masquer le menu

Antonio Buonanno vainqueur du Main Event de l'EPT Monte-Carlo

- 3 mai 2014 - Par Kinshu

La dixième saison du circuit européen vient de se refermer avec le dénouement du tournoi principal de l'étape de Monte-Carlo. Retour sur une semaine riche en émotions.

Le vainqueur du Main Event Antonio Buonanno (crédit photo : Neil Stoddart)

Contrairement à l'an passé, où le casting final du tournoi principal avait fier allure avec des joueurs de renommée internationale tels que Jason Mercier, Jake Cody, Daniel Negreanu, Johnny Lodden ou encore le vainqueur Stephen O'Dwyer, cette édition a débouché sur un final diamétralement opposé. Seul point commun : l'absence de représentant tricolore, la meilleure performance française étant cette année à mettre à l'actif de Miroslav Alilovic (11e). En finale de cru 2014, huit joueurs à la notoriété quasi inexistante, des professionels du poker sans prétention, dont la présence sur le Rocher est due pour la plupart à une qualification remportée sur l'un des nombreux satellites en ligne pour l'événement. Mais c'est aussi ça la beauté de ce jeu : ce ne sont pas toujours les joueurs les plus aguerris, les stratèges les plus créatifs ou les techniciens les plus fins qui se retrouvent sur le devant de la scène. La victoire du Main Event de l'EPT Monte-Carlo est donc revenue cette année l'un de ces joueurs qui gagnent leur vie en jouant aux cartes dans l'anonymat le plus total : Antonio Buonanno, qui a triomphé de Jack Salter au terme d'un heads-up épique où les deux joueurs se seront échangés les coups pendant 10 heures et près de 240 mains ! En ayant remporté cette prestigieuse compétition, Antonio Buonanno va forcément passer de l'ombre à la lumière. Cet Italien de 47 ans qui écume le circuit professionnel depuis quelques années a accroché quelques belles places d'honneur à son palmarès. Son plus gros gain jusqu'à ce jour étant un prix de 231 147 dollars empoché l'été dernier en terminant au pied du podium d'un tournoi à 5000 dollars des World Series Of Poker. On est tout de même bien loin du prix de 1,245 million d'euros que vient de toucher cet ancien vendeur de vêtements reconverti en joueur de poker pro. Vous l'aurez compris, comme de nombreux vainqueurs EPT avant lui, Antonio Buonanno vient d'entrer dans une nouvelle dimension...

Mais ce n'est pas le tournoi principal qui nous aura fait le plus vibrer durant ce festival monégasque. Même si Sylvain Loosli a accroché dans cette compétition une belle 69e place synonyme de 21 800 euros, c'est les épreuves parallèles qui ont surtout captivé notre attention. Le tournoi à 5 300 euros tout d'abord, où Patrick Bruel a confirmé son retour au premier plan en se frayant un chemin en table finale de cette épreuve ayant attiré 187 joueurs. Le boss du Team Winamax retrouve de bonnes sensations autour des tables : deux mois après sa quatrième place au WPT L.A. Poker Classic, Patrick s'est classé cette fois troisième et gagné un prix de 93 350 euros ! 

 

Et puis il y a eu le tournoi Highroller à 25 500 euros, terrain de jeu des plus gros calibres internationaux, sur lequel Davidi Kitai est passé tout près de la victoire. Très longtemps chipleader, le Belge a bataillé ardemment en finale avant de rendre les armes en troisième position, n'ayant pu rivaliser avec la réussite de l'Allemand Philipp Gruissem, vainqueur du tournoi. Cette nouvelle performance a permis à Davidi d'encaisser 526 400 euros : c'est tout simplement le deuxième plus gros gain de sa carrière !

Ainsi se termine ce reportage de l'EPT Monte-Carlo. Nous nous retrouvons très vite, d'ici quelques semaines seulement, pour la première édition du festival SISMIX organisé à Marrakech du 21 au 25 mai.

Finale Main Event EPT Monte-Carlo - 10 600€ - 650 entrants
Vainqueur : Antonio Buonanno (Italie) 1 240 000€
2e : Jack Salter (UK) 765 000€
3e : Malte Moennig (Allemagne) 547 000€
4e : Mayu Roca (Colombie) 419 000€
5e : Magnus Karlsson (Suède) 332 000€
6e : Sebastian von Toperczer (Allemagne) 258 300€
7e : Kenny Hicks (USA) 188 500€
8e : Sebastian Bredthauer (Allemagne) 128 800€

Le heads-up le plus chiant de l'histoire

- 3 mai 2014 - Par Kinshu

Il est 5 heures du mat' à Monte-Carlo et le heads-up entre Antonio Buonanno et Jack Salter perdure depuis des heures et des heures. Pendant que les réguliers du circuit faisaient (ou font encore pour certains) la fête à quelques lieues de là, deux mecs sont en train de littéralement roupiller sur la table finale de l'un des plus beaux tournois de l'année. On peut les comprendre : il y a 475 000 euros d'écart entre la première et la seconde place, et puis un prestigieux titre à aller chercher. Mais quand bien même, pourquoi l'Italien et l'Anglais se sont mis en tête de battre le record du final de l'EPT Copenhague 2008 ou plus récemment de l'édition 2012 du tournoi danois ?

Malte traité

- 2 mai 2014 - Par Kinshu

Une poignée de mains après l'élimination de Mayu Roca, c'est Malte Moennig qui s'est fait décaver ! A l'instar du jeune colombien, le joueur allemand a également eu un très mauvais timing. Malte ouvre au bouton à 200 000, puis 4-bet à tapis pour 3,3 millions après le 3-bet à 550 000 de Antonio Buonanno en petite blinde. L'Italien n'en demandait pas tant, et snap avec AK. Complètement dominé avec A5, Malte regrette déjà ce qu'il vient de faire. Il le regrette encore plus après l'apparition d'un tableau ne venant pas à son secours. En terminant sur la troisième marche du podium, il touche néanmoins un joli lot de consolation (547 000 euros).

Roca rend beau l'âge

- 2 mai 2014 - Par Kinshu

C'est le Colombien Mayu Roca qui s'est incliné au pied du podium. Le dernier joueur non-européen en course a relancé à 215 000, puis 4-bet all-in pour près de 3 millions après le 3-bet à 500 000 de l'agressif Jack Salter. Ce dernier a payé debout sur la table avec QQ. Loin derrière avec 55, Mayu n'est pas parvenu à renverser la vapeur : éliminé à la 4e place du tournoi, il est récompensé de 419 000 euros.

Main Event : on a perdu la moitié des finalistes

- 2 mai 2014 - Par Kinshu

La moitié des finalistes du Main Event de l'EPT Monte-Carlo a chuté au cours de la cinquantaine de mains distribuées sur l'ultime table du tournoi principal de l'EPT Monte-Carlo. A quatre joueurs restants, l'Anglais Jack Salter demeure en tête du classement.

Sebastian Bredthauer a ouvert le bal des éliminations assez vite. Shortstack, l'Allemand a joué son va-tout en faisant tapis depuis le bouton avec A8 après une relance de Jack Salter au cutoff. Mais l'Anglais n'était pas en train de voler et l'a payé avec AK. Le flop a bien apporté une gutshot au jeune teuton mais la donne en est finalement restée là et Sebastien s'est donc incliné 8e (128 800 euros).

Kenny Hicks a été le suivant à quitter la table finale. Le joueur américain s'est retrouvé dans une situation de coinflip face à Antonio Buonanno : AK contre TT. La paire est restée en tête et Kenny a donc été éliminé en 7e position (188 500 euros).

Sebastian von Toperczer a lui chuté en 6e position (258 300€). L'Allemand a pris l'option de payer à tapis avec 77 après un 3-bet shove de son compatriote Malte Moennig en possession de TT. Sebastian n'a alors pas touché l'un de ses deux outs.

Les derniers joueurs sont restés à cinq un bon moment avant qu'une nouvelle élimination survienne, celle de Magnus Karlsson. Le Suédois a initié un plan à trois en faisant tapis avec 33. Car derrière, Malte Moennig a également engagé son tapis, avec 88, et Mayu Roca a lui payé avec 99. Un 8 au flop est venu faire quasiment tripler Malte et annihiler par la même occasion le tournoi de Magnus, éjecté en 5e position (332 000 euros).

Tableau de bord
4 joueurs restants (sur 650 entrants)
Prix assuré : 419 000€
Blindes 40 000/80 000 ante 10 000
Tapis moyen : 4,9 millions