masquer le menu

Day 3 : 140 joueurs pour 127 places payées

- 14 décembre 2017 - Par Flegmatic

Day 1A : 193 joueurs / 77 restants (dont 4 FR) / Chip-leader : Michal Mrakes (République Tchèque) 202 700
Day 1B : 655 joueurs / 331 restants (dont 29 FR) / Chip-leader : Tsugunari Toma (Japon) 181 600
Day 2 : 415 joueurs / 140 restants (dont 12 FR) / Chip-leader : Paul Michaelis (Allemagne) 

Top 10

Prague
Paul Michaelis (Allemagne) 630 500
Omid Mojaverian (Iran) 597 500
Erik Walfridsson (Sudède) 536 500
Boris Kolev (Bulgarie) 510 500
Daniel Barriocanal De La Iglesia (Espagne) 504 000
Dimitrios Kalaroutis (Grèce) 417 00
Paraschos Stavridis (Grèce) 414 000
Fatima Moreira De Melo (Pays-Bas) 406 000
Kalidou Sow (France) 405 000
Robert Heidorn (Allemagne) 394 500

12 Français

Kalidou Sow 405 000
Arnaud Enselme 281 000
Francois Tosques 224 500
Pierre Calamusa (Team Winamax) 219 000
Alexis Fleur 212 500
Sonny Franco 174 500
Jean Montury 166 000
Jean-Jacques Zeitoun 163 000
Samy Ouellani 110 000
Quentin Lecomte 63 500

Guillaume Pau Davy 59 000
Yorane Kerignard 44 000

Reste du field (sélection)

Xixiang Luo (Chine) 377 500
Dominik Panka (Pologne) 320 500
Matas Cimbolas (Lituanie) 271 00
Marti Roca De Torres (Espagne) 225 500
Jason Wheeler (USA) 221 000
Gianluca Speranza (Italie) 202 000
Dermot Blain (Irlande) 194 000
Igor Kurganov (Russie) 160 000
Gavin O'Rourke (Irlande) 146 000
Jack Sinclair (UK) 92 500

Vlad Darie (Roumanie) 81 500
Ihar Soika (Belarus) 44 000

Tableau de bord
140 joueurs restants (sur 855 au départ)
127 ITM
Blindes 2 000 / 4 000 ante 500
Tapis moyen 183 000

Kalidou Sow, large chip-leader français aux portes de l'argent

- 14 décembre 2017 - Par Flegmatic

Event #15 : Main Event 5 300 € (Fin du Day 2)
Pierre Calamusa seul rescapé du Team Winamax
Kalidou Sow chipleader d'un clan tricolore réduit à 12 joueurs
Il reste 140 joueurs pour 127 payés

Prague
Prague, 21 heures. Tradition sur le circuit PS Championship (et, avant, sur l'EPT) : le Day 2 du Main Event se termine beaucoup plus tôt que les deux Day 1, permettant aux médias accrédités d'aller se défouler sur le tournoi boucherie reservé aux journalistes. Résultat : la salle de presse est déjà vide. Tandis que mon confrère Flegmatic se depêche de finir son paragraphe consacré à l'unique rescapé du Team Winamax au terme du Day 2, je suis moins pressé : mes envies se tournent plutôt vers une assiette bien remplie qu'un tournoi de poker hyper turbo.

Ce que je retiendrai de mon premier jour sur le PS Championship Prague 2017 (oui, je sais, j'arrive en retard) ? Des chaises qui grincent. Non, c'est pas une blague, mais bien le premier truc que j'ai remarqué en entrant dans le sous-sol de l'hôtel Hilton : chaque fois qu'un joueur assis bougeait son fauteuil pour laisser passer un joueur ou un croupier, ça n'a pas loupé. Le grincement. Stridant. Perçant. Epuisant pour qui a les oreilles sensibles, comme l'auteur de ces lignes. KRIIIIIIK. KRIIIIK. KRIIIIIK. Toute la journée. Non-stop. "Je crois que c'est pas les mêmes chaises que les années précédentes", a glissé un superviseur. "Merci Benjo, jusque-là j'avais pas remarqué, maintenant j'entends que ça", a glissé un joueur du Team Winamax. De rien Pierre, je suis là pour informer après tout.

Bon, sinon, le Main Event a progressé en ce Day 2. De 415 sur la ligne de départ (parmi un total de 855 inscrits sur les deux Day 1), ils ne sont plus que 145 après six niveaux de 75 minutes. On a perdu pas mal de joueurs dans le clan français (liste complète des bustos en fin d'article), dont la quasi-totalité du Team W. 12 (sur 34 au départ ce matin) reprendront le combat vendredi.

Kalidou Sow
En tête de la troupe tricolore : Kalidou Sow, avec 405 000, un stack suffisant pour le placer dans le Top 10. "Ils lui ont fait des livraisons taille XXL", a commenté Jean Montury, assis en face de Kalidou durant une bonne partie de la journée. Comme lorsque ce joueur bien stacké a décidé de payer le 4-bet, puis les 3 "barrels" de Kalidou avec As-Roi sur un "baby board" : le français était armé avec les As. "Il y a eu plusieurs coups comme ça", rigole Kalidou, avant de nous raconter un coup un peu plus difficile : une paire de Valets bien négociée contre un joueur transformant son 8-9 en bluff sur Roi-8-4-Roi-2. "J'ai grind", résume t-il avant de nous quitter, "il y a eu plein de coups intéressants !"

Derrière, Arnaud Enselme avec 291 000. Un montant que le jeune grinder nous a annoncé avec le sourire : "Je viens de faire deux As contre As-Roi juste avant la fin !" Le genre de coup "tout fait" qui ravit toujours, surtout à la fin d'une journée compliquée. Même topo pour Alexis Fleur, passé par la case "double up" alors que le gong s'apprêtait à retentir. Avec un peu plus de sueurs froides : "Je paie une relance au bouton avec deux 10. Flop 9-4-3 avec deux piques. Il checke, je mise, il check/raise 30,500, je fais tapis 95,000, il paie avec Roi-Dame de pique. Un bon flip pourri ! Turn 4, rivière As, pas de pique." Le runner-up du SISMIX 2016 respire, et composte son ticket pour le Day 3 avec un stack au dessus de la moyenne.

D'autres joueurs nous résument leur journée en une poignée de mots seulement : "C'était dur" (Jean-Jacques Zeitoun, 163,000), "Journée de merde" (Jean Montury, 166,000), "Bon, c'est l'heure d'aller aux putes" (nan je déconne, personne ne m'a dit ça). Parmi les joueurs en difficulté (moins de 20BB) : Quentin Lecomte, Yorane Kérignard, et Guillaume Pau Davy.

Les 12 français du Day 3

Kalidou Sow 405 000
Arnaud Enselme 281 000
François Tosques 224 500
Pierre Calamusa (Team Winamax) 219 000
Alexis Fleur 212 500
Sonny Franco 174 500
Jean Montury 166 000
Jean-Jacques Zeitoun 163 000
Samy Ouellani 110 000
Quentin Lecomte 63 500

Guillaume Pau Davy 59 000
Yorane Kérignard 44 000

Team Winamax : LeVietF0u en sauveur

Kool Shen
Avant même le début de ce Day 2, les chiffres ne plaidaient pas en leur faveur. Sur les huit membres du Team Winamax, engagés sur une journée qui allait voir disparaître plus de la moitié du field (65% pour être exact) huit avaient un tapis inférieur à la moyenne. Si certains n'auront pas joué plus de deux niveaux, comme Gaëlle Bauman - un flip perdu pour remonter à vingt blindes -, Sylvain Loosli - tombé contre les As en table télévisée - Kool Shen - victime de "l'horreur de l'année" - Adrián Mateos - un lancer de pièce, encore -, d'autres ont tenu un peu plus longtemps, à la manière d'un Davidi Kitai qui s'est vaillamment battu, mais qui n'a jamais réussi à sortir de la zone short stack, avant de perdre lui aussi face à une paire d'As. Enfin, juste avant que le coup de sifflet final ne retentisse, c'est Romain Lewis qui a rejoint le camp des déçus, sur un hero call un peu ambitieux.

Pierre Calamusa Bagging
Au final, au terme des six niveaux de 75 minutes disputés aujourd'hui, il n'en reste donc qu'un. Le seul, l'unique, le magnifique, l'irrésistible, l'insubmersible (ah, on me fait signe que j'en fait trop), Pierre Calamusa. Nouveau héro de Dans la Tête d'un Pro après la sortie de notre triple numéro 1 espagnol, LeVietF0u a donné du grain à moudre aux membres de l'équipe de votre série favorite, vivant une journée particulièrement mouvementée. "J'ai eu pas mal de réussite au début, résume le Grenoblois à propos de ces deux coin flips remportés d'affiléeet ensuite j'ai eu beaucoup de bonnes mains, pour beaucoup de bons spots dont j'ai profité. En plus de cela, il y avait un joueur vraiment mauvais à ma table, qui me donnait des jetons régulièrement." Autant de bons ingrédients qui, mis ensemble, ont contribué à faire grimper le tapis de notre Pierrot national à 219 000, pour une moyenne s'élevant à 173 000. De quoi attaquer sereinement le Day 3 et une bulle qui devrait arriver rapidement.

Reste du monde : du beau linge

Fatima Moreira de Melo
Au-delà de nos Frenchies, il reste encore du beau monde en lice à l'international. Derrière l'Allemand Paul Michaelis (630 500), responsable de l'élimination de Romain Lewis, on retrouve ainsi la championne olympique Fatima Moreira de Melo (406 000), qui a notamment remporté en fin de journée sur la table télévisée un coup 3-way all-in avec une paire de 10 contre deux Dames et une paire de 2, le Chinois Xixiang Luo (377 500), sur la lancée de son Day 1B réussi, le vainqueur du PCA 2014 Dominik Panka (320 500), le November Nine 2009 James Akenhead (257 500), le triple couronné Jake Cody (252 500), le vainqueur du Main Event des WSOP-Europe Marti Roca (225 500), l'Américain Jason Wheeler (221 000), le Russe amateur de High Rollers Igor Kurganov (160 000) ou encore le July Nine britannique Jack Sinclair (92 500).

Albert Daher
Mais parce que sur les 267 sortants du jour, il fallait bien trouver quelques têtes d'affiches, l'heure est venue de dresser le bilan de ceux que l'on ne reverra pas sur ce Main Event. Merci donc de ne pas applaudir Albert DaherTobias PetersStephen ChidwickChristoph Vogelsang, Rocco Palumbo, Igor Yaroshevskyy, les deux derniers vainqueurs de ce qui était auparavant l'EPT Prague Jasper Meijer van Putten et Hossein EnsanAlexandru PapazianTimothy AdamsManig Loeser, le vainqueur du National Championship Georgios Vrakas, Joao Vieira, Liv Boeree ainsi que les vainqueurs et runner-up respectifs de l'EPT Barcelone 2015 John Juanda et Steven Warburton.

Les éliminés français du Day 2 : Jérôme Da Costa Soares, Sylvain Loosli, Benoît Lam, Valentin Messina, Romain Lewis, Antonin Teisseire, Gilbert Diaz, Kool Shen, Hugo Pingray, Paul-François Tedeschi, Ivan Deyra, Benjamin Pollak, Gaëlle Baumann, Benjamin Chalot, Clément Richez, Louis Linard, Guillaume Branellec, Anthony Mezzarobba.

Tableau de bord
140 joueurs restants (sur 855 au départ)
127 ITM
Blindes 2 000 / 4 000 ante 500
Tapis moyen 183 000

La partie reprendra vendredi à midi. Bonne soirée à tous !

Benjo & Flegmatic

Et à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent

- 14 décembre 2017 - Par Flegmatic

Event #15 : Main Event 5 300 € (Day 2)
Romain Lewis éliminé en toute fin de journée

Paul Michaelis - Romain Lewis

Alors que l'on se dirige vers une fin de Day 2 tout ce qu'il y a de plus tranquille, mes pas m'amènent autour de la table de Romain Lewis, pour surprendre le benjamin du Team Winamax en flagrant délit de 3-bet préflop. Derrière une ouverture à 6 500 de son voisin de droite Paul Michaelis - merci à Christian de PokerNews pour l'info - le Bordelais fait monter les enchères à 20 000.

Le flop 956 est checké par les deux hommes, avant que l'Allemand ne mise 33 000 sur le 4 turn, payé par Romain. Le pot fait alors déjà environ 115 000 quand arrive un 4 river, sur lequel Michaelis, très bien doté en jetons, demande le tapis du Français, qui dépasse très légèrement les 120 000. "Tu as encore fait brelan ?," demande Romain à son voisin, tentant par tous les moyens de le faire parler pour tenter de déceler la moindre bribe d'information. S'il finit par se dérider un tantinet, Michaelis en vient surtout à demander le time, au bout duquel Romain se résoud à payer. Une seconde à peine suffit à l'Allemand pour retourner une paire de 5 transformée en full, qui bat sans peine le 76 du Français.

Paul Michaelis

Après "une journée paradis" comme il l'a déclaré lui-même sur Twitter, Romain s'arrête donc à une vingtaine de places de l'argent, sur un mauvais call qu'il aura tout le temps de ré-analyser plus tard. Ou d'oublier. Quant à Michaelis, ce pot de toute fin de journée lui permet de grimper à 635 000 et de s'asseoir du même coup dans le moelleux fauteuil de chipleader. On se retrouve très vite pour l'article récapitulatif de ce Day 2.

Clément à l'eau

- 14 décembre 2017 - Par Flegmatic

Event #15 : Main Event 5 300 € (Day 2)

Pingray - Richez

Ce Main Event est terminé pour Clément Richez, ici en photo en début de Day 2, aux côtés d'un des nombreux sortants tricolores du jour, Hugo Pingray. "J'ai 3-bet shove de BB pour 18 blindes avec As-4 derrière un open du joueur au bouton, explique le meilleur Français du Main Event des WSOP-Europe. Il avait As-Roi." Pas de miracle sur le board et Clément rejoint Antonin Teisseire et Valentin Messina parmi nos récents compatriotes éliminés.

Nous ont également quitté il y a peu le tenant du titre Jasper Meijer van Putten, le vainqueur d'il y a deux ans Hossein Ensan, le gagnant du Super High Roller à 50 000 € Timothy Adams - sorti par Jean-Jacques Zeitoun - et l'Espagnol Sergi Reixach. Aux dernières nouvelles, 163 joueurs restaient en course pour 127 places payées. Rassurez-vous, avec moins d'une heure à jouer aujourd'hui, la bulle ne devrait pas éclater avant demain.

Davidi déguerpit

- 14 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Event #15 : Main Event 5 300 € (Day 2)

Davidi Kitai
Fin de parcours sans tambours ni trompettes pour Davidi Kitai. Notre Belge préféré n'est jamais rééllement parvenu à dépasser sa condition de short-stack aujourd'hui (malgré un double-up avec deux As après trois heures de jeu), et c'est après un coup de facture classique qu'il a quitté le Main Event :
 


Pour tenter de faire parler la poudre une dernière fois en 2017, il reste à Kitbul deux options : le Highroller turbo à 25,500 euros (vendredi) ou le Highroller classique de fin de PS Championship, à 10,300 euros (samedi/dimanche/lundi).