masquer le menu

EPT Monte-Carlo : les Français en réussite aux side events

- 11 mai 2015 - Par Flegmatic

Cette année, l'EPT Grand Final de Monte-Carlo accueillait, en plus de l'inévitable Main Event à 10 000 euros (remporté de main de maître par Adrian Mateos, on vous a raconté ça en direct), la bagatelle de 76 épreuves annexes, soit presque autant de gagnants et d'histoires à raconter. Et cela tombe plutôt bien, puisque parmi ceux-ci se sont glissés quelques Français, profitant de la dernière étape européenne de la saison pour s'illustrer.

Commençons par la perf Française, au féminin, de ce dernier festival EPT de la saison. Dans un Women's Event réunissant soixante-cinq joueuses, Isabel Balthazar tire son épingle du jeu et les 3 690 euros de la victoire. La première française finaliste d'un Main Event EPT (c'était à Barcelone en 2011), devance de peu une autre frenchie, Jessica Drissi, troisième pour 1 720€.

Isabel a beaucoup de jetons bleus 
©Tomas Stacha/PokerStars

La même nuit, du 2 au 3 mai, a aussi vu la victoire de Remy Bonnet dans la Monaco Cup (330€ de buy-in, 217 377€ de prizepool). Il remporte le tournoi et 25 220 euros après un deal à trois avec l'Italien Daniele Vesco (29 000€) et Olivier Ezan (29 000€). Aurélie Quelain avait quant à elle quitté une table finale riche en Français en huitième position (3 947€).

En parallèle de cet EPT se déroulait également le FPS Monaco. Pour cette deuxième escapade dans la Principauté, c'est l'Allemand Sebastian Supper qui décroche la timbale (177 000€). Joueur amateur en passe de devenir professionnel, le Munichois se défait notamment à la table finale de Gilles Silbernagel, meilleur Français de l'épreuve, finalement troisième (75 400€).

Essai transformé pour David
©PokerStars

Quelques minutes auparavant, David Susigan (photo) s'était déjà chargé de lancer la bonne semaine tricolore. Rugbyman évoluant actuellement à Castanet-Tolosan en Fédérale 1, et visiteur régulier du circuit pro du poker ces trois dernières années, il signe la plus belle perf' de sa carrière en s'emparant du titre sur le High Roller de ce même FPS et des 144 100 euros de gain qui vont avec.

Les jours suivants sont à placer sous le signe de l'Aviation Club de France. L'Event 74 à 200€ en NL Omaha High/Low voit ainsi un doublé de l'ancien arbitre en chef des tournois du cercle des Champs, Nicolas Fraioli, devançant Frederic Bussot-Fuentes (respectivement 1 879 et 1 880€ après deal). Autre tournoi, autre doublé, signé cette fois dans l'ordre par Jean-Jacques Zeitoun et Karim Lehoussine (photo) sur le 500€ NL Deepstack. En bons amis, ils repartent chacun avec 11 550€, concluant un deal juste avant leur duel. De son côté, Jérôme Zerbib, autre régulier de l'ACF, s'impose sur le 1000€ PLO et récupère 23 200€.

L'ACF en force !
©PokerNews

Une moisson entamée deux jours plus tôt par Saber Harrazi et sa victoire sur le 500€ Limit Omaha High/Low pour 3 840€ (après deal). Un titre qui s'ajoute à une place de runner-up sur le 500€ Limit Razz 8-Handed. En parlant de place d'honneur, comment ne pas citer le formidable deeprun de Sylvain Loosli, deuxième du 5000€ NL Holdem 8-Handed pour 99 800€ ! Deuxième place toujours avec El Mostafa Ederoua sur le 2000€ NL Turbo Bounty (23 300€) et Mathieu Jacqmin sur le 500€ Limit Stud High/Low. (2 990€). À noter également la victoire de Frederic Berenger (3 110€) dans le Deuces Wild, variante déjantée où le 2 est un joker et peut remplacer n'importe quelle carte !

Trois Super High Roller étaient également au programme de ce Grand Final. Le plus cher, à 100 000€ a accueilli soixante-et-onze joueurs (dont treize re-entry) et sacré Erik Seidel (photo), 55 ans, après un heads-up final en forme de choc des générations face à Dzmitry Urbanovich, seulement 19 printemps. Seidel signe ainsi le plus gros gain de sa carrière (2,015 millions) et passe troisième sur la fameuse All Time Money List, devant Phil Ivey mais derrière Daniel Negreanu et Antonio Esfandiari (si l'on tient compte des gains acquis par ces derniers dans le Big One for One Drop).

Riche comme Seidel
©Neil Stoddart/PokerStars

Un cran plus bas, Mustapha Kanit s'adjuge le 50 000€ et un joli chèque de 936 500€, faisant de lui le joueur italien ayant récolté le plus de gains dans l'histoire. Enfin, Charlie Carrel, jeune Anglais de 21 ans sort vainqueur du 25 000€, quadruplant, avec 1 114 000€ remportés, ses gains totaux.

Avec la fin de ce Grand Final, l'European Poker Tour est donc désormais en vacances. Il reviendra à partir du 19 août à Barcelone pour une douzième saison au calendrier sans grande surprise. Le monde du poker a d'ores et déjà les yeux tournées vers Las Vegas et les WSOP, qui débutent dans à peine plus de deux semaines (et pour lequel vous pouvez encore gagner vos places). En ce qui nous concerne, on vous donne rendez-vous le 2 juin pour la deuxième édition du SISMIX à Marrakech.

La victoire de Mateos conclut le festival monégasque

- 8 mai 2015 - Par Florence

Que retenir de cet EPT Grand Final Monte-Carlo 2015 ?

Il a fallu attendre la 106ème édition pour voir la victoire d'un Espagnol dans un EPT. Adrian Mateos offre à l'Espagne le titre tant attendu.

 Cette Grande Finale EPT a attiré 564 joueurs, soit une baisse d'affluence d'environ 20% par rapport à l'année passée.

 Du côté du Team Pro Winamax, Bruno 'Kool Shen' Lopes et Davidi Kitai étaient rapidement éliminés, laissant Sylvain Loosli, Gaëlle Baumann, Patrick Bruel et Michel Abecassis rejoindre le Day 2. Seul le Doc atteignait l'argent, 73ème pour 19 175 euros.

 79 joueurs sont entrés dans l'argent dont 7 Français : outre Michel Abecassis, Laurent Benhayoun (79ème), Alexandre Reard (53ème), Jean Montury (43ème), Philippe Narboni (33ème), Fabrice Soulier (29ème) et Romain Paon (13ème) ont atteint les places payées.

Pour sa première sortie sous ses nouvelles couleurs, le Pro Dream PMU signe la plus belle performance de sa carrière en live et inaugure de la meilleure des façons son tout nouveau sponsoring.

 C'est l'éditeur de Live Poker Eric Sfez qui termine bubble boy du tournoi, sa paire de Rois se faisant craquer par la paire de 2 de l'Américain Jason Mercier.

 On retiendra également l'éclosion de jeunes talents comme les Polonais Jose Carlos Garcia (5ème) et Dzmitry Urbanovich, runner-up du Super High Roller pour sa première participation.

 Et la confirmation du génie d'un Ole Schemion (6ème) ou d'un Johnny Lodden (4ème). Toujours placé mais jamais titré, la victoire EPT a encore échappé au Norvégien qui signe son 19ème cash dans un Main Event.

Rendez-vous en août à Barcelone pour l'ouverture de la Saison 12.

La Saison 11 en un clin d’œil :

EPT Barcelone (1 496 joueurs) : victoire d’Andre Lettau (Allemagne, 794 058 €)
EPT Londres (675 joueurs) : Sebastian Pauli (Allemagne, 632 132€)
EPT Prague (1 107 joueurs) : Stephen Graner (USA, 969 000 €)
PCA (816 joueurs) : Kevin Schulz (USA, 1 491 580$)
EPT Deauville (592 joueurs) : Ognyan Dimov (Bulgarie, 543 700€)
EPT Malte (895 joueurs) : Jean Montury (France, 687 400€).
EPT Grand Final Monte-Carlo (564 joueurs) : Adrian Mateos (Espagne, 1 082 000€)

Les résultats complets de cet EPT Grand Final

- 8 mai 2015 - Par Florence

Main Event EPT Grand Final Monte-Carlo 2015
564 joueurs - Dotation 5 640 000€

Vainqueur Adrian Mateos (Espagne) 1 082 000€

Runner-up Muhyedine Fares (Senegal) 679 000€

3. Hady El Asmar (Liban) 486 000€
4. Johnny Lodden (Norvège) 379 000€
5. Jose Carlos Garcia (Pologne) 297 250€
6. Ole Schemion (Allemagne) 233 500€
7. Markus Ross (Allemagne) 174 300€
8. Koichi Nozaki (Japon) 120 700€

9. Dmitry Ivanov (Russie) 95 300€
10. Lyndon Basha (Royaume-Uni) 78 400€
11. Juan Martin Pastor (Argentine) 78 400€
12. Christopher Frank (Allemagne) 66 500€
13. Romain Paon (France) 66 500€
14. Anton Astapau (Biélorussie) 58 100€
15. Tom Hall (Royaume-Uni) 58 100€
16. Connor Drinan (USA) 51 350€
17. Dario Sammartino (Italie) 51 350€
18. Scott Clements (USA) 45 700€

19. Ludovic Geilich (Allemagne) 45 700€
20. Joao Simao (Brésil) 45 700€
21. Stephen Chidwick (Royaume-Uni) 40 050€
22. Anatoly Chen (Russie) 40 050€
23. Andre Akkari (Brésil) 40 050€
24. Vladislav Donchev (Bulgarie) 34,400€
25. Liviu Ignat (Roumaine) 34,400€
26. Mustapha Kanit (Italie) 34 400€
27. Ryan McEathron (Canada) 34 400€
28. Jason Mercier (USA) 29 900€

29. Fabrice Soulier (France) 29 900€
30. Isaac Haxton (USA) 29 900€
31. Pierre Neuville (Belgique) 29 900€
32. Felix Stephensen (Norvège) 26 500€
33. Philippe Narboni (France) 26 500€
34. Quan Zhou (Chine) 26 500€
35. Filippo Gandini (Italie) 26 500€
36. Josh Prager (USA) 26 500€
37. Matias Ruzzi (Argentine) 26 500€ 
38. Andrey Volkov (Russie) 26 500€

39. Rhys Jones (Royaume-Uni) 26 500€
40. Dzmitry Urbanovich (Pologne) 23,125€
41. Emin Aghayev (Monaco) 23,125€
42. Joao Barbosa (Portugal) 23,125€
43. Jean Montury (France) 23,125€
44. Patrick Putnam (Royaume-Uni) 23,125€
45. Brian Roberts (USA) 23,125€
46. Victor Ilyukhin (Royaume-Uni) 23 125€
47. Yury Gulyy (Russie) 23 125€
48. Dmitry Zheglov (Russie) 23 125€

49. Frederik Pedersen (Danemark) 23 125€
50. Thomas Popov (Canada) 23 125€
51. Vicente Delgado (Espagne) 23 125€
52. Roman Korenev (Russie) 23 125€
53. Alexandre Reard (France) 23 125€
54. Dimitar Danchev (Bulgarie) 23 125€
55. Sergio Aido (Espagne) 23 125€
56. Artur Koren (Danemark) 20 900€
57. Sergio Castelluccio (Italie) 20 900€
58. Nikolay Tsanev (Bulgarie) 20 900€

59. Hani El Assaad (Liban) 20 900€
60. Immanuel Siebert ( Allemagne) 20 900€
61. Uladzimir Zakharau (Biélorussie) 20 900€
62. Jeffrey Hakim (Liban) 20 900€
63. Jason Wheeler (USA) 20 900€
64. Eugene Katchalov (Ukraine) 20 900€
65. Aroldo Fioroni (Suisse) 20 900€
66. Georgios Zisimopoulos (Grèce) 20 900€
67. Naji Tannoury (Liban) 20 900€
68. Mihai Popa (Roumanie) 20 900€

69. Maria Ho (USA) 20 900€
70. Lampros Vrakas (Grèce) 20 900€
71. Daniel Smith (Monaco) 20 900€
72. Lasse Frost (Danemark) 19 175€
73. Michel Abecassis (France) 19 175€
74. Steve O'Dwyer (Irlande) 19 175€
75. Francesco Conte (Brésil) 19 175€
76. Oliver Weis (Allemagne) 19 175€
77. Ariel Celestino (Brésil) 19 175€
78. Nicolas Chouity (Liban) 19 175€
79. Laurent Benhayoun (France) 19 175€

Mateos offre à l'Espagne son premier titre EPT

- 8 mai 2015 - Par Florence

Il n'a que 20 ans et le voilà sur le toit de l'Europe : Adrian Mateos est le premier espagnol à remporter un Main Event de l'European Poker Tour, qui plus est à l'occasion de la Grande Finale.

Le jeune homme s'est fait connaître sur la scène internationale en octobre 2013 en devenant à 19 ans le deuxième plus jeune joueur à remporter un bracelet WSOP, à Enghien sur le Main Event des WSOP Europe. Mateos a alors remporté un million d’euros en battant Fabrice Soulier en heads-up.

Et pourtant, le jeune espagnol avait déjà fait ses preuves dans son pays, s’adjugeant notamment l’Estrellas Madrid en janvier 2013 pour 103 000 euros. A seulement 20 ans, il parcourt le circuit avec ses colocataires de l'est londonien, Sergio Aido et Javier Gomez Zapatera, 5ème de l’EPT Malte. Quel nouvel exploit accomplira-t-il pour ses 21 ans ?

Crédits Photo Neil Stoddart

Adrian Mateos, prince du Rocher

- 8 mai 2015 - Par Florence

La salle des étoiles peut exploser : l'Espagnol Adrian Mateos vient de soulever le trophée tant espéré. Après une ouverture à 410 000 de Fares, Mateos pousse son adversaire à tapis avec A8. Muhyedine accepte le défi avec A6, largement dominé.

Le board 298QQ scellera la victoire de l'Espagnol dès la turn, et avec elle, un gain de 1 082 000 euros !

Après une poignée de mains à son adversaire, Mateos peut exulter et se jetter dans les bras de ses nombreux amis venus le soutenir. Le Sénégalais Muhyedine Fares termine runner-up de cet EPT Grand Final pour un gain de 679 000 euros.