Les joueurs du Day 3

- 29 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

Attention : il est possible que, suite à une fausse manip' des superviseurs, une table entière soit absente de ce classement. Peut-être que des joueurs manquent à l'appel ci-dessous. C'est possible, mais pas certain. Vous voilà prévenus

Georgios Manousos (Grèce) 573 900
Germano Martucci (Italie) 545 300
Kevin Vandersmissen (Belgique) 534 300
Carter Phillips (USA) 496 400
Paolo Rigano (Italie) 466 700
Nicolas Yunis (USA) 454 400
Fabrice Soulier (France) 441 100
Xuan Liu (Canada) 430 700
Gerasimos Deres (Suède) 430 700
Joe Cada (USA) 421 700

15 français

Fabrice Soulier 441 100
Ludovic Lacay (Team Winamax) 253 800
David Lichentin 252 500
Arnaud Lombard (Joueur Winamax) 251 700
Pierre Canali 249 200
Benjamin Pollak 232 400
Jean Comparetto 212 300
Anthony Picault 191 300
Freddy Darakjian 151 400
Alain Roy 122 300
Paul Ribaud 120 600
Tristan Clemencon (Team Winamax) 115 800
Mikael Rotman 102 700
Guillaume Cescut 74 600
Xavier Arnal 41 000

Coverage par Winamax

Tristan Clémençon

Le reste du field (sélection)

Amusez vous à compter les anciens champions EPT dans cette liste...

Victor Ramdin (USA) 302 600
Ted Forrest (USA) 281 100
Max Lykov (Russie) 267 800
John Eames (UK) 262 900
Nicolas Chouity (Liban) 260 100
David Vamplew (UK) 219 100
Andras Nemeth (Hongrie) 192 700
Andrew Teng (UK) 184 000
Casey Kastle (Slovenie) 143 300
Cristiano Blanco (Italie) 142 100
Richard Toth (Hongrie) 137 900
Ramzi Jelassi (Suède) 131 000
Andrea Benelli (Italie) 116 700
Ruben Visser (Pays-Bas) 114 000
Roberto Romanello (UK) 105 500
Daniele Mazzia (Italie) 104 700
Vanessa Selbst (USA) 92 000

Tableau de bord
164 joueurs restants (sur 987 au départ)
144 places payées
Blindes : 2,000/4,000, ante 400
Tapis moyen : 180,500

Benjo

San Remo, Day 2 : On s'arrête aux portes de l'argent

- 29 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

Les dernières minutes du Day 2 ont vu éclater tout un tas d'explosions aux quatre coins de la salle... Comme un feu d'artifice final à une journée courte mais remplie à ras bord d'action. On a pu voir Victor Ramdin jeter sa paire de Rois préflop après cinq bonnes minutes de réflexion, face à un 5-bet all-in d'Andreas Benelli, et la grosse blinde encore à parler derrière... Bien vu : Benelli avait lui aussi les Rois, et s'est fracassé contre les As de la grosse blinde. Non loin, Tristan Clémençon profitait du dernier coup pour 4-bet à tapis. Sa main ? Un 7 et un 5 assortis... Son adversaire a passé, lui permettant de conclure une journée difficile avec un tapis de 115,800, en dessous de la moyenne mais tout de même confortable. A plusieurs tables, on a vu des joueurs se lever, et crier. De joie, ou de déception. Il y a eu des As-Valet gagnant contre As-Dame, des paires de Rois qui tiennent contre As-Dame, et que sais-je encore. Ludovic Lacay, lui, a reçu les As pour conclure le Day 2, mais personne n'a eu envie de relancer avant lui, car Nicolas Chouity avait formé sa grosse blinde en utilisant uniquement les jetons noirs de 100.

Quand la fumée s'est dissipée, il restait 176 joueurs au compteur. Au total, ce sont presque 300 compétiteurs qui ont du tirer leur révérence. La journée n'a pas été tendre aux français, en particulier ceux du clan Winamax. On a perdu Michel Abécassis, Antony Lellouche, Almira Skripchenko, Nicolas Levi, les Local Heroes Paul Pirès Trigo et Nicolas Chappuis, ou encore Nazim Guillaud et Nicolas Rinquin. On a aussi dit « Arrivedeci » à Clément Thumy, Adrien Allain, Ronan Collet, Kool Shen, Philippe Narboni, Nicolas Cardyn, entre autres.

Certains joueurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Exemple parfait : Fabrice Soulier. Notre Fabsoul national avait terminé le Day 1 de manière frustrante, devant se contenter d'un tapis dans la moyenne après avoir flirté avec le haut du classement. Aujourd'hui, Fabrice est revenu à la charge, et cette fois, l'essai a été transformé. Soulier a joué le bon poker qu'on lui connaît : réussite aidant, le voilà parmi les chip-leaders alors que l'on s'apprête à entrer dans les places payées (au nombre de 144).

Parmi les autres joueurs ayant réussi une très bonne opération aujourd'hui, on peut aussi mentionner Carter Phillips (avec un petit coup de pouce de Dame Chance), Joe Cada, le joueur Winamax Arnaud Lombard, qui a plus que décuplé son tapis, et Ludovic Lacay.

Cuts a vécu un Day 2 très similaire au Day 1 : encéphalogramme plat pendant la majeure partie de la journée, puis accélération finale, avec l'élimination de Barry Greenstein et un coin-flip crucial remporté contre Nicolas Chouity. Il entamera le Day 3 parmi les plus gros tapis.

Il est encore tôt : je vais être en mesure de vous communiquer le classement officiel aussitôt qu'il sera rendu public - comptez une heure maximum. Il comportera des grands noms à la pelle : demain, il faudra surveiller de près des joueurs comme Ted Forrest, Maxim Lykov, Roberto Romanello, Vanessa Selbst, Ramzi Jelassi... Et les français, si leur nombre s'est fortement réduit, ne sont pas en reste : Alain Roy, Benjamin Pollak, Guillaume Cescut, ou encore Jean Comparetto sont toujours en lice.

Benjo

L'histoire se répète

- 29 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Il y a des coïncidences proprement extraordinaires... Ludovic Lacay vient de ressentir une forte impression de déjà vu en éliminant Barry Greenstein avec deux As contre As-Dame, à tapis avant le flop. Fidèle à son rituel, l'américain a sorti de son sac un exemplaire de son (génial) bouquin, « Ace on the River », et rempli la page de garde avec les détails du coup fatal, avant de le tendre à Ludovic.

Ce livre, Ludovic l'avait déjà en sa possession, ayant déjà éliminé Greenstein au cours de sa folle marche vers la table finale du WPT de Barcelone... Les mains ? Deux As contre As-Dame !

"Tu crois que la troisième fois, il lui balance le livre dans la gueule ?", demande mon confrère Kinshu. Ce qui est sur, c'est que Barry n'est pas en réussite face au Team : il y a un an, c'est Tristan Clémençon qui l'avait éliminé de l'EPT San Remo.

Après cette main, Ludovic Lacay pointe à 240,000. Après deux premiers jours ereintants qui l'on vu jouer serré et perdre des jetons avec le peu de bonnes mains qu'il a pu recevoir, le joueur du Team Winamax est véritablement lancé dans la course !

Benjo

Rinquin : tintin

- 29 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

On vient de perdre Nicolas Rinquin, l'un de nos gagnants du Grand Prix Winamax organisé tous les mois sur le site. « win21 x » a somme toute tenu un temps appréciable, au vu de son tapis au départ de la journée (22BB). L'histoire s'est terminé il y a une demi-heure. Une histoire de kicker...

Benjo

Un flip, et ça repart

- 29 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

Ludovic Lacay fait preuve dans cet EPT italien d'une patience étonnante, voire même émouvante, en tout cas payante – jusqu'ici. Après avoir jeté ses cartes deux ou trois heures de suite, Cuts a engagé ses 75,000 lors d'une bataille de blindes contre son voisin de gauche, Nicolas Chouity. Relance, sur-relance, tapis, payé, les jeux sont retournés, paire de 5 pour Ludo, As-Dame pour le libanais, et aucune figure sur le tableau : le joueur du Team Winamax double à 150,000.

Benjo