masquer le menu

Le triomphe modeste de Christophe Benzimra

- 25 octobre 2009 - Par Benjo DiMeo

Un amateur français de 47 ans remporte l'étape polonaise de l'EPT

Coverage par Winamax

Cocorico ! Christophe Benzimra est devenu ce soir le cinquième champion français de l'histoire de l'European Poker Tour, après Pascal Perrault (Saison 1), Jan Boubli (Saison 2), Arnaud Mattern et ElkY (Saison 4) !

C'est la victoire d'un joueur amateur que l'on fête ce soir, la première depuis des lustres dans un circuit qui couronne régulièrement de jeunes professionnels venus d'Internet. « Je joue pour le fun avant tout, et je n'ai pas l'intention de changer », confiait en souriant Benzimra quelques instants après la dernière main. A 47 ans, le niçois dirige à Bucarest une entreprise de Plexiglas employant 150 personnes. Ce succès vient récompenser deux ans de présence à l'EPT. « J'ai eu beaucoup de chance, tous mes adversaires étaient meilleurs que moi. ». Modestie mis à part, comment Benzimra y est-il arrivé ?

Après trois jours de poker solide où il n'avait jamais été vraiment en danger, affichant toujours un stack dans la moyenne, Christophe est arrivé aujourd'hui en table finale en sixième position au classement. Les événements allaient rapidement prendre un tournure favorable pour lui, avec un As-Roi trouvant une paire au flop pour éliminer le jeune russe Alexander Klimashin. Anatoly Gurtavoy avait sauté durant les premières mains : après seulement trente minutes de partie, ils n'étaient déjà plus que six joueurs autour de la table.

Deux heures plus tard, le canadien Clayton Mozdzen perdait une coin-flip pour sortir en sixième place. C'est peu après qu'allait se produire le moment décisif de la partie, quand Christophe – qui avait perdu des jetons entre temps – envoya son tapis avec deux Valets après une relance d'Oleksandr Vaserfirer et une sur-relance de Ruslan Prydyk. Le français se fit payer non pas une, mais deux fois, et c'est horrifié qu'il constata que son tournoi était probablement fini en voyant en face une paire d'As et une paire de Dames.

La suite, on la devine : un Valet qui apparaît sur le flop, une élimination supplémentaire (Prydyk), et un tapis qui triple de volume. La machine Christophe Benzimra était lancée. Le français allait augmenter son agressivité, remportant plusieurs pots pour prendre la tête du tournoi. La conclusion d'un deal entre les quatre derniers joueurs allait précipiter les choses. Pour sa cinquième finale à l'EPT (un record), Luca Pagano dut une nouvelle fois se contenter d'une place d'honneur, éliminé en quatrième position après un bad-beat infligé par son compatriote Alfio Battisti.

Aussitôt après, Oleksandr Vaserfirer tentait un « hero call » contre Christophe Benzimra, payant son tapis à la rivière avec la deuxième paire seulement. Tentative manquée : son très solide adversaire avait bien la main qu'il représentait : top-paire avec un bon kicker.

Coverage par Winamax

Le tête à tête pouvait commencer : il n'allait pas durer bien longtemps, Benzimra utilisant parfaitement son avantage en jetons pour mettre KO Alfio Battisti. Sur la dernière main, l'italien engage ses jetons avec un tirage couleur, et ne peut s'améliorer contre les deux paires floppées du français.

Félicitations à notre nouveau champion EPT Christophe Benzimra. Il succède à Joao Barbosa pour remporter l'étape polonaise du plus gros circuit européen. Benzimra remporte 358, 645 euros et devient le cinquième membre du club très fermé des vainqueurs français à l'EPT. Après les récents titres WPT de Thomas Bichon et Christophe Savary, les tricolores sont décidement en plein rush !

Ainsi se terminent six jours de reportage à Varsovie. Notez sur votre agenda la date de notre prochain rendez-vous : à partir du 31 octobre, l'équipe de reporters Winamax sera à Evian pour couvrir son Poker Open. De nombreux joueurs du Team seront au départ du Main Event et du High Roller. En attendant, portez vous bien, et merci de nous avoir suivis !