masquer le menu

La nuit tombe sur Vilamoura

- 18 novembre 2009 - Par Harper

Les trois membres du Team Winamax brillent



Aurait-on pu espérer mieux ? En début de journée, trois membres du Team Winamax prenaient le départ. Huit heures de jeu plus tard, tous ont au minimum doublé leur tapis.

Alexia Portal aura vécu une journée difficile où malgré la présence de deux faibles adversaires à la table, elle n'aura pu les exploiter, la faute à un manque de cartes. Puis est arrivé cette rencontre magique où ses as ont rencontré une paire de rois, une paire de dames et des trois égarés. Un « quadruple-up » salvateur qui lui permet de terminer la journée à 68,400.

Davidi Kitai aura lui opté pour son jeu « ultra-loose » habituel. Avec des hauts et des bas. Mais finalement, son image aura payé, lui permettant de rentabiliser une quinte en gagnant deux mises contre une simple « top paire ». Le belge et son jeu fantasque terminent à 62,000.

Nicolas Levi aura pour sa part produit un poker de grande qualité. Arrivé avec une heure de retard, le parisien a su tout de suite se mettre en action pour développer une image agressive et rentabiliser au maximum ses bons jeux. Continuant sur cette dynamique toute la journée, il termine à 87,300, largement au-dessus de la moyenne.

Nous les retrouverons également demain :
- au-dessus de la moyenne : Andy Black, Christophe Benzimra, Luca Pagano, Jamel Maistriaux ;
- à la moyenne : Jean Montury, Stéphane Gérin, Alex Kravchenko, JP Kelly, Sami Kelopuro ;
- shortstack : Tobias Reinkemeier

La dernière heure aura été marquée par le match de football opposant l'équipe de France à l'Irlande, forcément. Et tous les joueurs français ont cherché à se ternir informé du score. C'est ainsi que l'irlandais Andy Black a même menacé Jean Montury de le raser s'il ne le tenait pas au courant du score ! Il y a de l'ambiance. D'ailleurs, il est encore temps de filer voir la deuxième mi-temps. Nous nous retrouvons demain pour suivre le parcours des six membres du Team Winamax encore en course. Bonne nuit à tous et Allez les Bleus !

Tableau de bord

- 18 novembre 2009 - Par Harper

104 joueurs restants (sur 186 entrants)
Blindes 500/1,000 ante 100 à la reprise
Tapis moyen : 53,363

Missread

- 18 novembre 2009 - Par Harper

Per Betilsson relance à 2,600 en milieu de parole. Depuis la petite blinde, Sami Kelopuro « 3-bet » à 5,600. Et se fait payer.

5PiqueQPiqueKPique

« LarsLuzak » continue son offensive en misant 9,000. Le suédois envoie alors tapis pour 46,000. Très longue réflexion du finlandais qui finit par payer avec ACoeurKCarreau. Mal vu, il est presque « drawing dead » face à 5Coeur5Trèfle. Le tournant apporte plein d'espoirs à Sami avec l'apparition d'un KTrèfle mais la rivière, un 8Carreau, est inoffensif. Bien que ce pot de 110,000 lui passe sous le nez, Sami Kelopuro conserve un tapis à hauteur de 62,000.

En douceur

- 18 novembre 2009 - Par Harper

Davidi Kitai défend sa grosse blinde après une relance à 2,600 du cut-off.

Le flop 8Pique4Coeur4Carreau est « checké », ce qui pousse le belge à miser 5,000 sur le tournant 3Coeur. Il remporte le pot. Son tapis oscille toujours entre 60 et 65,000.

Too light

- 18 novembre 2009 - Par Harper

Sebastian Ruthenberg relance à 2,600 en fin de parole. Une mise payée par Nicolas Levi. Le bouton profite de cette configuration pour « squeezer » à 5,800. L'allemand envoie alors tapis pour 22,000. Alors que Nicolas Levi s'écarte, le bouton « snap » avec JCarreauJPique pendant que Sebastian tentait un « move » avec 8CarreauTCarreau.

Le flop 8Coeur7TrèfleJCoeur laisse des espoirs de quinte à l'allemand mais aucun neuf ne vient le sauver. C'en est terminé pour le vainqueur de l'EPT Barcelone 2008.