)

Davidi Kitai
Neuvième au classement général au départ du Day 3, sur les 26 survivants qualifiés pour la suite du tournoi, Davidi Kitai se voyait forcément faire mieux qu'une frustrante 16e place. Et pourtant : son sort a définitivement été scellé à 16 heures, la faute à un ultime coin flip disputé contre Uri Reichenstein. Réduit à neuf blindes, le génie Belge a trouvé l'opportunité de miser 450 000 jetons, en se laissant 50 000 derrière, avec A8 en début de position. L'Israélien susmentionné le pousse à tapis avec une paire de Huit, et remporte le lancer de pièce après l'apparition d'un board anodin.

"J'ai vraiment été card dead, avec très peu de spots jouables", analyse à chaud le détenteur de la triple crown. "La table était bonne, mais j'ai vraiment joué peu de coups. Rah, ce sera pas pour maintenant le million", poursuit-il. Le vainqueur de l'EPT Berlin 2012 ne nourrit pas pour autant de regrets, lui qui considère avoir "très bien joué" tout au long de son tournoi. Davidi Kitai remporte 47 760 € pour sa belle mais rageante 16e place. 

Tableau de bord
Il reste 15 joueurs (sur 540 entrées)
Tapis moyen : 1 800 000
Blindes : 25 000 / 50 000, BB Ante de 50 000

A la vitesse de la lumière

- 1 septembre 2019 - Par Gregos

Rui Sousa loupe le heads-up, qui débute après un poil plus d'une heure de jeu
Main Event 5 300 € (Finale)

En combien de temps s'est terminée la finale la plus rapide d'un European Poker Tour ? Une question qui turlupine l'ensemble du banc de presse au regard de la finale express à laquelle nous assistons actuellement. La réponse ? L'EPT San Remo 2008, à l'époque bouclé en 2h45 par Jason Mercier (sa toute première ligne Hendon Mob, au passage), devant un certain... Antony Lellouche, ancien membre du Team Pro Winamax (TF à huit joueurs). Ici à Barcelone, quatre des finalistes ont déjà pris la porte de la sortie en l'espace d'un peu plus d'une heure de jeu. Car oui, Rui Sousa a lui aussi abdiqué après l'échec d'un deal à trois joueurs restants. 

Rui Sousa
Rembobinons : l'action débute par une ouverture de Simon Brandstrom, situé au bouton et en possession d'une sympathique paire de Valets. De grosse blinde, le Portugais décide de défendre avec 108, et découvre un flop 483, qu'il check raise à hauteur d'1,4 million après une mise de continuation de 500 000, par l'open raiseur. Ce dernier ne se laisse pas faire et annonce tapis ! Le joueur de 28 ans réalise le call, et déchante forcément en découvrant la main adverse. Le turn 7 est retourné, suivi d'une river 4, sans encombre pour Simin. 

HU
Marton Czuczor débute le face à face finale avec un léger avantage en jetons : 31,625 millions contre 28 millions pour le Suédois. Avantage qu'il consolidera au cours des premières mains du HU, pour grimper à 45 millions, loin devant les 15 millions de son ultime adversaire. La main clé en question : le Hongrois touche double paire sur le turn Q2104, et parvient à rentabiliser sa main sur le turn et la river 3face au Q8 de Brandstrom. 

Breaking news

Un deal a été acté entre le binôme avant le coup d'envoi du HU : Marton Czuczor s'assure de 1 253 234 €, Simon Brandstrom de 1 212 706 €. Plus une somme de 77 460 € réservée au vainqueur. 

Il remporte 607 400 €
3e : Rui Sousa

Tableau de bord
Il reste 2 joueurs (sur 1 988 entrées)
Tapis moyen : 29 820 000
Bindes : 125 000 / 250 000, BB ante de 250 000