masquer le menu

16 français ont survécu au Day 1B

- 21 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Antony Lellouche (Team Winamax) 131,475
Ludovic Lacay (Team Winamax) 72,100

Michael Seban 60,150
Ilan Ydidia Rouah 59,225
Alexandre Brivot (Qualifié Winamax) 53,600
Christophe Benzimra 52,400
Maurice Schulmann 50,900
Aurélien Gallen 40,275
Stéphane Gérin 29,650
Nicolas Dufort 29,625
Pascal Perrault 29,025
Paul Eric Schulmann 26,875
Xavier Cena 23,800
Pierre Potier 14,000
Bertrand « ElkY » Grospellier 13,225
Jean-Pierre Malaure - ? (ce joueur français a écrit la date du jour dans la case « chip-count » du formulaire – la hauteur de son tapis restera donc un mystère jusqu'à demain)

Hard Kitbull day

- 21 octobre 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Harder, better, faster, stronger

- 21 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Avec plus de joueurs au départ, plus de stars présentes, et plus de coups extravagants, cette seconde journée de départ de l'EPT de Varsovie fut encore plus intéressante que la première.

Ils étaient 115 au départ du Day 1B : après sept heures de jeu, ils n'étaient plus que 88 à pouvoir se vanter d'avoir encore des jetons devant eux. Bande de veinards : ils reviendront jeudi pour disputer le Day 2 en compagnie des survivants du Day 1A, des joueurs tels que Michel Abécassis, le vainqueur de l'EPT de Barcelone Carter Phillips, ou encore Peter Eastgate, le champion du monde.

Une trentaine de partants du jour n'auront pas ce plaisir. Parmi les têtes de séries qui n'auront pas besoin de se rendre dans le bunker demain, citons par exemple les allemands Florian Langmann et Katja Thater, William Thorson, ou encore Sami « LarsLuzak » Kelopuro.

Il reste tout de même plein de stars pour donner du piquant au Day 2, avec des tapis plus ou moins intéressants selon leur degré de chance et/ou de talent : Dario Minieri, Shaun Deeb, Claudio Rinaldi, Sorel Mizzi, Vitaly Lunkin, Sebastien Ruthenberg...

Très calme tout au long de la journée, que ce soit au niveau de la fréquence de ses relances préflop (bon, ça, c'est normal), mais aussi en ce qui concerne le débit de paroles et la consommation de bières (déjà plus inquiétant), l'OVNI de cet EPT Scotty N'Guyen a passé le premier tour... Tout comme Michelle Orpe, qui n'a malgré tout pas encore remplacé Kara Scott dans nos coeurs.

Et les français, alors ? Ils étaient vingt au départ du Day 1B... Et la plupart d'entre eux ont survécu. Parmi les éliminés du clan tricolore, on notera Maxime Masquelier, Benjamin Abou et Jérémie Zawadski. Romuald Gabion, lui, ne s'est jamais présenté au casino. Il avait obtenu sa qualification en ligne : selon les règles en vigueur, son buy-in est perdu. Contrairement à ce que nous avions annoncé, Romuald n'avait même pas pris la chambre d'hôtel réservée à son nom par les organisateurs : espérons que rien de grave ne se cache derrière son absence.

Stéphane Gérin, Pascal Perrault, ElkY et Aurélien Gallen s'en sont tiré – sans cependant parvenir à se monter un gros tapis, cependant. Le frangin termine avec un stack de 40,275.

Christophe Benzimra a effectué une belle progression avec 52,000. Ilan Ydidia Rouah entamera le Day 2 avec 60,000, ayant passé un superbe bluff en toute fin de journée : sur un board 2-3-4-5-6, il fait tapis contre deux joueurs (il possède 5-6 et n'a pas aimé le turn et la rivière), et obtient deux folds en retour. Ouf !

Coverage par Winamax

Terminons avec les joueurs Winamax, qui étaient quatre au départ de l'épreuve. Ils seront huit au départ du Day 2 : aucun de nos joueurs n'a subi l'élimination durant ces deux premières journées.

Notre qualifié Alexandre Brivot a joué un bon poker tout au long de la journée, et termine avec 55,000. Davidi Kitai a vécu un Day 1B difficile, et devra se contenter de 33,000.

Enfin, last but not least, Antony Lellouche et Ludovic Lacay. Fidèles à leurs habitudes, les deux barjes du Team ont démarré le tournoi sur les chapeaux de roues, relançant, sur-relançant et bluffant à qui mieux mieux. Une tactique qui n'a pas payé en début de partie pour Ludovic... Ce qui ne l'a pas empêché de continuer. La forme est revenue en milieu de journée, et l'image agressive de Ludovic s'est faite payer au maximum - « à un moment, j'ai relancé ou sur-relancé quinze fois de suite, et la seizième fois, j'ai trouvé les As contre les Dames » : connaissant l'animal, on peut supposer qu'il n'exagère pas. Le récent finaliste du WPT de Marrakech termine la journée avec un tapis de 72,000. Quant à Antony, auteur du plus beau call de la journée (voire de la semaine), il possède presque le double de ce montant (131,475), suffisant pour le placer en tête du classement du Day 1B, et en seconde place au général.

Nous publierons le classement complet des français dès qu'il sera disponible – probablement peu avant minuit. En attendant, je vous donne rendez-vous jeudi à midi pour le Day 2 de cette étape polonaise de l'European Poker Tour. Environ 150 joueurs seront au départ, dont une vingtaine de joueurs français. Il reste trois journées entières aux organisateurs pour atteindre la table finale : il ne devrait donc pas être nécessaire de jouer plus de six ou sept heures demain pour arriver à un nombre raisonnable de joueurs restants.

Benjo

It's a family affair

- 21 octobre 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Kitbull vs Antony

- 21 octobre 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player