masquer le menu
PSPC 25 000 $ :1234Finale
Main Event 10 000 $ :1234Finale
Side events :SHR 100K $Autres
Affichage : Plus ancienPlus récent

Le jour le plus stressant

- 8 janvier 2019 - Par Benjo DiMeo

PSPC 25 000 $ (Day 3)

PSPC
En cette troisième journée, il n'y a pas que les joueurs qui vont stresser en se demandant s'ils vont rentrer ou non dans les places payées. Les organisateurs sur PSPC vont eux aussi se ronger les ongles à l'approche de la bulle ! Le pari complètement fou de PS - dépenser huit millions de dollars pour envoyer 320 joueurs, la plupart d'entre eux des amateurs, jouer un tournoi à 25 000 $ infesté de pros - va véritablement se cristalliser aujourd'hui : leur souhait le plus cher est que le plus possible de ces amateurs qualifiés en freeroll décroche au moins un min-cash, et quitte les Bahamas avec une bankroll multipliée par dix, par cent, par mille, voir plus.

Les amateurs éliminés au cours du Day 1 ou du Day 2 rentreront à la maison avec une bonne histoire, et des souvenirs qu'ils raconteront avec plaisir à leurs familles, leurs copains du home game hebdomadaire. Cela va changer aujourd'hui, avec l'éclatement de la bulle : tous les passionnés encore en course vont avoir la possibilité de devenir riches.

Cela me rappelle un peu, à moindre échelle, le Winamax Poker Tour (snif) et la Grande Finale qui s'est jouée chaque année au Cercle Clichy-Montmartre entre 2012 et 2018. A chaque édition, avec les collègues de Winamax, nous scrutions avec nervosité le chip-count au départ du Day 3, comptant fébrilement le nombre de qualifiés freeroll encore en course. Nous avions tous travaillé dur pendant des mois pour organiser des dizaines de tournois freeroll à travers toute la France, au cours desquels des centaines d'amateurs décrochaient leur ticket pour la Grande Finale parisienne. Nous savions pertinement que la performance de "nos" amateurs face aux pros et aux regs lors de cette finale était hors de notre contrôle : tout au plus pouvions nous prier pour qu'au moins un, allez, soyons fous, deux d'entre eux arrive jusqu'en finale, et que, pourquoi pas, l'un de ces deux parvienne à remporter le titre. Par chance, la chose s'est produite une fois, avec la victoire de Cyril Georges en 2016, et fut une immense source de joie et de satisfaction.

On ne va pas se mentir : sur ce PSPC à 25 000 dollars, il sera très difficile pour un amateur de triompher. Quelques-uns des meilleurs joueurs de poker du monde sont encore en course parmi les 207 joueurs restants, dont Mustapha Kanit, actuellement en seconde place au classement provisoire. Parmi ces 207 joueurs, on compte 52 survivants de la famille "Platinum Pass". Une statistique encourageante : ces qualifiés freeroll représentent encore 25 % du field. Presque autant qu'en début de tournoi, lorsqu'ils étaient 320 parmi 1 039 joueurs (soit 30 %).

Avant le coup d'envoi du Day 3, impossible de ne pas revenir sur l'une des mains les plus folles du Day 2 : un fold complètement délirant de Thi Nguyen. Par chances, les caméras du stream étaient dans les parages :