masquer le menu

Fin du Day 3 : il reste 34 joueurs, dont 3 Français

- 5 mai 2015 - Par Benjo DiMeo



La Grande Finale de l’European Poker Saison édition 2015 a avancé à pas de géants lors de son troisième tour. De 564 joueurs sur la ligne de départ samedi et dimanche, ils n’étaient plus que 300 en lice lundi matin, puis 114 ce mardi matin. Au terme de onze heures de jeu supplémentaires, ils ne sont désormais plus que 34 pouvant encore prétendre, si ce n’est au titre, tout du moins à la finale, un objectif qui semble palpable à ce stade de la compétition.

Cette journée cruciale était placée sous le signe de l’entrée dans les places payées, au nombre de 79. La bulle fut longue, et riche en surprises, à commencer par les éliminations de Jonathan Khalifa et Eric Sfez. Le premier a vu son avance fondre à vue d’oeil à la suite de plusieurs coups perdus et de grosses mains abandonnées d’entrée de jeu (sans doute aurait t-il pu jouer plus sérré) tandis que le second se faisait ‘outkicker’ sur un gros pot durant le deuxième niveau de la journée, tombant à une poignée de blindes avant de subir la plus cruelle des punitions en sortant à la pire position du tournoi, la dernière avant l’argent, lorsque sa paire de Rois ne parvint pas à rester en tête contre la paire de 2 de Jason Mercier

Un troisième Français a manqué l’argent : Christophe Malaurie, laissant sept de ses compatriotes inscrire leur nom au palmarès de cette prestigieuse épreuve. Plusieurs d’entre eux allaient rapidement quitter la Salle des Etoiles une fois le min-cash assuré : Laurent Benhayoun, puis Michel Abécassis (As-Valet contre deux As). Membre de l’équipe gagnante du KING5 2015 et short-stack tout au long de la journée, Alexandre Réard allait tenir un peu plus longtemps avant de subir le même sort, tout comme le dernier champion EPT en titre Jean Montury.

Seuls trois joueurs défendent encore les chances Françaises dans cette Grande Finale où jamais aucun tricolore n’a réussi à s’imposer en dix ans : un Fabrice Soulier au tapis minuscule qui démontre une nouvelle fois une épatante dextérité dans la posture du ‘short-stack ninja’, un Philippe Narboni au calme Olympien, et un Romain Paon en train de vivre un rêve éveillé, lui qui dispute pour la première fois un tournoi à très gros buy-in après son recrutement chez PMU. Tous trois possèdent un tapis en dessous de la moyenne, mais à 34 joueurs restants, tout est possible, y compris de beaux come-back.

Le chipleader à l'issue de ce Day 3 n'est autre que le Polonais Jose Carlos Garcia (photo). Déjà au sommet du classement à la fin de la première journée, le jeune homme a terminé en trombe, empaquetant 1 710 000 jetons. Il faut dire que c'est une armada polonaise qui a envahi le Rocher : Garcia compte dans son cercle d'amis le vainqueur du PCA 2014 Dominik Panka et le nouveau génie du poker mondial, Dzmitry Urbanovich. Ce dernier n'a pas survécu à la journée, éliminé dans le dernier niveau.

Les stars sont au rendez-vous. Dans les hauteurs du classement en début d'après-midi, l'Allemand Ole Schemion a tenu son rang, tout comme son compatriote Christopher Frank et l'Américain Jason Mercier. Après sa quatrième place dans le SHR à 100 000 euros, l'Italien Dario Sammartino (photo) confirme sa bonne forme du moment en se classant dans le Top 6 de ce Day 3. Les Team Pro PS Johnny Lodden et Andre Akkari sont toujours en lice. Dégringolade en revanche pour l'Italien Mustapha Kanit et l'Américain Isaac Haxton, qui reviendront avec respectivement 20 et 10 blindes.

Rendez-vous à midi pour la suite des hostilités ! Nous aurons aussi l'occasion de suivre le départ du High-Roller à 25,000 euros l'entrée.

Florence & Benjo

Les 34 joueurs du Day 4

Jose Carlos Garcia (Pologne) 1 710 000
Connor Drinan (USA) 1 065 000
Anatoly Chen (Russie) 987 000
Scott Clements (USA) 909 000
Hady El Asmar (Liban) 890 000
Dario Sammartino (Italie) 827 000
Ole Schemion (Allemagne) 823 000
Johnny Lodden (Norvège) 728 000
Andre Akkari (Bresil) 574 000
Anton Astapau (Biélorussie)   561 000

Joao Simao (Brésil) 546 000
Jason Mercier (USA) 539 000
Tom Hall (Royaume-Uni) 536 000
Ryan McEathron (Canada) 521 000
Muhyedine Fares (Senegal) 439 000
Christopher Frank (Allemagne) 435 000
Dmitry Ivanov (Royaume-Uni) 393 000
Koichi Nozaki (Japon) 387 000
Stephen Chidwick (Royaume-Uni) 383 000
Adrian Mateos (Espagne) 376 000

Quan Zhou (Chine) 370 000
Markus Ross (Allemagne) 348 000
Ludovic Geilich (Royaume-Uni) 346,000
Romain Paon (France) 332 000
Philippe Narboni (France) 320 000

Juan Martin Pastor (Argentine) 305 000
Lyndon Basha (Royaume-Uni) 303 000 
Mustapha Kanit (Italie) 213 000 
Liviu Ignat (Roumaine) 211 000
Vladislav Donchev (Bulgarie) 159 000 

Pierre Neuville (Belgique) 150 000 
Felix Stephensen (Norvège) 125 000
Isaac Haxton (USA) 112 000
Fabrice Soulier (France) 73 000

Tableau de bord
34 joueurs restants (sur 564 au départ)
Blindes 5 000/10 000 ante 1 000
Tapis moyen 500 000

Les derniers affrontements de la journée

- 5 mai 2015 - Par Benjo DiMeo

L’action est restée intense jusqu’aux toutes dernières mains du Day 3… Voici quelques joutes observées durant la dernière heure.

 Le jovial et hilarant Américain Josh Prager a perdu ses jetons de manière particulièrement douloureuse, son AK ratant le split-pot contre le AK d’André Akkari : le Brésilien trouve deux carreaux au flop, et un troisième sur la rivière ! Réduit à une poignée de pions, Prager se fait sortir quelques minutes plus tard par Ludovic Geilich (Roi-Dame contre As-Dame) Dommage car Prager est très rare sur le circuit Européen : une apparition en table TV aurait donné un show à n’en point douter mémorable.

Après un revers subi durant l’avant-dernier niveau, Romain Paon a repris des couleurs sur l’une des ultimes mains de la journée, avec un 3-bet de SB contre le bouton. Ce dernier paie et Romain mise 44,000 sur le flop A52, puis 100,000 sur le turn, un 6, provoquant l’abandon de son adversaire après un long moment de réflexion.

 Superbe finish pour l'Italien Dario Sammartino qui est passé de 270 000 à 827 000 lors des dernières mains. Il a d'abord réussit à doubler avec As-Dame face à As-Valet sur un board J-5-As-Dame-6 puis il a éliminé un short-stack sur l'ultime main jouée.

On s’en voudrait de terminer cette journée sans vous raconter au moins un coup de Philippe Narboni. Il faut dire que le Français est du genre patient et conservateur dans sa stratégie, mais chapeau à lui pour être parvenu à conserver un tapis correct tout au long de la journée. Allez, une main : Philippe ouvre à 20,000 (blindes 4,000/8,000). La SB 3-bet à 45,000. La parole revient à Philippe qui 4-bet à 120,000. La SB réfléchit, puis passe. Hé, peut-être que Philou a fait ce genre de moves toute la journée… en fin de compte, ça suffit pour se maintenir, avancer jusqu’au prochain jour, et grimper l’échelle des prix.

Un compte-rendu du Day 3 sera publié dans quelques instants. En attendant, sachez que 34 joueurs se sont qualifiés pour le Day 4, dont 3 Français avec des tapis en dessous de la moyenne :

Romain Paon 332 000
Philippe Narboni 320 000
Fabrice Soulier 73 000

Tableau de bord
34 joueurs restants (sur 564 au départ)
Blindes 5 000/10 000 ante 1 000

Tapis moyen 500 000

Garcia, premier millionnaire

- 5 mai 2015 - Par Florence

Jose Carlos Garcia, sosie non-officiel de Paul-François Tedeschi

On tient notre premier millionnaire ! Le Polonais Jose Carlos Garcia, chipleader du Day 1A vient de dépasser la barre du million de jetons.

Au Hi-Jack, Garcia ouvre à 16 000 et le Chinois Quan Zhou depuis le Cut-Off 3-bet à 39 000. Garcia paye et le flop vient KJ2. Le Polonais va check-call la mise à 41 000 puis les deux joueurs vont check sur la turn 9. Sur la river 6, Garcia met son adversaire à tapis à qui il reste 350 000 jetons ! Zhou finit par rendre sa main au croupier propulsant Jose Carlos Garcia au sommet du classement.

A la même table, Dario Sammartino s'est chargé d'éliminer Yury Gulyy avec une paire de Rois contre As-Roi. L'Italien pointe désormais aux alentours des 350 000 jetons. Tombé à moins de 10 blindes, Fabrice Soulier vient de trouver un double up avec les As face aux Dix du Belge Pierre Neuville.

Alors que j'écris ces lignes, un tremblement de terre vient de frapper la salle des étoiles. Au sens figuré bien sûr : on vient de perdre l'intouchable Polonais Dzmitry Urbanovich en table TV. Nul doute qu'il ne manquera le High Roller à 25 000 euros qui débutera demain.

Ils repartent avec 23 125 euros :

47e Yury Gulyy (Russie)
48e Dmitry Zheglov (Russie)
49e Frederik Pedersen (Danemark)
50e Thomas Popov (Canada)
51e Vicente Delgado (Espagne)
52e Roman Korenev (Russie)
53e Alexander Reard (France)
54e Dimitar Danchev (Bulgarie)
​55e Sergio Aido (Espagne)

Jean peut plus

- 5 mai 2015 - Par Benjo DiMeo

L'embellie fut de courte durée : quelques minutes après avoir doublé avec As-Valet, Jean Montury nous quitte, jouant sa dernière main avec... As-Valet. Là encore, un de ses adversaire re-shove derrière lui (le Sénégalais Muhyedine Fares), mais avec une main dominante cette fois : les Valets.



Un mois après sa mémorable victoire à 687,400€ à Malte face à Valentin Messina, Jean Montury doit cette fois se contenter de la 43ème place et des  23,125€ qui vont avec.

Jean veut encore

- 5 mai 2015 - Par Benjo DiMeo



Bouffée d’air frais pour Jean Montury, dont la table a été déplacée sur le podium télévisé. Le champion EPT en titre pousse 44,000 et tapis (6BB) en début de parole avec As-Valet. Mustapha Kanit fait de même (pour dix fois plus) en SB avec As-8, et la logique est respectée au terme d’un board Roi-2-4-4-7. 

Avec 12BB, Montury reste cependant dans la zone rouge (orangé à la limite)