masquer le menu

Une journée en enfer

- 1 septembre 2018 - Par Flegmatic

Ils étaient six Français à midi, il n'en restait plus aucun à minuit
Les lusophones ont pris le pouvoir
John Juanda ferme la marche, mais il est toujours là

Main Event 5 300 € (Fin du Day 4)

Kalidou Sow

On espérait le meilleur, et c'est finalement le pire qui s'est produit. Et par pire, comprenez un scénario où aucun des six tricolores engagés sur ce Day 4 n'a franchi la journée. Car après la sortie prématurée de Salem Cherrati, un ouragan d'éliminations françaises s'est déchaîné dans la salle de tournois du Casino du Barcelone, emportant en quelques minutes Alex ReardKalidou SowBenjamin Pollak et Julien Sitbon, entre la 39e et la 29e place. Autant dire que ce n'était pas exactement ce qui était prévu, surtout pour Kalidou et Julien, qui avaient attaqué la journée avec plus de 70 blindes chacun.

Marius Conan

Au milieu de tous ces joueurs expérimentés, c'est finalement un minot qui s'en est le mieux tiré. Pour son premier Main Event EPT et à tout juste 20 ans, Marius Conan a mené sa barque jusqu'en 16e place, l'organisation ayant décidé de jouer six niveaux entiers aujourd'hui, alors même que les demi-finales étaient déjà constituées. Un choix que n'a que peu goûté le jeune Breton, mais qui n'efface en rien quatre belles journées de poker, et un beau gain de 69 340 € en guise de confirmation, après sa victoire sur le Main Event des WSOP-C de Paris à l'automne dernier.

Juanda et Dimov en quête de doublé

Upeshka De Silva

Dans la foulée de la sortie de Marius, et alors qu'il restait moins d'une heure à jouer, deux autres joueurs ont pris la porte : le short stack Tom Alner (15e, 78 800 €) et Upeshka De Silva, qui pointait pourtant dans les hauteurs du chipcount quelques minutes plus tôt. Le dernier Américain du tournoi a vécu des derniers instants désatreux, passant en un temps record de plus de 6 millions à zéro jetons, subissant un dernier bad beat pour finir, avec une paire de 9 contre As-7 off.

John Juanda

Au final, le vainqueur WSOP est la seule véritable tête de série éliminée aujourd'hui. Parmi les treize derniers prétendants au titre, on compte toujours le vainqueur de l'EPT Deauville 2015 Ognyan Dimov, le solide Britannique Ben Heath, plébiscité notamment par Marius Conan, quatrième d'un Highroller à 10K du PSC Prague l'an passé remporté par Danny Tang, lui aussi toujours en course, et par ailleurs 31e du dernier Main Event des WSOP. Mais celui qui sera LA véritable star de ce Day 5 et même s'il a l'air de ne pas en croire ses yeux, c'est bien John Juanda. Alors oui, l'Indonésien ferme la marche, mais il aura tout de même 25 blindes à faire fructifier samedi. À titre de comparaison, il y a trois ans, c'est avec moins de 10 BB qu'il se présentait au Day 5 de ce même EPT Barcelone, en 35e position sur les 36 joueurs restants... avant de remporter le tournoi deux jours plus tard. D'aucuns disent que l'histoire est un éternel recommencement. À John Juanda de le prouver.

Un podium 100% lusophone

Pedro Marques

Un Champion, un vrai.

Si l'on aime tant le circuit European Poker Tour, c'est en bonne partie pour son aspect cosmopolite, qui se confirme de tournoi en tournoi. Au départ du Day 5, si les treize derniers joueurs représenteront onze nations différentes, les trois les mieux classés parleront la même langue, le portugais. Entre Pedro Marques et Rodrigo Carmo, respectivement chipleader et troisième, et tous deux originaires du pays de Cristiano Ronaldo et Linda de Suza, s'intercale ainsi Fabiano Kovalski, Brésilien de son état et sponsorisé par la room Samba Poker (ça ne s'invente pas).

Fabiano Kovalski

Alors que l'ami Pedro a montré à tout le monde qui était le patron en table TV pour finir la journée - le bourreau de Marius Conan, c'est lui -, le second s'est notamment chargé d'achever le déjà cité Upeshka De Silva. Avec une troisième place à 300 000 € ici-même à Barça sur le High Roller à 2 200 € du PS National - juste derrière Matthieu Rabalison - et une autre finale sur le Main Event du WPT Prague en 2015 - on y était, on l'avait oublié - Marques semble également être le plus expérimenté de trio. Kovalski a néanmoins un autre atout à faire valoir : il connaît le parfum de la victoire à Barcelone, titré l'an passé sur une autre épreuve à 2 200 €, pour 93 701 €. Comme quoi, on peut parler portugais et se sentir comme chez soi en Catalogne.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour attaquer le Day 5 de ce Main Event 2018, il ne nous reste plus qu'à vous donner rendez-vous à midi pour la reprise. Ce sera également l'occasion de vous transmettre quelques nouvelles du High Roller à 10 300 €, qui s'est achevé peu après le Main, avec plusieurs membres du Team Winamax qualifiés pour le Day 2. Bonne nuit à toutes et à tous !

Les 6 éliminations françaises du jour

Benjamin Pollak

16e : Marius Conan 69 340 €
29e : Julien Sitbon 35 500 €
33e : Benjamin Pollak 30 150 €
37e : Kalidou Sow 30 150 €
39e : Alexandre Reard 30 150 €
50e : Salem Cherrati 24 910 €

Treize à la douzaine

- 1 septembre 2018 - Par Flegmatic

En attendant de vous offrir un bilan détaillé de la journée, voici le casting des treize derniers joueurs qui reviendront se battre demain lors du Day 5 de ce Main Event barcelonais.

Table 1

John Juanda End of Day

1/ Ben Heath (UK) 2 030 000
2/ Georges Hanna (Liban) 3 770 000
3/ Danny Tang (Hong-Kong) 2 435 000
4/ Ognyan Dimov (Bulgarie) 3 100 000
5/ John Juanda (Indonésie, photo) 1 988 000
7/ Pedro Marques (Portugal) 9 150 000
8/ Piotr Nurzynski (Poland) 3 570 000

Table 2

Haoxiang Wang

2/ Rodrigo Carmo (Portugal) 5 330 000
3/ Matthias Tikerpe (Estonie) 5 200 000
4/ Haoxiang Wang (Chine, photo) 4 655 000
5/ Patrick Clarke (Irlande) 3 550 000
6/ Fabiano Kovalski (Brésil) 8 745 000
8/ Mark Buckley (Irlande) 4 440 000

Tapis moyen : 4 456 153
Blindes au départ du Day 5 : 40 000 / 80 000, BB ante 80 000
Prix assuré : 88 250 €

Conan barbé

- 31 août 2018 - Par Flegmatic

C'est terminé pour Marius Conan
Le dernier français de cet EPT termine 16e pour 69 340 €
Main Event 5 300 € (Day 4)

Marius Conan OUT

Le dernier passage en table télévisée de Marius Conan fut de courte durée. Après avoir laissé échapper quelques jetons en route - "J'ai flat deux fois avec As-Valet avant de devoir abandonner sur des 3-bet" -, il lui reste une grosse trentaine de blindes au moment où John Juanda ouvre depuis le hi-jack. Couvrant légèrement l'Américano-Indonésien, le Breton choisit l'option la plus agressive, armé de 99 : tapis, pour un tout petit peu plus de deux millions.

Malheureusement, Pedro Marques se réveille un cran à sa gauche avec une paire de Rois, et s'empresse de reshove. Pour la petite histoire, le streaming révèlera quelques minutes plus tard que Juanda avait ouvert avec AQ, tandis que Piotr Nurzynski a passé, non sans réflexion, une paire de Valets depuis la small blind ! Malgré le soutien de son frère Arthur, venu appeler les cartes dans le rail, un board Q54106 est déroulé, poussant Marius vers la sortie en 16e position, pour un gain de 69 340 €. Pas si mal pour un premier Main Event EPT, alors que l'on vient tout juste de fêter ses 20 ans !

Marius - Arthur Conan

Un beau check fraternel entre Marius et Arthur pour conclure ce formidable parcours.

"Je me suis vraiment chauffé au dernier moment pour venir à Barcelone, avoue le plus jeune de la fratrie Conan. Et une fois ici, je ne devais pas forcément jouer le Main. Mais bon, c'est le plus beau !" Bien lui en a pris, puisqu'il a finalement vécu trois jours et demi de bonheur. "La journée avait très bien commencé, et j'ai réussi à me maintenir par la suite, sans voir beaucoup de jeu. C'est vrai qu'en milieu de journée, au moment où j'avais 3,7 millions en table TV, que je faisais partie du Top 5, je me suis senti super bien," lâche le vainqueur du Main Event des WSOP-C Paris.

D'ailleurs, qu'est-ce qui fait la différence entre ce fameux tournoi qu'il a remporté l'automne dernier et un Main Event EPT ? "Les fins de tournoi. Ici, il y avait beaucoups plus de regs au Day 4. J'ai trouvé Ben Heath très bon notamment." Si le programme de fin d'année n'est pas encore tout à fait clair dans la tête de Marius, soyez sûrs qu'on le reverra très vite sur un événement majeur du circuit européen. Voir même aux Bahamas en janvier prochain pour le Players Championship ? Pour l'heure, contentons-nous de féliciter cette nouvelle étoile montante du poker français. Bravo Marius !

Garçon, deux demis !

- 31 août 2018 - Par Flegmatic

Les demi-finales ont débutées
Il reste 16 joueurs et une heure à disputer
Main Event 5 300 € (Day 4)

L'élimination d'Enrico de Rosa par Fabiano Kovalski - l'Italien a tout envoyé avec KQ sur le turn d'un board K738 alors que le Brésilien avait floppé un brelan de 7 - a précipité la consitution des demi-finales de cet EPT Barcelone. Nouveau chipleader, Kovalski a été reversé sur la table secondaire, avec comme voisins les deux joueurs qui le suivent directement au classement, Upeshka De Silva et Matthias Tikerpe.

Si vous suivez ce tournoi en streaming et en léger différé, vous allez pouvoir vous régaler pendant encore une heure ce soir de passes d'armes entre notre Marius Conan national et, entre autres, le vainqueur de l'EPT Deauville 2015 Ognyan Dimov et la légende John Juanda. Le vainqueur de l'édition 2015 de cet EPT catalan s'est refait une santé quelques minutes plus tôt, doublant avec As-Roi contre le Roi-Dame de Georges Hanna. Pour l'anecdote, le flop a apporté une Dame et la rivière un As. Il reste une soixantaine de minutes au compteur avant de pouvoir classer ce Day 4 dans les livres d'archives.

Table TV

Table TV Demi-Finales

1/ Ben Heath (UK) 2 325 000
2/ Georges Hanna (Liban) 3 450 000
3/ Danny Tang (Hong-Kong) 2 995 000
4/ Ognyan Dimov (Bulgarie) 3 355 000
5/ John Juanda (Indonésie) 2 170 000
6/ Marius Conan (France) 2 665 000
7/ Pedro Marques (Portugal) 5 250 000
8/ Piotr Nurzynski (Poland) 3 780 000

Table pas-TV

Demi Finales Tables Pas TV

1/ Upeshka De Silva (USA) 6 340 000
2/ Rodrigo Carmo (Portugal) 4 160 000
3/ Matthias Tikerpe (Estonie) 5 370 000
4/ Haoxiang Wang (Chine) 2 940 000
5/ Patrick Clarke (Irlande) 1 685 000
6/ Fabiano Kovalski (Brésil) 7 035 000
7/ Tom Alner (UK) 935 000
8/ Mark Buckley (Irlande) 3 430 000

Tableau de bord
16 joueurs restants (sur 1 931 entrées)
Tapis moyen : 3 620 625
Blindes : 30 000 / 60 000, BB ante 60 000
Prix assuré : 69 340 €

Le niveau meurtrier

- 31 août 2018 - Par Flegmatic

Six éliminations en 90 minutes
R.A.S. chez Marius Conan
Il reste un niveau à disputer
Main Event 5 300 € (Day 4)

Johan Storakers

L'accalmie avait assez duré. Se rendant peut-être compte qu'ils pouvaient se diriger vers une fin de journée prématurée (à moins que je ne prenne mes désirs pour des réalités), les joueurs du Main Event ont redonné un petit coup d'accélérateur lors du cinquième niveau de ce Day 4. Si l'on passera rapidement sur les sorties de Jamie O'ConnorSerhii HolodiukDavid Petrzelka et Andres Korn, entre la 23e et la 20e place, on peut revenir un peu plus longuement sur celle de Johan Storakers (photo).

Si le nom du premier vous est inconnu, sachez qu'il compte plus de 3,2 million de dollars de gains, accumulés depuis... décembre 1996. Un vétéran du jeu en Scandinavie, finaliste de l'EPT Dortmund en 2009, qui a cru bon 3-bet shove A3 en bataille des blindes pour 30 BB contre Upeshka De Silva. Mauvais timing, puisque l'Américain ne s'est pas fait prier pour payer avec son AJ et se replacer dans les hauteurs du chipcount, suite à un board tout ce qu'il y a de plus anodin. Le vainqueur WSOP n'est devancé au classement que par l'Estonien Matthias Tikerpe, que je n'ai pas encore le plaisir de connaître.

Denis Shafikov

Dans la foulée, nous avons perdu un autre finaliste EPT, en la personne de Denis Shafikov (photo). Clin d'oeil du destin, l'Ukrainien s'est longtemps retrouvé à la table de celui qu'il a affronté ici-même, en 2015, John Juanda, avant de terminer quatrième. Mal en point depuis le retour du dinner break, l'ami Denis a poussé sa grosse vingtaine de blindes avec une paire de 8 et a eu le déplaisir de voir Pedro Marques se réveiller en grosse blinde avec une paire de Dames. Ce nouveau deep run barcelonais lui rapporte 59 940 €, soit son deuxième meilleur résultat en tournoi live.

Marius Conan

Quant à Marius Conan, il s'est montré très discret durant ce level, qu'il boucle avec un bénéfice net de... 60 000 jetons, pour un tout nouveau tapis de 2,835 millions, ce qui représente désormais 47 blindes. Circulez, il n'y a rien à voir. Enfin, la sentence est tombée de la part du tournament director Luca Vivaldi : le 27e niveau de ce Main Event sera joué dans son intégralité, que le field se réduise à 16 joueurs avant, ou non. Nous nous dirigeons donc vers une fin de Day 4 peu avant minuit.

Ils remportent 59 940 €
18e : Denis Shafikov (Ukraine)
19e : Johan Storakers (Suède) 
20e : Andres Korn (Argentine)

Ils remportent 50 575 €
21e : David Petrzelka (Rep. Tchèque)
22e : Serhii Holodiuk (Ukraine)
23e : Jamie O'Connor (UK)

Tableau de bord
17 joueurs restants (sur 1 931 entrées)
Tapis moyen : 3 407 647
Blindes au prochain niveau : 30 000 / 60 000, BB ante 60 000
Prix assuré : 69 340 €