masquer le menu

Le Team Winamax en force au High Roller

- 7 mai 2015 - Par Florence

Alors que les 15 rescapés du Main Event ont sûrement rejoint les bras de Morphée depuis bien longtemps, ce sont 94 joueurs qui ont survécu à la première journée du High Roller à 25 000 euros. Après les Super High Roller à 50 000 et 100 000 euros, le festival se conclut avec une nouvelle épreuve pour les plus fortunés.

Troisième l'an passé, le Belge Davidi Kitai est bien parti pour briller à nouveau, terminant la journée avec 146 600 jetons. Ses coéquipiers du Team Pro Winamax Patrick Bruel (96 200) et Sylvain Loosli (68 000) l'accompagneront demain.

Alors que les inscriptions sont encore possibles jusqu'au début de la deuxième journée, on comptabilise pour le moment 202 entrées, dont 42 réinscriptions. On suivra l'action dès la reprise, demain à 12h30. Le plan est de jouer 10 niveaux de 60 minutes ou jusqu'à tomber aux huit derniers joueurs.

Les 10 Français

Imad Derwiche 125 000
Patrick Bruel Team Pro Winamax 96 200
Jean-Noel Thorel 91 500
Hugo Pingray 70 300
Sylvain Loosli Team Pro Winamax 68 000
Bertrand 'ElkY' Grospellier 47 200
Benjamin Pollak OUT
Fabrice Soulier OUT
Jean Montury OUT
Hassan Fares OUT

Le chipleader actuel n'est autre que l'Irlandais Steve O'Dwyer, vainqueur de l'EPT Grand Final Monte-Carlo en 2013. 

Le Top 10

Steve O'Dwyer (Irelande) 330 200
Tony Gregg (USA) 325 800
Max Altergott (Allemagne) 311 100
Pablo Melogno Cabrera (Uruguay) 290 000
Matthew Waxman (USA) 248 500
Andrey Andreev (Russie) 246 800
Yingui Li (Chine) 222 200
Mayu Roca (Colombie) 204 300
Daniel Negreanu (Canada) 182 000
Isaac Haxton (USA) 181 700

Le million n'est plus très loin

- 6 mai 2015 - Par Benjo DiMeo

 On tient les quinze derniers prétendants au titre dans l’édition 2015 de cette finale Monégasque de l’European Poker Tour.

 Nombre de têtes de série ont quitté le tournoi au cours du quatrième tour qui s’est tenu mercredi : l’infatigable Pierre Neuville (31e), Isaac Haxton (30e), Fabrice Soulier (29e) ou encore Mustapha Kanit (26e) disposaient de peu de jetons à l’entame de la journée, rendant leurs éliminations prévisibles. Plus surprenante fut celle de Jason Mercier (28e), habitué aux deep-runs sur les gros tournois et bien armé au départ du match. 

Après une relative période de calme en milieu d’après-midi, seulement marquée par la sortie d’Andre Akkari (23e), les choses se sont précipitées durant le Level 23, avec une rafale d’éliminations en quelques minutes : Stephen Chidwick (21e), Joao Simao (20e), Ludovic Geilich (19e), Scott Clements (18e), Dario Sammartino (17e), et enfin Connor Drinan en 16e place.

Johnny Lodden en passe de vaincre le signe Indien ? Ici avec le compatriote Theo Jorgensen à l'EPT Vienne (mars 2014)

Comment se compose le XV de Monaco ? Les têtes de série sont beaucoup moins nombreuses, mais sont bien là, à commencer par Johnny Lodden, auteur d’une copie sans faille en table télévisée, incluant un impressionnant call « 3 barrel » face à Ole Schemion avec la troisième paire du board. Habitué aux deep-runs EPT se terminant en eau de boudin (neuf top 20 depuis 2007), l’agressif Norvégien aura à coeur d’améliorer son meilleur score sur ce circuit, réalisé ici-même à Monaco en 2013 (3e place). 

Derrière lui, des joueurs aux profils un poil moins médiatiques : l’Allemand Markus Ross n’affiche que quatre lignes à un palmarès entamé en 2008, dont une 28ème place à Barcelone il y a six ans. Adrian Mateos, en revanche, ne vous est pas inconnu si vous suivez le circuit de près : il a remporté le Main Event des WSOP Europe à Enghien en 2013 (1 million d’euros), la même année que l'Estrellas à Madrid (103 000€), en plus de quelques belles victoires dans des side-events. Les joueurs Japonais ne fréquentent que rarement le circuit Européen : aussi ne pourra t-on pas écrire grand chose à propos de Koichi Nozaki, quatrième au classement : son plus gros gain en tournoi live se monte à 6,000 dollars, acquis il y a un mois lors d’un tournoi organisé à Séoul. Muhyedine Fares est le dernier Francophone en course, il nous vient du Sénégal. Pauvre en jetons mais riche en capital confiance, Ole Schemion continue de mener la charge des Allemands sur le circuit mondial, collectionnant les points GPI tels les cartes Panini des écoliers. Un troisième Germanique est en course : Christopher Frank, dont le tapis a bien fondu depuis le début du Day 4. Même topo pour le désormais ex-chip leader Polonais Jose Carlos Garcia, qui n’a pas passé une bonne journée et entamera les demi-finales avec 26BB. Les Américains ont deserté les lieux, de même que les Anglais, à l’exception de Lyndon Basha (1 million d’unités) et Tom Hall, qui ferme la marche avec 13BB. Enfin, Romain Paon est le dernier représentant tricolore dans une Grande Finale où jamais aucun Français n’a réussi à s’imposer. 

Objectif des organisateurs pour le Day 5, qui débutera jeudi à midi : tomber à six joueurs, où disputer cinq niveaux de 90 minutes… 

Florence & Benjo

Le XV de Monaco

Johnny Lodden (Norvège) 2 293 000
Markus Ross (Allemagne) 1 815 000
Adrian Mateos (Espagne) 1 635 000 
Koichi Nozaki (Japon) 1 582 000
Hady El Asmar (Liban) 1 530 000 
Muhyedine Fares (Senegal) 1 280 000
Ole Schemion (Allemagne) 1 178 000 
Lyndon Basha (Royaume-Uni) 1 070 000
Dmitry Ivanov (Russie) 994 000
Anton Astapau (Biélorussie) 896 000 
Romain Paon (France) 782 000
Christopher Frank (Allemagne) 645 000
Jose Carlos Garcia (Pologne) 523 000
Juan Martin Pastor (Argentine) 450 000
Tom Hall (Royaume-Uni) 249 000

Blindes : 10 000/20 000, ante 3 000
Tapis moyen : 1,12 millions

L’échelle des prix

Vainqueur : 1 082 000 euros
Runner-up : 679 000 euros
3e : 486 000 euros
4e : 379 000 euros
5e : 297 250 euros
6e : 233 500 euros
7e : 174 300 euros
8e : 120 700 euros
9e : 95 300 euros

10e et 11e : 78 400 euros
12e et 13e : 66 500 euros
14e et 15e : 58 100 euros

Le rêve éveillé de Romain Paon

- 6 mai 2015 - Par Florence

Il y aura bien un Français au Day 5 de cet EPT Monte-Carlo. Romain Paon, 26 ans, reviendra jeudi avec un tapis de 782 000 jetons, bien décidé à inscrire son nom au palmarès. "Je n'arrive pas trop à y croire, c'est assez incroyable, confiait le Lyonnais à l'heure de quitter la salle. Mais je suis dans ma bulle. Il faut juste que je décompresse maintenant."

Passablement enervé après sa confrontation perdue paire de Dames contre paire de 8 face au jeune allemand Christopher Frank, Romain s'est alors accordé quelques minutes pour prendre l'air. Avant de revenir plus concentré que jamais.

Après une deuxième place dans un BPT en 2012, une demi-finale dans un side event du Winamax Poker Open de Dublin en 2013 et une place payée lors de la finale du Winamax Poker Tour 2014, Romain signera demain (ou vendredi !) la plus belle performance de sa jeune carrière. Qui plus est pour sa première sortie sous ses nouvelles couleurs.

Fraîchement lauréat de la promotion Pro Dream, le nouveau sponso PMU a marché sur les traces de son homologue chez Winamax, le Top Shark Adrien Guyon. Pourson premier tournoi avec le W, "shakkkiraa" avait pris la 16ème place de l'EPT Deauville. Romain Paon est lui d'ores et déjà assuré d'une 15ème place au minimum, et des 58 100 euros qui vont avec !  

Drinan : c’est non

- 6 mai 2015 - Par Benjo DiMeo

Le Day 4 aurait du se terminer avec l'élimination de Dario Sammartino, synonyme de réalisation de l'objectif du jour (tomber à 16 joueurs), mais un autre coup à tapis se jouait en simultané sur la table d'à côté. Et c'est donc le coup de pile ou face le plus classique du poker qui a mis véritablement mis fin à cette courte journée (à peine sept heures) : à tapis pour 384,000 (19BB) avec QQ, Connor Drinan a vu la pièce tomber du mauvais côté lorsque Hady El Asmar a floppé un As pour compléter son AK. Connor Drinan est éliminé en 16ème place  : il remporte 51,350 euros.

Classement et compte-rendu de ce Day 4 à venir...

Ciao Dario

- 6 mai 2015 - Par Florence

Avec l'élimination de l'Italien Dario Sammartino, on tient nos 16 joueurs restants. Le membre de la Team Italie s'est retrouvé à tapis préflop en bataille de blindes contre l'Espagnol Adrian Mateos avec 45 contre K6. La meilleure main a tenu, envoyant le bel Italien dans le rail à la 17ème place pour 51 350 euros.