masquer le menu

Les 24 joueurs du Day 4

- 20 novembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Antony Lellouche (Team Winamax) 1,134,000
Jeff Sarwer (Canada) 913,500
Ricardo Sousa (Portugal) 765,000
Ruben Visser (Pays-Bas) 749,000
Jan Skampa (République Tchèque) 562,000
Claudio Coelho (Portugal) 508,500
Jude Ainsworth (Irlande) 491,000
Gino Gabriel (UK) 385,000
Matt Johns (USA) 374,000
Joao Barbosa (Portugal) 362,000
Tome Moreira (Portugal) 359,000
Santiago Terrazas (Espagne) 351,000
Antonio Matias (Portugal) 305,000
Ryan Franklin (USA) 299,500
Joao Silva (Portugal) 283,500
Andrei Vlasenko (Russie) 258,500
Aurelien Guiglini (Team Winamax) 253,000
Michel Abecassis (Team Winamax) 250,000

Mohamed Razab (Pays-Bas) 237,500
James Collopy (USA) 192,500
Pierre Neuville (Belgique) 174,000
Guillaume Da Silva (France) 167,500
Hugo Felix (Portugal) 160,500
Javier Garcia (Suisse) 140,500

Portugal Cliff Notes

- 20 novembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Que retiendra t-on de ce Day 3 express à Vilamoura, qui aura vu le field passer de 69 à 24 joueurs en moins de six heures ?

Coverage par Winamax

- La confirmation du Team Winamax, dont les trois membres ont passé le cap de la journée. Antony Lellouche passe devant Jeff Sarwer en faisant plus que doubler son tapis : pour la énième fois de sa carrière, il endosse une casquette de chip-leader qui lui va si bien. Aurélien Guiglini réalise son premier cash à l'EPT, poursuivant sur son excellente lancée entamée à Evian. Si ce n'était pour un call perdant en toute fin de journée, Michel aurait pu terminer avec beaucoup plus. Mais avec 250,000, il reste encore à Michel une large marge de manoeuvre.

- Ainsi, les cinq français qui avaient démarré le Day 3 ont tous terminé dans l'argent. Alexandre Brail nous a quitté, éliminé tout de suite après l'éclatement (express) de la bulle. Guillaume da Silva, lui, s'est maintenu, évitant les gouttes avec un petit tapis, et bénéficiant d'un double-up chanceux contre Jan Heitman.

- Parmi les têtes de série qui nous ont quitté avant l'argent : Andy Black, Rolf Slotboom, Steven Van Zadelhoff, Alex Kravchenko. D'autres ont été un poil plus chanceux, éliminés qu'il furent après la bulle : Johan Van Til, Ross Boatman, Martin Wendt, Jamel Maistriaux, Johannes Strassmann...

- Jeff Sarwer continue d'impressionner, un mois après Varsovie. Son élimination en dixième place lors du dernier EPT a laissé des traces douloureuses : gageons que le canadien aura à coeur d'atteindre demain sa première finale EPT.

- Encore en course : les deux joueurs les plus titrés du poker portugais : Joao Barbosa et, dans une moindre mesure, Ricardo Sousa.

- Pour représenter la Belgique : Pierre « Colombo » Neuville, avec un petit tapis néanmoins.

La journée de demain sera cruciale. Si le travail qu'ont accompli nos joueurs est déjà fort appréciable, la table finale, qui sépare les accomplissements majeurs des performances vites oubliées, est encore loin.

Soyez au rendez-vous samedi pour suivre le cheminemennt, depuis les trois dernières tables de huit joueurs, jusqu'à l'obtention du casting des huit finalistes. Même heure, même endroit.

Bilan et perspectives

- 20 novembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Les tapis français

Antony Lellouche (Team Winamax) : 1,134,000
Aurélien Guiglini (Team Winamax) : 283,000
Michel Abécassis (Team Winamax) : 250,000
Guillaume Da Silva : 167,500

Quelques têtes de série

Jeff Sarwer : 913,500
Ricardo Sousa : 765,000
Joao Barbosa : 362,000
Pierre Neuville : 174,000

Tableau de bord

24 joueurs restants (sur 322 au départ)
8 places en finale
Blindes : bientôt 4,000/8,000, ante 500
Tapis moyen : 400,000

Les prix qui seront distribués samedi

9e et 10e : 23,426 €
11e et 12e : 17,180 €
13e et 14e : 13,274 €
15e et 16e : 11,713 €

17e à 24e : 10,151 €

Tank-call-muck

- 20 novembre 2009 - Par Benjo DiMeo

J'arrive à la table d'Antony Lellouche pour voir se disputer un gros pot entre Michel Abécassis et Jan Skampa.

Nous sommes à la rivière, le board est KCarreau5Carreau9CoeurTCarreau8Trèfle, et il y a assez au milieu pour motiver Skampa à miser 80,000.

« Je suis arrivée il y a dix minutes, et Michel était déjà en train de réfléchir », me souffle une collègue.

Finalement, Michel se décide. Habituellement, un joueur qui réfléchit très longtemps finit par jeter ses cartes. Pas ici : le joueur du Team W complète la mise, avançant derrière la ligne une haute pile de jetons jaune, chacun valant 5,000.

Skampa retourne aussitôt KTrèfleKCoeur pour le brelan max. Michel concède sa défaite, et tombe à 260,000 alors que se jouent les dernières mains du Day 3.

Tableau de bord
25 joueurs restants (sur 322 au départ)
Blindes : bientôt 4,000/8,000, ante 500
Tapis moyen : 386,400

One more

- 20 novembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Olaf de Zeeuw engage le peu qu'il lui reste avec APique9Trèfle, et tombe contre le meilleur kicker ACoeurKCoeur de Jeff Sarwer. Le hollandais garde espoir sur le turn KPique2PiqueTTrèfle6Pique, espoirs réduits à zéro sur la rivière 6Carreau.

De Zeeuw est éliminé en 26ème position.

Une seule élimination nous sépare de la fin du Day 3 !