masquer le menu

Le bal ne fait que commencer

- 25 mars 2014 - Par Benjo DiMeo

Beaucoup de grosses pointures encore en course à Vienne

Coverage par Winamax

Un peu plus de 900 joueurs ont participé à l’édition 2014 de l’EPT Vienne. Ce chiffre n’est pas définitif car les inscriptions vont rester ouvertes jusqu’au coup d’envoi de la seconde journée, mardi à midi. Mais on peut déjà être assuré que nous sommes en face d’un tournoi similaire à son grand frère Berlinois, qui avait attiré 913 joueurs l’an passé. Un peu plus de la moitié de ces joueurs ont passé la première ronde de jeu organisée dimanche et lundi.

En suivant les joueurs du Team Winamax aujourd’hui, nous n’avons fait que gratter la surface d’un premier tour très animé et bondé de têtes de séries et joueurs tricolores. Côté têtes de série, nous avons par exemple croisé les Nordiques Johnny Lodden et Theo Jorgensen, en train de partager un moment de rigolade sur la photo ci-dessus, ou encore Gus Hansen, ElkY, et Victor Blom, l’ensemble d’entre eux ayant passé ce Day 1.

Côté Français, on ne peut en dire autant du qualifié Winamax Valentin Messina, de Nicolas Cardyn, de Stéphane Benadiba ou de Benjamin Barros. On pourra cependant compter sur un contingent fourni au départ du Day 2 : plus de vingt tricolores, dont Erwann Pecheux, Alban Juen, Jean-Philippe Rohr, Hugo Lemaire, Brien Benhamou, un Clément Thumy bien stacké, ou encore Aurélien Guiglini. Ils rejoindront mardi les joueurs déjà qualifiés dimanche lors du Day 1A, dont Antoine Saout et Fabrice Soulier.

Le classement officiel n’est pas encore disponible... Nous le publierons mardi en début de journée, après une bonne nuit de sommeil.

Reprise des hostilités à midi : nous serons à l’heure dans la salle de bal, prêts pour une nouvelle valse pokéristique…

Benjo

On fait moite-moite ?

- 25 mars 2014 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Huit des dix joueurs du Team Winamax étaient sur la ligne de départ de l’EPT Vienne : quatre seront de retour pour l’entame du Day 2. On va dire que notre équipe préférée est dans la moyenne, avec la mention « passable », puisque globalement, le taux d’élimination parmi les 900 et quelques participants tourne autour de 50%.

Avec la proverbiale « pensée émue » pour ceux qui nous ont « quitté trop tôt » (Davidi Kitai, Bruno Lopes, Guillaume Diaz, Manuel Bevand), faisons le point sur ceux dont les chances restent intactes :

Gaëlle Baumann : 73,000. Gaëlle termine bien au dessus de la moyenne au terme d’une journée atypique : après un départ canon qui l’a vu doubler son capital durant les premières heures de jeu, Gaëlle a surtout fait du travail de maintenance ensuite, gagnant suffisamment de petits pots pour rester à flot sans se laisser rattraper par la progression des blindes, et surtout sans disputer de main énorme qui aurait pu mal tourné. « Je n’ai pas joué trop de coups en fin de compte », dit-elle.

Ludovic Riehl : 66,000. Bonne performance compte tenu d’un tirage de table compliqué et d’un gros pot perdu avec un brelan (Mikedou slowplaye et son adversaire finit par trouver une quinte). « Je pense avoir joué sérieusement, et eu des bonnes cartes », dit t-il, résumant en une phrase les deux mamelles du poker de tournoi. Comme par exemple cette bonne situation : ACoeur5Coeur contre KCoeur9Coeur à tapis gagnant sur un flop avec deux coeurs.

Michel Abécassis : 30,100. Là encore, une journée en deux parties séparées par la pause-dîner. « Je n’ai pas gagné un seul coup au retour du restaurant », dit Michel, qui en était revenu avec 60,000. Un As-Valet qui perd contre As-10, deux Valets qui perdent contre As-Dame, un bluff (en position de victime)… Michel entamera le Day 2 avec presque 40 blindes, ceci dit.

Sylvain Loosli : 20,000. Short-stack pendant une bonne partie de la journée, le November Nine a eu bien des occasions de sauter au retour de la pause-dîner, mais les a toute déclinées, préférant jouer la carte de la survie.

Tout ça pour ça

- 25 mars 2014 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Grosse deception pour Manuel Bevand, qui aura joué aussi longtemps aujourd’hui que tous les survivants du Day 1B (300environ), sans pour autant avoir le droit de revenir mardi pour le Day 2.

Oui, Manub a été éliminé sur la toute dernière main de la journée, alors qu’autour de lui chacun rangeait joyeusement ses jetons dans les sacs apportés par les superviseurs, comptant et remplissant le formulaire de fin de journée en sifflotant.

Grosse déception ? Nous sommes encore loin de la réalité. Vous le savez, Manuel est un compétiteur dans l’âme, perfectionniste, ne détestant rien de plus qu’une défaite, qui plus est lorsqu’elle est aussi brutale et arrive en point final d’une journée qui s’était par ailleurs plutôt bien passée. Et c’est abasourdi que Manuel m’a raconté la situation, se demandant à voix haute comment, après une journée de poker solide et satisfaisante, comment il pouvait passer cette paire de Valets servie contre un joueur Suédois agressif, un joueur qui le sur-relançait en tremblant, un tell de force tellement évident qu’il ne pouvait qu’être faux, pas vrai ? Mais non, cet adversaire allait lui montrer deux cruelles Dames après que l’argent soit parti au milieu, créant un pot d’environ 100,000.

Manuel se demande encore s’il aurait pu jouer cette main autrement. Jouer moins fort sur le premier tour d’enchères, voir le flop à pas cher, et passer en voyant un As et une Dame apparaître sur celui-ci ? Peut-être qu'il aurait du faire ça, mais peut-être aussi que cela n’aurait rien changé : s'il avait été jusqu'à la rivière, Manuel Bevand aurait trouvé un brelan alors un brelan difficile à jeter.

Toujours est-il que cet EPT Autrichien est terminé pour Manuel, qui rejoint Davidi, Kool Shen et Guillaume Diaz sur le banc des éliminés du Day 1B.

On retrouvera quatre joueurs du Team Winamax au départ du Day 2.

Vous l'avez échappé belle

- 25 mars 2014 - Par Benjo DiMeo

Je ne me rappelle plus la dernière fois que ça m’est arrivé : mettre à la poubelle un article - volontairement, hein ! - avant qu’il ne soit publié. Autant être honnête, je suis tombé vraiment très bas avec la pathétique tentative d'humour aux dépends que j'ai failli mettre en ligne, mais j’ai réussi à me raviser avant de toucher complètement le fond. Pfiou.

Du coup, vu que j’ai perdu du temps à écrire une vanne complètement pourrie que personne ne verra jamais, je n’ai pas grand chose à dire alors que le Day 1B vit ses derniers instants (finish prévu juste après minuit)

Le compteur continue de défiler - 350 joueurs restants à mon dernier passage, alors qu’il restait 70 minutes à jouer au compteur. On devrait terminer le Day 1B aux alentours de 280 joueurs restants, puisque le taux d’élimination global sur les deux Day 1 devrait tourner aux alentours de 50%.

Notre Mikedou national a doublé son tapis à 65,000 sur un setup favorable (deux As contre Dames). Au total, cinq joueurs du Team Winamax sont en passe de franchir le cap du Day 1, tandis que trois ont vu leur parcours s’arrêter aujourd’hui.

Coverage par Winamax

Tiens, j’étais passé à côté du gaillard sans remarquer sa présence : Viktor Blom, un poil plus connu sous le pseudo d’Isildur1, est toujours en course avec un joli stack.

A venir : un point complet sur les résultats Français du jour.

Petite tournée de chips

- 24 mars 2014 - Par Benjo DiMeo

Au retour du dîner (ce resto Italien était magnifique), je me suis fixé comme objectif de compter le tapis de tous les joueurs que je pouvais reconnaître. Voici le résultat de mes recherches, effectuées entre 21h48 et 22h01, sachant que les blindes sont maintenant 250 et 500 avec une ante de 50 et que le compteur affiche un chiffre de 450 joueurs restants sur un total de 551 au départ (les inscriptions restant ouvertes jusqu’au départ du Day 2)

Coverage par Winamax

Jamila Von Perger (photo) 140,000

Marcus Golser 110,000
Clément Thumy 94,000
Kevin MacPhee 90,000
Alban Juen 88,000
Sam Trickett 80,000
Theo Jorgensen 77,000
Gaëlle Baumann (Team Winamax) 72,000
David Vamplew 23,000
Eugene Katchalov 60,000
Sandra Naujoks 57,000
Manuel Bevand (Team Winamax) 52,000
Michel Abécassis (Team Winamax) 52,000

Michael Tureniec 51,000
Patrick Sacrispeyre 43,000
Jan Heitman 43,000
Ludovic Riehl (Team Winamax) 40,000
Erwan Pecheux 39,000
Maxim Lykov 38,000
Mike McDonald 32,000
Jean-Philippe Rohr 32,000
Liv Boeree 30,000
Ivan Demidov 27,000
Hugo Lemaire 23,500
Johnny Lodden 24,000
Alex Kravchenko 22,000
Valentin Messina 22,000
Salvatore Bonavena 18,000
Brian Benhamou 17,000
Sylvain Loosli (Team Winamax) 15,000
ElkY 14,000
Gus Hansen 13,000
Juha Helppi 11,500
Quentin Crutel 9,000

Moyenne : 36,500

Aurélien Guiglini : 60,000 (avant la pause)
Guillaume « volatile38 » Diaz : OUT (pas de détails pour l’instant)
Davidi Kitai : OUT
Bruno Lopes : OUT
Nicolas Cardyn : OUT