masquer le menu

Day 1B : le bilan chiffré

- 29 août 2018 - Par Benjo DiMeo

Day 1A : 598 joueurs / 202 restants (dont 16 FR) / Chip-leader : Ben Wilinofsky (Canada) 330 000
Day 1B : 1 305 joueurs / 532 restants (dont 53 FR) : Chip-leader : Anthony Chimkovitch (Belgique) 390 000
Classement complet du Day 1A - Classement complet du Day 1B

Top 10

EPT Barcelone
Anthony Chimkovitch  (Belgique)    390 000
Patrick Clarke   (Irlande)    321 500
Fabien Motte    (France)   2330 00
Pavel Plesuv    (Moldavie)    221 400
Justin Nicola Ligeri    (USA)    221 300
Dominik Panka    (Pologne)   217 000
Andres Korn    (Argentine)    212 600
Niall Farrell    (UK)    209 000
Patrik Hansen    (Norvège)    207 700
Raul Martinez    (Espagne)    205 800

53 Français

Fabien Motte    233 000
Jean Ploch    162 700
Sonny Franco    159 900
Jean Thomas    130 100
Salem Cherrati    122 300
Roger Taieb    110 300
Gaetan Lheureux    109 500
Gauthier Brugnooge    109 500
Giuseppe Zarbo    106 000
Guillaume Diaz    105 700

Roger Taieb
Roger Taieb 110 300

Parham Ahoor    102 600
Florian Bethouart    102 400
Arnaud Enselme    101 500
Jacques Der Megreditchian    101 400
Erwann Pecheux    96 700
Ivan Deyra    93 800
Marc Trijaud    90 600
Christophe Palmeri    86 500
Pierre Gentil    86 000
Mohamed Touahri    84 400

Alexandre Reard    83 500
Paul Pires Trigo    80 100
Imad Derwiche    78 000
Emrah Cakmak    74 300
Dimitri Joubert    68 500
Fabrice Soulier    61 000
Sulaiman Sesay    56 500
Arthur Conan    56 000
Jeremy Saderne    55 500
Laurent Patroni    51 000

Gaelle Baumann    49 700
Ange Cucchi    44 200
Quentin Lecomte    42 600
Jimmy Kebe    42 100
Alexis Armand Donay    40 100
Silma Macalou    37 500
Thierry Gogniat    37 000
Omar Lakhdari    35 200
Eric Rabut    35 000
Florent Fhal    34 400

Marius Conan    33 300
Medhi Berrehail    33 100
Antonin Teisseire    33 000
Serge Candin    31 000
Frederic Delval    28 500
Jean-louis Perez    28 200
Florian Bordet    27 200
Alain Goldberg    25 300
Jean Desmottes    23 300
Julien Sitbon    22 700

Jonathan Therme    18 900
Thomas Eychenne    11 500
Yorane Kerignard    5 100

Le reste du field (sélection)

Michael Tureniec (Suède) 116 900
Maurice Hawkins (USA) 94 800
Leo Margets (Espagne, Team Winamax) 88 400
Benny Spindler (Allemagne) 76 900

Theo Jorgensen
Theo Jorgensen (Danemark) 76 200

Andre Akkari (Brésil) 71 300
Tony Miles (USA) 62 600
Maria Konnikova (USA) 57 500
Alexander Ivarsson (Suède, Qualifié Winamax) 55 000
Adrian Mateos (Espagne, Team Winamax) 52 400

Viktor Blom (Suède) 46 500
Sergio Aido (Espagne) 40 100
Daniel Negreanu (Canada) 31 200

Quintet gagnant

- 29 août 2018 - Par Benjo DiMeo

5 pros du Team franchissent le Day 1B
Main Event 5 300 € (Fin du Day 1B)


5 Team Pro après le Day 1B
Au terme d'un Day 1B qui a vu tomber le record d'affluence sur un Main Event EPT (1 305 inscrits aujourd'hui, 1 903 au total, et les inscriptions sont encore ouvertes pour quelques heures !), c'est un Team Winamax radieux que l'on a retrouvé à l'extérieur de la salle de tournoi, avec cinq qualifiés sur huit. Mercredi, ce club des cinq rejoindra au Day 2 les trois joueurs déjà qualifiés lors du Day 1A : Adrien Delmas, Mustapha Kanit et Joao Vieira. Au menu de ce récap de fin de journée : un coup sorti de nulle part, de belles remontées, du grind solide, et une élimination VIP.

Chip-leader du clan Winamax en fin de Day 1B (105 000, soit plus de trois tapis de départ), Guillaume Diaz a pourtant confessé un joli "spew". Clairement l'une des mains les plus bizarres de la journée : "Je relance avec K5... Sauf qu'à ce moment, je crois avoir K4 ! C'est important pour la suite, car le flop tombe J104. Je mise contre trois joueurs, je suis payé une fois. Turn : 7. Là je me dis que j'ai de la showdown value, j'ai pas envie de transformer ma main en bluff. Je check, il check. Rivière : un 4. Changement de programme : j'ai brelan, il faut miser ! J'envoie cher : 15 000 dans 13 500. Je me fais payer par Valet-9... Et c'est là que je me rends compte que j'ai hauteur Roi !" Une belle bourde que Guillaume a par la suite réussi à effacer avec de bonnes décisions.

Journée calme pour Ivan Deyra, qui a attendu les dernières heures de la journée avant de faire véritablement bouger ses jetons, quadruplant son tapis en dix minutes grâce à deux mains racontées un peu plus tôt - un flip et un brelan. ValueMerguez sera au Day 2 avec 94 000.

Tombée à 26 000 après une confrontation flush max VS flush presque max, Leo Margets est passée tout près de la correctionnelle, à la toute fin d'une journée qui se passait pourtant très bien. Mais ce gros pot perdu ne fut pas le véritable épilogue du Day 2B de l'Espagnole, qui réussit ensuite à doubler à deux reprises. D'abord avec As-Roi contre As-Dame, puis avec un KQ qui trouve un flop enviable (AJ3) et une rivière parfaite (10). C'est à ce moment-là que Leo appuie sur la gâchette : elle se fait payer par As-10. De quoi lui permettre de remonter à 88 000, au dessus de la moyenne, donc.

Entré en lice tardivement après avoir sauté (avant l'argent) du High Roller "one day" à 50 000 €, Adrian Mateos est parvenu à éliminer au moins un joueur de marque durant le laps de temps réduit qui lui était imparti : le golfeur brésilien Sergio Garcia. De quoi se constituer un stack de 53 000 pour le Day 2, soit 33BB environ.

Table difficile pour Gaëlle Baumann, qui n'a jamais rééllement disposé de marge de manoeuvre sur ce premier tour. Short-stack durant la seconde moitié, Gaëlle s'est retrouvée à tapis payé à deux reprises. D'abord avec un As-Valet qui tient contre As-Roi grâce à l'apparition de deux paires sur le board, puis sur un flip (88 contre As-Valet) qui tournera en sa faveur. Pfiou. L'essentiel est assuré : une qualification avec 50 000.

Arnaud Enselme / Viktor Blom
Parmi les 530 joueurs (chiffres non-officiels) ayant franchi le Day 1B, sur un total de 1 305 inscrits, re-entry inclus, nous avons repéré un Arnaud Enselme en train de discuter d'un spot avec Viktor "Isildur1" Blom (le Suédois est arrivé très, très tard), Alexandre Réard, Tony Miles, Leo Fernandez, Jack Salter, Steven Van Zadelhof, Kitty Kuo, Erwan Pecheux, Daniel Negreanu, Maria Konnikova, Dominik Panka, Sonny Franco, Jonathan Therme, Paul-Pires Trigo, Randy Lew, Jamie Staples...

Ils ont définitivement quitté le Main Event : Michel Abécassis, Sylvain Loosli, Moundir, Romain Lewis, Andy Black, Barny Boatman...

Le classement complet du Day 1B sera publié dans la matinée. En attendant, RDV mercredi à midi pour la suite du Main Event, qui rassemblera quelque chose comme 730 joueurs. C'est demain que l'on connaîtra l'affluence et la dotation totales, ainsi que la réparition des prix. Bonne nuit !

Dix minutes, ça a pris dix minutes

- 29 août 2018 - Par Benjo DiMeo

Main Event Day 5 300 € (Day 1B)

Ivan Deyra
C'est en un temps record qu'Ivan Deyra s'est constitué un tapis à sept chiffres en cette fin de Day 1B. "J'avais 25 000 au retour de la dernière pause : dix minutes plus tard, j'avais 110 000."

Une opération nette et sans bavures qui s'est déroulée en deux temps. "J'ai gagné un flip d'abord, puis je trouve une paire de Valets UTG. Je relance, c'est payé par la SB et la BB."

Le flop A85 ne correspond pas exactement à ce que cherchait ValueMerguez, mais ce n'est pas une raison pour ne pas miser : "Je c-bet 2 200, c'est check/call par la BB."

Le turn est d'un autre acabit : un magnifique Valet. "Je mise 6 600, il check/raise à 18 000. Je paie."

Rivière : un 3 qui ne fait pas rentrer la couleur. La BB checke, et Ivan envoie son tapis. "Pour 35 000, grosso modo. Il paie avec Valet-5 pour deux paires... Quelle magnifique turn !" Absolument.

A million miles from home

- 28 août 2018 - Par Benjo DiMeo

Main Event 5 300 € (Day 1B)

Tony Miles
Ce fut assurément l'histoire la plus mouvementée, la plus riche, la plus passionnante, la plus émouvante des WSOP 2018. Celle de Tony Miles. Une vie semée de tentations et d'embûches, souvent au bord de la banqueroute, morale et financière, qui a trouvé la lumière lors du Main Event avec un parcours épique de huit jours qui l'a amené jusqu'au tour dernier duel, un duel finalement perdu contre John Cynn - au bout de dix heures de match ! - mais qui a changé sa vie à tout jamais.

L'histoire de Tony Miles, nous l'avons vécue de beaucoup plus près que nous aurions pu le prévoir, via Pierre Calamusa, le pro du Team s'étant lié d'amitié avec le très attachant Américain un mois avant le Main Event, autour d'une table du casino Planet Hollywood. Ce hasard inoui nous a permis d'épier l'intimité de Tony une après-midi entière, alors qu'il se préparait au moment le plus important de sa carrière de joueur : si vous n'avez encore pas vu le documentaire qu'en a tiré TapisVolant, foncez, vous avez manqué quelque chose d'unique.

Tony l'avait promis : une fois les WSOP terminés, il visiterait l'Europe pour la première fois, et gouterait aux joies du poker sur le Vieux Continent. Son premier EPT a bien débuté : alors que le Day 1B vit ses dernières orbites, l'Américain a multiplié par trois son stack de départ.

Big pain, no gain

- 28 août 2018 - Par Benjo DiMeo

Main Event 5 300 € (Day 1B)

Leo Margets
Sur un turn A264, Leo Margets mise 3 700 depuis la grosse blinde face à deux joueurs ayant checké. Le premier (en MP) abandonne, mais pas le second, situé en position de SB.

La rivière est un 7. La BB checke une dernière fois : Leo envoie une belle salve, 14 500 au total. Son adversaire se tâte quelques instants, avant de... relancer ! Un bon gros check/raise à 33 000. Leo ne tarde pas avant de payer. Forcément, sa main est très forte : un K6 représentant le deuxième meilleur jeu possible. Sauf que son voisin montre la seule main que Leo ne veut pas voir : A3. Les nuts !

Jusque-là très bien engagé, le Day 1B de Leo vient de prendre une toute autre tournure...