masquer le menu

Pierre Calamusa et Kalidou Sow en demi-finales !

- 16 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Event #15 : Main Event 5 300 € (Day 4)

Kalidou Sow et Pierre Calamusa
Même s'il a fallu malheureusement dire au revoir à Jean Montury (36e pour 16 300 €), il est tout de même permis de se réjouir à l'aube des demi-finales du dernier gros tournoi européen de l'année 2017 : figurent au casting un pro du Team Winamax (suivi de très près par les équipes de Dans la Tête d'un Pro) et un grinder du circuit live Français très apprécié de ses pairs, en train de réaliser sa meilleure performance ever sur une épreuve à 5300 euros l'entrée.

Pierre Calamusa
"J'ai bien run", résumait Pierre Calamusa alors que se terminait le Day 4. "Je n'ai pas eu beaucoup de jeu, mais chaque fois que j'en ai eu, j'ai doublé, triplé, ou éliminé quelqu'un." Après un début de journée peu enviable (une succession de petits pots perdus), LeVietF0u a en effet réussi à battre deux Dames et deux 9 avec As-Roi pour tripler son tapis. Derrière, on l'a vu éliminer deux joueurs avant de naviguer au milieu d'une table très difficile. Car, on s'en doute, même pour un joueur ayant déjà disputé la finale du plus gros tournoi européen de l'année (Monte Carlo, 2016), la partie est tout sauf aisée à ce stade. "Tout le monde est très fort. Même parmi les joueurs que je ne connais pas. Un d'entre eux figure parmi les plus impressionnants que j'ai jamais vus."

LeVietF0u a déjà connu les joies du deep-run sur un gros 5300€ : l'impression de déjà-vu est-elle présente ? "C'est un peu similaire à Monte Carlo, c'est vrai, mais au final les sensations sont différentes, vu que justement, je suis déjà passé par là. Les tournois, c'est une affaire d'expérience : il faut apprendre à gérer le rythme, à maitriser ses émotions. C'est un marathon qui demande six jours pour être gagné. Là-dessus, j'ai appris pas mal depuis un an et demi."

En ce qui concerne les récompenses (elles commençent à "franchement rigoler", comme disait Gainsbourg:  38 400€ minimum, 775 000€ au bout du chemin lundi soir), Pierre s'est étonné de ne pas avoir regardé l'échelle des prix aujourd'hui : "C'est dingue, je n'ai pas la pression de l'argent. Je joue sans y penser alors ma bankroll en ce moment, c'est pas trop ça !"

Avec trente blindes pour entamer les demi-finales, Pierre aura effectivement besoin de faire parler son expérience des fins de MTT, tout en laissant de côté la pression des enjeux élevés.

Pierre Calamusa Table TV
Pierre Calamusa n'a plus que trois idées en tête : rejouer une grosse finale, 18 mois après l'EPT Monte Carlo, améliorer son score et, soyons fous, l'emporter !


Kalidou Sow
Les journées se suivent et se ressemblent pour Kalidou Sow. Et pas pour le meilleur : pour la deuxième journée de suite, Kalidou a tutoyé les cimes du classement en milieu de partie, avant de degringoler durant les derniers tours de jeu. On l'a vu remporter de très beaux coups aujourd'hui, notamment ce full majestueusement slowplayé avec trois checks successifs. Son tapis a même brièvement dépassé le million et demie.

Las : la dynamique des derniers tours de jeu, à base de 3-bets et 4-bets préflop, l'a vu lâcher pas mal de jetons à un moment où le moindre écart se paie cash. En plus de ça, Kalidou s'est mangé vers la fin un petit bad-beat valant 25 cruciales BB (AJ<A9). Plusieurs fois apercu en finale de beaux tournois "mid buy-in" au cours des deux dernières années (FPS Enghien, BPC Namur, BPT Toulouse...), Kalidou disposera de seulement 21BB pour tenter de décrocher le plus gros gain de sa carrière, et atteindre sa première finale sur un field à 5300 euros. Une carence en jetons compensée par une combativité à toute épreuve.

Les demi-finales du Main Event débuteront dimanche à midi précises. A l'heure où je rends l'antenne, le Day 1 du Highroller à 10,300 euros va bientôt se terminer. Plus de 230 inscriptions ont été enregistrées : bien entendu, nous publierons un point complet sur cette épreuve avant le coup d'envoi du Day 2, avec chipcount et galerie photo. En attendant, je vous souhaite une bonne nuit !

Benjo

Le XV de Prague

- 16 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Qui sont les 13 adversaires de Kalidou Sow et Pierre Calamusa en demi-finales du PS Championship Prague ?

Pierre Calamusa s'est montré très clair en fin de Day 4 : parmi les demi-finalistes du dernier gros tournoi européen de l'année, il n'y a que des "joueurs de classe mondiale", ou presque. "On peut espérer avoir, au mieux, un joueur un peu faible à sa table, pas plus." Des mots qui sonnent comme un avertissement pour ceux qui, moins bien informés que Pierre, pourraient penser que nous avons affaire à des demi-finales "random", dépourvues de grands noms établis.

Le chip-leader tchèque Michal Mrakes, par exemple, auteur de plays agressifs et d'au moins un hero call de génie aujourd'hui, affiche un palmarès live à un million de dollars, comprenant une victoire en juin sur le circuit Party Poker Million. Information cruciale : Mrakes débutera les demi-finales avec la position du LeVietF0u.

L'américain Jason Wheeler, de son côté, a accumulé plus de trois millions de dollars en huit ans, à la force du poignet : 136 résultats recensés sur Hendon Mob, dont un titre WPT (Amsterdam, 2015), une bague WSOP Circuit (Las Vegas, 2016), et un bracelet manqué de peu au Rio (2e d'un 1500$ en 2009). Venu de l'état de New York, Alex Foxen (celui avec la casquette de baseball immaculée) vient tout juste de remporter le plus gros gain de sa carrière : 1,134 million de dollars, glanés il y a deux semaines au Bellagio en finale du WPT Five Diamond Classic (il termine en deuxième place derrière Ryan Tosoc). Il ne disposera que d'une douzaine de blindes pour tenter de rééditer l'exploit.

Matas Cimbols
Matas Cimbolas est un visage familier de l'EPT. Les couvreurs l'aiment bien, parce qu'il a le bon mot facile, et aime bien taper la pose pour les photographes, y compris lorsqu'il est au beau milieu d'un coup où il vient de relancer UTG (c'est le cas sur le cliché ci-dessus). Le lituanien a déjà disputé une finale EPT (il avait sauté 8e à Deauville en 2015), mais c'est sur le circuit WPT qu'il a réalisé son plus beau coup : une victoire à 200K£ à Nottingham il y a trois ans. Longtemps short-stack lors du Day 4, sa fin de journée ne fut qu'une suite de gros pots gagnés, avec ou sans showdown.

Harry Lodge
Dernier Britannique en course, Harry Lodge s'est placé sur le podium du Crazy 888 des WSOP cet été (Guillaume Diaz faisait partie des finalistes), et a remporté en 2015 un gros 500£ à Nottingham.

EPT Prague
Quoi qu'il lui arrive dimanche et lundi, Gabriele Lepore va dépasser les 750,000$ de gains en live. Vainqueur de plusieurs beaux tournois en Italie (dont un WPT National Series à Venise), Lepore aura fort à faire avec moins de 20BB pour commencer le Day 5.

Thomas Lentrodt
Parmi les joueurs dont les Hendon Mob sont moins fournies : Thomas Lentrodt (photo), Valentyn Shabelnyk (mais il a l'air bien aggro, et dispose de plein de jetons), Colin Robinson (troisième américain de ces demi-finales), Navoy Golan, Aleksandr Mordvinov...

Le casting complet

Michal Mrakes (Rep. Tchèque) 4 945 000
Valentyn Shabelnyk (Ukraine) 3 225 000
Robert Heidorn (Allemagne) 2 485 000
Jason Wheeler (USA) 2 400 000
Colin Robinson (USA) 2 085 000
Navot Golan (Israël) 1 955 000
Matas Cimbolas (Lituanie) 1 615 000
Thomas Lentrodt (Allemagne) 1 520 000

Harry Lodge (UK) 1 360 000
Pierre Calamusa (France, Team Winamax) 900 000 (30BB)
Aleksandr Mordvinov (Russie) 820,000
Serhii Popovych (Ukraine) 710 000
Kalidou Sow (France) 640 000 (21BB)
Gabriele Lepore (Italie) 580,000
Alex Foxen (USA) 470,000

Il reste une heure à jouer sur 15 000 / 30 000 ante 4 000

Les prix restants à distribuer

Vainqueur 775 000 €
Runner-up 470 000 €
3e : 332 000 €
4e : 249 000 €
5e : 196 000 €
6e : 147 000 €
7e : 104 000 €
8e : 72 850 €
9e : 57 500 €
10e et 11e : 47 500 €
12e et 13e : 42 600 €
14e et 15e : 38 400 €

Une fin de journée en accéléré

- 16 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Event #15 : Main Event 5 300 € (Fin du Day 4)

Table TV
Lorsque l'on s'essaie au jeu des prédictions, il faut accepter que l'on peut parfois (souvent ?) se planter complètement. Ainsi, l'auteur de ces lignes, qui estimait impossible que l'on passe de 49 à 16 joueurs en l'espace des cinq niveaux programmés aujourd'hui - je pensais même que la chose pourrait prendre jusqu'à six niveaux. Résultat des courses : seulement quatre niveaux et demie ont été nécessaires pour obtenir les demi-finales, et donc les 16 derniers joueurs du PSC Prague, et la partie a été stoppée une heure avant l'heure prévue !

Joué à moitié, le Level 24 aura été le théâtre de cinq éliminations, rien que ça :

16 Diego Zeiter (Argentine) 34 200 €
17 Ivan Soshnikov (Russie) 34 200 €
18 Fatima Moreira de Melo (Pays-Bas) 30 000 €
19 Alessio Isaia (Italie) 30 000 €
20 Nir Levy (Israël) 30 000 €


Alessio Isaia
Vieux limier du circuit (dès 2009, il remportait un gros tournoi Italien Poker Tour à San Remo), Alessio Isaia a envoyé ses douze dernières blindes avec un prometteur J10, mais ne s'améliora pas face au Roi-Dame du chip-leader Michal Mrakes.

Fatima Moreira de Melo
Dernier visage véritablement connu du public international, Fatima Moreira de Melo a joué son 252e flip du tournoi, mais l'a perdu cette fois : un As-Roi qui ne s'améliore pas contre les 10 de Mrakes, encore lui. Avec cette 18e place, la légende du hockey sur gazon remporte un joli billet mais n'améliore pas son meilleur score sur l'EPT (16e à Barcelone en 2012). Devant les caméras, elle ne boudera pas son plaisir : "C'est pas grave, c'est le poker ! Des coups comme ça, j'en ai gagné aussi plein tout au long du tournoi."

Ivan Soshnikov
C'est avec 20BB et une paire de Valets qu'Ivan Soshnikov a tenté le tout pour le tout. Mauvaise pioche : Colin Robinson attendait le client de pied ferme avec les As. Le russe ne recevra aucune aide : il se contentera donc de la 17e place.

Digeo Zeiter
16 joueurs restants, objectif atteint, fin du Day 4 ? Oui, sauf qu'il faut d'abord terminer les mains en cours aux deux autres tables. D'autant qu'un argentin short-stack du nom de Diego Zeiter vient d'engager son tapis avec A10. Face à la paire de 3 de Robert Heidorn, Diego joue un flip, qu'il perdra au terme d'un board 4-J-2-9-J. Cette fois, c'était vraiment fini.

Pierre Calamusa / Matas Cimbolas
Peu avant la fin de la journée, Pierre Calamusa s'est plusieurs fois frotté au jovial (mais dangereux) Matas Cimbolas, notamment en batailles de blindes...

Pierre Calamusa / Hugo Pingray
... Et a pu compter sur le soutien des copains engagés dans le Highroller à 10,000€ (qui a débuté aujourd'hui, il durera trois jours), notamment le champion WSOP Hugo Pingray.

A venir : les impressions de nos deux demi-finalistes Français, et le listing des 15 prétendants au titre

Reçus 20 sur 20

- 16 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Event #15 : Main Event 5 300 € (Day 4)

Michal Mrakes
Le Tchèque Michal Mrakes est passé chip-leader au cours du Level 23

Fin de niveau animée après le redraw des trois dernières tables ! En une heure, on a perdu quatre joueurs supplémentaires pour faire chuter le compteur à vingt :

21 Lawrence Bayley (UK) 22 000 €
22 Dmitry Ponomarev (Russie) 22 000 €
23 James Mitchell (UK) 22 000 €
24 Hon Cheong Lee (Hong-Kong) 22 000 €


La sortie de Hon Cheong Lee vaut son pesant de cacahouètes : le joueur de Hong-Kong a poussé son tapis sur une rivière 4-4-4-8-2 avec... Q7 ! Devinez avec quoi Michal Mrakes l'a payé ? Une hauteur ! A10, pour être précis. Un call incroyable - il s'agissait qui plus est d'un gros pot ! - qui a permis au Tchèque de s'envoler au classement, au sommet duquel il trône avec plus de 3,8 millions.

Lawrence Bayley, lui, est tombé aux mains de Pierre Calamusa. Le coup est infiniment plus classique : une confrontation JJ/AK qui tourne à l'avantage du VietF0u grâce à l'apparition d'un Roi sur le flop (plus, en bonus, un As sur la rivière). Avec ce flip crucial, Pierre grimpe à 1,6 millions, mais c'est avec seulement 1 million qu'il partira profiter de la dernière pause du Day 4 une demi-heure plus tard, la faute à plusieurs petits pots perdus en succession avant le showdown : avec des blindes à 12 000/24 000, tout va très, très vite désormais, dans un sens comme dans l'autre.

Assis en face de Pierrot, Kalidou Sow dispose du même stack que Pierre : un million tout rond. Cela représente désormais 33BB, et les deux vont devoir tenir 90 minutes supplémentaires afin de composter leur ticket pour le Day 4.

Tableau de bord
20 joueurs restants (855 au départ)
Blindes 15 000 / 30 000 ante 4 000
Tapis moyen 1,3 m.
Prix assuré 30 000 €

 

Vivement DLTDP !

- 16 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Les trois dernières tables sont prêtes
Event #15 : Main Event 5 300 € (Day 4)


Dans la Tête d'un Pro
La dernière fois que les équipes de Dans la Tête d'un Pro avaient obtenu l'autorisation de poser leurs caméras sur un circuit PokerStars, c'était en janvier 2012 : cette année-là, Ludovic Lacay avait terminé à une honnête 58e place sur l'EPT Deauville (RIP), après s'être pris un bad-beat par l'Anglais Christopher Brammer.

Avance rapide presque six ans plus tard : nos vidéastes sont de retour et, c'est le moins qu'on puisse dire, ils n'ont pas fait le voyage pour rien. Depuis qu'ils ont jeté leur dévolu sur Pierre Calamausa en milieu de Day 2, après l'élimination d'Adrián Mateos Diaz, ils se régalent devant le festival LeVietF0u... et bientôt, ça sera votre tour ! L'intensité ne fait qu'augmenter, au fur et à mesure que diminue inexorablement le nombre de tables : alors qu'il ne reste plus que 2h30 à jouer en ce Day 4, seules trois tables sont encore actives.

Le premier tiers du Level 24 fut en effet animé, avec les éliminations successives de :

25 Daniel Barriocanal (Espagne, photo) 22 000 €
26 Gianluca Speranza (Italie) 22 000 €
27 Anatolii Zyrin (Russie) 22 000 €
28 Paul Michaelis (Allemagne) 18 900 €


Chip-leader quelques heures plus tôt, Zyrin a dégringolé suite à son semi-bluff raté contre Fatima Moreira de Melo, puis a perdu le reste avec un As-Dame ne tenant pas contre le Roi-9 off de Michal Mrakes, qui 4-bet all-in au bouton après le 3-bet du tchèque (pourquoi pas ! Ces sorties ont provoqué un retirage complet des tables. Les 24 derniers prétendants au titre sont maintenant répartis comme suit :

Table 1
1 Navot Golan
2 Harry Lodge
3 Alex Foxen
4 Jason Wheeler
5 Serhii Popovych
6 Diego Zeiter
7 Robert Heidorn
8 Dmitry Ponomarev

DLTDP
Nos deux derniers français sont réunis à la même table - pour la première fois je crois

Table 2
1  Aleksandr Mordvinov
2  Kalidou Sow
3 Ivan Soshnikov
4 Gabriele Lepore
5 Colin Robinson
6 Pierre Calamusa
7 Lawrence Bayley
8 Matas Cimbolas

Table TV
Dernière membre du Team Pro PS en course, Fatima Moreira de Melo est abonné à la table TV depuis l'installation du plateau, en début de Day 2. Entre autres sujets de discussion abordés par la hollandaise en direct sur le stream : le vibromasseur qu'elle a récemment offert à... sa maman.


Table 3 (Table TV)
1 Michal Mrakes
2 Valentyn Shabelnyk
3 Hon Cheong Lee
4 Fatima Moreira de Melo
5 Thomas Lentrodt
6 Nir Levy
7 James Mitchell
8 Alessio Isaia

Rail Kalidou
Jean Montury, Sonny Franco, Paul Tesdeschi, Alexis Fleur, Mathieu Selides.... Rail fourni pour encourager Kalidou Sow !

DLTDP
Les équipes de DLTDP restent debout toute la journée pour filmer des coups de poker, et tout ça pour qui ? Pour vous !