masquer le menu

Man wins card contest !

- 15 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Le vétéran danois Jan Sorensen s'offre les Master Classics 2008

Et comme ça, d'un coup, sans crier gare, les Master Classics d'Amsterdam étaient terminés après presque 34 heures de jeu effectives. J'étais en train de lire sur PokerNews que Sorensen et Ekerot avaient conclu un deal au départ du heads-up, histoire de resserrer la différence entre la première et la seconde place (550,000 pour le vainqueur, 420,000 pour le second) quand l'annonceur s'écria au micro : « And we have an all-in... And a call ! »

Coverage par Winamax

Vous l'aurez deviné, c'est Sorensen qui détenait As-5, largement défavori contre l'As-Valet de Ekerot. Mais le cinq au flop et le tapis plus important de Sorensen ont fait que cette main restera à jamais comme la dernière du Main Event des Master Classics 2008.

C'est l'expérience qui a parlé, avec la victoire d'un Danois de 48 ans, ancien finaliste WPT et deux fois titré aux World Series of Poker. Cette victoire à Amsterdam est la plus importante de la carrière de cet ancien footballeur pro, et vient s'ajouter à un palmarès déjà impressionnant.

Et là, tout de suite, je n'ai pas grand chose de plus à vous dire, car le Holland Casino ferme ses portes. Il est 2h30 du matin. Mon avion pour Varsovie décollera à l'aube : dans moins de douze heures, je serai à nouveau en train de couvrir une épreuve majeure du circuit pro, dans un autre pays.

Rendez-vous à 14 heures pour la suite des aventures du Team Winamax : Antony Lellouche, Ludovic Lacay, Nicolas Levi et Arnaud Mattern seront au départ de la branche polonaise de l'European Poker Tour. Dis, quand-est-ce qu'on dort ?

Coverage par Winamax

C'est le mec au milieu qui a gagné !

Résultats
Masters Classics 2008 – Main Event
Amsterdam – 6,200€ buy-in – 335 joueurs


Vainqueur : Jan Sorenen (Danemark, 623,100€)
2/ Gustav Ekerot (Suède, 357,780€)
3/ Daniel Larsson (Suède, 207,030€)
4/ Rasmus Nielsen (Danemark, 132,660€)
5/ Nikolas Liakos (Suède,106,540€)
6/ Raoul Refos (Pays-Bas, 84,420€)
7/ Abdul Sanhaji (Pays-Bas, 64,320€)
8/ Steve Jelinek (UK, 44,220€)
9/ Edwin Tournier (Pays-Bas, 32,160€)

Coverage par Winamax

Daniel Larsson se montre coopératif

- 15 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

La Suède est à tapis contre la Suède :

ACoeur5Coeur pour Larsson
8Carreau7Trèfle pour Ekerot

C'est Larsson qui est couvert... Il prend l'avantage sur le flop

APique6Trèfle5Carreau

Le turn 8Pique installe le doute...

La rivière 9Pique ruine les espoirs de Daniel : Ekerot a trouvé sa quinte.

Daniel Larsson remporte 207,030 euros pour sa prestation.

Pressez le pas, messieurs

- 15 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Il est 1h45 du matin, et nous avons encore trois joueurs à table. Le hic, c'est que le Holland Casino ferme dans moins de 90 minutes !

Le cas de figure s'était déjà présenté en 2007 lors de l'épique heads-up entre Michael Martin et Trond Eidsvig. Cette année là, les organisateurs avaient tout bonnement imposé aux deux joueurs d'en finir le plus vite possible, en suggérant fortement (pour ne pas dire "obligeant") la conclusion d'un deal, suivi d'un tête à tête expéditif et largement dévoué au "gamble" pur et dur.

Un bad-beat qui réveille

- 15 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Oui, tiens, rien de mieux qu'un petit coup de déchatte phénoménale pour nous tirer de la torpeur qui s'est emparée du public durant le « deal-break)

Nikolas Liakos, de l'avis général favori au départ de cette table finale (il possédait 25% des jetons) est à tapis avec une main qui gagne quand même la majorité du temps, n'en déplaise aux grincheux poissards :

APiqueACarreau

Le suédois fait face à son compatriote Gustav Ekerot, qui est dominé avec

ACoeurJCoeur

Nikolas tape dans les mains de ses potes dans le public, un grand sourire aux lèvres.

Et en effet, il y a de quoi. Le flop est apparemment sans danger

9Coeur7Pique3Carreau

Le turn commence à faire peur

KCoeur

Et la rivière tombe comme une enclume sur un sol en marbre poli

TCoeur, donnant la couleur à Ekerot et éliminant Liakos en quatrième place. Il remporte 132,660 euros.

*** DEAL BREAK ***

- 15 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Allez, un nouveau genre de pause, dont on ne parle pas assez mais qui se produit quasiment tout le temps : la pause-deal. Mode d'emploi : on s'arrête de jouer, on marche à quelques mètres de la table, et on parle gros sous.

Une fois qu'on est accord (ou pas), on revient à la table pour jouer aux cartes.