Winamax

Day 1B : le bilan chiffré

- 2 mai 2023 - Par Fausto

PokerStars European Poker Tour presented by Monte-Carlo Casino®️

Day 1A
: 363 inscriptions / 104 restants (dont 18 FR) - Chipleader : Nicola Grieco (Italie) 325 000
Day 1B  : 700 inscriptions / 228 restants (dont 42 FR) - Chipleader : Samy Boujmala (France) 339 000

Top 10

Wheeler

Samy Boujmala  339 000
Mitchell Hynam 316 000
Jean-Marc Cristiani 287 000
Antonio Calabro 255 000
Jason Wheeler 250 000
Aleksejs Ponakovs 245 500
Kenan Taylor 232 000
J.A. 231 000
Corel Theuma 219 500
Artur Martirosian 215 500

42 Français

Astima

Samy Boujmala 339 000
Jean Marc Cristiani 287 000
J.A. 231 000 
Julien Sitbon 209 000
Clément Thumy 174 000
Christopher Chaudey 168 000
Steve Savio 157 000
Romain Lewis (Team Winamax) 156 000
Mourad Shaimi 154 000
Jacques Der Megreditchian 154 000

Russo

Gangzhou Hu 127 500
Aurélien Russo 122 000
Jonathan Khalifa 101 000
Jeremy Palvini 100 000
Arnaud Enselme 98 000
Alexandre Landron 94 500
Adel Naoun 87 000
Stéphane Gabarre 85 500 
Nicolas Julien 76 000
Sonny Franco 68 000

Gabarre

Bruno Lopes (Team Winamax) 66 000
Nathaniel Zerah 64 500
Arnaud Mattern 64 000
Olivier Paris 60 500
Sebastien Le Baron 55 500
Serge Chechin 53 000
Yannick Galley 51 500
Julien Veyssiere 49 5000
Johann Greboval 46 500
Joseph Carlino 46 500

Alain Riss 44 500
Yann Helwig 44 500
Eric Sfez 43 500
Guillaume Walch 42 500
Patrick Caverivière  41 000
Ouri Cohen 39 500
Jérôme Arnaud 38 500
Gaelle Baumann (Team Winamax) 33 500
François Pradervand 31 000
Yann Pineau 30 000

Antoine Saout 26 500
Mikael Guenni 25 500

Reste du field (sélection)

Daisuke

Dinesh Alt (Suisse) 182 500
Andriy Lyubovetskiy (Ukraine) 176 000
Daisuke Ogita (Japon) 164 500
Parker Talbot (Canada) 136 000
Erik Seidel (USA) 131 000 
Maher Nouira (Tunisie) 120 000
Dario Sammartino (Italie) 100 500
Marle Cordeiro Spragg (UK) 98 500 
Benjamin Spragg (UK) 96 000
Marton Czuczor (Hongrie) 92 500

Seidel

Daniel Dvoress (Canada) 73 000
Manig Loeser (Allemagne) 61 500
Jordan Saccucci (Canada) 46 500
Mehdi Chaoui (Maroc, Team Winamax) 45 500
Magnus Carlsen (Norvège) 38 500

Marle

Tapis moyen : 92 100
Blindes au départ du Day 2 : 1 000 / 1 500 / 1 500

W puissance 4 et tsunami tricolore

- 2 mai 2023 - Par Fausto

Une vague bleue a déferlé sur la salle des étoiles. 42 tricolores gagnent leur place au Day 2. Samy Boujmala surf sur le run au point de terminer chipleader du jour, tandis que Romain Lewis embarque le quatuor de Team Pro. Additionné aux trois premiers qualifiés du Day 1A, cela fera donc 7 représentants du W rouge au Day 2. Le récap' de ce Day 1B.
PokerStars European Poker Tour presented by Monte-Carlo Casino®️
Main Event 5 300 € (Fin de Day 1B)

Chaoui Kool Shen Lewis

Euh, attendez les gars, on n'a pas oublié Gaëlle ?

« C’est pas possible, on n'a pas le droit de gagner un flip, s’emporte Bruno Lopes, hurlant dans l’entrée tandis que tous les joueurs quittent la salle des étoiles. Kool Shen a beau avoir lâché le micro depuis deux ans, il a toujours la voix qui porte. J’ai 66k, j’aurai dû en avoir 200 !

- C’est bon Bruno, on est au Day 2, tente de calmer Romain Lewis !
- Arrête, arrête ! Tous les ans, c’est la même chose : impossible de gagner 1 € à Monaco ! Ça dépasse l’entendement ».

Kool Shen a donc gardé sa voix grondante, mais aussi son sens du troll. Le runner-up High Roller de l’édition 2022 (pour 700 patates, tout de même) est en réalité dans un exercice cathartique. Il purge ses passions intérieures, ce run destructeur qui, visiblement, lui a fait perdre ses deux derniers flips. Rien d’alarmant. Bruno sera du Day 2 EPT Monte-Carlo, avec un stack non négligeable de 40 blindes, en compagnie de ses collègues du Team.

Kool Shen

Romain Lewis, Mehdi Chaoui et Gaëlle Baumann accompagneront en effet le rappeur et rejoignent donc Davidi Kitai, Pierre Calamusa et Estelle Cohuet au Day 2.

Tombés rapidement sur ce Day 1B, Alexane Najchaus, Adrian Mateos et Joao Vieira manquent à l’appel, mais le Team W réalise tout de même un joli sept sur onze (avec Maxime Manzone, qui n'a pas retenté le coup aujourd'hui). Évidemment, certains ont dû passer par la case re-entry, mais le Team débarquera en nombre, et correctement stacké pour la suite de la bataille.

Sur ce Day 1B, c’est Romain qui mène le bataillon. Parti comme une balle en montant quatre startings sur les deux premiers niveaux, Lewis a manœuvré pendant de longues heures sans trop bouger, avant de remettre un coup d’accélérateur sur l’une des dernières mains du jour.

Lewis

« Ce départ ? C’était dingue. Monter quatre starting si vite sur un Main Event EPT, je n’ai jamais entendu ça. Mais je savais que ça ne pouvait pas durer. Je suis descendu à 80 000 avant de remonter sur ce dernier coup, raconte Romain. Ce n'était pas compliqué. Je fais flush over flush. Il open 76, je flat QJ, la flush rentre turn et je check-call trois fois ». Et voilà comment baguer 156 000 jetons pour un Day 2 EPT.

Baumann

Le reste du Team navigue dans des hauteurs plus humaines. En mode "survivor" depuis le début de journée, Gaëlle Baumann s’est magnifiquement accrochée pour revenir de 5 000 à 50 000 jetons. La fin de partie n’a pas été plus aisée, mais Gaëlle assure l’essentiel en mettant 33 000 pions dans le sac. Obligé de passer par la case re-entry, Mehdi a quant à lui vécu « une journée de mort » mais reviendra tout de même avec 30 blindes pour son premier EPT sous les couleurs du W rouge.

Boujmala l'élu

Boujmala

Côté français, on compte aussi quelques gros stacks… Et même le chipleader du jour. Samy Boujmala a marché sur les tables tout le long de la journée pour monter 339 000 jetons, soit le plus gros tapis des deux jours cumulés. Pour ce faire, il a notamment profité d’un set-up agréable pour raser le colosse Omar Del Pino.

Après une série de raises pré-flop, le vainqueur WPO Madrid a mis ses 145 000 jetons au milieu avec As-Roi… quand le Sudiste tenait deux As. Mais pour témoigner du run good de Samy, je vous partage cette anecdote rapportée par le reporter de ClubPoker. « Le croupier deal les cartes et flash un 2 au moment de servir Samy. Il lui ressert donc une carte, un K. Et la première carte de Samy, c’était un K, et il passera de 60 000 à 120 000 sur ce coup ». Pas de doute, aujourd’hui, les Dieux du Poker avaient élu Boujmala.

Thumy

Derrière le Sudiste, signalons les beaux tapis de Julien Sitbon et Clément Thumy. Absent depuis un paquet d’années, l’ex Team Pro Eurosport n’a rien perdu de son adresse cartes en mains. 174 600 pour le revenant. Ca bag gros également chez J.A., Jean-Marc Cristiani, Christopher Chaudey, Aurélien Russo, Mourad Shaim et Steve Savio.

Palvini

Jeremy Palvini aka Monsieur "Je deep run tous les tournois que je joue depuis quinze jours" s'offre un nouveau Day 2, avec tout pile 100 000 pions.

Russo Parker

Le jeune grinder Aurélien Russo a passé une belle journée de poker. De belles pilasses montées et de bonnes batailles avec Parker "Tonkaaaa" Talbot. 122 000 pour le demi-finaliste EPT Paris.

Ca passe aussi pour Jeremy Palvini, Arnaud Enselme, Alexandre Landron, Sonny Franco, Aurélien Russo, Arnaud Mattern, Olivier Paris, Antoine Saout ou encore Eric Sfez. Et je ne vous parle ici que des gros noms : 42 Français franchissent l’obstacle du Day 1, soit un cinquième du field restant.

Record en vue ?

Ils sont au total 228 à mettre les jetons dans le sac. Notre fameux « bilan chiffré » vous permettra d’y voir plus clair mais notons déjà les super-stacks de Jason Wheeler, Aleksejs Ponakovs, Artur Martirosian ou encore Dinesh Alt. Le Suisse a notamment profité d’une belle rencontre AA contre KK, tandis que Gianluca Speranza avait lui aussi envoyé ses quelques dernières blindes avec QJ. Après avoir rasé Marrakech le mois dernier (avec deux tables finales, dont la deuxième place du High Roller), le septuple vainqueur SCOOP fera partie des joueurs à suivre sur cette suite de Main Event. Le chipcount complet de ce Day 1B est à retrouver ici

High Stakers

Pour ne pas se mélanger à la plèbe, les High Stakers Christoph Vogelsang, Timothy Adams et Seth Davies se sont installés un petit salon entre leur trio de table.

Voilà pour cette deuxième séance de qualification. 104 + 228 = 332 qualifiés sur 363 + 700 = 1 063 inscriptions. Des chiffres non définitifs puisque les joueurs auront toujours la possibilité de re-entry avant le coup d’envoi du Day 2. Il faudra donc très exactement 36 réinscriptions pour battre le record du mythique EPT 2016 (1 098 entrées), cuvée Jan Bendik.

Carlsen

Un invité surprise pour finir : Tandis que Ding Liren remportait hier le titre vacant de champion du monde d'échecs au nez à et à la barbe de Ian Nepomniachtchi, le multiple tenant du titre Magnus Carlsen préférait se faire une petite partie de poker sur la côte monégasque. La légende norvégienne apparaît de plus en plus régulièrement sur les grandes places pokeristiques mondiales. Le nom du champion apparait dans les profondeurs du chipcount, mais reviendra tout de même demain avec 38 000 pions, pour montrer ses skills pokeristiques.

Sitbon mène la délégation

- 1 mai 2023 - Par Fausto

Contrairement à hier, plusieurs Français s’invitent dans le haut du chipcount. Julien Sitbon porte le drapeau, devant Samy Boujmala, Alexandre Landron ou encore Adel Naoun.
PokerStars European Poker Tour presented by Monte-Carlo Casino®️
Main Event 5 300 € (Day 1B) - Blindes 500 - 1 000 Ante 1 000

Sitbon

C’est un tout droit pour l’instant pour le numéro 1 français. Gros dès le début de journée, Julien Sitbon continue de prendre de l’embonpoint, avec à l’instant, un nouveau bon pot pour flirter avec le double quintal.

Open Omar Lakhdari 2 000, payé par le CO ainsi que par Julien au bouton. 108Q sur le flop. Ça check jusqu’à Sitbon qui envoie un premier bet à 3 000. Seul le CO s’acquitte de cette mise pour voir la turn 2. Check et second bazar du Français qui fait 12 900. Payé encore. La river K freinera l’action. QJ chez le CO, 108 chez Julien, la double paire est bonne. 193 000 pour le Français.

Landron

Ce joueur ne fait pas de bruit, mais crush doucement le circuit. Ses performances de l’année dernière ont tout de même attiré l’attention. Pour son premier EPT Monte-Carlo, Alexandre Landron enchainait un deep run sur la Cup, une deuxième place sur un Hyper Turbo à 1 000 € (derrière un certain Nicolas Vayssières), une 2e place sur le Mystery Bounty (pour 103 patates) et la win sur le 2 100 € 6-max (pour 60 bâtons). Pas mal pour un néophyte du Live.

Pour son retour en Principauté, Alexandre Landron montre encore ses qualités de grinders. Un deep run sur le FPS, et déjà 130 000 jetons sur ce Main Event. Pour autant, le joueur est incapable de me donner une HH. « J’ai gagné pas mal de petits coups » disait-il il y a trois heures, « de la grind » un peu plus tard, et tandis que je repasse « seulement deux petits pots 3-bet ». On retentera notre chance pour avoir une grosse main, mais en attendant, Alexandre poursuit l’érection, tout en tranquillité.

Ponakovs

Samy Boujmala et Adel Naoun comptent également plus de 130 000 jetons, soit un peu plus de deux fois l'average. Romain Lewis a très légèrement dégrind, mais maintient le cap au-dessus des 100 000. Dans des sphères un peu plus lointaines, Aleksejs Ponakov (photo) marche sur sa table pour être le premier à passer la barre des 200 000.

Mille pour le diner

- 1 mai 2023 - Par Fausto

Salle

Comme prévu, le Day 1B attire un field plus massif et plus hétérogène que le premier flight. 637 inscriptions au tableau, alors que les joueurs reviennent de dinner-break. Avec les 363 d’hier, nous atteignons très exactement la barre des mille joueurs. Petit tour en images des quelques visages de ce Day 1B.
PokerStars European Poker Tour presented by Monte-Carlo Casino®️
Main Event 5 300 € (Day 1B)

Mattern Botez Zerbib
Deux hommes qui ont chatté leur seat-draw. Arnaud Mattern et Jérome Zerbib escortent Alexandra Botez sur ce début de soirée

Zarbo
"Le mec à ma gauche, c'est son premier tournoi. Il a voulu raise sur le premier niveau, on lui a expliqué qu'il devait annoncer ou mettre plusieurs jetons, sinon c'était un call" - Giuseppe Zarbo, qui lui, a déjà quelques Main Events EPT au compteur.

BIgot Seidel
Un jeune crusheur aux côtés d'une jeune légende. Fabrice Bigot aux premières loges pour observer les moves d'Erik Seidel, qui s'apprête à re-raise tapis river sur un board 8225J quand son adversaire sortait du bois avec un lead 3/4 pot river. Snap-fold et voilà Seidel avec 70 000 jetons.

Sitbon
Le numéro 1 GPI France tient son rang sur ce début de Main Event. Julien Sitbon approche les 100 000 jetons, seulement devancé au chipcount tricolore par Romain Lewis.

Rodrigues Enselme Guichard
Un joli trio Mickael Rodrigues - Paul Guichard - Arnaud Enselme, avec déjà un beau 90 000 pour le Team Pro Unibet.

Thumy
Le come-back de Clément Thumy ! Auteur déjà d'un beau deep run sur le FPS, l'ex Team Pro Eurosport Poker enchaine avec le Main Event.

Paris
Mehdi Chaoui, Gianluca Speranza, William Kassouf à table ? Pas de quoi faire peur à Olivier Paris, qui de toute façon, ignore totalement qui sont tous ces joueurs. 80 000 pour le vainqueur MPO.

Sacucci
Le braqueur de Prague aimait déjà le circuit EPT avant son sacre. Hors de question pour Jordan Sacucci de louper cette étape princière.

Massou
La grise mine pour Michel Cohen. Massou s'est embarqué à tapis dans un duel de blindes. Raise, re-raise, tapis, payé. A-J pour le docteur, qui devra trouver un As pour abattre les deux Dames de son voisin. Le flop ? QQ8. Direction les re-entry !

Del Pino
Le vainqueur WPO Madrid est désormais en quête d'un grand titre international. Omar Del Pino revient de 15 000 à 80 000 pour sa deuxième tentative dans ce Main Event.

Jozonis
"Est-ce que je pourrais avoir un autographe après ?" troll Maher Nouira en direction de Tomas Jozonis. Le Lituanien, finaliste ici même lors d'une édition restée dans les annales, est de retour dans la salle des étoiles.

Sidhu
Le Britannique Kully Sidhu en quête d'une quatrième table finale EPT.

Bedell
Un chapeau qu'on voit partout sur le circuit, ainsi que dans les dernières Winamax Live Sessions : l'inimitable Tom Bedell !

Shylko
Un visage juvénile qu'on ne connaissait pas il y a trois mois et qui se fait désormais mitrailler de partout. Le vainqueur PSPC Bahamas Aleksandr Shylko a fait le déplacement à Monaco.

Cordeiro
Peu de femmes dans ce portofolio. C'était pour mieux mettre en avant la gagnante du Ladies Event, Miss Marle Cordeiro Spragg.

Gaëlle repart de plus belle

- 1 mai 2023 - Par Fausto

Après un faux départ, Gaëlle Baumann revient avec un stack tout neuf, sans besoin de re-entry. En revanche, Adrian Mateos lui a rechargé le tapis en passant par la caisse, pour atterrir à la table d’un Stéphane Gabarre en grande forme.
PokerStars European Poker Tour presented by Monte-Carlo Casino®️
Main Event 5 300 (Day 1B)-  Blindes 300 - 600 Ante 600

Baumann

« C’était dur, confesse la Strasbourgeoise. J’étais tombée à 10 blindes dès le troisième niveau ! J’ai fait un gros fold avec trips, je pense que c’était bon, et c’est simple, je n’ai pas gagné un coup ». Trois heures de néant, puis O RLY réenclenche la marche avant, avec un peu de réussite. « J’ai re-steal avec 9-9, je suis tombé contre deux Rois et j’ai fait le 9 river. Puis derrière, je fais encore tapis avec 9-9 et je gagne le flip contre As-Dame ». 

Deux fois deux 9 et un stack tout neuf pour Gaëlle, de retour à 30 000 jetons à l’approche du dinner-break.

Adrián Mateos, lui, a dû passer par la caisse pour revenir au stack de départ. Comme en témoigne ce message posté sur le chat du groupe Winamax, la première tentative a plutôt été rapide.

La máquina débarque sur sa nouvelle table, dominée par un certain Stéphane Gabarre. « Il y a Martin Jacobson qui vient de sauter. Le temps qu’il se lève, voilà Mateos qui s’assoit à sa place. C’est bien, ça garde un petit de pression sur la table » raconte le speaker du Parc des Princes. Pour l’instant, la pression, il la boit plus qu’autre chose. 90 000 jetons déjà pour Stéphane, qui frappe plutôt bien les boards depuis le début de partie.

Gabarre

« J’ai fait deux gros coups pour monter. Open d’un short, je lui reviens dessus pour 3 500, il fait tapis 9 000 et je paie avec 99. Il a 1010 et ça vient J9J. Le deuxième est encore plus difficile. J’open J10, un Espagnol call et le flop vient AKQ. Check et je check-back. Il a paire de 4 et ça fait turn 4. Il envoie un peu, je paie. River brique, il fait 6 000 et je raise 18 000. Il commence à répéter « c’est pas possible de check-back avec les nuts, c’est pas possible » avant de payer avec son brelan. Puis il a dit “ah, c’est possible en fait” ». 90 000 pour celui qu'on avait déjà vu deep-run le dernier EPT Prague.