masquer le menu

Stop the press ! Breaking news !

- 13 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Dernière minute : un superviseur vient de me remettre les chip-counts officiels. Je n'ai pas la force de tout recopier, je me contenterai donc des grandes lignes.

- Le chip-leader est Danois, il s'agit de Rasmus Nielsen avec 338,000. On l'a vu en table finale de l'EPT de Copenhague cette année, ainsi qu'aux World Series à Vegas l'été dernier.

- En troisième position : Sorel Mizzi, avec 194,000.

- Trois français ont survécu, comme annoncé : Boudet (7e avec 167K), Rohr (15e, 129K), et Hairabedian (33e avec 50K)

- Davidi pointe en huitième position (sur 37) avec 166,200.

- Les têtes de série : Freddy Deeb (143K), Nikolas Liakos (130K), Rolf Slotboom (85K), Surinder Sunar (84K), Danny Ryan (60K), Steve Jelinek (60K), et Michael Martin (35K)

- Tapis moyen : 105,000

- La partie reprendra au niveau en cours : 1,000/2,000, ante 300, mais les blindes vont augmenter rapidement, pour passer à 1,500/3,000, ante 300.

C'est tout pour ce soir !

Davidi Kitai : another day at the office, another money finish

- 13 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Il reste 37 joueurs

Au terme d'une seconde longue journée de poker à l'intérieur du Holland Casino d'Amsterdam, seuls dix pour cent des participants au Main Event des Master Classics possèdent encore des jetons. Certains ont monté des tapis énormes, d'autres ont survécu avec juste une poignée, tandis qu'une majorité se maintient dans le peloton avec un stack moyen. Tous repartiront avec un minimum de 6,200 euros en poche. Un seul sortira vainqueur, avec le titre, la gloire éternelle, des fans en délire, et les 600,000 euros qui y sont associés.

Parmi les 37 joueurs qui reviendront jeudi à 15 heures disputer le Day 3, quelques têtes de série connues et reconnues : Michael Martin, Sorel Mizzi, Freddy Deeb, Danny Ryan... Et au moins trois français, que l'on connait déjà tous un petit peu pour les avoir déjà croisés sur le circuit à plusieurs reprises : Roger Hairabedian, Jean-Philippe Rohr, et Patrice Boudet.

Coverage par Winamax

Tout tournoi international qui se respecte ne serait pas complet sans la présence d'au moins un membre du Team Winamax dans les phases finales. Une fois de plus, c'est Davidi Kitai qui va endosser ce rôle cette semaine : le champion du monde belge figure en bonne place au classement avec un tapis de 165,000. Inlassablement, tournoi après tournoi, Davidi poursuit sa conquête de la planète poker. Mais jusqu'où ira t-il ?

A la fin du Day 1, mardi soir, Davidi se voulait un tantinet pessimiste... « Quand j'ai un gros tapis à la fin du premier jour, ça se passe rarement bien le lendemain. » Au terme de plus de onze heures de parties, ses craintes sont envolées.

La partie fut loin d'être facile, et l'ascension marquée par plusieurs chutes et baisses de régime. « C'est vrai que j'ai eu un très mauvais départ. J'ai perdu d'entrée deux pots énormes, l'un ou mon adversaire rentre son tirage, le second où je manque le mien », a commenté Davidi autour d'un verre au terme du Day 2. « Des tas de mauvais souvenirs de précédents tournois me sont revenus en mémoire. D'autant que j'avais une image déplorable à ma table, qui n'avait pas changé depuis la veille : ils avaient vu tous mes bluffs à la fin du Day 1. »

Mais Davidi connait son petit précis du MTT sur le bout des doigts. Gestion parfaite des masses et changements de vitesse judicieux sont ses atouts maîtres. « Quelquefois, je vais passer deux tours entiers sans relancer... Pour ensuite relancer presque chaque coup. » C'est d'ailleurs la seconde option que Davidi a préféré aujourd'hui... « J'ai gagné énormément de mains avec une simple relance préflop. Et quand bien même j'étais payé, un continuation bet suffisait généralement. »

Sa réussite, Davidi l'attribue aussi à un petit coup de pouce crucial du hasard : « J'ai bénéficié de tables plutôt faciles tout au long du tournoi, jusqu'à ce que j'arrive sur le podium télévisée, où là il fallait batailler pour remporter le moindre petit pot. »

Quelles perspectives pour demain ? « Il reste encore beaucoup de joueurs, donc l'accession en table finale sera dans tous les cas un challenge. Je dispose d'un tapis très confortable, avec plus de 50 blindes : la structure est vraiment très, très belle, on y retrouve un confort qui manque un peu aux tournois de l'EPT. »

Si Davidi a déjà accompli une jolie performance en battant 90% des participants au Master Classics, l'accomplissement reste, à ce stade, anecdotique pour un professionnel de son calibre. Le plus dur reste à faire... Première étape, déjà : atteindre la table finale jeudi soir. Davidi va t-il à nouveau réussir l'exploit ? Réponse ici-même à partir de 15 heures, en direct toute la journée !

Hand for hand : la première bulle est sur le point d'éclater

- 13 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Lentement mais surement, nous sommes arrivés au chiffre magique de 38 joueurs : plus qu'un seul malheureux à éliminer, et l'on entrera dans les places payées. Tiens, j'ai fait une rime. A noter que j'ai commis une petite erreur en annonçant le chiffre de 31 payés + 5 joueurs remboursés par le casino. En fait, ce seront SIX joueurs qui se verront remettre leur entrée (d'une valeur de 6,200€)

C'est pour ça que je parle de "première bulle" dans le titre : les joueurs commenceront à réaliser un profit s'ils se classent parmi les 31 premiers.

Toujours en course :
Davidi (qui vient de surrelancer à tapis sur un flop QQ9 avec deux trèfles, son adversaire – que j'ai apercu dehors en train de fumer un pétard – jette ses cartes)
Roger Hairabedian
Jean-Philippe Rohr
Patrice Boudet avec 200,000
Sorel Mizzi
Steve Jelinek (finaliste Monte-Carlo en 2007)
Michael Martin (runner-up ici même en 2007)
Rolf Slotboom (finaliste en 2006)
Danny Ryan
Surinder Sunar
Nikolas Liakov
Freddy Deeb

La partie sera terminée dans dix minutes, sauf si un joueur saute entre temps...

- 13 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Le niveau 13 vient de commencer (blindes 1,000/2,000, ante 300), ce sera le dernier de la journée puisque nous ne sommes qu'à une heure de la "deadline" fixée par les organisateurs.

Il reste 41 joueurs.

- 13 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Le passage a 45 joueurs a entrainé la suppression d'une table, celle de Davidi. Le champion du monde du Team Winamax a été délocalisé sur le podium de la table télévisée.

J'ai observé Davidi jeter ses cartes pendant le premier tour de table, le temps qu'il se familiarise avec ses nouveaux compagnons de jeu : trois jeunes (dont un arborant un robot jouet en guise de porte bonheur) deux mecs entre deux âges, une vieille asiatique semblant un peu hors-sujet au milieu de tout ce beau monde, et un Surinder Sunar avec un tapis confortable.

Coverage par Winamax

Coverage par Winamax

Je vous invite à trouver le sous-titre idéal de cette photo de Surinder Sunar...

Coverage par Winamax

Coverage par Winamax