Winamax

Concentration le veille d'une table finale d'un EPT

- 19 novembre 2008 - Par Reg da Fish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Les Phénix renaissent de leurs cendres

- 18 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Tandis que la salle de presse se vide et que les finalistes sont partis se restaurer, et se reposer avant le grand jour, les mots de Roland de Wolfe me reviennent en mémoire. Éliminé aujourd'hui aux portes de la table finale, l'excellent joueur anglais avait résumé à la perfection l'essence du poker de tournoi : « Si tu possèdes le talent nécessaire, il arrivera forcément un jour où la chance sera de ton côté. Tu gagneras tous tes coin-flips, tu éviteras les bad-beats, et tu joueras un poker parfait pour aller jusqu'en table finale »

Comme ces mots résonnent vrai ce soir. Après avoir réalisé les plus belles performances de leur carrière en 2007, avec respectivement une table finale au WPT de Barcelone et une victoire à l'EPT de Prague, les membres Ludovic Lacay et Arnaud Mattern étaient loin de se douter que ces succès marqueraient le point de départ d'une longue traversée du désert.

De Monte Carlo à Londres, de Copenhague aux Bahamas en passant par un périple douloureux de six semaines à Las Vegas, l'année 2008 a ressemblé pour Ludovic et Arnaud a un tunnel sans fin. Quelques places payées de temps à autre n'arrivant pas à masquer le fait qu'à un moment, la machine s'était grippée, et avait cessé de fonctionner.

J'étais là, j'ai tout vu. Tous les tournois qui s'arrêtent le premier jour. Par dizaines. Tous les bad-beats à la bulle, dans des pots énormes, décisifs. Des chip-leads fondant comme neige au soleil, des coups à deux, trois outs. Jusqu'à faire s'installer le doute, petit à petit, insidieusement. Est-ce que je fais quelque chose de mal ? Qu'est-ce qui ne va pas dans mon poker ?

« Si tu possèdes le talent nécessaire, il arrivera forcément un jour où la chance sera de ton côté. » Si vous avez suivi notre reportage en direct tout au long de la journée, vous avez pu constater à quel point les deux pros du Team Winamax ont su faire preuve d'une réussite insolente durant la rapide marche qui les menés de 24 joueurs jusqu'à l'ultime table. 8-2 contre paire d'As à tapis avant le flop. 9-5 contre paire de Huit. Valet-4 contre As-9. Et j'en passe.

Après avoir tendu l'autre joue pendant de longs mois, Arnaud et Ludo ont finalement eu l'occasion de rendre quelques claques aux Dieux du poker aujourd'hui. Sans se départir de ce talent exceptionnel qui les a menés si haut dans le passé. Une parfaite combinaison de chance, et de talent.

Mercredi, ils s'assoiront autour de la table finale de l'étape polonaise de l'European Poker Tour. Arnaud Mattern sera en quête d'un second titre. Son collègue du Team Ludovic Lacay espère bien prendre son premier.

Il n'y aura de la place que pour un seul vainqueur... Et, face à eux, un casting de joueurs expérimentés s'appliqueront à leur barrer la route, avec en tête la super star italienne Dario Minieri, qui, après son succès aux WSOP, tentera de transformer l'essai pour ce qui sera sa troisième finale EPT.

Coverage par Winamax

Régis, Yuestud et votre serviteur seront sur le pied de guerre dès 14 heures. Le Team Winamax dispute demain sa onzième table finale majeure, et pour marquer l'occasion, ils ont envoyé par un mais DEUX membres autour de la dernière table : soyez au rendez-vous pour ne rien rater de ce moment historique !

Le Team Winamax enchaîne les tables finales

- 18 novembre 2008 - Par Reg da Fish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

The Warsaw November Nine

- 18 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Par ordre de position autour de la table finale :

Coverage par Winamax

Seat 1/ Arnaud Mattern (Team Winamax) 328,000

Coverage par Winamax

Seat 2/ Ludovic Lacay (Team Winamax) 296,500

Coverage par Winamax

Seat 3/ Andrea Benelli (Italie) 100,000

Coverage par Winamax

Seat 4/ Michael Muheim (Suisse) 89,000

Coverage par Winamax

Seat 5/ Joao Barbosa (Portugal) 123,000

Coverage par Winamax

Seat 6/ Dario Minieri (Italien) 359,500

Coverage par Winamax

Seat 7/ Nico Behling (Allemagne) 343,500

Coverage par Winamax

Seat 8/ Sergey Shcherbatskiy (Russie) 349,000

Coverage par Winamax

Seat 9/ Atanas Gueorguiev (Bulgarie) 186,000

Les neuf finalistes

- 18 novembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Par ordre décroissant de tapis :

Dario Minieri (Italie) 359,500
Sergey Shcherbatskiy (Russie) 349,000
Nico Behling (Allemagne) 343,500
Arnaud Mattern (Team Winamax) 328,000
Ludovic Lacay (Team Winamax) 296,500

Atanas Gueorguiev (Bulgarie) 186,000
Joao Barbosa (Portugal) 123,000
Andrea Benelli (Italie) 100,000
Michael Muheim (Suisse) 89,000

On remarquera que les tapis de tête sont tous très rapprochés. Seuls trois joueurs sont véritablement short-stacks.

Les blindes étaient de 3,000/6,000 quand la partie s'est arrêtée. Habituellement, les organisateurs font descendre les enchères forcées d'un cran au départ de la finale. Espérons que la tradition sera respectée demain, histoire de donner un peu plus de latitude à ces excellents joueurs.