masquer le menu

102 joueurs passent le Day 1A

- 28 août 2010 - Par Benjo DiMeo

Un Top 10 réjouissant

Andre Coimbra (Portugal) 157,600
Paul Kenneth Foltyn (UK) 145,900
Toby Lewis (UK) 141,900
Dario Minieri (Italie) 131,400
Antonio Esfandiari (USA) 127,800
Arnaud Mattern (France) 119,200
Antony Lellouche (Team Winamax) 114,100
Nicolas Chouity (Liban) 108,800
Mark Ioli (USA) 108,200
Frank Calo (USA) 103,100

Six français

Arnaud Mattern 119,200
Antony Lellouche (Team Winamax) 114,100
Michel Abécassis (Team Winamax) 100,100

Olivier Mallet 90,900
Hervé Lefevre 51,100
Ludovic Lacay (Team Winamax) 16,400

Le reste du field (sélection)

Dan Heimiller (USA) 83,800
Pieter de Korver (Pays-Bas) 80,800
Allen Baekke (Danemark) 57,300
John Duthie (UK) 57,100
JP Kelly (UK) 50,300
Marcin Jorecki (Pologne) 40,800
Vicky Coren (UK) 29,500
Teddy Sheringham (UK) 29,400
Alex Kravchenko (Russie) 27,800
Paul Berende (Pays-Bas) 24,400
Juan Maceiras (Espagne) 22,800
Dan Carter (UK) 21,900
Ricardo Sousa (Portugal) 19,000
James Dempsey (UK) 18,900
Nikolay Evdakov (Russie) 11,200

Tableau de bord
102 joueurs restants (sur 181 au départ du Day 1A)
Tapis moyen : 53,250

Vite fait bien fait

- 28 août 2010 - Par Harper

Les trois pros Winamax accèdent au Day 2

« Sortez les jeunes ! » ne cessait de nous dire Madame Da Silva, la concierge portugaise de mon immeuble. C'est que nos dimanches étaient plutôt occupés par de longs après-midi console plutôt que par un atelier bronzette sur les buttes du quartier. Mais force est de reconnaître qu'en ce Day 1A de l'EPT Vilamoura, on avait envie de faire la même réflexion aux 181 joueurs ayant déboursé 5,300 euros pour prendre le départ. Avec un grand soleil, une plage magnifique et 35 degrés au compteur, les arguments étaient nombreux pour avoir envie de sécher le tournoi et se poser au bord de l'eau. Au final, on s'est quand même pointé... Et cela nous a réussi : le Team Winamax a parfaitement réussi son entrée, plaçant trois joueurs sur trois en seconde journée ! Pendant ce temps, quelques internationaux ont brillé. Retour sur cette journée.

Nous nous interrogions sur leurs présences : les têtes de série se sont déplacés en petit nombre à l'occasion de cette première journée. Annette Obrestad avait peut-être encore la tête à Vegas : ne quittant jamais son téléphone, la norvégienne a paru quelque peu détaché de ce tournoi et s'est logiquement inclinée après quatre niveaux. Nous retrouverons en revanche au Day 2 des joueurs comme John Duthie, Bryn Kenney, James Dempsey et Peter De Korver avec des tapis dans la moyenne. Vicky Coren et Allan Baekke devront eux se contenter d'un petit tapis. Dario Minieri occupe pour sa part les premiers rôles, ayant pourtant été victime d'une rencontre entre ses deux rois et une paire d'as dans un pot équivalent à une moyenne. Antonio Esfandiari et Alex Kravchenko seront également à surveiller de près.

Coverage par Winamax

Une finale Winamax à Vilamoura ? On en reprendrait bien une tournée...

Côté français, la journée a mal débuté. Très rapidement, Florian Desgouttes, Antoine Amourette et Yann Brosolo se sont inclinés. Moins de deux semaines après sa troisième place à l'EPT Tallin, Arnaud Mattern n'a rien perdu de sa verve. Après une journée très active, il a multiplié par quatre sa cave de départ et possèdera un tapis qui le placera dans le top 10 à l'heure de la reprise.

Le Team Winamax n'est pas en reste. Avec trois joueurs présents en début de journée, il en verra... trois revenir en seconde journée ! Michel Abecassis avait mal débuté, ses deux rois tombant contre deux as. Restant sérieux et concentré, Mik a su se refaire une santé et a profité d'un rush en milieu de journée. Jouant de son image agressive, le professeur a su rentabiliser ses jeux à la perfection et termine la journée à 100,100, un tapis le plaçant dans les hauteurs du classement. Antony Lellouche a joué le poker qu'on lui connait, prenant le temps d'analyser ses adversaires avant d'exploiter leurs faiblesses. Il a ainsi monté son tapis sans jamais se mettre en danger et termine parmi les plus imposants stacks avec 114,100. La journée fut plus chaotique pour Ludovic Lacay, qui n'a jamais pu décollé. Privé de cartes et débutant à une table très difficile, il n'a pas réellement pu s'exprimer et devra batailler en seconde journée avec 16,400.

Une deuxième fournée de joueurs s'est donné rendez-vous dimanche à 12 heures (13H en France) pour le Day 1B de cet EPT Vilamoura. Parmi eux, trois nouveaux joueurs du Team W : Tristan Clémençon, Davidi Kitai et Manuel Bevand. Leur progression sera bien sûr à suivre en direct sur Winamax. Bonne soirée à tous !

Harper

Entre requins

- 28 août 2010 - Par Harper

Un beau duel oppose depuis quelques dizaines de minutes Antony Lellouche à Bryn Kenney. Et notre pro Winamax vient de prendre un sérieux ascendant. Bryn relance en milieu de parole et, muni de APiqueTTrèfle, Antony paie en position.

Le flop est favorable à Anto : 4Trèfle5CoeurTPique. Derrière un check de Bryn, il mise donc 2,500. Fait étonnant : l'américain relance à 7,100. Antony décide néanmoins de payer. Le tournant est un ATrèfle checké par Bryn. Anto fait de même. La rivière est un JCoeur : derrière un ultime check de l'américain, Anto mise 11,500. Il est payé. « Je pense avoir fait un mauvais call au flop » conclue le parisien, « il devait avoir deux rois ou deux dames... » Le voilà désormais assis derrière un imposant tapis de 95,000.

Le plus important au poker...

- 28 août 2010 - Par Harper



Derrière une relance à 2,000, la parole revient à Michel Abecassis qui, de grosse blinde, annonce à toute la table – et en français : « Le plus important au poker, ce ne sont pas les cartes... » Il fait alors semblant d'envoyer son tapis puis jette face en l'air... 7Pique2Coeur ! Un clin d'œil sympathique à la pub Winamax que vous avez pu voir sur votre petit écran. Évidemment, seul Ludo s'est marré, les autres n'ayant pas compris un seul mot de ce que racontait Michel. S'il n'a pas revêtu sa tenue de guerrier sur ce coup là, le soldat Mik se porte malgré tout très bien : il possède un tapis de 115,000 à moins d'une heure du terme de cette journée.

Deux piques, ça va, trois...

- 28 août 2010 - Par Harper

Muni de 4Carreau5Carreau, Arnaud Mattern place une sur-relance avant le flop. Il est payé et trouve un flop intéressant : ACoeur4Trèfle5Pique. Il mise 7,000 dans un pot de 10,000 et se voit relancer à 22,000 et tapis. Il paie pour se voir montrer APiqueJPique. Tournant et rivière seront malheureusement pour le français des piques. Ce pot s'envole mais, malgré ce coup du sort, Arnaud reste assis derrière un très confortable tapis de 100,000.