masquer le menu

Une fois de plus, les grinders raflent la mise

- 3 mai 2011 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Comme chaque année depuis 2008, la petite ville côtière de San Remo a accueilli au printemps une des plus grosses étapes European Poker Tour de la saison. Sept jours d'intense bataille furent nécessaires pour couronner un vainqueur parmi les 987 participants : Rupert Elder, un jeune joueur professionnel qui disputait là l'un de ses premiers tournois importants en live. Rien de nouveau sous le soleil de l'EPT : à chaque étape, des centaines de joueurs s'affrontent, amateurs et pros mélangés, vieux de la vieille et nouveaux venus, mais plus souvent que jamais, c'est un gamin formé sur Internet qui s'enfuit avec le gros lot – presque un million d'euros, dans le cas présent.

Pas que la tache d'Elder fut facile... Confronté à des finalistes de haut calibre, le placide anglais a déroulé un poker soigné et maîtrisé, et bénéficia de quelques coups de pouce du destin, en particulier cet As salvateur apparu sur la rivière au cours d'une énorme confrontation contre son dernier adversaire, Max Heinzelmann. Une carte qui fit basculer un match jusque là à l'avantage de l'allemand, qui manquait ainsi un titre EPT pour la deuxième fois consécutive, trois semaines après sa seconde place lors de l'étape de Berlin.

Autre révélation de cet EPT italien : Xuan Liu. Rare présence féminine dans un milieu largement dominé par les hommes, la canadienne a imposé son talent et impressionné nombre d'observateurs. Derrière, le russe Maxim Lykov dut se contenter de la quatrième place, manquant de peu un second titre à l'European Poker Tour – une performance qui reste à ce jour inédite.

La moitié des huit sièges en table finale étaient occupés par des joueurs italiens, respectant la proportion de joueurs locaux engagés au départ – aux alentours de 50%, mais ils durent se contenter des places d'honneur.

Quatorze joueurs français ont réussi a atteindre les places payées, sans qu'aucun n'arrive à se hisser en finale, les meilleures performances étant à attribuer à Freddy Darakjian (22ème) et David Lichentin (21ème). Ludovic Lacay du Team Winamax fut éliminé en 39ème place, après avoir subi un bad beat au cours d'un pot qui l'aurait propulsé en tête, tandis que son coéquipier Tristan Clémençon s'était glissé dans l'argent la veille, terminant en 112ème place.

La prochaine étape de l'European Poker Tour débutera samedi à Madrid. Ce sera la dernière de la saison – la fameuse « Grande Finale » au prix d'entrée gonflé à 10,300 euros. Plus de 800 joueurs sont attendus, dont le Team Winamax au grand complet. A suivre, bien sur, sur Winamax.fr !

Benjo

Résultats

- 3 mai 2011 - Par Benjo DiMeo

European Poker Tour – San Remo
987 joueurs – 5,300 € l'entrée


Coverage par Winamax

Vainqueur : Rupert Elder (UK) 930,000 €
Runner-up : Max Heinzelmann (Allemagne) 600,000 €
3e : Xuan Liu (Canada) 360,000 €
4e : Maxim Lykov (Russie) 290,000 €
5e : Francesco De Vivo (Italie) 220,000 €
6e : Massimiliano Manigrasso (Italie) 170,000 €
7e : Costantino Russo (Italie) 125,000 €
8e : Roberto Spada (Italie) 81,950 €

Les autres (sélection)

12. Andrew Teng 40,000€
13. Joe Cada 35,000€
21. David Lichentin (France) 25,000€
22. Freddy Darakjian (France) 25,000€
30. Paul Ribaud (France) 22,500€
39. Ludovic Lacay (Team Winamax) 20,000€
41. Anthony Picault (France) 17,500€
48. Fabrice Soulier (France) 17,500€
52. David Vamplew (France) 15,000€
61. Carter Phillips 15,000e
64. Alain Roy (France) 15,000€
77. Mikael Rotman (France) 13,000€
82. Ted Forrest 11,000€
90. Victor Ramdin 11,000€
97. Cristiano Blanco (France) 9,000€
103. Pierre Canali (France) 9,000€
109. Xavier Arnal (France) 9,000€
112. Tristan Clémençon (Team Winamax) 9,000€
115. Ramzi Jelassi 9,000€
116. Arnaud Lombard (Joueur Winamax) 9,000€
118. Benjamin Pollak (France) 9,000€
119. Jean-Laurent Comparetto (France) 9,000€
120. John Eames 9,000€
124. Ruben Visser 7,500€
136. Vanessa Selbst 7,500€

Benjo

L'histoire se répète : Heinzelmann chute sur la dernière marche

- 3 mai 2011 - Par Benjo DiMeo

Probablement que Max Heinzelmann aura du mal à dormir ce soir, rejouant le match encore et encore dans sa tête... Certes, l'allemand a remporté plus de 1 million d'euros sur le circuit European Poker Tour en un mois à peine, un rendement qui a de quoi faire des envieux. Mais cette montagne de fric ne sera pas accompagnée d'une place éternelle au palmarès de l'EPT, du moins pas encore : pour la deuxième fois consécutive, Heinzelmann a du s'incliner en tête à tête, après avoir déployé un poker admirable une semaine durant.

Dès le début de l'ultime duel, le jeune professionnel était aux commandes - malgré son désavantage en jetons - s'adjugeant les premiers gros pots du match en payant les bluffs de son adversaire, et en rentabilisant ses bonnes mains. L'écart était comblé : il fallait maintenant prendre la tête. Ce qui fut fait grâce à énorme pot remporté sur un flop 9-6-3 dépareillés : avec son 3-bet all-in, Heinzelmann soulageait Rupert Elder de quatre millions, et possédait désormais deux fois plus de jetons que son adversaire.

En une heure de match à peine, l'allemand avait complètement renversé la tendance, et lorsque Elder engagea ses jetons sur un turn 6-7-9-As, Heinzelmann ne fut que trop content de le payer avec 10-8 pour une quinte floppée. Il n'était plus qu'à une carte du titre face au brelan de 6 d'Elder. Tout aurait pu se terminer là, mais le destin en décida autrement, avec l'apparition d'un As sur la rivière, redonnant l'avantage à Elder, qui n'avait absolument rien à se reprocher sur cette main : quoi qu'il arrive, les tapis étaient destinés à partir au milieu.

Malgré tous ses efforts, Heinzelmann n'allait jamais se remettre de cette main dramatique. Trente minutes plus tard, il tentait le bluff de la dernière chance avec Dame-5, poussant ses derniers jetons au bouton. Elder le paya avec une main dominante, As-5, et les cinq cartes du tableau ne changèrent rien à l'affaire.

Rupert Elder est le nouveau champion European Poker Tour : il remporte 930,000 euros, et permet au poker anglais de conserver le titre italien, un an après la victoire de Liv Boeree.

Benjo

Un tête à tête bien deep

- 3 mai 2011 - Par Benjo DiMeo

L'ultime match de l'EPT San Remo verra s'affronter deux jeunes et excellents joueurs munis de tapis très profonds (pour un tournoi) : 55 contre 100 BB.

Rappel : il y a trois semaines, Max Heinzelmann échouait sur la dernière marche lors de l'EPT Berlin. Le voilà en passe d'effacer ce souvenir pour le remplacer par une victoire nette et défintivie. Mais Rupert Elder ne sera pas facile à terrasser...

Coverage par Winamax

Ruper Elder (UK) 19,49 millions

VS

Max Heinzelmann (Allemagne) 10,045 m.


Coverage par Winamax

Blindes : 80,000/160,000

Benjo

Et Liu minée

- 3 mai 2011 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Patatras ! Pour Xuan Liu, le rêve s'est évaporée en une quinzaine de minutes. Il ne restait plus à la jeune professionnelle qu'une quinzaine de blindes après ces deux gros pots perdus en succession. Une somme qu'elle ne tarda pas à engager de grosse blinde après une relance de Rupert Elder au bouton. Ce dernier s'est tâté deux minutes avant de finalement payer, pas convaincu, avec ATrèfle7Carreau. Liu était devant avec ACoeurJCoeur, et le croupier a retourné un flop riche en suspens : 7Carreau5Coeur4Coeur. Liu avait perdu l'avantage, mais pouvait le reprendre grâce à de nombreuses cartes.

Turn : TPique
Rivière : 6Pique

La loi des séries a menti : la première femme à atteindre une finale EPT depuis Liv Boeree, Sandra Naujoks et Vicky Coren ne remportera pas le titre, devant se contenter de la troisième place et d'une récompense de 360,000 euros.

Mais qu'importe : c'est une belle déclaration de force qu'a lancée Xuan Liu aujourd'hui, et nulle doute que la canadienne va devenir une présence régulière et dangereuse sur le circuit dans les mois à venir.

Benjo