masquer le menu
PSPC 25 000 $ :1234Finale
Main Event 10 000 $ :1234Finale
Side events :SHR 100K $Autres
Affichage : Plus ancienPlus récent

Le scénario presque parfait

- 16 janvier 2019 - Par Flegmatic

Davidi Kitai éliminé en 8e place pour 112 040 $
Première finale en 2019 pour le Team Winamax
High Roller 25 000 $ (Day 3 et Finale)

Davidi Kitai

Qu'il est fort ce Davidi Kitai ! Il n'avait que onze blindes dans sa poche au moment d'attaquer le Day 3 du dernier High Roller à 25 000 $ du festival et, malgré cela, il a réussi à nous faire croire longtemps à la belle histoire. Il faut dire que la stratégie était parfaitement rodée et que les éliminations se sont rapidement enchaînées autour du Belge.

Durant les premiers instants de la journée, KitBul et ses voisins de table, l'Anglais Max Silver en tête, presque aussi short que notre pro, se livrent à une véritable danse tactique. La shot clock leur offrant trente secondes de réflexion pour chaque décision, les deux hommes prennent tout leur temps avant d'agir, le plus souvent pour simplement jeter leurs cartes. C'est le règlement, et personne n'y trouve quoi que ce soit à redire, la pratique s'étant de toute façon vite répandue sur la scène High Roller.

Stéphane Matheu - Davidi Kitai

Juste avant le tournoi, avec le Coach Stéphane Matheu, pour discuter de la meilleure tactique à adopter, établir quelques ranges et partir au combat avec le meilleur état d'esprit possible.

Mais ni Dav' ni Max ne récupèrent la casquette de premier sortant du jour, qui retombe sur la tête de Nick Petrangelo, battu par Gianluca Speranza. "Ce matin, je ne sais pas pourquoi, Dav' m'a sorti que Petrangelo allait gagner le tournoi," me glisse sa femme Caroline. "J'ai eu un bon read là-dessus !" sourit le Belge, dont on a tendance à préférer les lectures à table qu'en dehors. Sans rien faire, notre W rouge vient de franchir un palier à 10 000 $.

Quelques minutes plus tard, sur l'autre table, Kelvin Kerber tombe contre Sam Greenwood, ce dernier remportant pour lui l'équivalent d'un coin flip, avec As-6 contre le As-Valet du Brésilien. Entre temps, KitBul n'a bougé qu'une seule fois, faisant tapis avec K6 sans être payé, pour récupérer quelques précieuses blindes. La lumière viendra finalement de Max Silver, éliminé en dixième position avec Q7 contre le AJ de Markus Durnegger.

La table finale à neuf est prête, sauf que pas tout à fait. Alors que les joueurs se lèvent de table, placent leurs jetons dans les racks prévus à cet effet, papotent avec leurs copains dans le rail, personne ou presque ne prête attention à Sam Greenwood et son voisin Tom-Aksel Bedell, en train de constituer un énorme pot. Sur Q42, le Canadien envoie sa trentaine de blindes avec AQ et se fait payer par le K9 du Norvégien. Turn A. River 5. Un sortant de plus !

Table Finale 25k

Ils ne sont donc que huit à s'asseoir autour de la dernière table de ce tournoi. Avec ses sept petites blindes, Davidi se retrouve en SB, de quoi lui permettre de voir venir. Il ne lui faut cependant qu'une poignée de mains pour tout envoyer derrière une ouverture de Thomas Mueloecker et pour cause : le Génie a trouvé une paire de Dames. Du haut de son énorme tapis, l'Autrichien paie sans sourciller avec J10 et trouve une première paire sur un flop K108. Le turn est un 5, qui réduit à cinq cartes les outs de l'ami Thomas, mais c'est bien un J qui fraie son chemin jusqu'à la river.

Sans jamais doubler, Davidi Kitai a réussi le petit exploit de gratter quatre paliers de gains, et se classe ainsi huitième, pour 110 040 $. Si la satisfaction se lisait sur son visage, surtout après une deuxième moitié de Day 2 compliquée où il a joué très peu de mains, on aurait quand même aimé voir le Belge se défendre avec un plus gros tapis. Mais ne boudons pas notre plaisir et savourons cette première finale de 2019 pour le Team Winamax, aussi courte fut-elle. Bravo Dav' !

Tom-Aksel Bedell

Au moment de quitter le floor, le chipleader du tournoi, c'était lui, Tom-Aksel Bedell, un vétéran norvégien à près de 850 000 $ de gains et qui joue visiblement aussi bien des 30/40 € à Alicante et Benidorm que des 25K aux Bahamas. Sur cette photo, il range son stack après avoir sorti l'Américain Sean Winter, pour réduire le field à six joueurs restants.

Romain Lewis PLO HU
Mais une finale en cachait une autre pour le Team W ! Pendant ce temps là, Romain Lewis était en TF d'un tournoi de PLO à 1 100 $ et s'est hissé jusqu'en heads-up. Après un premier double up, le Bordelais s'est incliné avec Dame-9-6-4 contre J7A2, sur Q42J2. Une vilaine river qui le prive du titre mais lui permet tout de même d'empocher 14 420 $ et de poursuivre son run presque indécent en PLO.

Romain Lewis
Le pique était tout près, mais Romain devra attendre encore un peu avant de pouvoir repartir avec.