masquer le menu
Jours :Finale2
Main Event :21
Affichage : Plus ancienPlus récent

Fin de la deuxième journée

- 3 novembre 2009 - Par Harper

Une finale « shorthanded »

Coverage par Winamax

Après une petite dizaine d'heures de jeu, cette deuxième journée du High-Roller s'achève dans le calme et la plénitude de la Haute-Savoie. Six joueurs restent en course pour conquérir le titre et aucun d'entre eux n'est actuellement assuré de repartir les poches pleines, quatre places seulement étant payées.

Parmi les prétendants à la victoire subsistent deux membres du Team Winamax. Après l'élimination d'Anthony Roux en début de journée, Davidi Kitai et Michel Abecassis ont fièrement représenté leur équipe par un jeu posé, solide et plein d'expérience. Aucun de ces deux-là n'aura engagé son tapis à un quelconque moment. Au final, ils reviendront avec un tapis proche de la moyenne.

Avec cinq joueurs possédant plus de cinquante blindes, nous pouvons nous attendre à suivre une finale passionnante. Ce sera à nouveau à suivre en direct et en exclusivité sur Winamax à partir de 14 heures. Nous nous quittons avec l'état des tapis des protagonistes. Bonne nuit à tous !

Siège 1 – Eric Haik (France) – 224,500
Siège 2 – Davidi Kitai (Team Winamax – Belgique) – 158,700
Siège 3 – Philippe Ktorza (France) – 38,600
Siège 4 – Michel Abecassis (Team Winamax – France) – 108,000
Siège 5 – Stéphane Souffir (Israel) – 194,300
Siège 6 – Thomas Bichon (France) – 199,700

4-bet

- 3 novembre 2009 - Par Harper

Quand on vous dit que Michel Abécassis est en forme depuis maintenant trois mois, ce n'est pas pour rien. A l'aise à la table, il semble repérer chaque « spot » et chaque opportunité de contre.

Alors que Thomas Bichon et Davidi Kitai commençaient à se chercher depuis quelques orbites, « Le Professeur » a profité de la situation pour ajouter son grain de sel et prendre un pot non négligeable.

En premier de parole, Thomas Bichon, comme souvent, relance à 5,400. Davidi Kitai sur-relance alors à 17,500 et Michel Abecassis opte pour « la solution offensive » (la fameuse) et envoie une pépite à 43,500. Ses deux adversaires passent rapidement. Il reste quinze minutes de jeu dans cette deuxième journée.

*** Pause 15 minutes ***

- 3 novembre 2009 - Par Harper

Nous atteignons la dernière pause de la journée. Après cela, nous jouerons une petite demi-heure avant d'aller nous coucher.

Après l'élimination du suisse Gérard Duruz, plus que six joueurs sont en course, parmi lesquels toujours deux membres du Team Winamax. Davidi et Michel se jouent actuellement parfaitement de la structure avec des changements de rythme parfois impressionnant : six « fold » consécutifs parfois enchainés de quatre « 3-bet » peut les caractériser. Les plus sceptiques répondront que tout dépend de leurs cartes. Ils ont peut-être raison. Le point.

Siège 1 - Eric Haik - 145,000
Siège 2 - Davidi Kitai (Team Winamax) - 185,000
Siège 3 - Philippe Ktorza - 45,000
Siège 4 - Michel Abecassis (Team Winamax) - 120,000
Siège 5 - Stéphane Souffir - 240,000
Siège 6 - Thomas Bichon - 190,000

Une reine a raison du Roy

- 3 novembre 2009 - Par Harper

Coverage par Winamax

L'écrémage des petits tapis continue. Et c'est Alain Roy qui en a fait les frais. Stéphane Souffir relance à 4,600 milieu de parole et le tenant du titre du Partouche Poker Tour envoie son tapis pour 29,000. « C'est parti pour le suicide ! » glisse-t-il, sourire aux lèvres.

« Reste à voir si je veux être l'arme du crime... » répond Stéphane. Il finit pourtant par s'exécuter en payant et retourne KCarreauQPique. Opposé à 7Pique7Coeur, il trouve immédiatement une dame au flop pour sortir Alain, huitième de ce « High-Roller ».

Slim fast

- 3 novembre 2009 - Par Harper

Coverage par Winamax

Avec un tapis réduit à six blindes depuis plus de trois heures, il fallait bien que cela arrive : Slimane Mameche est éliminé.

C'est non sans regret que la table a laissé partir le « showman » de la soirée. Avec sa faculté à détendre les joueurs et a lancé toute sorte de discussions extravagantes (dont vous profiterez peut-être bientôt car Michel Abécassis semble l'avoir convaincu de venir consulter wam-poker), Slim était l'animateur de la table.

L'ambiance, alors qu'il ne reste plus que huit joueurs, devrait donc revenir au calme. Le directeur du tournoi en a profité pour passer l'annonce suivante : la journée s'arrêtera à une heure et demie du matin.