masquer le menu

Varsovie : deux joueurs du Team en route vers la finale

- 23 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

L'un des temps forts de ce Day 3 à l'European Poker Tour polonais fut la belle remontée commune des deux pros du Team Winamax. Alors que leur tapis les prédisposait à une sortie rapide, Michel Abécassis et Antony Lellouche se sont extirpés du fin fond du classement pour terminer parmi les 24 survivants de la journée, à force de patience, de chance, d'opportunisme et d'agressivité.

Coverage par Winamax

« J'ai eu beaucoup de réussite durant la première partie de la journée », a commenté Michel. « Un peu moins ensuite... C'est mieux que l'inverse, sinon je ne serais pas là ! »

Antony, lui, est satisfait d'avoir pu effacer le mauvais souvenir que lui avait laissé la journée d'hier, où plusieurs décisions regrettables avaient fait fondre son capital. Aujourd'hui, le triple finaliste EPT a reçu de belles cartes, et a su éviter les pièges à une table des plus difficiles.

Les deux joueurs du Team seront rejoints demain par les solides Christophe Benzimra, dont la présence régulière à l'EPT est enfin récompensée par une place payée, et Maurice Schulmann, dernier rescapé de la troupe des employés du groupe Partouche.

Gilbert Diaz, Michael Seban, Paul Eric Schulmann et le qualifié Winamax Alex Brivot auront fait preuve de moins de réussite, devant se contenter de places d'honneur, tout comme Peter Eastgate, Thierry Van Den Berg, Mel Judah, Sorel Mizzi, ou encore Carter Phillips, pourtant l'un des meilleurs compétiteurs au terme des deux premières journées de l'épreuve.

Luca Pagano est encore en course : il s'agit de la douzième place payée qu'il effectue lors d'un tournoi European Poker Tour. Un accomplissement remarquable, et un record qui ne cesse d'être amélioré. Antony Lellouche, lui, n'en est qu'à sa cinquième – mais lorsque que le joueur du Team fait l'argent, c'est généralement pour aller jusqu'en finale : on l'a vu autour de l'ultime table d'un EPT pas moins de trois fois en deux ans. L'imbibé Peter Hedlund reviendra demain avec un petit tapis – on espère le voir un peu plus sobre qu'aujourd'hui. On a que peu parlé de Vitaly Lunkin et Jani Sointula : ils ont pourtant survécu, avec des tapis honorables.

Coverage par Winamax

Enfin, l'homme de la journée restera incontestablement Jeff Sarwer. Le canadien d'origine finlandaise a joué le rôle de rouleau compresseur tout au long de la journée, amassant les jetons avec facilité pour se constituer une large avance sur ses concurrents directs. Sawrer est un ancien petit génie des échecs : à l'âge de cinq ans, on lui prédisait un avenir digne du grand Bobby Fischer. C'était avant que Jeff ne disparaisse dans la nature durant presque dix ans à la suite d'un conflit familial. Une histoire bizarre, consultez des sites comme Wikipedia pour en apprendre plus. Toujours est-il que Jeff Sarwer est de retour... mais c'est dans une autre discipline qu'il déploie ses talents.

Rendez-vous samedi à partir de 12 heures 30 pour suivre en direct la marche jusqu'en table finale, et (peut-être) un autre succès du Team Winamax, une semaine après la troisième place de Ludovic Lacay à Marrakech.

Les 24 joueurs du Day 4

- 23 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Jeffrey Sarwer (Canada) 956,500
Clayton Mozdzen (Canada) 574,000
Alexander Debus (Allemagne) 479,500
Anatoly Gurtovoy (Russie) 425,000
Antony Lellouche (Team Winamax) 332,500
Ruslan Prydryk (Ukraine) 325,500
Aleksey Yuzikov (Russie) 322,000
Konstantin Puchkov (Russie) 300,000
Oleksandr Vaserfirer (Ukraine) 285,500
Dani Vargas (Espagne) 256,000
Christophe Benzimra (France) 211,500
Vitaly Lunkin (Russie) 198,500
Shaun Deeb (USA) 192,500
Nikolay Tsanev (Bulgarie) 183,000
Jani Sointula (Finlande) 182,500
Michel Abecassis (Team Winamax) 149,000
Alfio Battisti (Italie) 140,000
Julian Hoffmann Mogensen (Danemark) 128,500
Tome Cardoso Moreira (Portugal) 127,000
Luca Pagano (Italie) 112,500
Peter Hedlund (Suède) 87,500
Maurice Schulmann (France) 53,500
Alexander Klimashin (Russie) 39,000
Wojciech Polak (Pologne) 30,500

Ce qui s'est passé à la bulle

- 23 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Un peu moins d'une heure, c'est le temps qu'il aura fallu pour voir le bubble-boy se déclarer. Durant cette période, on aura pu observer les choses suivantes :

- La forte agitation de Peter Hedlund, bien entendu causée par la consommation d'alcool relatée un peu plus tôt, consommation qui s'est poursuivie durant toute la période du « main par main ». Estimation du nombre de bière ingurgitées à cette occasion : trois.

Voyez plutôt cette main : Vitaly Lunkin relance en milieu de parole. Je suis debout derrière le suédois : il me montre sa paire de Valets, et passe. « Je suis le seul joueur au monde capable de faire ce fold », hurle t-il. Je suis un peu dubitatif, mais la suite va lui donner raison : son compatriote Thomas Petersson fait tapis avec... les As, et Lunkin paie avec... les Rois. Là, Hedlund vocifère : « J'ai passé une paire de Valets ! » En me pointant du doigt : « Demandez lui, il a l'a vue ! J'ai passé une paire de Valets ! » Durant la demi-heure qui va suivre, Hedlund va raconter son histoire une bonne dizaine de fois à tout ceux qui auront le malheur de croiser son regard : spectateurs, adversaires, croupiers, superviseurs... A part ça, un Roi va apparaître au flop pour éliminer Petersson.

- Pendant ce temps, Antony va se frotter à Anatoly Gurtovoy, d'abord en le sur-relançant avec 9Pique8Pique. Pas de bol : le russe envoie le tapis, et Antony est obligé de passer. Plus tard, le joueur du Team Winamax reprendra des jetons en faisant un bon call avec 33 sur un board QTrèfleQCarreau6Trèfle. Le reste du coup est checké, et Antony gagne contre KCarreau4Carreau.

- Le coup charnière qui va précipiter la fin de la journée s'est joué quand Dani Vargas engagea tous ses jetons avec KTrèfleKPique sur le flop 9Coeur8Coeur4Trèfle. Domantas Klimciauskas possédait un excellent tirage avec ACoeur3Coeur, mais ne put réussir à s'améliorer. Le lithuanien tombe à moins de trois blindes. Il réussit à doubler, mais...

- ... ne parvient pas à éviter une confrontation AJ contre 88 sur le flop 89J. Game over.

- On tient ainsi le casting des trois dernières tables. Les 24 joueurs restants sont payés, dont les joueurs du Team Winamax Antony Lellouche et Michel Abécassis, ainsi que Christophe Benzimra et Maurice Schulmann. Liste complète dans le prochain post.

Bilan de la journée avec Antony Lellouche

- 23 octobre 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

La bulle

- 23 octobre 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player