masquer le menu

Romain Lewis privé de dîner

- 12 décembre 2017 - Par Flegmatic

National Championship High Roller 2 200 € (Day 2 et Finale)
Romain Lewis éliminé en 17e place (10 700 €)

Romain Lewis - Alexandro Tricarico

Si vous êtes un régulier de nos coverages écrits et / ou un habitué des tournois live, vous connaissez sûrement l'adage voulant qu'il se passe très souvent quelque chose sur la dernière main avant un dinner break. Le Day 2 de ce High Roller n'a pas dérogé à la règle, avec un coup retentissant impliquant Romain Lewis, et ne se terminant pas de la meilleure des façons.

Alors qu'ils ne sont que six à la table de notre Pro, field réduit à 17 joueurs oblige, le benjamin du Team ouvre à 65 000 (blindes 15 000 / 30 000, ante 5 000). À sa gauche, Alexandra Tricarico choisit de placer un 3-bet à 180 000, ce à quoi rLewis lui répond par un "all-in," avec un tapis très légèrement inférieur. "Je crois que je ne peux pas jeter ma main, réfléchit tout haut le Belge. Si j'ai relancé préflop, c'est pour payer ensuite. Call," finit-il par annoncer, avant de retourner un AQ dominé par le AK du Bordelais qui était donc tout sauf en pampa.

Le flop J93 c'est pas le meilleur que Romain pouvait espérer, avant que le turn n'apporte une Q marquant son élimination en 17e place, pour un gain de 10 700 €. À la veille de faire son entrée dans le Main Event, le plus jeune des W rouges signe un deep run forcément bon pour la confiance. Mais pour l'heure, c'est la frustration qui domine bien légitimement.

Arnaud Enselme - Romain Lewis

Avant Romain, deux de nos compatriotes sont tombés au champ d'honneur durant ce dernier niveau en date, dont Arnaud Enselme sorti en 20e place (9 450 €). Derrière une ouverture du chipleader de la table, un joueur short stack 3-bet shove depuis la small blinde avec QJ. A10 en main un cran plus loin, le Girondin le paie couvert, et se retrouve derrière dès l'apparition d'un Valet au flop. "Je m'étais un peu chauffé avant ça, raconte le Girondin. J'ai 3-bet puis 5-bet shove avec une paire de 9 alors qu'il y avait deux Rois en face." Tombé à 5 000 soit à peine plus d'un ante, Arnaud a tout de même "cru en la belle histoire. J'ai doublé trois fois de suite et, à force, de faire tapis sans être payé, je suis remonté à 450 000," avant le dernier coup qui lui a donc été fatal.

Quelques minutes plus tard, c'est au tour de Nathan Gozlan de quitter le tournoi. En BvB, le Français pousse ses trois dernières blindes avec J4, se fait payer par A10 et ne parvient pas à passer définitivement devant à l'issue d'un board à rebondissement 72QJK. Nathan se classe 18e pour 9 450 €.

Au retour de la pause dîner nous irons enfin voir ce qui se trame du côté du Main Event.

Karim Souaid

Malgré ces trois éliminations, il reste encore deux tricolores en course dans ce High Roller. Noté en tant que Suisse dans le listing officiel, Karim Saouid est bien Français, ainsi que bien doté en jetons avec un tapis d'environ 1,5 million.

Stack Yoda

Fort il faudra être pour Jimmy Guerrero pour vaincre son rhume et les 15 joueurs qui du titre le séparent. Avec un tapis de 890 000, en pause dîner il a pu partir.

Tableau de bord
16 joueurs restants (sur 627 entrées)
Blindes à la reprise : 20 000 / 40 000, ante 5 00
Tapis moyen : 1 175 625
Prix assuré : 10 700 €

Trois tables, quatre Français

- 12 décembre 2017 - Par Flegmatic

National Championship High Roller 2 200 € (Day 2 et Finale)
Romain, Arnaud, Jimmy et Nathan encore en course à 23 joueurs restants

Tout va très vite aujourd'hui sur ce High Roller. À peine le temps de faire l'aller-retour entre la salle de tournois et la salle de presse que quinze joueurs supplémentaires ont abandonné l'intégralité de leur tapis. Parmi les derniers sortants en date, un Smain Mamouni pourtant bien pourvu quelques minutes plus tôt, mais qui termine finalement 26e pour 7 150 €. Résultat des courses, il ne reste plus que trois tables qui tournent, avec au moins un Français sur chacune d'elle.

Nathan Gazlan - Romain Lewis

Commençons par celle de Romain Lewis qui, même après le redraw, se trouve toujours assis à la gauche de Nathan Gozlan. Vous l'avez peut-être vu sur Twitter, rLewis a poursuivi sur sa lancée en remportant un lancer de pièce du genre de ceux qui font du bien lorsque les places commencent à valoir de plus en plus cher. "En plus c'était contre le joueur qui a abandonné le coup contre Arnaud (Enselme). As-Dame suités contre une paire de 10, je me suis dit, c'est le karma, je vais le sortir. Trois briques au flop, mais l'As est arrivé dès le turn !" Monté à plus d'un million sur ce coup, Romain a depuis laissé échappé quelques jetons, mais se situe toujours légèrement au-dessus de la moyenne avec environ 900 000 (blindes 12 000 / 24 000, ante 4 000). Son voisin Nathan Gozlan est en revanche toujours en difficulté avec 330 000.

Arnaud Enselme

De son côté, Arnaud Enselme ne s'est pas laissé atteindre par son fameux coup rocambolesque et est reparti de plus belle. Pointé autour des 750 000, il a franchi la barre des 1,1 millions de jetons peu après sur ce qui ressemblait fort à un 5-bet à tapis préflop, dont son adversaire n'a pas souhaité s'acquitter.

Jimmy Guerrero

Tout roule également chez Jimmy Guerrero. Malgré un petit rhume, le Parisien est en forme sur ce tournoi, avec un peu plus de 900 000 jetons devant lui.

HR CL
Des bras bardés de tatouages, une barbe soigneusement taillée : on tient le chipleader hipster de ce High Roller.

Tableau de bord
23 joueurs restants (sur 627 entrées)
Blindes : 12 000 / 24 000, ante 4 000
Tapis moyen : 817 827
Prix assuré : 8 250 €

En plein rush

- 12 décembre 2017 - Par Flegmatic

National Championship High Roller 2 200 € (Day 2 et Finale)
Romain Lewis s'offre un triple up !

Romain Lewis

"Je viens de tripler sur une main plutôt marrante !" C'est ainsi que Romain Lewis a annoncé la dernière bonne nouvelle en date sur le Whatsapp du Team Winamax. "Le chipleader de la table ouvre UTG, raconte le Bordelais. UTG+1 fait tapis pour 25 blindes, je paie pour ma vingtaine de blindes avec une paire de Valets. Le relanceur initial call avec AK et l'autre joueur montre une paire de 10. Flop 4-4-3 avec deux trèfles, turn Q... river Valet !" Et voici le benjamin du Team de retour aux affaires avec environ 700 000 jetons aux blindes 8 000 / 16 000, antes 2 000. 

Arnaud Enselme

Caché derrière sa capuche grise et ses épaisses lunettes de soleil, je n'avais pas vu Arnaud Enselme lors de mon dernier passage autour des tables. Malheureusement pour lui, le Girondin - à croire que tous les jeunes grinders français sont originaires du 33 ! - vient de vivre une drôle de mésanventure. Derrière une ouverture à 43 000 du joueur à sa gauche, Arnaud place un 3-bet à 107 000 puis, après avoir entendu ce qu'il pense être "all-in" chez son adversaire, place dans la seconde un jeton au milieu en guise de call et retourne sa main, une paire de Rois.

Table Enselme

Rétractation immédiate chez son voisin, qui clâme auprès de la croupière avoir annoncé "how much" et non pas "all-in", ce que cette dernière ne peut ni confirmer, ni infirmer. Des superviseurs sont appelés, demandant aux joueurs autour de la table ce qu'ils ont entendu, mais personne n'est visiblement sûr de quoi que ce soit. "Regarde-moi dans les yeux, lance Arnaud à son voisin. Je sais qu'il y a beaucoup d'argent en jeu, mais tu ne peux pas me faire ça. Sois honnête !" Mais même avec toute la bonne foi du monde, sa seule parole ne suffit pas à convaincre ces messieurs du floor, qui permettent donc à l'adversaire d'Arnaud de prendre sa décision tout en connaissant les cartes du Français.

Enselme Floors

S'en suit une scène surréaliste où le joueur en question - par ailleurs couvert par le tapis du Girondin - réfléchit pendant une bonne minute avant de jeter ce qu'il avouera ensuite être As-Valet assortis. Arnaud récupère ce pot mais, passablement frustré, écrase son poing sur la table, ce qui lui vaut en sus d'écoper d'un tour de pénalité. Il va désormais lui falloir passer outre cet épisode, pour faire durer encore un peu plus longtemps ce tournoi qui se déroule par ailleurs plutôt bien, puisqu'Arnaud pointe autour des 500 000.

Sachez également qu'un autre Français sévit sur ce High Roller, Nathan Gozlan. Tout proche de la sortie, ce dernier a réussi à doubler in extremis avec une paire de 7 transformée en brelan sur la rivière pour battre deux As. L'aventure s'est en revanche terminée un peu plus tôt pour Yorane Kerignard, 54e - As-7 perdant contre Dame-9 puis un lancer de pièce perdu avec As-Dame contre une paire de 2 - ainsi que pour Jacques Der Megreditchian (50e, 4 750 € chacun).

Tableau de bord
33 joueurs restants (sur 627 entrées)
Blindes : 8 000 / 16 000, ante 2 000
Tapis moyen : 570 000
Prix assuré : 5 450 €

Romain Lewis aux portes du Top 50

- 12 décembre 2017 - Par Flegmatic

National Championship High Roller 2 200 € (Day 2 et Finale)

Pendant que se terminait le Super High Roller dans la salle annexe de l'Atrium de Prague, juste à côté les derniers joueurs du High Roller à 2 200 € du PS National Championship atteignaient les 87 places payées. Côté bonnes nouvelles, nos deux W rouges engagés sur ce Day 2, Romain Lewis et Davidi Kitai, ont tous deux passés la bulle. Côté mauvaise nouvelle, le Belge a quitté le tournoi en 60e position. Après avoir perdu quelques plumes peu avant l'ITM, notamment en abandonnant suite à un 4-bet shove adverse, le Génie a perdu trois blindes en faisant doubler un short stack - As-7 qui tient contre 9-7 assortis - avant de tout envoyer avec un As-Roi battu par le Roi-9 du chipleader de la table. Kitbul remporte 4 250 € pour ses efforts, qu'il a bien envie de réinvestir tout de suite sur le Day 1A du Main Event.

Romain Lewis

Du côté de Romain Lewis, les affaires n'étaient pas franchement florissantes au moment de mon premier passage à sa table, avec un tapis d'une quinzaine de blindes bien vite amputé de moitié, après avoir fait doubler un petit tapis en perdant avec KJ contre A9.

Le Bordelais ne tarde cependant pas à se refaire en doublant à son tour avec K9 contre K5 en bataille de blindes, puis en sortant le joueur à sa droite. Après avoir ouvert à 20 000 UTG (blindes 5 000 / 10 000, ante 1 000) et s'être fait payer par la grosse blinde, Romain place un c-bet du même montant sur un flop Q73 et voit son adversaire le relancer à tapis pour environ 120 000. Snap call du benjamin du Team, qui retourne deux beaux Rois, qui tiennent tranquillement contre Dame-Valet. Avec 30 blindes devant lui, rLewis va pouvoir se détendre un peu, et profiter de son massage.

Jimmy Guerrero

Belle remontée fantastique également que celle qu'est en train d'effectuer Jimmy Guerrero. Tombé aussi bas que cinq blindes aujourd'hui, l'animateur des premières saisons des Winamax Live Sessions pointe désormais à 440 000. "Sur une ouverture UTG+1, je flat avec une paire de 4 de grosse blinde, rembobine-t-il. Flop Dame-4-2 rainbow, turn 10 qui fait rentrer un flush draw et river 9. Je check/call trois fois et je gagne. T'as vu, je suis rapide pour raconter mes mains !" Simple, concise, précise : une hand history comme on aime.

Alex Reard - Smain Mamouni

Mais celui qui mène la barre du navire français en ce moment se trouve sur la photo ci-dessus. Je vous vois venir messieurs, dames, mais non il ne s'agit pas d'Alexandre Reard. Le membre du Team Unibet était même plutôt mal en point, jusqu'à trouver un double up salutaire avec un As-9 qui trouve un 9 au flop pour passer devant As-Valet. Se rapprochant des 300 000, Alex reste tout de même largement derrière son voisin de gauche Smain Mamouni. Le récent vainqueur du Main Event du WPTDeepStacks de Marrakech en octobre dernier tourne autour des 700 000, soit près de deux fois le tapis moyen.

[EDIT : C'est malheureusement terminé pour Alex Reard. Débarqué à une nouvelle table, le Français voit un premier joueur ouvrir en milieu de parole avant qu'un second larron ne fasse tapis pour neuf blindes. De grosse blinde, Alexandre reshove pour environ 25 blindes avec une paire de 8. Le relanceur initial finit par tank call avec... As-Roi assortis tandis que le joueur à tapis retourne deux As. Sorti en 48e place, au lendemain de sa 47e place sur le National Championship, Alex empoche 4 750 €.]

Tableau de bord
52 joueurs restants (sur 627 entrées)
Blindes : 5 000 / 10 000, ante 1 000
Tapis moyen : 361 731
Prix assuré : 4 750 €

117 joueurs franchissent le Day 1, dont 2 W rouges

- 12 décembre 2017 - Par Flegmatic

National Championship High Roller 2 200 € (Day 1)

Pendant que nous étions occupés à suivre les exploits d'Adrián Mateos sur le Super High Roller à 50 000 €, la première journée du High Roller à 2 200 € du PS National Championship a donné lieu à un bel écrémage. Sur les 627 inscriptions enregistrées (dont 79 re-entries), seulement 117 joueurs reviendront disputer le Day 2.

Davidi Kitai

Autrement dit, avec un taux d'élimination frôlant les 80%, le Team Winamax et ses deux qualifiés sur six ne s'en sort pas si mal que cela. Bien sûr, on aurait aimé voir Gaëlle BaumannMichel AbécassisIvan Deyra et Guillaume Diaz au sein du field aujourd'hui, mais ils pourront compter sur leurs coéquipiers Romain Lewis et Davidi Kitai, tous deux assez largement au-dessus de la moyenne, pour porter haut le W rouge.

Yorane Kerignard

Ils seront onze autres Français à courir après les 87 places payées, à commencer par leur chef de file Arnaud Enselme, qui devance l'inévitable Alexandre Reard, l'expert ès cash game Jimmy Guerrero, le runner-up de la dernière Finale WiPT Laurent PatroniYorane Kérignard (photo) ou encore Ludovic Riehl. Pour le reste, je dois humblement avouer que je n'ai reconnu aucun nom dans la liste communiquée par l'organisation du tournoi, en dehors de celui de l'Autrichien Ismael Bojang, bien placé dans le haut du classement après près de 50 blindes.

D'un min cash à 3 800 €, tous convoiteront une première place à 233 000 €. Le gagnant de ce tournoi devrait être connu dans le courant de la nuit. Reprise à 12h30, soit en même temps que le "SHR 50K". Si nous ne sommes pas encore pourvu du don d'ubiquité, d'autant plus que démarre aujourd'hui le Day 1A du Main Event, nous tâcherons de vous tenir également informés du mieux possible de ce qui se passera de ce côté ci du Hilton de Prague.

Top 10

1/ Nikolay Fal (Russie) 499 000
2/ Karim Souaid (Suisse) 404 000
3/ Georges Yazbeck (Liban) 391 000
4/ Oleksandr Trokhymenko (Ukraine) 333 000
5/ Jose Ponce Diaz (Espagne) 331 500
6/ Liran Twito (Israël) 317 000
7/ Kayhan Mokri Roshanfekr (Norvège) 312 500
8/ Conor Beresford (UK) 312 000
9/ Petr Segl (République Tchèque) 311 000
10/ Gary McGinty (Irlande) 302 000

12 Français

Arnaud Enselme

20/ Arnaud Enselme 252 000
27/ Romain Lewis (Team Winamax) 232 000
39/ Alexandre Reard 187 500
44/ Smain Mamouni 181 500
56/ Nathan Gozlan 151 500
65/ Jacques Der Megreditchian 142 000
69/ Ouri Cohen 131 000
76/ Jimmy Guerrero 115 000
92/ Yorane Kerignard 83 000
108/ Laurent Patroni 53 000

112/ Ludovic Riehl 41 500
117/ Benjamin Chalot 21 500

Mais aussi...

31/ Davidi Kitai (Belgique, Team Winamax) 215 500

Tableau de bord
117 joueurs restants (sur 627 entrées)
Blindes au départ du Day 2 : 2 500 / 5 000, ante 500
Tapis moyen : 160 769
87 places payées