masquer le menu

Day 3 : les chip-counts

- 22 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Le Top 10

Clayton Mozdzen (Canada) 332,300
Carter Phillips (USA) 299,800
Piotr Kilinski (Pologne) 275,200
Anatoly Gurtovoy (Russie) 247,000
Shaun Deeb (USA) 226,400
Jeffrey Sarwer (Canada) 225,000
Corneliu Cretu (Roumanie) 206,000
Anton Genadiew (Bulgarie) 197,500
Kalle Niemi (Finlande) 194,100
Oleksandr Vaserfirer (Ukraine) 181,000

Français

Christophe Benzimra 166,300
Alexandre Brivot (Qualifié Winamax) 143,000
Michael Seban 133,300
Paul Eric Schulmann 72,300
Antony Lellouche (Team Winamax) 67,800
Gilbert Diaz 62,300
Maurice Schulmann 52,500
Michel Abécassis (Team Winamax) 35,000

Têtes de série

Carter Phillips (USA) 299,800
Shaun Deeb (USA) 226,400
Vitaly Lunkin (Russie) 127,700
Mel Judah (Australie) 116,500
Peter Hedlund (Suède) 109,300
Sorel Mizzi (Canada) 99,500
Luca Pagano (Italie) 71,000
Peter Eastgate (Danemark) 41,700
Jani Sointula (Finlande) 32,100
Thierry Van Den Berg (Pays-Bas) 26,700

Tableau de bord
55 joueurs restants
Blindes : 1,000/2,000, ante 200
Tapis moyen : 110,000

Si vous avez manqué le début

- 22 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Le rythme des éliminations françaises a suivi celui du field dans ce Day 2 : alors que nous sommes passés de 154 à 55 joueurs au total, le contingent français a été amputé aux deux tiers. Le massacre avait commencé dès les premières minutes de la partie ce midi, avec les départ précipités de Manuel Bevand, Almira Skripchenko, et le qualifié Andre Dos Santos. Allaient suivre Jean-Pierre Malaure, Mamouni Smain, Ilan Rouah, et Ludovic Lacay, dont le karma ne fut pas cette semaine aussi puissant qu'à Marrakech. Les vainqueurs EPT ElkY, Pascal Perrault et Arnaud Mattern ont eux aussi du quitter le bunker du Casino Poland. En toute fin de journée, ce sont Stéphane Gérin et Cédric Lebrette qui allaient devoir s'incliner.

Ce qui nous laisse tout juste huit tricolores autour des huit tables qui reprendront la partie vendredi à partir de 12 heures 30. Les meilleurs d'entre eux se nomment Michael Seban, Christophe Benzimra et le qualifié Winamax Alexandre Brivot, auteur de plusieurs coups très créatifs aujourd'hui. Gilbert Diaz, et les Schulmann (Paul Eric et Maurice) sont là aussi.

Coverage par Winamax

Si je voulais résumer de manière un peu perfide la journée des deux pros du Team Winamax encore en course, j'écrirais : « Un mec qui joue mal, un autre qui ne joue pas » Je veux parler d'Antony Lellouche et Michel Abécassis. « C'est vrai que ce n'a pas été une journée exceptionnelle », admet le premier. « Il y a au moins deux coups que j'ai très, très mal joué. » Antony sourit : « J'aurais du sauter tellement fois que je suis comme en freeroll, maintenant ! » Son tapis a fondu de moitié par rapport au début de la journée, pour tomber à 68,000. Michel, lui, tempère un peu mon jugement : « J'ai tout de même pas mal joué, aujourd'hui. Mais tout s'est passé préflop : je n'ai jamais été payé dans mes « re-shove » - même si je n'ai pas eu de jeu, j'aurais bien aimé être payé, j'aurais peut-être un peu plus de jetons maintenant. » Les efforts de MIK.22 pour se monter un tapis n'ont pas été récompensés, mais le joueur du Team Winamax aura tout de même sa cave de départ (30,000) pour enfin faire bouger les choses.

Nombreuses sont les têtes de séries qui ont déménagé de Varsovie pour s'installer à BustoVille : Nico Behling, Alex Kravchenko, Scotty N'Guyen, Sebastien Ruthenberg, Voitto Rintala... Parmi celles qui passeront une nuit supplémentaire dans la capitale polonaise, on compte Peter Eastgate, Luca Pagano, Sorel Mizzi et surtout Shaun Deeb, auteur d'un parcours spectaculaire tout au long de la journée. Le vainqueur de l'EPT Barcelone Carter Phillips a du abdiquer sa couronne de chip-leader pour la laisser au canadien Clayton Mozden.

55 joueurs – dont je vous communiquerai la liste dès qu'elle sera disponible - restent en piste tandis que je rends l'antenne en direct de Varsovie. Le programme du Day 3 : atteindre les places payées, au nombre de 24 !

Fin du Day 2

- 22 octobre 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Voilà Lebrette qui grogne

- 22 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

C'est mon confrère du ClubPoker Kinshu qui nous raconte l'élimination de Cédric Lebrette, et c'est assez rocambolesque.

Muni d'une sympathique paire d'As, Cédric ouvre à 8,000. Son voisin de gauche (pourvu d'un stack monstrueux) sur-relance à 21,000. La parole arrive à la grosse blinde qui envoie le tapis pour 55,000.

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Cédric a mis le reste de ses jetons au milieu – 22,000.

Evidemment, Monstrostack paie, n'ayant que 33,000 à mettre pour un pot qui en fait déjà 100,000.

Showdown :

Cédric : ACarreauATrèfle, donc.
Big Blind : KTrèfleKPique, pas de bol.
Monstrostack : JPiqueTPique, ok pourquoi pas.

Le flop : 9-3-K. Brelan pour la paire de Rois ! Mauvaise nouvelle pour Cédric.
Le turn : Q. Quinte pour Monstrostack ! Cédric fait de plus en plus la gueule.
Rivière : Q. L'avantage revient à la grosse blinde qui triple presque son tapis, tandis que Cédric Lebrette est le dernier éliminé du Day 2.

Il ne reste plus que 56 joueurs, la journée est terminée !

Tableau de bord

- 22 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Il se pourrait que le Day 2 se termine un poil plus tôt que prévu, car l'on approche du chiffre fatidique de 56 joueurs restants (l'objectif alternatif fixé par les organisateurs en début de journée)

Parmi les éliminés récents : Stéphane Gérin et Sebastian Ruthenberg.

59 joueurs restants (sur 203 au départ)
Blindes : 1,000/2,000, ante 200
Tapis moyen : 103,000