masquer le menu

Une journée en enfer

- 1 septembre 2018 - Par Flegmatic

Ils étaient six Français à midi, il n'en restait plus aucun à minuit
Les lusophones ont pris le pouvoir
John Juanda ferme la marche, mais il est toujours là

Main Event 5 300 € (Fin du Day 4)

Kalidou Sow

On espérait le meilleur, et c'est finalement le pire qui s'est produit. Et par pire, comprenez un scénario où aucun des six tricolores engagés sur ce Day 4 n'a franchi la journée. Car après la sortie prématurée de Salem Cherrati, un ouragan d'éliminations françaises s'est déchaîné dans la salle de tournois du Casino du Barcelone, emportant en quelques minutes Alex ReardKalidou SowBenjamin Pollak et Julien Sitbon, entre la 39e et la 29e place. Autant dire que ce n'était pas exactement ce qui était prévu, surtout pour Kalidou et Julien, qui avaient attaqué la journée avec plus de 70 blindes chacun.

Marius Conan

Au milieu de tous ces joueurs expérimentés, c'est finalement un minot qui s'en est le mieux tiré. Pour son premier Main Event EPT et à tout juste 20 ans, Marius Conan a mené sa barque jusqu'en 16e place, l'organisation ayant décidé de jouer six niveaux entiers aujourd'hui, alors même que les demi-finales étaient déjà constituées. Un choix que n'a que peu goûté le jeune Breton, mais qui n'efface en rien quatre belles journées de poker, et un beau gain de 69 340 € en guise de confirmation, après sa victoire sur le Main Event des WSOP-C de Paris à l'automne dernier.

Juanda et Dimov en quête de doublé

Upeshka De Silva

Dans la foulée de la sortie de Marius, et alors qu'il restait moins d'une heure à jouer, deux autres joueurs ont pris la porte : le short stack Tom Alner (15e, 78 800 €) et Upeshka De Silva, qui pointait pourtant dans les hauteurs du chipcount quelques minutes plus tôt. Le dernier Américain du tournoi a vécu des derniers instants désatreux, passant en un temps record de plus de 6 millions à zéro jetons, subissant un dernier bad beat pour finir, avec une paire de 9 contre As-7 off.

John Juanda

Au final, le vainqueur WSOP est la seule véritable tête de série éliminée aujourd'hui. Parmi les treize derniers prétendants au titre, on compte toujours le vainqueur de l'EPT Deauville 2015 Ognyan Dimov, le solide Britannique Ben Heath, plébiscité notamment par Marius Conan, quatrième d'un Highroller à 10K du PSC Prague l'an passé remporté par Danny Tang, lui aussi toujours en course, et par ailleurs 31e du dernier Main Event des WSOP. Mais celui qui sera LA véritable star de ce Day 5 et même s'il a l'air de ne pas en croire ses yeux, c'est bien John Juanda. Alors oui, l'Indonésien ferme la marche, mais il aura tout de même 25 blindes à faire fructifier samedi. À titre de comparaison, il y a trois ans, c'est avec moins de 10 BB qu'il se présentait au Day 5 de ce même EPT Barcelone, en 35e position sur les 36 joueurs restants... avant de remporter le tournoi deux jours plus tard. D'aucuns disent que l'histoire est un éternel recommencement. À John Juanda de le prouver.

Un podium 100% lusophone

Pedro Marques

Un Champion, un vrai.

Si l'on aime tant le circuit European Poker Tour, c'est en bonne partie pour son aspect cosmopolite, qui se confirme de tournoi en tournoi. Au départ du Day 5, si les treize derniers joueurs représenteront onze nations différentes, les trois les mieux classés parleront la même langue, le portugais. Entre Pedro Marques et Rodrigo Carmo, respectivement chipleader et troisième, et tous deux originaires du pays de Cristiano Ronaldo et Linda de Suza, s'intercale ainsi Fabiano Kovalski, Brésilien de son état et sponsorisé par la room Samba Poker (ça ne s'invente pas).

Fabiano Kovalski

Alors que l'ami Pedro a montré à tout le monde qui était le patron en table TV pour finir la journée - le bourreau de Marius Conan, c'est lui -, le second s'est notamment chargé d'achever le déjà cité Upeshka De Silva. Avec une troisième place à 300 000 € ici-même à Barça sur le High Roller à 2 200 € du PS National - juste derrière Matthieu Rabalison - et une autre finale sur le Main Event du WPT Prague en 2015 - on y était, on l'avait oublié - Marques semble également être le plus expérimenté de trio. Kovalski a néanmoins un autre atout à faire valoir : il connaît le parfum de la victoire à Barcelone, titré l'an passé sur une autre épreuve à 2 200 €, pour 93 701 €. Comme quoi, on peut parler portugais et se sentir comme chez soi en Catalogne.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour attaquer le Day 5 de ce Main Event 2018, il ne nous reste plus qu'à vous donner rendez-vous à midi pour la reprise. Ce sera également l'occasion de vous transmettre quelques nouvelles du High Roller à 10 300 €, qui s'est achevé peu après le Main, avec plusieurs membres du Team Winamax qualifiés pour le Day 2. Bonne nuit à toutes et à tous !

Les 6 éliminations françaises du jour

Benjamin Pollak

16e : Marius Conan 69 340 €
29e : Julien Sitbon 35 500 €
33e : Benjamin Pollak 30 150 €
37e : Kalidou Sow 30 150 €
39e : Alexandre Reard 30 150 €
50e : Salem Cherrati 24 910 €