masquer le menu

Nurzynski, Rey de Barcelona

- 2 septembre 2018 - Par Flegmatic

Piotr Nurzynski remporte le plus gros Main Event EPT de l'histoire à Barcelone
L'amateur polonais encaisse 1 037 109 €

Main Event 5 300 € (Finale)

Piotr Nurzynski

En l'observant ce dimanche midi, des étoiles dans les yeux et un sourire jusqu'aux oreilles au moment de l'annonce de son nom au micro, on voyait en Piotr Nurzynski l'archétype parfait du type qui n'en revient déjà pas d'être là, et qui se contentera de n'importe quelle place en finale pour boucler son formidable parcours sur ce Main Event.

Joueur live et online occassionel, qui ne comptait jusque-là que trois petites places payées sur des tournois à 1 100 €, qualifié online pour ce tournoi alors qu'il était de l'autre côté de l'Atlantique, en train de profiter d'un congé sabbatique pour faire du surf avec sa copine, le Polonais est le parfait vainqueur feel good. Celui qui vous fait immanquablement sourire de ce sourire idiot quand vous le voyez se prendre la tête à deux mains une fois la dernière carte du board tombée.

Piotr Nurzynski

Sa victoire a beau avoir eu lieu dans un silence de mort - pas d'annonce au micro, pas de rail polonais en dehors de sa copine, un rail chinois sous le choc qui n'a pas tout compris tout de suite -, pour Piotr, ça bouillonnait à l'intérieur. Il n'en revenait pas lui-même et devra sûrement attendre un peu avant de réaliser son accomplissement. Celui-ci est très simple : il a dominé le plus gros field jamais vu sur un Main Event EPT (1 931 entrées, pour l'avant-dernière fois), devançant certains des meilleurs joueurs de cartes de la planète, dont certains qui s'y sont parfois pris à deux fois, nouveau système de re-entries oblige.

C'est ensuite lui qui a dynamité le début de la finale à six, reprenant la tête de course à Haoxiang Wang une première fois, avant de lui refaire à l'envers lors du heads-up. Contrairement à ceux qui ont rendu les armes les uns après les autres, le Polonais a gagné les bons lancers de pièce au bon moment. Contrairement à son dernier adversaire chinois, il a su garder la tête froide jusqu'au bout, et n'a commis que très peu d'erreurs. Il prouve qui plus est que les Polonais sont chez eux à Barcelone, s'imposant deux ans après Sebastian Malec.

Piotr Nurzynski Confettis

Ainsi s'achève ce festival EPT à Barcelone. Sur une victoire tout ce qu'il y a de plus candide, à laquelle son lauréat ne donnera peut-être jamais de suite, préférant pourquoi pas partir se réfugier au fin fond d'une crique perdue au milieu de nulle part pour enchaîner les tubes entre deux piña coladas sirotées sur la plage. Au moins le verra-t-on, a priori, sur le Players Championship, aux Bahamas, en janvier.

Avant de mettre un point final à ce reportage, saluons une édition 2018 qui a particulièrement souri aux Français, vainqueur de deux des plus beaux tournois de ce festival, l'EPT National par Jean-René Fontaine (tiens, encore un amateur), et le High Roller Single à 50 000 € par Benjamin Pollak (un peu moins amateur). De quoi compenser avec un Main Event quelque peu décevant... et qui le fut encore un peu plus pour le Team Winamax. Mais terminons plutôt sur une bonne nouvelle : dans moins de trois semaines démarre le Winamax Poker Open de Dublin. On compte sur vous pour venir retourner le City West Hotel et écrire une nouvelle page de l'histoire du festival le plus fun de l'année. See you there guys!

EPT Barcelone 2018 : 5 300 € - Résultats de la finale
1 931 inscriptions (dont 244 re-entries) - Dotation : 9 365 350 €

Piotr Nurzynski Solo

Vainqueur : Piotr Nurzynski 1 037 109 € (après deal)

Runner-up : Haoxiang Wang 1 023 701 € (après deal)
3e : Ognyan Dimov (Bulgarie) 725 621 € (après deal)
4e : Pedro Marques (Portugal) 698 369 € (après deal)
5e : Rodrigo Carmo (Portugal) 354 200 €
6e : Matthias Tikerpe (Estonie) 287 050 €
7e : Mark Buckley (Irlande) 220 000 €
8e : Patrick Clarke (Irlande) 155 000 €

Les Français primés

Marius Conan

16e : Marius Conan 69 340 €
29e : Julien Sitbon 35 500 €
33e : Benjamin Pollak 30 150 €
37e : Kalidou Sow 30 150 €
39e : Alexandre Reard 30 150 €
50e : Salem Cherrati 24 910 €
84e : Emrah Cakmak 16 670 €
93e : Fabien Motte 16 670 €
95e : Arnaud Enselme 16 670 €

Romain Capitaine

102e : Romain "Le-Capitaine" (Qualifié Winamax, photo) 14 430 €
112e : Jonathan Therme 14 430 €
114e : Antonin Teisseire 14 430 €
126e : Rabah Ait-Abdelmalek 12 080 €
133e : Sulaiman Sesay 12 080 €
140e : Jean Desmottes 12 080 €
155e : Julien Peffet 10 770 €
156e : Alain Goldberg 10 770 €
157e : Franck Makaci 10 770 €
174e : Jimmy Kebe 10 770 €

Antoine Labat

182e : Antoine Labat 10 770 €
208e : Imad Derwiche 9 740 €
213e : Jérémy Saderne 9 740 €
236e : Arthur Conan 8 900 €
241e : Jean-Louis Perez 8 900 €
244e : Paul-Pirès Trigo 8 900 €
245e : Ange Cucchi 8 900 €
253e : Éric Rabut 8 900 €
255e : Erwann Pécheux 8 900 €
264e : Fabrice Maltez 8 150 €

Jean-Claude Thomas

267e : Florian Bethouart 8 150 €
276e : Jean-Claude Thomas 8 150 €
278e : Christophe Palmeri 8 150 €
284e : Mohamed Touahri 8 150 €
290e : Parham Ahoor 8 150 €
291e : Florian Bordet 8 150 €

Mais aussi...

Leo Margets

92e : Mustapha Kanit (Italie, Team Winamax) 16 670 €
118e : Leo Margets (Espagne, Team Winamax) 14 330 €

Il s'y voyait déjà

- 2 septembre 2018 - Par Flegmatic

Haoxiang Wang termine runner-up d'un heads-up qui lui tendait les bras
Il remporte 1 023 701 €, un an après avoir découvert le poker
Main Event 5 300 € (Finale)

Hoaxiang Wang

C'est le poing levé et le coeur vaillant que Haoxiang Wang s'est présenté ce midi au Casino de Barcelone. Sa toute première finale EPT, c'est dans la peau du chipleader qu'il l'abordait. Et leader il l'a été durant de longues heures aujourd'hui. C'est même lui qui s'est chargé d'éliminer Pedro Marques et Ognyan Dimov pour aborder le heads-up avec un avantage de presque quatre jetons contre un. Et puis il y a eu ce fameux "flip au flop", où la pièce est tombée du côté de Piotr Nurzynski, pour remettre tout de suite le Polonais sur les rails.

Wang venait de laisser passer sa seule et unique de remporter cet EPT. Et même si les deux larrons se sont échangés le leadership à de nombreuses reprises, la confiance et la dynamique avaient basculé d'un camp à l'autre. C'est quelques heures plus tard que fut enfoncé le premier clou sur le cercueil du Chinois. Après avoir payé un 3-bet de Nurzynski avec une paire de 9, et sur un board 743102, Wang check/back au flop avant de payer deux mises de 3,5 puis 12 (!) millions, et ne peut que s'incliner contre les Valets de Piotr.

Hoaxiang Wang OUT

L'étudiant du sud de la France tombe alors à 10 millions, soit 25 blindes. Une situation compliquée mais pas encore désespérée. Peu importe, le mal est fait. Quelques minutes plus tard, c'est passablement tilté que Wang découvre un flop AK6 avec son K2, suite à un limp de Nurzynski avec A9. Jetant négligemment les jetons à la croupière, il prend l'initiative avec une mise à 500 000, avant de check/call un premier barrel à 2 millions de Nurzynski sur un turn 7, avant d'être mis à tapis sur le 4 river.

Privé de jokers "Time Banks", il se résoud à payer après environ 20 secondes d'hésitation. Un call perdant. Qui offre du même coup la victoire à Piotr Nurzynski. Un scénario presque inenvisageable au moment où les deux jeunes hommes se sont retrouvés face à face, tant bon nombre d'observateurs s'accordaient sur le talent de Wang, capable d'alterner entre agressivité (parfois excessive) et apparente tranquilité. 

Hoaxiang Wang Rail

Au bord des larmes lorsque Nurzynski est congratulé une première fois par Joe Stapleton devant les caméras, Wang finit par craquer et s'effrondre en sanglots dans les bras d'un rail qui arrive immédiatement pour le consoler. À ce moment-là, plus rien ne compte. Pas même le gain de 1 023 071 € qu'il avait sécurisé quelques heures plus tôt. Pas même le Platinum Pass à 30 000 $ qui va l'emmener jouer l'un des plus beaux tournois de la planète aux Bahamas en janvier prochain. Seuls ressurgissent alors les mauvais choix et le sentiment d'être passé à un cheveu de quelque chose d'immense.

Qu'il ne s'y trompe pas : ce qu'a réalisé Haoxiang Wang est très grand. D'autant plus lorsqu'on se rappelle qu'il ne connaissait même pas les règles de notre jeu il y 18 mois. S'il ne se perd pas dans les parties de cash game enivrantes de Macao, où il a prévu de se rendre dès la fin de ses études à Nice, peut-être reverra-t-on le Chinois quelque part sur le circuit européen. La Chine n'a toujours pas de Champion EPT. Mais elle a gagné un nouveau champion.

Pour la gloire

- 2 septembre 2018 - Par Flegmatic

Le heads-up final a débuté
Largement derrière au départ du heads-up, Piotr Nurzynski est maintenant en tête

Main Event 5 300 € (Finale)

HU Haoxiang Wang

Le heads-up final de cet EPT Barcelone aurait pu être réglé en une poignée de minutes. Arrivé avec un tapis presque quatre fois supérieur à celui de son adversaire, avec 45,275 millions de jetons contre 12,575 millions (soit 150 BB contre 42), Haoxiang Wang était LE favori incontesté et incontestable des bookmakers. Mais la magie du poker de tournoi, c'est que rien n'est jamais écrit d'avance. La dernière preuve en date, c'est que Piotr Nurzynski mène désrormais les débats !

HU Piotr Nurzynski DU

Armé d'une belle paire de Rois, le Polonais 3-bet à 2 millions une ouverture de Wang, qui avait pris l'initiative avec J9. Une fois le flop 1098 dévoilé, tout va très vite : check de Piotr, mise de 2,2 millions chez "Hao", tapis, payé. C'est l'équivalent d'un flip pour le titre qui se joue alors, (53/47 en faveur de Nurzynski pour être précis). Une nouvelle fois, le "Seven !" est appelé très fort par le rail chinois, mais le turn est un 5 et la rivière un 6. Tout est à refaire pour Wang !

Remonté à 25 millions, le Polonais confirme ensuite sa remontée en passant devant le Chinois, grâce à plusieurs pots conséquents remportés. Histoire de dynamiser un peu tout cela et de s'épargner un duel interminable, les joueurs ont convenu avec l'organisation de réduire la durée des niveaux à 45 minutes. Que le meilleur gagne !

Rappel des gains négociés lors du deal
Haoxiang Wang 1 023 701 € (+ un Platinum Pass à 25 000 €)
Piotr Nurzynski 857 109 € (+ un Platinum Pass à 25 000 € en tant que vainqueur du last longer des qualifiés)
+ 180 000 € au vainqueur

Il est passé tout près

- 2 septembre 2018 - Par Flegmatic

Ognyan Dimov manque de peu le doublé EPT et termine troisième (725 621 €)
Juste avant, Pedro Marques s'était arrêté en quatrième place (698 369 €)
Main Event 5 300 € (Finale)

Ognyan Dimov

L'histoire aurait pu être très belle, gravée en lettres d'or dans les livres d'archives du circuit European Poker Tour. Elle restera finalement dans le domaine de l'anecdote. Après sa victoire à Deauville en 2015, Ognyan Dimov aurait pu être le deuxième joueur et premier homme à réaliser un doublé EPT, après Vicky Coren, qui plus est sur le plus gros Main Event de l'histoire du circuit. Il échoue finalement en deuxième place, mais sans regret apparent. Il faut dire que le Bulgare ramène 725 621 € de son voyage à Barcelone, bouclant un superbe été, qui avait démarré par un bracelet WSOP à 378 000 $.

Haoxiang Wang - Ognyan Dimov

Ce Main Event, c'est de l'eau pour Haoxiang Wang.

Quelques minutes après avoir perdu la moitié de son stack dans un coup développé contre Haoxiang Wang, le Bulgare s'est fait clouer par ce même Wang. Ses derniers 3,475 millions (11 blindes) partent au milieu depuis le bouton avec K7 et le Chinois trouve un call avec la pointure au-dessus, K8. Le rail bulgare a beau appeller le "Seven !" cher à Andre Lettau, leur pote ne trouve aucune aide sur le board, et quitte ce Main Event avec le sourire. À très vite Ognyan !

Pedro Marques

Plus tôt, sans doute décomplexé par la conclusion du deal qui lui assurait 698 369 €, Pedro Marques (tout sourire ci-dessus, au moment de la présentation des finalistes) s'était éclipsé en quatrième position, sur un 3-bet shove un peu ambitieux avec A3, pour un peu plus de 20 blindes? Haoxiang Wang, encore lui, qui avait ouvert avec une paire de 10, est tout heureux de payer et de faire grossir encore un peu plus son avance au classement.

Pedro Marques Rail

Le rail portugais a prié très fort, mais les dieux du poker ne sont pas venus en aide à leur champion.

Le heads-up de cet EPT Barcelone 2018 est donc avancé, avec un très net avantage à Wang face à Piotr Nurzynski. On vous présente ça très vite.

Le big deal

- 2 septembre 2018 - Par Flegmatic

Haoxiang Wang, Piotr Nurzynski, Ognyan Dimov et Pedro Marques s'entendent sur un deal à 4
Main Event 5 300 € (Finale)

Finale Deal 4

La dernière pause en date fut légèrement plus longue que prévue et pour cause : le tournament director Toby avait sorti l'ordinateur pour discuter chiffres avec les quatre derniers joueurs de ce tournoi. Le plus gros Main Event EPT de l'histoire va-t-il s'achever sur un deal ? Pour être honnête, ce fut notre première question lors du Day 2, en découvrant l'échelle des gains prévue par l'organisation, et ses énormes paliers sur la fin. Et même si les discussions semblaient mal engagées, notamment à cause d'un Ognyan Dimov que l'on ne sentait pas pleinement satisfait, les quatre larrons ont réussi à se mettre d'accord sur une nouvelle répartition à l'ICM.

Au cas où vous vous poseriez la question, oui, un deal à quatre en finale d'un Main Event c'est rare, très rare. Inédit ? Je ne m'y risquerai pas, même si ma propre mémoire et celle des puits de science qui m'entourent (dont plusieurs confrères français et étrangers et notre directeur de tournoi préféré Thomas Gimie), nous font défaut pour trouver ne serait-ce qu'un précédent.

Finale Deal Ognyan Dimov

Face à tant de zéros qui défilent, les conseils d'une poignée de potes ne sont pas de trop avant de prendre une décision. Pas vrai Ognyan Dimov ?

Voici donc les gains que se sont assurés les quatre derniers joueurs de cet EPT Barcelone :

Haoxiang Wang (24,9 millions de jetons) : 1 023 701 €
Piotr Nurzynski (14,4 m.) : 857 109 €
Ognyan Dimov (10,05 m.) : 725 621 €
Pedro Marques (8,45 m.) : 698 369 €

Finale Deal Trophée

Ne reste donc plus qu'à répartir 180 000 € et un Platinum Pass à 25 000 € (correspondant, pour rappel, au buy-in du PS Players Championship qui aura lieu aux Bahamas en janvier), qui reviendront au vainqueur, en plus du trophée ci-dessus. À noter que Nurzynski et Dimov sont encore en course dans un last longer pour un autre Platinum Pass, entre tous les joueurs qualifiés pour ce Main Event via des tounois live ou online. Si les deux viennent à s'affronter en heads-up, chacun en recevra un. 

Seul joueur a s'être octroyé un gain à sept chiffres Haoxiang Wang s'est potentiellement assis sur 600 000 €, mais peut tout de même faire grimper son résultat à plus d'1,2 million d'euros. Ce qui resterait donc une très bonne journée.

Pour la postérité, voilà ce qui était prévu jusque-là (oui, cela fait une énorme différence avec le deal) :

Vainqueur : 1 611 500 €
Runner-up : 859 050 €
3e : 590 000 €
4e : 424 250 €

Messieurs, vous voilà libérés de toute pression pécunière. Maintenant, place au jeu !