masquer le menu

Qui sont les six finalistes de l'EPT Barcelone 2018 ?

- 1 septembre 2018 - Par Flegmatic

Biographies par Jan Kores et Álex Hernando (PokerStars)
Traduction par Flegmatic

Matthias Tikerpe

Siège 1 : Matthias Tikerpe (Parnu, Estonie), 27 ans - 7,1 millions de tapis (35 BB)

Originaire de Parnu, un petit village de la côte Baltique au sud-ouest de l'Estonie, Matthias Tikerpe est d'ores et déjà assuré de plus que doubler les quelques 240 000 $ qu'il a amassé en tournois live. Mieux, terminer dans le Top 3 dimanche le propulserait en première place de la All-Time Money List de son pays. Si vous voulez impressionner vos convives lors d'un futur dîner mondain, sachez que Tikerpe est le troisième Estonien à atteindre la table finale d'un Main Event EPT, après Raigo Aasmaa à Tallinn en 2011 (3e) et Madis Murr à la PCA en 2014 (4e). Demain, Matthias bouclera un beau séjour barcelonais, où il a également signé deux autres ITM, dont une 23e place sur le High Roller de l'EPT National, pour 15 100 €. Arrivé neuvième et dernier tapis au moment de la réunification sur l'ultime table, l'Estonien a doublé deux fois lors des dernières trente minutes de la journée, pour remonter à 35 blindes. Un quasi miraculé qui devrait désormais jouer sans pression.

Le run de Matthias sur le Main Event

Day 2 : 123 800 (105e sur 734)
Day 3 : 294 000 (64e sur 259)
Day 4 : 2 350 000 (3e sur 56)
Day 5 : 5 200 000 (4e sur 13)

Piotr Nurzynski

Siège 2 : Piotr Nurzynski (Pologne), 28 ans - 15,425 millions (77 BB)

Médecin de profession, Piotr Nurzynski a récemment décidé de prendre deux années sabbatiques pour voyager aux quatre coins du monde avec sa compagne. Tous deux passionnés de surf, ils choisissent des destinations qui leur permettent d'assouvir au mieux leur hobbie. Après plusieurs arrêts dans différentes villes d'Amérique du sud, le Polonais et sa tendre moitié reviennent en Europe, et plus précisément à Barcelone. La raison à cela est simple : Piotr a gagné sa place pour le Main Event de l'EPT catalan via un satellite online. Si jouer devant les caméras d'un plateau télévisé est toute nouveau pour celui qui ne compte que 9 900 € de gains en tournois live, il peut puiser force et motivation dans la perf' d'un de ses compatriotes, Sebastian Malec, qui s'était imposé ici-même en 2016.

Le run de Piotr sur le Main Event

Day 2 : 127 700 (97e sur 734)
Day 3 : 531 000 (18e sur 259)
Day 4 : 1 390 000 (16e sur 56)
Day 5 : 3 570 000 (8e sur 13)

Rodrigo Carmo

Siège 3 : Rodrigo Carmo (Almada, Portugal), 24 ans - 2 millions (10 BB)

Que les maigres 18 000 $ de gains en tournois live ne vous trompent pas sur le pedigree de Rodrigo Carmo. Le benjamin de cette table finale est un professionnel de notre jeu depuis début 2016, qui passe la plupart de son temps à jouer sur les Internets. Adhérent à la communauté du site de coaching Polarize Poker, il joue ce Main Event en tant que membre de leur Team Pro. Dimanche, sa marge de manoeuvre sera limitée, avec dix petites blindes pour attaquer la journée.

Le run de Rodrigo sur le Main Event

Day 2 : 62 500 (396e sur 734)
Day 3 : 365 000 (41e sur 259)
Day 4 : 2 175 000 (4e sur 56)
Day 5 : 5 330 000 (3e sur 13)

Haoxiang Wang

Siège 4 : Haoxiang Wang (Chine, vit à Nice), 25 ans - 16,2 millions (81 BB)

Haoxiang Wang ne joue au poker que depuis un peu plus d'un an. C'est l'été dernier que le Chinois fait connaissance avec notre jeu, en tombant sur un festival de poker à... Nice, où il fait ses études, et après que certains de ses professeurs lui ont expliqué les notions de base. Actuel résident de la ville de Mario Balotelli, Wang se met ensuite à fréquenter les tables de cash game du casino local, ainsi que les tournois de petits buy-in. Ce Main Event EPT est sa première participation à un tournoi de cette envergure ! Une première que l'on qualifiera sobrement, et ce quoi qu'il arrive dimanche, de réussie. Pour lui, le principal attrait de cet EPT était de pouvoir mesurer son niveau à certains des meilleurs joueurs de la planète. S'il ne fait que découvrir le monde du poker, son plan pour le futur proche, quand il sera de retour en Asie, est clair : se rendre à Macao pour continuer à jouer. En attendant, c'est dans la peau du chipleader que ce presque débutant attaquera la table finale du plus gros Main Event EPT de l'histoire. Quelle progression fulgurante !

Le run de Haoxiang sur le Main Event

Day 2 : 239 300 (4e sur 734)
Day 3 : 426 000 (31e sur 259)
Day 4 : 1 850 000 (6e sur 56)
Day 5 : 4 655 000 (5e sur 13)

Pedro Marques

Siège 5 : Pedro Marques (Corroios, Portugal), 25 ans - 6,95 millions (34 BB)

Deuxième Portugais de cette finale, Pedro Marques est cependant plus habitué à ce genre d'événements que son compatriote, pour avoir engrangé plus de 560 000 $ de gains en tournois live depuis 2010. Son meilleur résultat date de l'an dernier, déjà à Barcelone, où il terminait troisième pour 300 000 € du Highroller du PS National. Également à son actif, une quatrième place sur le WPT Prague fin 2015. Comme Matthias Tikerpe, une victoire demain l'enverrai tout en haut de la All-Time Money List de son pays. Un peu plus de deux mois après le titre WSOP de Diogo Veiga, Marques sera le mieux placé pour rapporter un autre titre d'envergure au Portugal cet été, confirmant ainsi le statut du pays comme véritable nation émergente du poker mondial. Il lui faudra pour cela repartir au combat, après un Day 5 le long duquel il a enregistré un déficit net de plus de deux millions de jetons. Coincé entre le chipleader Wang et le redoutable Dimov, il n'a peut-être pas la meilleure position pour cela, mais il en a le talent.

Le run de Pedro sur le Main Event

Day 2 : 98 000 (208e sur 734)
Day 3 : 205 000 (111e sur 259)
Day 4 : 1 090 000 (26e sur 56)
Day 5 : 9 150 000 (1er sur 13)

Ognyan Dimov

Siège 6 : Ognyan Dimov (Veliko Tarnovo, Bulgarie), 29 ans - 10,125 millions (50 BB)

Résident de la charmante bourgade de Veliko Tarnovo en Bulgarie, Ognyan Dimov fait partie de ces joueurs qui connaissent la douce saveur d'une victoire sur un tournoi majeur. En février 2015, le Bulgare s'adjugeait le titre à l'EPT Deauville - devançant notamment une cohorte de quatre Français en finale - et se mettait dans la poche 543 700 €, toujours son gain le plus important à ce jour. À ce titre de prestige, Dimov a ajouté l'été dernier un bracelet WSOP (et 378 743 $ dans la besace), décroché en tout début de festival sur un tournoi 6-max à 1 500 $. Dimanche, il enregistra sa troisième perf' à six chiffres, tout en lorgnant vers les 1,6 millions à la gagne. S'il y parvient, il sera le deuxième joueur (et le premier homme), à inscrire son nom sur deux trophées EPT, après Vicky Coren.

Le run de Ognyan sur le Main Event

Day 2 : 172 500 (38e sur 734)
Day 3 : 202 000 (114e sur 259)
Day 4 : 1 720 000 (8e sur 56)
Day 5 : 3 100 000 (10e sur 13)

Échelle des gains

Vainqueur : 1 611 500 €
Runner-up : 859 050 €
3e : 590 000 €
4e : 424 250 €
5e : 354 200 €
6e : 287 050 €

Matthias les taquine

- 1 septembre 2018 - Par Flegmatic

Matthias Tikerpe double deux fois lors des trente dernières minutes contre Ognyan Dimov
Un court Day 5 s'achève
Haoxiang Wang et Piotr Nurzynski mènent les débats

Matthias Tikerpe

Après ces deux sorties, il restait encore une demi-heure à jouer sur le niveau en cours, que les organisateurs ont décidé de jouer en intégralité avant de renvoyer les finalistes chez vous. Une trentaine de minutes qui ont permis à Matthias Tikerpe de doubler non pas une mais deux fois, à chaque fois contre Ognyan Dimov, à chaque fois au bout du suspense. Sur le premier coup, l'Estonien met en jeu ses 1,8 million avec A7 contre le K6 du Bulgare et s'en sort on ne sait pas bien comment suite à un board J85710.

La seconde fois, Tikerpe pousse 3,2 millions de grosse blinde avec A9 derrière un limp de Dimov, qui finit par payer avec A8. La croupière apporte tout de suite un 8... mais aussi un 9 sur le flop. En deux coups de cuillère à pot, Matthias Tikerpe passe de zéro en puissance, à héros, en tout cas pour ses quelques potes dans le rail, dans les bras desquels il est évidemment tombé après cette renaissance inespérée.

Matthias Tikerpe Rail

Après tant d'émotions, il était temps de placer les jetons dans les sacs prévus à cet effet. L'occasion de constater que Ognyan Dimov a laissé la deuxième place du classement à Piotr Nurzynski, désormais sur les basques de Haoxiang Wang, et que les deux Portugais, sur le podium ce midi, ferment désormais la marche. Avec seulement 10 blindes pour attaquer la journée, Rodrigo Carmo sera notamment en danger immédiat.

L'état des lieux à l'issue du Day 5

Hoaxiang Wang

1/ Matthias Tikerpe (Estonie) 7 100 000 (35 BB)
2/ Piotr Nurzynski (Pologne) 15 425 000 (77 BB)
3/ Rodrigo Carmo (Portugal) 2 000 000 (10 BB)
4/ Haoxiang Wang (Chine, photo) 16 200 000 (81 BB)
5/ Pedro Marques (Portugal) 6 950 000 (34 BB)
6/ Ognyan Dimov (Bulgarie) 10 125 000 (50 BB)

Blindes au départ du Day 6 : 100 000 / 200 000, BB ante 200 000

Échelle des gains

Vainqueur : 1 611 500 €
Runner-up : 859 050 €
3e : 590 000 €
4e : 424 250 €
5e : 354 200 €
6e : 287 050 €

Avant de revenir au Casino de Barcelone demain dimanche, à partir de midi, pour connaître l'identité du vainqueur du plus gros Main Event EPT de l'histoire, et finir en beauté ce festival catalan, on se retrouve un peu plus tard dans la soirée pour les biographies des six finalistes.

Ireland cries

- 1 septembre 2018 - Par Flegmatic

Patrick Clarke (8e, 155 000 €) et Mark Buckley (7e, 220 000 €) sont les derniers sortants du jour
Main Event 5 300 € (Day 5 et Finale)

Patrick Clarke

Ils avaient des têtes de parfaits trouble-fêtes autour de cette table finale, avec des tapis à la hauteur de leurs ambitions. Las, les deux derniers Irlandais de ce Main Event, Patrick Clarke (photo) et Mark Buckley auront fait aussi long feu sur cette TF qu'une pinte de Guinness en plein WPO Dublin (c'est bientôt et c'est bien, vous êtes au courant ?).

Patrick Clarke

Après un double up salvateur qui a précipité la chute de John Juanda et un grind efficace dans les minutes qui ont suivi, Clarke a vaillamment tanté sa chance sur un move préflop audacieux, et est tombé contre les As de Piotr Nurzynski. C'est le Polonais qui lance les hostilités, avec une ouverture à 350 000 en milieu de parole, payée par Haoxiang Wang au cut-off avec KJ et Pedro Marques au bouton avec une paire de 10.

Depuis la small blind, Patoche envoie alors la couscoussière, 4,48 millions soit 28 blindes, avec une paire de 9. Nurzynski reshove, faisant fuir les deux autres et ne tremble pas le long d'un board 62KKJ - qui aurait donc offert full à Wang. Quatrième à Dublin en 2016, Patrick Clarke boucle sa deuxième finale EPT en huitième place et remporte 155 000 € pour ses cinq jours d'effort.

Mark Buckley

Le suivant sur la liste est donc Mark Buckley. Relativement discret depuis le début de la finale, celui qui nous avait gratifié d'un fantastique spew en fin de Day 3 - qu'il avait tout de même bouclé dans la peau du chipleader - a laissé échapper un tiers de son stack dans un coup face à Ognyan Dimov avant de se faire grignoter silencieusement. Sa dernière main est une défense de blinde, avec J10, derrière une ouverture de Piotr Nurzynski, encore lui, avec AK.

L'Irlandais trouve ce qu'il cherchait sur un flop J22 et check/raise à tapis pour ses derniers 2,5 millions, rapidement payé par le Polonais. Bien que derrière Buckley à ce moment, il a statistiquement plus de chance de remporter le coup (55% contre 45), grâce à son flush draw et ses deux overcards. Il trouve l'un de ses nombreux outs dès le turn, sous la forme d'une Q. Il ne reste alors plus que trois cartes dans le paquet pour sauver Mark (deux Valets et un 2) et le 6 n'est pas l'une d'entre elles.

Davantage habitué aux tournois à trois chiffres de buy-in dans son pays natal - exceptée une victoire en avril 2014 sur un High Roller à 10 000 € qui avait rassemblé... deux joueurs -, Mark Buckley encaisse 220 000 € et fait mieux que doubler l'ensemble de ses gains totaux en tournoi.

En hommage à nos deux champions irlandais, chez qui nous allons bientôt mettre le boxon - par avance, pardon pour tout -, dans le cadre cossu du City West Hotel, voici Ireland's Call.

Une légende ne meurt jamais

- 1 septembre 2018 - Par Flegmatic

John Juanda premier sortant de la table finale (9e, 118 265 €)
Main Event 5 300 € (Day 5 et Finale)

John Juanda

C'était LA question que tout le monde se posait aujourd'hui avant le coup d'envoi du Day 5 : trois ans après avoir remporté ce qui était alors le plus gros Main Event EPT de l'histoire, à Barcelone, John Juanda peut-il remporter à nouveau... le plus gros Main Event EPT de l'histoire, à Barcelone ? Short stack au départ de ce Day 5, l'Indonésien a tout même réussi à rallier une deuxième table finale en quatre éditions - et même sa troisième depuis 2012 - avec un peu moins de trente blindes.

Ognyan Dimov

Le reste est une sombre histoire de lancers de pièces perdus. Alors qu'il parvenait à se maintenir autour des 3,5 millions, Juanda a fait doubler un Patrick Clarke cripplé par un Haoxiang Wang pour l'instant intouchable, en perdant avec As-Dame contre une paire de 6. Le flip suivant, son dernier coup dans ce tournoi, se joue contre son voisin de droite Ognyan Dimov. Car qui mieux qu'un vainqueur EPT en quête de doublé pour mettre hors course un autre vainqueur EPT en quête de doublé ?

Première de parole, le Bulgare ouvre à 250 000 avec AQ et voit Johnny pousser ses onze dernières blindes avec une paire de 10. Tout le monde s'écarte du chemin, laissant ces deux champions se livrer à une dernière passe d'armes. Malheureusement pour le suspense, le duel tourne court, une Dame arrivant en door card pour offrir ce pot à Dimov, qui en profite pour dépasser les 11 millions.

Souvent bien loti dans la capitale catalane, John Juanda se classe donc 9e et encaisse 118 265 €. Presque une goutte d'eau dans l'océan de gains de ce "Hall of Famer", qui dépasse désormais les 24 millions en tournoi live. Rendez-vous dans trois ans en finale John ?

Tableau de bord
8 joueurs restants (sur 1 931 entrées)
Tapis moyen : 7 241 250
Blindes : 80 000 / 160 000, BB ante 160 000

Prochains sortants
8e : 155 000 €
7e : 220 000 €

On est en finale

- 1 septembre 2018 - Par Flegmatic

Georges Hanna prend la porte en 10e place (98 900 €)
La table finale à neuf est prête
Main Event 5 300 € (Day 5 et Finale)

Ça y est, ils ne sont plus que neuf sur le plus gros Main Event EPT de l'histoire. Neuf pour la gloire éternelle mais aussi (et surtout ?) un gain à plus de 1,6 millions ! Mais ne nous emballons pas, ça, ce sera pour demain. Avant, il va nous falloir perdre trois joueurs de plus aujourd'hui, mais aussi revenir sur la quatrième sortie de ce Day 5, celle de Georges Hanna, 10e pour 98 900 €.

Georges Hanna

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des monde pour le Libanais, qui s'était un temps propulsé jusqu'à 65 blindes, grâce notamment à deux double ups. Peut-être soudainement pris d'un excès de confiance, l'ami Georges a ensuite perdu très gros en jouant de manière ultra agressive un flush draw contre Ognyan Dimov. En bataille de blindes, sur un flop K1010, Hanna reprend l'initiative après un 3-bet préflop du Bulgare, en envoyant 1,4 million dans un pot d'1,9 million. La suite va à cent à l'heure : tapis de Dimov avec A10, payé. Un turn 2 et une rivière 9 plus loin, Hanna tombe à huit petites blindes. John Juanda se chargera de les récupérer dans la foulée avec une paire de Rois qui ne tremble pas contre une paire de 4.

John Juanda

Conséquence directe de cette élimination, l'Indonésien, vainqueur de ce même Main Event il y a trois ans, atteint donc une nouvelle table finale à Barcelone, qu'il aborde avec 27 blindes, soit le huitième tapis sur neuf. Autre vainqueur EPT en quête de doublé, Dimov remonte à 74 blindes, et se rapproche dangereusement de la tête de course, toujours occupé par le Chinois Haoxiang Wang, devant le Portugais Pedro Marques. Quant aux deux Irlandais Mark Buckley et Patrick Clarke, ils sont toujours bien placés en embuscade, avec environ 60 blindes chacun. La traditionnelle pause pour mettre tout cela en place est terminée : messieurs, place au jeu !

Le casting de la table finale

Table finale

1/ Mark Buckley (Irlande) 7 630 000 (63 BB)
2/ Matthias Tikerpe (Estonie) 2 395 000 (20 BB)
3/ Piotr Nurzynski (Pologne) 4 375 000 (36 BB)
4/ Rodrigo Carmo (Portugal) 3 795 000 (31 BB)
5/ Haoxiang Wang (Chine) 10 650 000 (88 BB)
6/ Pedro Marques (Portugal) 9 315 000 (77 BB)
7/ Patrick Clarke (Irlande) 7 425 000 (61 BB)
8/ Ognyan Dimov (Bulgarie) 8 960 000 (74 BB)
9/ John Juanda (Indonésie) 3 315 000 (27 BB)

Blindes 60 000 / 120 000, BB ante 120 000
Tapis moyen : 6 436 666

Prix restants à distribuer aujourd'hui

9e : 118 265 €
8e : 155 000 €
7e : 220 000 €