masquer le menu

Le Team Winamax en comité réduit

- 23 mars 2010 - Par Benjo DiMeo

Toutes les raisons étaient bonnes pour ne pas se rendre au Snowfest : heads-up à Evian, cash-game à Marrakech, tournoi à Barcelone, etc etc. Sans compter ceux qui avaient horreur de la neige, ou voulaient tout simplement prendre un break avant la série de tournois qui s'annoncent au printemps à San Remo, Monte Carlo et Paris.

Au final, seulement trois joueurs du Team avaient donc fait le déplacement en Autriche pour disputer ce tout nouveau EPT. Au soir de la conclusion du premier jour, une seule perte à déplorer : Nicolas Levi, après avoir vécu une journée « sans » comme l'on peut parfois en subir quand le ciel est gris et les cartes aussi.

Guillaume de la Gorce, lui, avait pris un départ canon. « Je les ai martyrisés pendant cinq heures », soupira t-il en fin de journée avec un sourire, sans une once d'exagération. Car c'était vrai : Johny s'est monté un tapis en un rien de temps durant les premiers niveaux, avec un taux de relance préflop maximal, quelques calls tendus et une paire de bluffs réussis qui lui donnèrent une image explosive. Si bien qu'on finit par le croire, et quand Johny reçut finalement de grosses mains, on le paya sans relâche. Et à force de se faire payer léger, on finit par se prendre quelques bad-beats. Comme cette paire d'As perdante contre As-10 sur un flop 2-3-5. Tombé à une trentaine de blindes durant la seconde partie de la journée, Johny vit sa marge de manœuvre considérablement réduite, et entamera le Day 2 avec un tapis de survie.

Pour Alexia Portal, la journée fut aussi placée sous le signe de la souffrance pokérienne. De nombreux pot furent disputés : finalement peu furent gagnés, la faute à cette manie qu'avaient les turns et rivière à ne pas vouloir coopérer, donnant sans cesse la main victorieuse à ses adversaires. Alexis réussit néanmoins à se maintenir, se saisissant des quelques opportunités qui se présentèrent à elle : bluffs opportuns, et sur-relances à tapis avant le flop. En espérant, demain, des situations plus favorables...

Day 2 : le casting

- 23 mars 2010 - Par Benjo DiMeo

Sélection parmi les 259 joueurs qui prendront le départ mardi, à quatorze heures :

Top 10
David Winterberger (Allemagne) 290,200
Berhard Perner (Autriche) 257,500
Julien Brécard (France) 238,100
Brent Wheeler (USA) 193,600
Koen Berendsen (Pays-Bas) 162,700
Ivo Donev (Autriche)160,000
Mike Gorodinsky (USA) 160,700
Janko Medja (Slovénie) 158,900
Luca Cainelli (Italie) 157,000
Christian Oppersklaski (Allemagne) 146,800

18 français
Julien Brécard 238,100
Jean Paul Pasqualini 96,700
Xavier Detournel 91,200
Vojislav Petrov 75,100
Yorane Kérignard 86,900
Arnaud Mattern 85,200
Sébastien Bidinger 80,500
Michael Seban 66,900
Cyril Naim 58,400
Adrien Alibert 56,400
Olivier Delanne 51,300
Marine Labernardie 46,600
Alexia Portal (Team Winamax) 33,400
Bertrand Husiaux (Qualifié Winamax) 28,000
Guillaume De La Gorce (Team Winamax) 25,100

Nicolas Duffort 24,100
José Carlos Da Silva 18,000
Claude Marbleu 13,800

Notables
Ivo Donev (Autriche) 160,000
Nasr El Nasr (Allemagne) 140,100
Lex Veldhuis (Pays-Bas) 134,300
Johannes Strassmann (Allemagne) 134,300
Alex Kravcheko (Russie) 129,600
Max Lykov (Russie) 111,100
Marko Neumann (Allemagne) 100,100
Lilly Becker (Pays-Bas) 99,800
Luca Pagano (Italie) 96,600
Jim Collopy (USA) 72,400
Daniel Negreanu (Canada) 65,700
Ovidiu Balaj (Roumanie) 61,200
Claudio Rinaldi (Italie) 58,200
Gianni Giaroni (Italie) 54,100
Florian Langmann (Allemagne) 47,600
Jesper Hougaard (Danemark) 47,100
Casey Kastle (Slovénie) 45,300
Andreas Krause (Allemagne) 39,000
Markus Golser (Autriche) 38,900
Atanas Gueorguiev (Bulgarie) 38,100
Kristoffer Thorsson (Suède) 29,600
Richard Toth (Hongrie) 25,600
Matthias De Meulder (Belgique) 23,600
Max Pescatori (Italie) 21,400
José Barbero (Argentine) 20,900
Pierre Neuville (Belgique) 7,200

Tableau de bord
259 joueurs restants (sur 546 au départ)
Blindes : 600/1,200, ante 100
Tapis moyen : 62,000

Bertrand Husiaux sera au second tour

- 23 mars 2010 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Les qualifiés Winamax se suivent et ne se ressemblent pas. Parmi les joueurs décrochant leurs tickets en ligne, on voit passer un peu de tout : les jeunes pros expérimentés enchainant tournoi sur tournoi, les amateurs découvrant pour la première fois l'atmosphère du poker de haut niveau, et les « entre-deux », ceux qui hésitent à faire le grand saut. On croise foule de catégories socio-professionnels, et toutes les tranches d'âge, ou presque.

Le « regular » Nicolas Faure dut hélas nous quitter assez vite. Restait donc Bertrand « laberte » Husiaux pour représenter les qualifiés online de Winamax. Ce commercial venu du Finistère faisait aujourd'hui ses premiers pars dans l'univers professionnel, et nous a avoué avoir été un peu intimidé. « J'ai joué serré », concède Bertrand. « J'ai eu un peu de jeu pour monter mon tapis, comme ce brelan de Dix floppé contre une paire de Rois. 

Un pot qui lui permit de passer à 70,000. Les opportunités se firent ensuite rares, et quelques couacs furent à déplorer. Comme cet tirage couleur max sur un flop K-4-4 : Bertrand se rendit compte qu'il ne possédait pas autant d'outs qu'il le pensait, quand son adversaire lui montra un full floppé...

Qualifié après sa victoire dans le tournoi « X-Mas » organisé en janvier dernier, Bertrand entamera le Day 2 avec une vingtaine de blindes.

Triomphe relatif et provisoire

- 23 mars 2010 - Par Benjo DiMeo

Le Day 1 du Snowfes est terminé

J'aime bien les fins de Day 1, l'atmosphère guillerette qui se répand chez les joueurs, heureux d'avoir survécu à la première journée du tournoi. Il y a ceux qui se satisfont de leur petit tapis, se disant que ça ira mieux le lendemain, qu'un coin-flip favorable surviendra très tôt pour les sortir de la mouise. Quelques uns affichent un grand sourire jusqu'aux oreilles en emballant dans le sachet un énorme tas de jetons : Ah, je les ai bien défoncés, quand même. Et il y a ceux qui se situent entre les deux, pour qui tout reste encore à faire. Tous ont le sentiment d'avoir franchi un pas important, mais tous savent que le plus dur reste à faire.

Environ 140 joueurs ont passé le Day 1B, soit un peu moins de la moitié des partants. Quelques noms : Ivo Donev, le joueur d'échecs autrichien, avec un gros stack. Ovi Balaj, le franco-roumain finaliste à San Remo. Mickael Sebban. Jim Collopy, qui a payé sa tournée pour son anniversaire, merci Jim, t'es un bon. José Barbero, avec pas beaucoup de jetons. Olivier Delanne, qui eut la joie de terminer la journée assis à côté de l'un de ses joueurs préférés, l'excellent Nasr El Nasr. Avec une jolie anecdote à la clé : « je relance à 3,200 au cut-off. Il me 3-bet au bouton avec son gros tapis. Je fais tapis pour 40,000. Il passe. Je lui montre mon 4Trèfle2Carreau, et il rigole ! » Olivier termine la journée avec 51,000. Nasr, plus du double.

Il y a aussi Florian Langmann, l'austère allemand, Pagano qui a pas mal perdu de sa superbe, Lex Veldhuis avec beaucoup de jetons, mais pas Pieter de Korver. D'autres français ? Marine Labernardie, Voj Petrov, Jean-Paul Pasqualini...

Coverage par Winamax

Olivgoal et Nasr El Nasr

Johny et Alexia pour un dernier niveau

- 23 mars 2010 - Par paco da Fish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player