masquer le menu
PSPC 25 000 $ :1234Finale
Main Event 10 000 $ :1234Finale
Side events :SHR 100K $Autres
Affichage : Plus ancienPlus récent

Quand Chino rime avec Champion

- 17 janvier 2019 - Par Flegmatic

Chino Rheem remporte la PCA 2019 et 1 567 100 $
Après trois WPT, l'Américain ajoute un nouveau titre majeur à son palmarès
Main Event 10 300 $ (Finale)

Chino Rheem Trophée

Pouvait-il en être autrement ? Depuis le lancement du tournoi, on l'a senti monter en puissance. Arrivé en tête au moment de constituer la table finale, il n'a ensuite jamais donné l'impression que le titre pouvait lui échapper. En ce mercredi 16 janvier 2019 à l'Atlantic Resort, Chino Rheem s'est offert le Main Event de la PCA, pour 1 567 100 $. Un peu plus de dix ans après avoir atteint la table finale du Main Event des WSOP et remporté le premier de ses trois titres WPT, l'Américain décroche son cinquième gain à sept chiffres (!) et dépasse en même temps les 10 millions de dollars en carrière.

Au-delà des chiffres, le Californien s'est livré à une véritable démonstration sur le dernier tiers de ce tournoi, apparaissant concentré à table comme rarement on l'avait vu, ou en tout cas depuis très longtemps. Ce n'est que durant la seconde moitié de la table finale que le naturel est revenu au galop, à base de gentil trash talk et de blagues à destination des spectateurs du streaming.

C'est bien simple, Chino a signé l'intégralité des cinq éliminations du jour, bien aidé par un tapis déjà conséquent pour attaquer ce Day 5. D'abord prudent, il a progressivement accéléré la cadence, plaçant des continuation bets plus vite que son ombre, tentant des 3-bet à tout va - très souvent à bon escient -, parfois même sans regarder ses cartes. Sur un nuage loin au-dessus des autres, il a esquivé toutes les balles, passant au travers des outs adverses quand bien même ceux-ci donnaient l'impression de jouer toutes les cartes du paquet.

Chino Rheem - Daniel Strelitz

Le heads-up final contre son pote Daniel Strelitz ne fut qu'une formalité de plus. Avec un net avantage de 130 blindes contre 30, Chino a continué de mettre la pression sur son adversaire comme il l'avait fait jusque-là, et a mis fin au tournoi dès sa première occasion. Avec une paire de 5, il paie dans la seconde le tapis de 20 blindes de son compatriote, qui avait tout mis avec A2. Le board ne laisse même pas l'ombre d'un espoir à Strelitz, qui se consolera sans peine avec 951 480 billets verts et un total qui tutoie maintenant les quatre millions de dollars de gains en live.

Chino Rheem

Quant à Chino Rheem, il assoit un peu plus sa légende, même si pour lui, le plus dur semble désormais débuter. Fêtard invétéré, spewtard à ses heures perdues et détenteur de quelques belles casseroles tenaces, il l'avoue lui-même : s'il a gagné beaucoup d'argent par le passé et continue donc d'engranger des sommes astronomiques, l'un de ses problèmes est de parvenir à conserver ces deniers si durement acquis. 

À bientôt 40 ans, Chino Rheem s'est-il assagi ? Peut-il continuer à montrer tant d'application à table, tout en restant sérieux en dehors, jusqu'à aller chercher un bracelet qui lui permettait de revêtir la Triple Crown ? Seul lui détient les réponses à ces questions.

PCA 2019 : 10 300 $ - Résultats de la finale
865 entrées - Dotation : 8 390 500 $

Chino Rheem Win

Crédit photo : Carlos Monti / PokerStars

Vainqueur : Chino Reem (USA) 1 567 100 $

Runner-up : Daniel Strelitz (USA) 951 480 $
3e : Scott Wellenbach (Canada) 671 240 $
4e : Pavel Veksler (Ukraine) 503 440 $
5e : Vicent Bosca (Espagne) 396 880 $
6e : Brian Altman (USA) 297 020 $
7e : Mihai Manole (Roumanie) 208 920 $
8e : Marc-André Ladouceur (Canada) 146 840 $
9e : Simon Deadman (UK) 116 460 $

Les Français primés

Pierre Calamusa

25e : Pierre Calamusa (Team Winamax) 44 060 $
50e : Erwann Pécheux 28 520 $
62e : Jimmy Guerrero 24 760 $
92e : Bruno 'Kool Shen" Lopes (Team Winamax) 20 980 $
105e : Arnaud Enselme 18 460 $
107 : Ivan Deyra (Team Winamax) 18 460 $

Mais aussi...

Davidi Kitai

94e : Davidi Kitai (Belgique, Team Winamax) 20 980 $

Un duel final 100% américain

- 17 janvier 2019 - Par Flegmatic

Vicent Bosca, Pavel Veksler et Scott Wellenbach mis hors course
Le vainqueur de la PCA 2019 sera Américain
Large avance pour Chino Rheem contre Daniel Strelitz
Main Event 10 300 $ (Heads-up)

Chino Rheem

Ils représentaient 50% des six finalistes de cette PCA 2019. Ils seront bien deux joueurs issus du pays de l'Oncle Sam pour se disputer le dernier gros trophée de ce festival bahaméen et les 1 567 100 $ à la gagne. Dominateur depuis que la dernière table de ce Main Event a été constituée, Chino Rheem s'apprête à affronter Daniel Strelitz, revenu du diable-vauvert après ce two outer contre Scott Wellenbach. Si l'on remonte à un peu plus loin, si l'on veut se faire mal en repensant à des souvenirs douloureux, Strelitz aurait même pu prendre la porte contre Pierre Calamusa dès les premiers instants du Day 3, sans un providentiel 2 au turn. Mais nous ne sommes pas là pour réécrire l'histoire, mais plutôt pour vous présenter ce qu'il s'est passé avant d'en arriver là. Rembobinons.

Vicent Bosca OUT

Card dead une bonne partie de la journée, Vicent Bosca, retombé sous les 20 blindes, trouve AJ au cut-off et choisit d'ouvrir plus que de tout mettre. Chino Rheem défend son 53 et check/raise à tapis le c-bet de l'Espagnol sur Q103. Bosca est derrière mais virtuellement en tête, avec une pelletée d'outs, et en ajoute encore un peu plus à son stock après le 10 turn. Malheureusement pour lui, le 5 n'est pas l'une des 19 cartes qui pouvaient le faire passer devant. Cinquième après n'avoir pas vraiment pu défendre ses chances aujourd'hui, Vicent Bosca remporte 396 880 $, de loin son plus gros gain en tournoi live.

Pavel Veksler OUT

Il nous a fait fort impression sur le streaming, avec de très bonnes lectures et un bon sens du timing, mais cela n'a pas empêché Pavel Weksler de quitter ce Main Event en quatrième place. Sa dernière main est un banal lancer de pièce, avec As-Dame contre la paire de 6 de Chino. Comme pour Bosca, le déroulé du board lui offre de nombreuses possibilités d'amélioration mais, encore une fois, Chino Rheem passe entre les balles et ajoute un nouveau scalp à son palmarès. Pour son excellent parcours, le très bon Pavel Weksler qui, pour l'anecdote, était le bubble boy du dernier EPT Prague, reçoit 503 440 $ et toute notre estime. Et ce n'est pas rien.

Scott Wellenbach

Il était le chouchou de l'organisation, d'énormément de monde dans la salle de tournoi et, soyons honnête, un peu de nous aussi. Le réjouissant amateur Scott Wellenbach a poussé sa chance jusqu'en troisième position. Au terme d'une journée où il aura quelque peu montré ses limites - on l'a vu se retrouver perdu plus d'une fois après avoir subi une relance adverse -, le Canadien a perdu un ultime coup contre celui qui l'a beaucoup tourmenté aujourd'hui, l'inévitable Chino Rheem. KQ chez Wellenbach, A10 pour l'Américain et, là encore, le board vaut le détour : K87J et 9. Comme il l'a annoncé dès le Day 3, Scott Wellenbach va pouvoir reverser les gains nets de son tournoi, soit 671 240 $ moins les 10 300 $ de buy-in, aux associations caritatives de son choix. En plus de sa générosité, on se souviendra longtemps de sa jovialité tout à fait rafraîchissante. Un finaliste comme on en voudrait à chaque fois.

Daniel Strelitz

Forcément, avec autant d'éliminations consécutives, Chino Rheem aborde le heads-up final de cette PCA 2019 avec une avance considérable : 20,91 millions contre les 4,915 millions de Strelitz, soit 130 blindes contre 30. Ce Main Event pourrait bien être réglé en une poignée de minutes.

Rappel des prix

Vainqueur : 1 567 100 $
Runner-up : 951 480 $

3e : Scott Wellenbach (Canada) 671 240 $
4e : Pavel Veksler (Ukraine) 503 440 $
5e : Vicent Bosca (Espagne) 396 880 $
6e : Brian Altman (USA) 297 020 $

Redistribution des cartes

- 16 janvier 2019 - Par Flegmatic

Brian Altman premier sortant du jour (6e, 297 020 $)
Chino Rheem toujours leader

Derrière, le peloton de chasse est compact
Main Event 10 300 $ (Finale)
Level 29 (50 000 / 100 000, BB ante 100 000)

Si le premier niveau de cette finale à six a été particulièrement calme, on ne peut pas en dire autant du deuxième. Un sortant, deux double ups et un gros pot pour Veksler : on vous résume tout ça.

Daniel Strelitz DU

Après plusieurs tapis envoyés de ci de là sans que personne n'avale l'hameçon, Daniel Strelitz se retrouve en premier sur la corde raide. En bataille de blindes, il 3-bet shove sa paire de 3 et ne doit sa survie qu'à un two outer river, alors que le As-Valet de Scott Wellenbach avait trouvé un As sur le turn. L'Avenger de cette TF remonte à plus de 40 blindes.

Brian Altman OUT

Quelques minutes après avoir tenté et passé un 4-bet shove light, Brian Altman se fait prendre la main dans le sac par Chino Rheem. Son A3 joué à fond pour ses 32 blindes effectives s'empalent contre la paire de Dames de son compatriote. Revenu à 13 heures dans la salle de tournoi avec plus de 60 BB, le sosie de merde de Karim Benzema - ou du rappeur Sofiane, c'est comme vous préférez - est, un peu à la surprise générale, le premier sortant de la journée. Il récupère 297 020 $, pour passer au-dessus des 3 millions de dollars de gains en carrière.

Vicent Bosca DU

Alors que Pavel Veskler vient de remporter une très grosse bataille de blindes contre Chino, grâce à une couleur floppée contre deux paires, floppées elles aussi - l'Américain a utilisé trois "Time Banks" avant de fold sur le shove river de l'Ukrainien -, Vicent Bosca trouve un spot de rêve sur la main suivante. Ouverture de Strelitz, 3-bet de Chino au bouton avec As-Dame et As-Roi en BB pour l'Espagnol. Tout part au milieu et le Catalan double ses 22 blindes pour se redonner un peu d'air. Nos voins ibériques restent en course pour un improbable double PSPC/Main Event !

Chipcount Break 2

À bien y regarder, le seul véritable perdant de ces trois premières heures de jeu répond au nom de Scott Wellenbach, dont le tapis de 6 millions a été amputé de moitié. Si Chino Rheem reste aux commandes des opérations, personne n'est véritablement décroché.

Rappel des prix

Trophée

Vainqueur : 1 567 100 $ (et ce joli trophée)
Runner-up : 951 480 $
3e : 671 240 $
4e : 503 440 $
5e : 396 880 $

6e : Brian Altman (USA) 297 020 $

Le scénario presque parfait

- 16 janvier 2019 - Par Flegmatic

Davidi Kitai éliminé en 8e place pour 112 040 $
Première finale en 2019 pour le Team Winamax
High Roller 25 000 $ (Day 3 et Finale)

Davidi Kitai

Qu'il est fort ce Davidi Kitai ! Il n'avait que onze blindes dans sa poche au moment d'attaquer le Day 3 du dernier High Roller à 25 000 $ du festival et, malgré cela, il a réussi à nous faire croire longtemps à la belle histoire. Il faut dire que la stratégie était parfaitement rodée et que les éliminations se sont rapidement enchaînées autour du Belge.

Durant les premiers instants de la journée, KitBul et ses voisins de table, l'Anglais Max Silver en tête, presque aussi short que notre pro, se livrent à une véritable danse tactique. La shot clock leur offrant trente secondes de réflexion pour chaque décision, les deux hommes prennent tout leur temps avant d'agir, le plus souvent pour simplement jeter leurs cartes. C'est le règlement, et personne n'y trouve quoi que ce soit à redire, la pratique s'étant de toute façon vite répandue sur la scène High Roller.

Stéphane Matheu - Davidi Kitai

Juste avant le tournoi, avec le Coach Stéphane Matheu, pour discuter de la meilleure tactique à adopter, établir quelques ranges et partir au combat avec le meilleur état d'esprit possible.

Mais ni Dav' ni Max ne récupèrent la casquette de premier sortant du jour, qui retombe sur la tête de Nick Petrangelo, battu par Gianluca Speranza. "Ce matin, je ne sais pas pourquoi, Dav' m'a sorti que Petrangelo allait gagner le tournoi," me glisse sa femme Caroline. "J'ai eu un bon read là-dessus !" sourit le Belge, dont on a tendance à préférer les lectures à table qu'en dehors. Sans rien faire, notre W rouge vient de franchir un palier à 10 000 $.

Quelques minutes plus tard, sur l'autre table, Kelvin Kerber tombe contre Sam Greenwood, ce dernier remportant pour lui l'équivalent d'un coin flip, avec As-6 contre le As-Valet du Brésilien. Entre temps, KitBul n'a bougé qu'une seule fois, faisant tapis avec K6 sans être payé, pour récupérer quelques précieuses blindes. La lumière viendra finalement de Max Silver, éliminé en dixième position avec Q7 contre le AJ de Markus Durnegger.

La table finale à neuf est prête, sauf que pas tout à fait. Alors que les joueurs se lèvent de table, placent leurs jetons dans les racks prévus à cet effet, papotent avec leurs copains dans le rail, personne ou presque ne prête attention à Sam Greenwood et son voisin Tom-Aksel Bedell, en train de constituer un énorme pot. Sur Q42, le Canadien envoie sa trentaine de blindes avec AQ et se fait payer par le K9 du Norvégien. Turn A. River 5. Un sortant de plus !

Table Finale 25k

Ils ne sont donc que huit à s'asseoir autour de la dernière table de ce tournoi. Avec ses sept petites blindes, Davidi se retrouve en SB, de quoi lui permettre de voir venir. Il ne lui faut cependant qu'une poignée de mains pour tout envoyer derrière une ouverture de Thomas Mueloecker et pour cause : le Génie a trouvé une paire de Dames. Du haut de son énorme tapis, l'Autrichien paie sans sourciller avec J10 et trouve une première paire sur un flop K108. Le turn est un 5, qui réduit à cinq cartes les outs de l'ami Thomas, mais c'est bien un J qui fraie son chemin jusqu'à la river.

Sans jamais doubler, Davidi Kitai a réussi le petit exploit de gratter quatre paliers de gains, et se classe ainsi huitième, pour 110 040 $. Si la satisfaction se lisait sur son visage, surtout après une deuxième moitié de Day 2 compliquée où il a joué très peu de mains, on aurait quand même aimé voir le Belge se défendre avec un plus gros tapis. Mais ne boudons pas notre plaisir et savourons cette première finale de 2019 pour le Team Winamax, aussi courte fut-elle. Bravo Dav' !

Tom-Aksel Bedell

Au moment de quitter le floor, le chipleader du tournoi, c'était lui, Tom-Aksel Bedell, un vétéran norvégien à près de 850 000 $ de gains et qui joue visiblement aussi bien des 30/40 € à Alicante et Benidorm que des 25K aux Bahamas. Sur cette photo, il range son stack après avoir sorti l'Américain Sean Winter, pour réduire le field à six joueurs restants.

Romain Lewis PLO HU
Mais une finale en cachait une autre pour le Team W ! Pendant ce temps là, Romain Lewis était en TF d'un tournoi de PLO à 1 100 $ et s'est hissé jusqu'en heads-up. Après un premier double up, le Bordelais s'est incliné avec Dame-9-6-4 contre J7A2, sur Q42J2. Une vilaine river qui le prive du titre mais lui permet tout de même d'empocher 14 420 $ et de poursuivre son run presque indécent en PLO.

Romain Lewis
Le pique était tout près, mais Romain devra attendre encore un peu avant de pouvoir repartir avec.

Bien finir pour commencer

- 16 janvier 2019 - Par Flegmatic

Davidi Kitai qualifié pour le Day 3 avec 11 blindes
High Roller 25 000 $ (Fin du Day 2)

Davidi Kitai

On a beau avoir vécu ce scénario des dizaines de fois, on ne s'en lasse pas. Un Davidi Kitai mourrant, au bord du précipice, mais solide sur ses appuis, ancré au sol comme une moule à son rocher, prêt à se battre contre vents et marées pour conserver le moindre bout de jeton. C'est que quand il active ce mode-là, il devient compliqué à déloger le Génie. En plus de sa capacité de lecture hors du commun et de son insctinct de prédateur, la patience est sans nul doute l'une de ses plus grandes vertus à une table de poker.

"Je n'ai joué qu'une main après le dinner break, nous confiait le Belge, deux bonnes heures après être revenu de pause et avoir passé toute la période la bulle à rendre ses cartes au croupier. J'ai envoyé mes dix blindes avec As-7 et j'ai gagné contre Roi-10." Avant cela, et comme vous avez pu le lire dans cet article "en immersion", Dav' s'était longtemps maintenu autour des 200 000. "Je suis monté à 260 000, mais jamais plus haut."

De longues, très longues minutes après cet échange, et alors que le compteur reste désespérement bloqué à seize joueurs restants, KitBul joue un nouveau coup crucial pour sa survie : son A7 est derrière le AJ de Ben Heath, mais s'améliore grâce à un 7 dès le flop. Car oui, n'allez pas penser que ce parcours du combattant s'est déroulé sans un soupçon de réussite.

Gianluca Speranza

Une fois passés les dix niveaux d'une heure de ce Day 2, il reste à Davidi 215 000 jetons, soit onze petites blindes pour attaquer la troisième journée de ce High Roller, la toute dernière de cette PCA 2019. Le Belge pourra s'inspirer de son voisin de gauche. À 12h30 ce mardi, Gianluca Speranza (photo), ne comptait que 48 000 jetons, soit 14 blindes. Quelques heures plus tard, il marchait sur la bulle avec un tapis d'1,5 million. Ce n'est qu'en toute fin de journée que l'Italien a commencé à lâcher des pions, pour boucler ce qui reste comme une formidable remontada avec 32 blindes. Gageons que Dav' connaîtra un destin similaire. Cela ne nous déplaîrait de le voir repartir des Bahamas avec une deuxième place payée et 895 110 $ de plus dans la musette. Début de l'ascension à 12h30, heure locale, soit 18h30 en France.

Table 1

Thomas Muehloecker

Quand les chats ne sont pas là, les souris dansent. Alors qu'il ne reste plus un seul Allemand en course (rare, à douze joueurs restants d'un High Roller), leurs voisins autrichiens dominent les débats, avec un duo de haut vol composé de Thomas Muehloecker (photo) et Markus Durnegger, tous deux autour des 70 blindes, soit l'équivalent de deux tapis moyens.

Siège Joueur Pays Tapis BB
1 Thomas Muehloecker Autriche 1 420 000 71
2 Max Silver UK 245 000 12
3 Nick Petrangelo USA 530 000 26
4 Markus Durnegger Autriche 1 385 000 69
5 Davidi Kitai Belgique 215 000 11
6 Gianluca Speranza Italie 645 000 32

Table 2

Sam Greenwood

Attention à ce diable de Sam Greenwood Bixente ! Le Canadien ne visera rien d'autre qu'un doublé mercredi, lui qui s'est déjà emparé du Super High Roller à 100 000 $ de ce festival, pour plus d'1,7 million de dollars. Avec un Scott Wellenbach également en bonne position sur le Main Event, c'est tout le Canada qui se prend à rêver à un improbable double titre en clôture de cette PCA. Sans la plage, les palmiers et les 25°C. en extérieur, on se croirait aux Jeux Olympiques d'hiver.

Siège Joueur Pays Tapis BB
1 Sean Winter USA 390 000 19
2 Kelvin Kerber Brésil 755 000 37
3 Martin Zamani USA 780 000 39
4 Sam Greenwood Canada 880 000 44
5 Tom-Aksel Bedell Norvège 390 000 29
6 Dominik Nitsche Allemagne 475 000 24

Tableau de bord
12 joueurs restants (sur 162 entrées)
Tapis moyen : 675 000
Blindes au départ du Day : 10 000 / 20 000, BB ante 20 000
Prix assuré : 65 440 $