masquer le menu

Global Poker Masters : l'Italie sur le toit du monde

- 23 mars 2015 - Par Kinshu

Tous les yeux étaient rivés sur les Global Poker Masters ce week-end. Cette compétition rafraichissante, présentée comme la Coupe du Monde de notre jeu de cartes préféré et réunissant quarante des meilleurs joueurs de la planète, a tenu ses promesses : du beau poker, de la complicité, de la stratégie, des rebondissements, une forte médiatisation et au final, un vainqueur inattendu, l'Italie !

En allumant le streaming de l'événement samedi midi, c'est sans doute la première chose qui a sauté aux yeux : découvrir ces grands champions que sont que sont Vanessa Selbst, Ole Schemion ou encore Jonathan Duhamel surexcités à l'idée de disputer une compétition sans enjeu financier. Car c'était la première interrogation à propos de ces Global Poker Masters : les professionnels vont-ils jouer le jeu ? La réponse est vite arrivée. Dès les premières heures, on a pu découvrir des joueurs concentrés et motivés comme jamais, ravis de pouvoir faire gagner leur équipe, et à contrario peinés de ne pas rapporter de points à leur nation.

Au terme d'un week-end marqué par l'élimination surprise des nations favorites avant même la finale (les Etats-Unis ont terminé troisième et l'Allemagne quatrième), c'est finalement l'équipe d'Italie, composée de Mustapha Kanit, Dario Sammartino, Andrea Dato, Giuliano Bendinelli et Rocco Palumbo, l'une des formations les plus sous-estimées avant le début de la compétition, mais peut-être aussi la plus motivée, qui a remporté la première édition des Global Poker Masters, en battant en finale la Russie.

Pour l'équipe de France, l'épreuve a tourné au fiasco après un début pourtant très prometteur. Portés par un Patrick Bruel des grands jours, les tricolores ont franchi aisément la première phase de la compétition, la ronde de Sit & Go, en finissant cinquième sur huit avec un matelas de points confortable. Mais une succession d'événements défavorables est ensuite venue gâcher la fête en quarts de finales. Opposés aux Russes, Bertrand Grospellier, Paul-François Tedeschi et Sylvain Loosli ont tour à tour concédé leur heads-up, pendant que dans le même temps, le Canada gagnait un seul de ses trois matches, par l'intermédiaire d'un Marc-André Ladouceur plutôt en veine face à Marvin Rettenmaier, et reléguait définitivement la France en septième position du tournoi.

Mais l'important n'est pas là. Le fondateur des Global Poker Masters, Alexandre Dreyfus, souhaitait promouvoir le poker comme un sport avec cet événement. On peut dire que le pari est réussi. Si bien sûr, bon nombre de détails sont perfectibles, notamment au niveau du format de la compétition, l'engouement a été total pour un premier essai, aussi bien chez les joueurs que les observateurs. Témoin, le nombre impressionnant de visiteurs recensés sur Twitch.tv, le support sur lequel l'épreuve était diffusé en direct : pas loin d'un million ! On attend désormais avec impatience la prochain édition.

Résultats des Global Poker Masters 2015

Vainqueur Italie
2e Russie
3e États-Unis
4e Allemagne
5e Canada
6e Ukraine
7e France
8e Royaume-Uni

Crédit photos : Global Poker Index

La France en quarts de finale !

- 22 mars 2015 - Par Benjo DiMeo


Patrick Bruel a assuré le spectacle, et engrangé la majorité des points de l'équipe de France

Une longue journée de poker riche en rebondissements s'est jouée hier... Voici les résultats :

1/ Team USA 68 000 points (directement qualifiée pour les demi-finales)
2/ Team Allemagne 67 000 points
3/ Team Italie 62 000 points
4/ Team Russie 60 000 points
5/ Team France 52 000 points
6/ Team Ukraine 50 000 points
7/ Team Canada 43 000 points
8/ Team Royaume-Uni 23 000 points (éliminée)


Nous avons même eu l'honneur de la visite de l'Ambassadrice de France à Malte

Les quarts de finale : place au heads-up

Chaque équipe va sélectionner trois représentants pour disputer trois matches de heads-ups… Les points marqués lors de ces matches vont s’additionner aux points marqués lors des play-offs, et constituer un classement qui déterminera les demi-finalistes !

Team Allemagne VS Team Canada
Team Italie VS Team Ukraine
Team France VS Team Russie

Les hostilités reprennent à midi.

Cliquez ici pour lancer le stream vidéo commenté en direct par Benjo et Steven Moreau ! 

Seat Draw Party

- 21 mars 2015 - Par Benjo DiMeo

Quelques photos de la soirée d'avant-match qui a réuni les 40 compétiteurs hier soir... A cette occasion, le tirage au sort des tables du Premier Tour a été effectué, découvrez en la composition ci-dessous.










(Cliquez pour agrandir)

La première table TV diffusée en direct (RDV à 11h30 sur Twitch) réunira Patrick Bruel, Marvin Rettenmeier, Vanessa Selbst, Sam Trickett et Sorel Mizzi, entre autres.

Global Poker Masters : on vous dit tout !

- 19 mars 2015 - Par Kinshu

Concept, nations représentées, format de la compétition, horaires, diffusion, etc. : tout ce qu'il faut savoir sur les Global Poker Masters à quelques heures du coup d'envoi !

Les GPM, c'est quoi ?

Quand Alexandre Dreyfus a une idée en tête, il est plutôt du genre à aller jusqu'au bout des choses. Dans sa volonté de promouvoir le poker comme un sport, l'intenable entrepreneur français s'est lancé il y a quelques mois dans un projet plutôt ambitieux : organiser une rencontre live entre les meilleures nations du poker représentées par les meilleurs joueurs du monde. Une Coupe du Monde de poker en quelque sorte !

Certes, le concept n'est pas nouveau. Mais tenté à plusieurs reprises durant la dernière décennie, il n'a cependant jamais convaincu. On se souvient notamment de l'European Nations Cup qui n'a pas dépassé le stade des deux éditions (2011 et 2013). Cette fois, avec ces Global Poker Masters, la mayonnaise a l'air d'avoir pris, car l'engouement est total, que ce soit chez les joueurs, le public et les médias (aussi bien spécialisés que généralistes), et ce avant même le début de la compétition.

La formule est on ne peut plus simple et n'est pas sans rappeler celle utilisée en Coupe Davis dans le tennis : les huit nations les plus performantes sur le circuit (selon le classement érigé par Global Poker Index) vont s'affronter sur plusieurs formats - Sit and Go & Heads-up - durant deux journées entières. Avec à la clé pour le pays gagnant : un prix très symbolique et surtout le titre honorifique de Champion du Monde de poker.

C'est qui ?

Les pays représentés dans cette toute première édition de l'événement ont été selectionnés en fonction du nombre de joueurs référencés dans les 300 premières places du classement GPI à la date du 31 décembre 2014. On retrouve donc les Etats-Unis, forcément, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, le Canada, la Russie, la France, l'Italie et enfin l'Ukraine.

Le processus de sélection des joueurs a été sensiblement le même, puisque ces derniers ont été choisis en fonction de leur rang au classement Global Poker Index. Tout du moins pour quatre des cinq joueurs de chaque équipe, le dernier ayant été désigné par les organisateurs : le fameux concept de Wild Card si cher au milieu du tennis. Cela permettra de voir à l'oeuvre les champions actuels de notre jeu favori tels que Dan Smith, Sam Trickett, Jonathan Duhamel ou encore Ole Schemion (photo), numéro un du classement actuel.

Si l'équipe de France n'est pas favorite sur le papier, elle a tout de même fière allure. On y retrouve Erwann Pecheux, joueur tricolore le mieux classé en 2014 avec, excusez du peu, 29 places payées dont 11 tables finales en douze mois de circuit, Bertrand 'ElkY' Grospellier, faisant toujours partie de la crème du poker tricolore malgré des résultats en demi-teinte depuis plusieurs années, le pro Winamax Sylvain Loosli dont la flamme n'est pas retombée depuis la finale du Main Event des WSOP 2013 et Paul-François Tedeschi, reconnu par ses pairs comme l'un des joueurs les plus talentueux de sa génération, le Corse âgé de seulement 25 ans ayant déjà plusieurs beaux résultats à son actif, comme cette sixième place au Main Event de l'édition européenne des WSOP 2012.  La Wild Card a quant à elle été naturellement attribuée au meilleur ambassadeur de notre jeu préféré, Patrick Bruel, qui a parallèllement réussi un magnifique retour sur le circuit en 2014, avec notamment cette finale au World Poker Tour de Los Angeles où la superstar française a terminé au pied du podium.

Ca marche comment ?

Le fonctionnement de la compétition (cliquez pour agrandir)

La première phase des Global Poker Masters se disputera sur le format Sit and Go : 5 séries de 5 tournois vont donc être jouées, permettant ainsi aux représentants des huit équipes d'affronter chacun de ses alter ego. À l'issue de ces 25 Sit and Go, un classement sera établi : l'équipe la plus performante avancera directement à la phase finale de la compétition tandis que la moins bonne équipe sera tout simplement éliminée.

Les six autres équipes devront ensuite s'écharper en Heads-Up, avec un format de trois duels se jouant chacun au meilleur des trois manches. Un nouveau classement sera alors dressé et l'équipe ayant marqué le moins de points sera à son tour éliminée.

Retour au format Sit and Go pour les demi-finales avec un unique tournoi où chaque équipe enverra le représentant de son choix dont le tapis sera équivalent aux points marqués durant les phases précédentes. Chuter du Sit and Go sera alors synonyme d'élimination définitive pour les équipes concernées.

Une fois arrivé en heads-up, le tournoi sera mis en pause afin de passer à la finale de la compétition ! Les joueurs de chacune des deux équipes restantes s'affronteront dans une ultime série de Heads-Up, avec à la clé la consécration pour la première équipe à remporter trois des cinq duels finaux.

Enfin, pour être certains de respecter le délai imposé de deux journées de jeu, les organisateurs ont pimenté la compétition en apportant le concept de Shot Clock : les joueurs n'auront que 30 secondes maximum pour prendre chacune de leurs décisions. Spectacle assuré !

C'est où, c'est quand ?

Terre d'accueil de bon nombre de grinders en ligne depuis maintenant plusieurs années, la petite île de Malte a été choisie pour héberger cette première édition des Global Poker Masters. L'événement se déroulera le samedi 21 (à partir de midi) et dimanche 22 mars au casino Portomaso, en plein milieu du festival EPT dont le Main Event aura lieu du 22 au 28 mars. Le Team Winamax sera d'ailleurs présent pour cette nouvelle étape du circuit européen dont le reportage sera à suivre dès le lundi 23 mars sur Winamax.fr !

À événement exceptionnel dispositif exceptionnel : l'intégralité des Global Poker Masters sera diffusée sur la populaire plateforme de streaming Twitch, et ce dans cinq langages différents, dont le Français. Et c'est Benjo, vieux dinosaure du circuit, accompagné de Steven Moreau, excellent pédagogue, qui ont été choisis pour assurer les commentaires dans la langue de Molière. Vous pourrez suivre l'intégralité de la compétition sur cette même page !