masquer le menu

Sow me the money !

- 18 décembre 2017 - Par Benjo DiMeo

Le Français Kalidou Sow remporte le PokerStars Championship Prague (675 000 €)
Event #15 : Main Event 5 300 € (Finale)


Kalidou Sow
Avant de laisser place en 2018 à un European Poker Tour revenu d'entre les morts, le circuit PokerStars Championship nous aura offert un ultime grand moment pour parachever ses douze mois d'existence : la victoire d'un charismatique joueur amateur Français, un visage familier du circuit des tournois semi-pros européens, habitué à briller sur des épreuves à 1 000 ou 2 000 € l'entrée mais réalisant son premier vrai coup d'éclat dans la cour des grands, celle des Main Events à 5 300 € réunissant la crème des joueurs internationaux.

Difficile de dissimuler notre enthousiasme au moment de voir Kalidou Sow soulever le trophée, son quatrième en deux ans, et de loin le plus prestigieux. Parce que d'une part, sa victoire semblait écrite d'avance : le scénario de son tournoi ressemble à une succession de grosses mains bien rentabilisées, de confrontations en forme de "setup", et d'éliminations enchaînées les unes après les autres. La réussite en tournoi suppose invariablement un mélange de talent et de chance : ce soir à Prague, nous célèbrons le triomphe d'un excellent joueur ayant reçu quantité de mains excellentes six jours durant.

Kalidou Sow
Mais au delà des cartes, le sacre de Kalidou fait plaisir à voir car son attitude fut exemplaire de bout en bout. Fair-play, souriant, toujours de bonne humeur, y compris lorsque ses adversaires ont essayé de le trash-talk (n'est-ce pas, Jason Wheeler ?) : le portrait-robot du Parisien devrait être affiché dans toutes les écoles de poker du monde, avec écrit au dessus : "C'est comme cela qu'il faut se comporter à une table."

C'est donc un Kalidou ne boudant pas son plaisir que nous avons retrouvé au terme d'un duel aussi expéditif que le reste de la finale. "C'est extraordinaire ! Je vis ce que que tout joueur de poker voudrait vivre. Le PS Championship, c'est comme la Ligue des Champions, c'est super prestigieux ! C'est un rêve. Quand tu vois le nombre de très bons joueurs qui n'ont pas encore gagné ce genre de titre... Je mesure la chance que j'ai !"

Kalidou Sow
Interrogé sur le comportement un poil agressif et hautain de Jason Wheeler alors qu'il ne restait plus que trois joueurs, Kalidou hausse les épaules et reste flegmatique : "Je l'ai laissé faire. Je savais qu'il voulait me titiller, il jouait son rôle de pro, il voulait nous chauffer. Je rentre pas dans ce jeu-là, c'est pas mon style." Analyse similaire concernant le deal initié par Wheeler, qui avantagait légèrement l'Américain, pourtant en déficit numérique : "A ce stade, ça va très vite, on avait moins de 20BB d'écart, c'est un bon joueur, en une seule main il pouvait revenir à égalité. J'ai accepté le deal rapidement pour m'assurer un peu plus d'argent. Ca ne me dérange pas de lâcher un peu d'équité, je n'ai pas un gros ego."

Kalidou se considérait-il comme le favori au moment de prendre place autour de la table finale ce matin ? "Dans ma tête, oui, je me sentais favori. Mais au poker il y a beaucoup de désillusions : je ne pouvais pas savoir comment ça allait finir. Mais c'est vrai que j'avais des bonnes ondes. Comme toutes les journées précédentes, d'ailleurs ! J'ai suivi le même rituel jour après jour : fermer le sac de jetons, aller dans ma chambre, seul, manger, puis me coucher, et recommencer le lendemain."

La recette d'un tournoi réussi passe, semble t-il, par des objectifs modestes : "Chaque jour, je n'avais qu'un but : avancer jusqu'au tour suivant. Même quand j'avais 100BB, je ne me disais pas 'maintenant faut que je passe chip-leader', pas du tout. Parce que de toute façon, on ne peut pas gagner dès le Day 3 ou le Day 4, il y a six journées entières à passer."

Kalidou Sow
Figure appréciée sur le circuit francophone, Kalidou a été soutenu par une brochette de joueurs de renom tout au long des deux dernières journées du tournoi, y compris Jean Montury, qui était jusqu'à ce soir le dernier Français a avoir remporté un Main Event PS. "Ils ont été hyper présents : Jean Montury, Sonny Franco, Jimmy Guerrero. Ca fait plaisir, c'est important." En leur compagnie, il fêtera son titre dès ce soir, mais sans excès : "Je vais te paraître vieux jeu, mais je ne vais pas trop pousser ce soir : tournée générale au bar, puis je vais me coucher avant de rentrer à Paris demain."

Et la suite, pokéristiquement parlant ? "Honnêtement, je pense que je vais rester le même joueur ! Je vais continuer à faire les EPT, à jouer les satellites pour les Highrollers, et puis voilà. Pas question de me brûler les ailes sur les 25K ! Je vais continuer mon bonhomme de chemin, et tenter de progresser pour devenir meilleur." Vraiment, Kalidou ? Tu penses vraiment pouvoir te motiver de nouveau à jouer un 500€ après avoir reçu un chèque de 675,000 euros ? "La vérité ! Sincèrement, je me vois bien jouer le 150€ de Clichy-Montmartre dès la semaine prochaine !" Chiche !

Kalidou Sow