L'Espagne signe un doublé historique

- 29 avril 2019 - Par Flegmatic

Sergio Aido s'impose devant Jesús Cortés
Les deux Espagnols remportent plus d'un million d'euros
Super High Roller 100 000 € (Day 3 et Finale)

Sergio Aido Trophée

Année après année, tournoi après tournoi, le poker de tournoi continue de nous surprendre. Alors que l'on pensait avoir déjà vu tous les scénarii, tous les rebondissements de situations, même les plus improbables, de nouvelles histoires étonnantes continuent de s'écrire sous nos yeux. Quoi qu'il se passe sur le reste de cet EPT Monte-Carlo, celle de Sergio Aido (photo) restera quoi qu'il arrive comme l'un des temps forts de cette étape princière. Car l'Espagnol et grand pote d'Adrián Mateos n'a pas "seulement" remporté le Super High Roller à 100 000 € aujourd'hui, il l'a fait au bout d'un improbable come-back, écrivant qui plus est l'une des plus belles pages du poker ibérique.

Jesus Cortes

Pour bien comprendre la portée de cet exploit, il faut revenir légèrement en arrière, aux dernières heures du Day 2. Alors que la dernière table à neuf vient d'être constituée, Sergio et son compatriote Jesús Cortés (photo) occupent les positions de short stacks avec respectivement 15 et 28 blindes. Alors que cette deuxième journée doit s'arrêter au moment où sont atteintes les sept places payées, aucune élimination ne survient pendant plus de trois heures, faisant tomber la moyenne à 24 blindes. Pour reprendre la partie ce lundi, Sergio Aido est toujours short stack avec sept petites blindes et Jesús Cortés troisième avec 25 BB.

Sergio Aido - Jesus Cortes

Suite à l'élimination de Luc Greenwood dès la première main du Day 3, Sergio se retrouve à tapis pour sa survie avec As-9 contre le As-Roi de Mikita Badziakouski, trouve un 9 sur le flop et double à nouveau dans la foulée avec As-Dame contre la paire de 5 de Daniel Dvoress. À partir de là, les Espagnols prennent le contrôle des opération : Aido se charge de Wiktor Malinowski (7e) puis de Charlie Carrel (6e), passe le relai à Cortés qui renvoie Mikita chez lui (5e), avant de s'occuper des deux Canadiens, Daniel Dvoress (4e) et enfin le tenant du titre Sam Greenwood (3e).

Jesus Cortes - Sergio Aido

C'est alors une certitude, ce tournoi s'apprête à consacrer deux millionaires et ils seront tous les deux Espagnols : une première dans l'histoire pokeristique du pays, qui n'avait vu deux de ses joueurs s'offrir un gain à sept chiffres sur une même épreuve. Avec un différentiel de cinq jetons contre un en heads-up en faveur d'Aido, l'idée d'un deal est rapidement écartée, avant que Sergio ne boucle l'affaire en une poignée de minutes. En s'offrant ce tournoi et les 1 589 190 € qui vont avec, Sergio Aido s'offre ainsi sa plus belle victoire, son plus gros gain en carrière - qui lui permet de franchir la barre des 10 millions de dollars en live - et devient le troisième Espagnol à compter au moins deux lignes à plus d'un million, à égalité avec Adrián Mateos et derrière Carlos Mortensen, seul avec trois.

Quant à Jesús Cortés, il remporte la somme tout à fait enviable de 1 147 750 € et poursuit son début d'année fou, lui qui était grimpé sur deux podiums de tournois High Rollers aux Bahamas, pour plus d'un million de dollars. Même sans un grand Adrián Mateos, le poker espagnol se porte à merveille, merci pour lui. Enhorabuena tíos!

EPT Monte-Carlo Super High Roller 100 000 € - Résultats
52 entrées (re-entries inclus) - 5 045 040 €

Sergio Aido Trophée

Vainqueur : Sergio Aido (Espagne) 1 589 190 €

Runner-up : Jesús Cortés (Espagne) 1 147 750 €
3e : Sam Greenwood (Canada) 731 530 €
4e : Daniel Dvoress (Canada) 554 930 €
5e : Mikita Badziakouski (Belarus)  428 830 €
6e : Charlie Carrel (UK) 327 930 €
7e : Wiktor Malinowski (Pologne) 264 860 €

Crédit photo : Neil Stoddart / PokerNews

La guerre des étoiles

- 28 avril 2019 - Par Flegmatic

Super High Roller 100 000 € (Day 2)

Cela ne suprendra personne, Monaco est LA destination de prédilection de tous les ballas de la Terre, ces joueurs prêts à investir dans un ticket à six chiffres pour disputer un tournoi de poker, voire même plusieurs si besoin. Pas le genre de personnes à s'offusquer donc devant un expresso à 9,50 € ou une bouteille de Vittel à 12 € (on exagère, mais à peine). C'est ainsi avec une belle régularité que ce Super High Roller princier à 100 000 € continue de rameuter quelques uns des meilleurs et des plus fortunés joueurs de la planète. Pour preuve, aux 46 entrées de l'édition précédente suivent cette année 52, re-entries inclus, dont deux envoyées sans succès par notre high staker favori Adrián Mateos.

Charlie Carrel - Steve O'Dwyer

Charlie Carrel contre Steve O'Dwyer, un face à face qui nous avait manqué.

Après un peu de plus de quatre niveaux d'une heure disputés en ce dimanche, il ne sont plus que 14 à pouvoir prétendre au gros million et demi d'euros à la gagne, rassemblés en deux tables dans un coin de la salle "Amerika", pour des demi-finales de haute volée. D'ailleurs, au vu du casting, on passerait bien le reste de notre soirée à observer tranquillement la suite des hostilités, bien calé en hauteur sur une chaise d'arbitre avec un cocktail goûtu à la main.

Mais parce que l'on ne fait pas toujours ce que l'on veut dans la vie, contentons-nous de vous offrir un instantané de la situation en cours. Déjà aperçu en grande forme sur le High Roller à 10 300 €, c'est pour l'heure le vrai-faux retraité Charlie Carrel (il a annoncé l'an dernier ne plus vouloir rejouer au poker à plein temps) qui mène les débats, avec un tapis qui avoisine les deux millions de jetons, soit un peu moins de 100 blindes. L'Anglais semble pour l'instant s'amuser comme un petit fou, à une table où l'on connaît absolument tout le monde, et qui pèse près de 76,5 millions de dollars de gains en tournois live.

Demi-Finales 100K

Pour le plaisir du listing, sont assis du siège 1 au siège 8 Timothy Adams, Michael Soyza, Daniel Dvoress, Steve O'Dwyer, Matthias Eibinger, Koray Aldemir et donc Charlie Carrel. Des joueurs qui se connaissent par coeur, à l'abri du besoin depuis et pour longtemps, complètement détachés de toute considération pécunière, et qui s'affrontent pour le plaisir de la compétition et de mener à bien leurs objectifs personnels. Une guerre mentale et technique qui devient chaque année de plus en plus féroce, à mesure que se multiplient un peu partout dans le monde les festivals spécifiquement dédiés à ces joueurs High Rollers. Un monde parallèle mais ô combien passionnant.

Demi Finales 2 100K

Vous vous en doutez, la table d'à côté n'a pas non plus à rougir de la comparaison, avec les jumeaux Greenwood, dont le tenant du titre Sam, les deux Espagnols Sergio Aido et Jesus Cortes, l'homme aux 14,5 millions de dollars de gains en 2018 - deuxième des bilans derrière Justin Bonomo - Mikita Badziakouski, le troisième du 10K Seth Davies et enfin le chipleader du Day 1 Wiktor Malinowski. Si comme nous ce dernier nom ne vous dit absolument rien, sachez que, selon Adrián Mateos, le Polonais est aujourd'hui l'un des tout meilleurs joueurs de MTT online du globe. Rien que cela.

Mais malgré tout leur palmarès, leur réputation et leur niveau de jeu, la moitité de ces 14 champions repartiront de ce tournoi les mains vides, quand les autres encaisseront au minimum 264 860 €. Ce ne sera probablement pas avant tard ce soir, avant d'enchaîner sur un Day 3 demain lundi, pour terminer tout cela en beauté.

Échelle des gains

Vainqueur : 1 589 190 €
Runner-up : 1 147 750 €
3e : 731 530 €
4e : 554 950 €
5e : 428 830 €
6e : 327 930 €
7e : 264 860 €

Ferrari - MacLaren

Pas sûr qu'un min-cash suffise pour s'offrir à la fois cette Ferrari et cette MacLaren, qui trônent, comme le veut la coutume, devant l'entrée du Casino de Monte-Carlo. Sans même parler de leur consommation d'essence...