masquer le menu

Quintet gagnant

- 29 août 2018 - Par Benjo DiMeo

5 pros du Team franchissent le Day 1B
Main Event 5 300 € (Fin du Day 1B)


5 Team Pro après le Day 1B
Au terme d'un Day 1B qui a vu tomber le record d'affluence sur un Main Event EPT (1 305 inscrits aujourd'hui, 1 903 au total, et les inscriptions sont encore ouvertes pour quelques heures !), c'est un Team Winamax radieux que l'on a retrouvé à l'extérieur de la salle de tournoi, avec cinq qualifiés sur huit. Mercredi, ce club des cinq rejoindra au Day 2 les trois joueurs déjà qualifiés lors du Day 1A : Adrien Delmas, Mustapha Kanit et Joao Vieira. Au menu de ce récap de fin de journée : un coup sorti de nulle part, de belles remontées, du grind solide, et une élimination VIP.

Chip-leader du clan Winamax en fin de Day 1B (105 000, soit plus de trois tapis de départ), Guillaume Diaz a pourtant confessé un joli "spew". Clairement l'une des mains les plus bizarres de la journée : "Je relance avec K5... Sauf qu'à ce moment, je crois avoir K4 ! C'est important pour la suite, car le flop tombe J104. Je mise contre trois joueurs, je suis payé une fois. Turn : 7. Là je me dis que j'ai de la showdown value, j'ai pas envie de transformer ma main en bluff. Je check, il check. Rivière : un 4. Changement de programme : j'ai brelan, il faut miser ! J'envoie cher : 15 000 dans 13 500. Je me fais payer par Valet-9... Et c'est là que je me rends compte que j'ai hauteur Roi !" Une belle bourde que Guillaume a par la suite réussi à effacer avec de bonnes décisions.

Journée calme pour Ivan Deyra, qui a attendu les dernières heures de la journée avant de faire véritablement bouger ses jetons, quadruplant son tapis en dix minutes grâce à deux mains racontées un peu plus tôt - un flip et un brelan. ValueMerguez sera au Day 2 avec 94 000.

Tombée à 26 000 après une confrontation flush max VS flush presque max, Leo Margets est passée tout près de la correctionnelle, à la toute fin d'une journée qui se passait pourtant très bien. Mais ce gros pot perdu ne fut pas le véritable épilogue du Day 2B de l'Espagnole, qui réussit ensuite à doubler à deux reprises. D'abord avec As-Roi contre As-Dame, puis avec un KQ qui trouve un flop enviable (AJ3) et une rivière parfaite (10). C'est à ce moment-là que Leo appuie sur la gâchette : elle se fait payer par As-10. De quoi lui permettre de remonter à 88 000, au dessus de la moyenne, donc.

Entré en lice tardivement après avoir sauté (avant l'argent) du High Roller "one day" à 50 000 €, Adrian Mateos est parvenu à éliminer au moins un joueur de marque durant le laps de temps réduit qui lui était imparti : le golfeur brésilien Sergio Garcia. De quoi se constituer un stack de 53 000 pour le Day 2, soit 33BB environ.

Table difficile pour Gaëlle Baumann, qui n'a jamais rééllement disposé de marge de manoeuvre sur ce premier tour. Short-stack durant la seconde moitié, Gaëlle s'est retrouvée à tapis payé à deux reprises. D'abord avec un As-Valet qui tient contre As-Roi grâce à l'apparition de deux paires sur le board, puis sur un flip (88 contre As-Valet) qui tournera en sa faveur. Pfiou. L'essentiel est assuré : une qualification avec 50 000.

Arnaud Enselme / Viktor Blom
Parmi les 530 joueurs (chiffres non-officiels) ayant franchi le Day 1B, sur un total de 1 305 inscrits, re-entry inclus, nous avons repéré un Arnaud Enselme en train de discuter d'un spot avec Viktor "Isildur1" Blom (le Suédois est arrivé très, très tard), Alexandre Réard, Tony Miles, Leo Fernandez, Jack Salter, Steven Van Zadelhof, Kitty Kuo, Erwan Pecheux, Daniel Negreanu, Maria Konnikova, Dominik Panka, Sonny Franco, Jonathan Therme, Paul-Pires Trigo, Randy Lew, Jamie Staples...

Ils ont définitivement quitté le Main Event : Michel Abécassis, Sylvain Loosli, Moundir, Romain Lewis, Andy Black, Barny Boatman...

Le classement complet du Day 1B sera publié dans la matinée. En attendant, RDV mercredi à midi pour la suite du Main Event, qui rassemblera quelque chose comme 730 joueurs. C'est demain que l'on connaîtra l'affluence et la dotation totales, ainsi que la réparition des prix. Bonne nuit !