masquer le menu

Les derniers affrontements de la journée

- 5 mai 2015 - Par Benjo DiMeo

L’action est restée intense jusqu’aux toutes dernières mains du Day 3… Voici quelques joutes observées durant la dernière heure.

 Le jovial et hilarant Américain Josh Prager a perdu ses jetons de manière particulièrement douloureuse, son AK ratant le split-pot contre le AK d’André Akkari : le Brésilien trouve deux carreaux au flop, et un troisième sur la rivière ! Réduit à une poignée de pions, Prager se fait sortir quelques minutes plus tard par Ludovic Geilich (Roi-Dame contre As-Dame) Dommage car Prager est très rare sur le circuit Européen : une apparition en table TV aurait donné un show à n’en point douter mémorable.

Après un revers subi durant l’avant-dernier niveau, Romain Paon a repris des couleurs sur l’une des ultimes mains de la journée, avec un 3-bet de SB contre le bouton. Ce dernier paie et Romain mise 44,000 sur le flop A52, puis 100,000 sur le turn, un 6, provoquant l’abandon de son adversaire après un long moment de réflexion.

 Superbe finish pour l'Italien Dario Sammartino qui est passé de 270 000 à 827 000 lors des dernières mains. Il a d'abord réussit à doubler avec As-Dame face à As-Valet sur un board J-5-As-Dame-6 puis il a éliminé un short-stack sur l'ultime main jouée.

On s’en voudrait de terminer cette journée sans vous raconter au moins un coup de Philippe Narboni. Il faut dire que le Français est du genre patient et conservateur dans sa stratégie, mais chapeau à lui pour être parvenu à conserver un tapis correct tout au long de la journée. Allez, une main : Philippe ouvre à 20,000 (blindes 4,000/8,000). La SB 3-bet à 45,000. La parole revient à Philippe qui 4-bet à 120,000. La SB réfléchit, puis passe. Hé, peut-être que Philou a fait ce genre de moves toute la journée… en fin de compte, ça suffit pour se maintenir, avancer jusqu’au prochain jour, et grimper l’échelle des prix.

Un compte-rendu du Day 3 sera publié dans quelques instants. En attendant, sachez que 34 joueurs se sont qualifiés pour le Day 4, dont 3 Français avec des tapis en dessous de la moyenne :

Romain Paon 332 000
Philippe Narboni 320 000
Fabrice Soulier 73 000

Tableau de bord
34 joueurs restants (sur 564 au départ)
Blindes 5 000/10 000 ante 1 000

Tapis moyen 500 000